alexametrics
lundi 30 janvier 2023
Heure de Tunis : 03:31
BN TV
Ajbouni : je félicite la ministre de la Justice qui fait un travail colossal pour harceler les opposants
28/11/2022 | 14:12
2 min
Ajbouni : je félicite la ministre de la Justice qui fait un travail colossal pour harceler les opposants

 

Le député Attayar, Hichem Ajbouni, a indiqué, lors de son intervention, lundi 28 novembre 2022, sur IFM, que l’homme d’affaires Walid Balti, a démissionné d’Attayar en 2014, soulignant que les fuites concernant des accusations qui visent de nombreuses personnes sur fond d’atteinte à la sûreté de l’Etat ont pour objectif de bâillonner les voix dissidentes et semer le chaos.

« Je n’ai pas d’informations concernant l’enquête, mais je ne vois pas le lien entre ces personnalités dont la plupart sont contre le régime de Kaïs Saïed (…) beaucoup d’affaires ont été soulevées, concernant un plan d’assassinat visant Kaïs Saïed par exemple, ou des fuites de capitaux mais aucune n’a eu de suite. Aussi, le président a parlé de mille milliards amassés par un couple de politiciens, l’histoire du tunnel près de la résidence d’un ambassadeur et beaucoup d’autres histoires et d’accusations (…) je félicite la ministre de la Justice qui fait un travail colossal pour harceler ses opposants, je saisi l’occasion d’exprimer mon soutien à Nizar Bahloul, poursuivi pour un article paru sur son journal (…) nous sommes au bord d’une explosion sociale, nous avons eu deux pics d’inflation dans l’histoire du pays et aujourd’hui l’inflation perçue est à deux chiffres » a poursuivi Hichem Ajbouni.

 

Le dirigeant d’Attayar a estimé que les indicateurs économiques mèneront nécessairement, si rien n’est fait pour l’éviter, à l’explosion sociale, soulignant que l’opposition est absente des médias publics pour exprimer sa position qui consiste à retourner au processus démocratique basé sur un large consensus.

« L’opposition est actuellement incapable de déloger Kaïs Saïed, mais le principal opposant à Kaïs Saïed, est Kaïs Saïed lui-même. Sa popularité est entamée, toutes ses approches sont sécuritaires. Qu'est-ce qu'il a fait en seize mois? Il est petit, la politique ce n’est pas cela », a-t-il conclu.

 

 

M.B.Z

 

28/11/2022 | 14:12
2 min
Suivez-nous
Commentaires
Mieux vaut
proposer des solutions...
a posté le 28-11-2022 à 21:43
L'un des points faibles fatidiques de l'opposition tunisienne est le fait qu'elle ne présente aucune proposition tangible pour résoudre tel ou tel problème économique ou social dans le pays. Au fil des 16 derniers mois de règne de Mr Kais Saied, l'opposition en Tunisie ne s'est faite distinguée que par ses critiques déplacées, ses insultes, son dénigrement et ses outrages envers le président de la République et le pouvoir en place. Or, ce n'est pas ainsi la bonne manière pour gagner la confiance et la sympathie des Tunisiens ! En réalité, le plus grand adversaire de l'opposition tunisienne n'est pas Kais Saied, mais plutôt le peuple tunisien. Ce dernier est encore déçu et consterné par les dégâts et exactions des anciens politiciens de la dernière décennie qui sont devenus aujourd'hui des opposants au président !!! Entre-temps, c'est le président Kais Saied qui marque des points et en profite. Et c'est tant mieux pour lui.
Ghassen
*
a posté le à 15:38
Le peuple voit le défilé des prétendants au trône (le pouvoir) c'est pour ça que personne n'a de programme politique propre.ment dit, ils ont tous (ces héros) flairé la bonne affaire: faire de la politique, alors que la société civile perd du terrain la junte reste le seul garant de la stabilité "démocratique" , c'est vrai que KS n'est pas Erdogan mais c'est flagrant, il y a de l'orage dans l'air!
veritas
Opposants ou traîtres'?'
a posté le 28-11-2022 à 16:42
il faut faire la différence entre les opposants les traîtres et les vendus certains traîtres et vendus agissent sous couverts d'opposants.