alexametrics
lundi 10 mai 2021
Heure de Tunis : 19:09
Dernières news
Aïda Borgi : La fermeture des écoles n’a aucun sens en dehors d’un confinement général
16/04/2021 | 18:00
1 min
Aïda Borgi : La fermeture des écoles n’a aucun sens en dehors d’un confinement général

 

Aïda Borgi, professeure agrégée au service de Réanimation pédiatrique à l'hôpital d'enfants de Bab Saâdoun, a publié un statut ce vendredi 16 avril 2021, pour réagir aux appels incessants des syndicats de l’enseignement en faveur de la fermeture des écoles en raison de la situation épidémique.

 

Aïda Borgi a indiqué qu’il n’y avait aucun cas de Covid au service de réanimation parmi les enfants durant la troisième vague, assurant que les contaminations des enfants étaient encore légères et complètement différentes de celles des adultes. « Cherchez autre chose à fermer. Finalement, les enfants qu’ont-ils pu apprendre durant ces deux dernières années? D’ailleurs, la fermeture des écoles n’a aucun sens en dehors d’un confinement général », a-t-elle tenu à préciser.

 

Notons que les syndicats de l’enseignement ont multiplié les appels pour fermer les écoles durant dix jours à cause de la situation épidémique. Le ministère n’a pas donné suite à cette revendication estimant que la décision revient aux commissions scientifiques chargées de l’évaluation de la situation.

 

 

S.H

16/04/2021 | 18:00
1 min
Suivez-nous
Commentaires
wiem
20 élèves et 4 enseignants
a posté le 17-04-2021 à 07:30
Au lycée dans lequel enseigne ma soeur, 4 enseignants ainsi que 20 élèves ont été déclarés positifs. On parle d'adolescents qui ont entre 15 et 19 ans ce n'est pas la même chose, comme l'a signalé DHEJ, que des enfants de moins de 10 ans. Le mutant anglais se propage plus rapidement chez les moins de 20 ans, raison pour laquelle la grande bretagne a fermé les écoles à partir du mois de Novembre 2020.
takilas
Un banditisme sans équivoque en Tunisie.
a posté le 16-04-2021 à 22:26
L'essentiel c'est que les enfants du clan de nahdha continuent à aller à l'école à Paris et à Daouha dans des écoles privées; alors que les enfants du peuple tunisien font du surplace depuis dix ans.
Cela ne tardera pas d'entendre bientôt les noms des enfants de nahdha désignés dans des postes du gouvernement.
Cela a été déjà effectué avec une certaine Anissa Lounissa qu'ils relanceront, par ailleurs, bientôt.
Ne vous en faites pas ; tant que ghanouchi décide comme il le souhaite et le veut à sa guise.
De quel Ben Ali parlez-vous?
Ce qui s'est passé, en tunisie, au cours des dix dernières années dépasse l'imaginaire avec ces mafieux nahdha.
Cuisiner
Hhhh
a posté le 16-04-2021 à 19:27
On veut nous faire croire que c'est pour la Covid-19 que ces syndiqués veulent arrêter le travail ? Hhh....c'est juste des vacances payées qu'ils veulent...meskina tounes
Microbio
Les études menées à l'étranger vont dans des directions différentes (2)
a posté le 16-04-2021 à 19:22
En été, des pays comme la Suède, l´Allemagne, le Danemark et certaines parties de la Suisse ont constaté que l'ouverture des écoles, des jardins d'enfants et des crèches n'avait pas d'effet majeur sur le nombre de nouvelles infections. Dans certains cas, ces installations n'ont pas été fermées du tout.

D'autres études montrent : De nombreuses personnes peuvent également être infectées dans les écoles. Des chercheurs en France, par exemple, ont montré que jusqu'à 40 % des élèves et une proportion encore plus grande d'enseignants et de membres du personnel ont été infectés au printemps, souvent sans le savoir. Les parents et les proches, en revanche, étaient moins susceptibles d'avoir été infectés.

Il en a été de même en Israël. Après un confinement strict très réussi, les écoles ont ouvert. Pendant une vague de chaleur, les fenêtres ont été fermées, les masques ont été retirés, et après moins de deux semaines, de nombreuses écoles ont été à nouveau fermées et, dans certains cas, plus de 100 étudiants ont été infectés.

L'Australie a également connu des épidémies dans les écoles.

Des études menées à Wuhan sont également parvenues à la conclusion que la fermeture des écoles a effectivement eu un effet modérateur sur la propagation du coronavirus.
Microbio
Les études menées à l'étranger vont dans des directions différentes
a posté le 16-04-2021 à 19:16
Que pouvons-nous déduire de ces nombreuses études ?
Malheureusement peu. D'une part, les résultats obtenus dans d'autres pays ne peuvent être transférés 1:1, car les contacts entre les enfants, les enseignants et les familles sont plus ou moins intensifs selon la culture. Deuxièmement, les études ont été réalisées avant l'apparition des mutants du virus plus infectieux provenant de Grande-Bretagne et d'Afrique du Sud.

Ce que l'on peut dire, cependant, c'est que même si les études montrent qu'il n'y a pas eu de problèmes récents d'épidémies non détectées dans les écoles étudiées, on ne peut pas exclure que cela puisse changer à l'avenir. Il semble y avoir un risque d'épidémies en milieu scolaire, surtout lorsque l'incidence globale de l'infection dans la population augmente. Nous avons une forte incidence d'infection dans la population depuis des semaines.
DHEJ
Merci pour le show...
a posté le 16-04-2021 à 18:17
Alors c'est quoi un enfant ? écolier ou collégien ?

Service de réanimation ? Ton service à Bab Saadoun ou tous les services de réanimation de la Tunisie, public et privé?


Mme il faut être précise.

Je suis pour le maintien de la scolarité.

Je suis pour le maintien du travail.