alexametrics
mardi 24 mai 2022
Heure de Tunis : 16:24
Dernières news
Affaire Bochra Bel Haj Hamida : la chambre correctionnelle annule la condamnation à six mois de prison
25/01/2022 | 11:41
1 min
Affaire Bochra Bel Haj Hamida : la chambre correctionnelle annule la condamnation à six mois de prison


La chambre correctionnelle près le Tribunal de première instance a renoncé, le 24 janvier 2022, à la condamnation à six mois de prison à l’encontre de l’avocate et militante, Bochra Belhaj Hamida. La justice tunisienne a décidé de lui infliger une amende de 200 dinars.

Dans une publication du 25 janvier 2022, Bochra Belhaj Hamida a remercié l’ensemble des avocats et amis l’ayant soutenue dans cette affaire. Elle a affirmé qu’elle comptait faire appel.


L’avocate avait été condamnée, le 24 décembre 2021, par contumace à six mois de prison à la suite d’une plainte, déposée en 2012, par Tarek Dhiab alors qu’il occupait le poste de ministre de la Jeunesse et des Sports. Ce dernier a renoncé, le 24 décembre 2021, aux poursuites judiciaires.




S.G

25/01/2022 | 11:41
1 min
Suivez-nous
Commentaires
Mouaten ll
Point de vue
a posté le 25-01-2022 à 19:14
Bonsoir
Défenseuse du diable
Aucune expérience dans le monde des diables
Elle agit telle qu'une vache ___ les études ne suffisent pas
Avoir côtoyer des intellos n'est pas suffisant
Il y a la réalité du terrain et l 'expérience de la vie
Mouaten ll
Avis
a posté le 25-01-2022 à 17:26
Bonjour
Elle veut qu'on parle d'elle
Tarek est quelqu'un qui a réussi c'est normale que cela suscite
La jalousie
Attention tarek a fait carrière al'étranger et il continue de le faire
Tel que bekennbauer platini
Mais en tunisie 'c'est interdit de réussir
ourwa
Une république bananière...
a posté le 25-01-2022 à 14:34
Neuf ans entre la plainte de cet ex RCD Tarek dhiab contre Bochra Bel Haj Hamida, pour "diffamation" et le jugement de cette affaire... Qui dit mieux ? Comme quoi, notre " justice" sait très bien enterrer les plaintes et les déterrer quand on lui en donne l'ordre...
2012: tarek dhiab était sinistre du gouvernement de la troïka, de sinistre mémoire, mercenaire de nahdha et porte-parole de ghannouchi à la chaine quatrie al-jazira. Il porte cette année là plainte contre Bochra Bel Haj Hamida, pour " diffamation" et celle-ci fut jugée, neuf ans plus tard, en 2021 ...pour être blanchie en 2022. Nous espérions que Mme Bel Haj Hamida fournisse le tribunal les preuves de la corruption du sinistre tarek dhiab, mais elle ne l'a pas fait...Bref, cela nous donne quand même l'espoir de voir bientôt la justice s'occuper sérieusement de l'affaire de l'assassinat de Med Brahmi et Chokri bel-Aïd, assassinés en 2013...
Enfin, nous nous interrogeons sur la date de l'annulation, il y a un mois, de la condamnation de Mme Bochra Bel Haj Hamida... Oui, tarek dhiab avait retiré sa plainte de 2012 le 24 décembre 2021, justement, mais sur ordre de qui ? Il ne serait pas étonnant que ce fut sur ordre de ghannouchi, histoire de faire mousser un peu la crédibilité de son parti à présent au fin fond de l'abime...à moins que ce soit aussi sous ordre de KS également, soupçonné justement d'islamo-fascisme déclaré ; ne s'est-il pas opposé au voeu du Colibe, présidé par Mme Bel Haj Hamida appelant à l'instauration de l'égalité successorale entre la femme et l'homme, à l'instar d'abir moussi ? Aujourd'hui, KS, se posant comme l'ennemi " tenace" de nahdha, omet de rappeler sa proximité idéologique islamiste avec le mouvement islamo-fasciste de ghannouchi, tout comme BCE. Aujourd'hui, KS Kaïs Saïed n'a pas manqué de glisser un « ce qu'on appelle la constitution de 2014 ». Constitution que le président estime illégitime et déclare ouvertement qu'elle « n'est plus valable ». sic cf :
https://www.businessnews.com.tn/ghannoui-compte-organiser-un-evenement-pour-celebrer-lanniversaire-de-la-constitution,520,115977,3
Et alors, de 2014, date de la promulagation de la constitution de 2014, jusqu'à l'élection à la présidence de la république en 2019, il n'est passé que cinq petites années, le temps necéssaire à KS de peaufiner sa stratégie "politique" et continuer ainsi de pallier les incompétences et les destructions de nahdha...en imposant les siennes. Ainsi, à un régime islamo-fasciste qui a ravagé le pays durant 10 ans, nous voici, avec KS, à l'aube d'un régime autocratique, absolu, personnel, mâtiné d'islamisme quand même, abject, un régime sans partis politiques, sauf le sien, et sans constitution...sauf celle qu'il imposera dans quelques mois et issue d'un "réfrendum électronique" construit, dépouillé et "contrôlé" en catimini dans son cabinet noir...Comment et quand a-t-il compris que cette constitution de 2014 était abjecte et totalitaire ? En y réfléchissant de 2014 à 2019... Durant ces 5 ans, il n'en a rien dit, rien écrit...mais il l'a quand même utilisé pour être élu en 2019 et s'y est prélassé jusqu'au 25/07:2021. On connait la suite et on comprend parfaitement que sa crédibilité dégringole aujourd'hui dans l'opinion publique. S'il voulait absolument quitter le pouvoir par la porte de service, il ne se serait pas comporté autrement...
'?lu de la république française
ces traîtres vont déclencher une guerre civile
a posté le 25-01-2022 à 12:27
depuis longtemps je dénonce l'injustice en Tunisie, il y'a deux sortes de justice ( une justice pour les pauvres et une justice pour les riches) il y'a pas longtemps, je disais tout les criminels seront libérés edahrou entre nous, je disais aussi méfiez -vous des Américains, je vous assure les islamistes et les traîtres vont déclencher une guerre civile après ils accusent Kaïs Saïed, je m'adresse aux vrais wattanias et wattanis rester unis derrière Kaïs Saïed, ces traîtres vont diviser le peuple tunisien
DHEJ
Do not worry!
a posté le à 13:40
Pas de guerre civile en Tunisie... et merde à l'oncle SAM et ses pions tous les pions meme ceux de la section JNOUNS de la CIA!
DHEJ
Une amende, hum!
a posté le 25-01-2022 à 12:26
C'est qu'elle est coupable.

Moi c'était 300 dinars et j'avais payé!