alexametrics
Dernières news

Ali Laârayedh critique la communication de la présidence de la République

Temps de lecture : 2 min
Ali Laârayedh critique la communication de la présidence de la République

 

L’ancien chef du gouvernement et membre d’Ennahdha, Ali Laârayedh, était l’invité de l’émission « L’Interview » du présentée par Chaker Besbes sur Shems FM, ce dimanche 5 juillet 2020. Il est revenu, entre autres, sur les débuts du mouvement Ennahdha, l’évolution de sa politique et les grands évènements qui ont marqué les années qu’il avait passé au pouvoir en tant que chef de gouvernement et ministre de l’Intérieur.

Interpellé sur le projet d’Ennahdha, le politicien a affirmé que réduire le projet du parti à une islamisation de la Tunisie serait le banaliser.

« Jusqu’à 1980, nous n’avons jamais été en confrontation avec l’Etat. Nous avons simplement tenté d’engager des réformes de la religion et de la foi, de l’éducation, de l’éthique, de sensibiliser… de lutter contre la pensée introvertie en lien avec l’Islam, d’œuvrer pour une justice sociale, la démocratie et les droits de l’Homme dans l’Islam », a-t-il déclaré.

 

Interrogé sur les changements que le parti aurait entrepris depuis, Ali Laârayedh a estimé que le mouvement Ennahdha avait mûri et était devenu plus réaliste et plus conscient de la complexité de la situation de la Tunisie et du monde de façon générale. 

Pour ce qui d’un éventuel remplacement de Rached Ghannouchi, chef du parti, il a signalé que le mouvement avait l’embarras du choix, notant que pour l’intérêt de la Tunisie et par respect au règlement intérieur du mouvement, Rached Ghannouchi ne devrait pas se porter candidat pour un nouveau mandat.

 

Il a par ailleurs critiqué la communication de la présidence de la République, estimant que celle-ci se caractérise par un certain flou, préjudicable pour une telle institution. Le leader Nahdhaoui a dit espérer que cette situation puisse changer. Il a aussi affirmé qu'il n'existe pas de différend entre le chef de l'Etat Kais Saied et Rached Ghannouchi, mais parfois des divergences de points de vue.

 

En ce qui concerne l’affaire de l’assassinat des martyrs Chokri Belaïd et Mohamed Brahmi, Ali Laarayedh a nié toute responsabilité.

Appelant la justice à accélérer le processus et laisser éclater la vérité, il a soutenu que le comité de défense du martyr Chokri Belaïd était le grand gagnant des retards accusés dans le cheminement de cette affaire.

« Je sais que la justice a dévoilé la vérité et je sais aussi que certaines parties n’ont aucun intérêt à ce que la vérité éclate », a-t-il avancé accusant le comité de défense du martyr de titrer profit de la situation en continuant à accuser et dénigrer le parti Ennahdha.

N.J. 

Votre commentaire

(*) champs obligatoires

Conditions d'utilisation

Les commentaires sont envoyés par les lecteurs de Business News et ne reflètent pas l'opinion de la rédaction. La publication des commentaires se fait 7j/7 entre 8h et 22h. Les commentaires postés après 22h sont publiés le lendemain.

Aucun commentaire jugé contraire aux lois tunisiennes ou contraire aux règles de modération de Business News ne sera publié.

Business News se réserve le droit de retirer tout commentaire après publication, sans aviser le rédacteur dudit commentaire

Commentaires (12)

Commenter

Justinia
| 06-07-2020 09:22
Bonjour,
Ce que vous dites est clair et net.Pas d'intermédiaire.Mais Ghannouchi et sa clique ne l'entendent pas de cette oreille.Ils sont avides de sang en amputant les mains,avides de cruauté en lapidant les femmes,avides de "Rjoulia" et de " MOI,JE" en battant les femmes.En deux mots, leur but suprême c'est la charia et donc l'esclavagisme. Je m'arrête là...

aldo
| 06-07-2020 09:15
*** , tu veux le dessert maintenant ! MACHBAATOUCH ? kharabtou libled ALLAH yikhbrib bitkoum

hamahama
| 06-07-2020 01:32
que des mauvais souvenir, de votre passage au Ministère de l'intérieure comme a la tète du gouvernement , un passage catastrophique ou on a connu une explosion des barbus, avec des sabres et des gros battons dans les rues , des intégristes qui s'affiche avec un drapeau noir et d'autre qui voulez enlevez le national , des problèmes dans les mosquées dans certaines on était envahis et séquestré les IMAMS sans oublié l'affaire de Abou IYADH que vous avait aider pour se sauvé , Siliana Mr chevrotine qui a donner l'ordre si ce n'est pas vous , vous ,Ghannouchi Jbali BHIRI et les autres ELLOUZE CHOUROU BANNANI et bien d'autre vous êtes responsables avec la complicité de vos allier la TROIKA de la destruction de ce beau Pays LA TUNISIE

Hedi
| 05-07-2020 20:55
Ali et Shams :)

Ghazi
| 05-07-2020 19:45
C'est celui qui a éclairé l'humanité entière en 2012, avec sa théorie : Comment contrôler DEVANT quand on est DERRIERE. Ce qui lui a valu le prix "NO-HBEL".
ça rime à rien de commenter de tels propos d'ignares. c'est une perte de temps.

james
| 05-07-2020 19:13
Ce sinistre personnage a l'art de manier (comme ses compères) la parole avec une immense mauvaise foi

Asfour
| 05-07-2020 19:11
Il s'exprime mal et critique son prof.je l'ai vu à Bruxelles comment il analyse l'événement de bisous.il faut avoir une culture politique et philosophique pour critiquer et même il faut avoir des conseillers compétents..

Mastour
| 05-07-2020 18:52
Soyons sérieux et évitez de raconter les mêmes histoires. Le passé et le présent sont trop chargés. Pour ce qui est Religion, seul était mandaté notre Prophète Mohamed. DIEU disait : lasta ALAYHOM BI MOUSAYTIRON et LASTA ALAYHOM BI OUAKIL..C'est CLAIR ET NET LA RELIGION EST UNE AFFAIRE ENTRE DIEU ET SES '?TRES HUMAINS SANS AUCUN INTERM'?DIAIRE.

TAW TCHOUFOU
| 05-07-2020 18:36
" En ce qui concerne l'affaire de l'assassinat des martyrs Chokri Belaïd et Mohamed Brahmi, Ali Laarayedh a nié toute responsabilité "..... ben voyons , le contraire aurait été étonnant !
Au poste où il était , ce brave monsieur n'a rien vu , n'a rien entendu et ne savait même pas où il habitait !
" Il a soutenu que le comité de défense du martyr Chokri Belaïd était le grand gagnant des retards accusés dans le cheminement de cette affaire " ..... eh bien il vaut mieux être sourd que d'entendre ça ( et réciproquement ! ).
C'est pourtant ce comité de défense qui a fait " le boulot d'investigation " à lui tout seul , pendant que Mr Laarayedh et son administration freinaient des 4 fers et multipliaient les entraves et les obstacles.
A sa décharge , ce brave monsieur présente des problèmes d'orientation de la vision , il regarde toujours dans la mauvaise direction , comme ce fut le cas lors de " l'invasion de l'ambassade US " , où " la horde sauvage était arrivé par derrière , alors qu'il l'attendait par devant " !
Tunisiens , vous savez ce qu'il vous reste à faire , offrez un rétroviseur à Mr Laarayedh , pour qu'il puisse avoir une complète " vue d'ensemble " de la politique de notre pays et qu'il arrête ses contrepèteries !

zba
| 05-07-2020 18:02
vous pouvez en faire des ministres et meme des chefs de gouvernements.
c'est ce que l'histoire garderait de ali laarayedh

A lire aussi

Deux avions militaires seront envoyés au Liban avec des denrées alimentaires et des

05/08/2020 13:12
5

En un mois, l'inflation a augmenté de

05/08/2020 12:02
0

Jusqu’où peut aller l’impunité

05/08/2020 11:41
4