alexametrics
Dernières news

Adnane Hajji parraine un ancien d'Ennahdha à la présidentielle

Adnane Hajji parraine un ancien d'Ennahdha à la présidentielle

 

Le député de gauche, Adnane Hajji, a parrainé le candidat à la présidentielle et ancien membre du Conseil de la Choura du mouvement islamiste Ennahdha, Hatem Boulabiar.

C’est en tout cas ce qu’a révélé la liste de l’Instance supérieure indépendante des élections (Isie) publiée ce samedi 17 août 2019.

 

Un parrainage qui n'est pas passé inaperçu du fait que Adnane Hajji, connu pour ses vives critiques envers le mouvement Ennahdha, ait pu parrainer un ex dirigeant nahdhaoui.

E.B.A.

Votre commentaire

(*) champs obligatoires

Conditions d'utilisation

Les commentaires sont envoyés par les lecteurs de Business News et ne reflètent pas l'opinion de la rédaction. La publication des commentaires se fait 7j/7 entre 8h et 22h. Les commentaires postés après 22h sont publiés le lendemain.

Aucun commentaire jugé contraire aux lois tunisiennes ou contraire aux règles de modération de Business News ne sera publié.

Business News se réserve le droit de retirer tout commentaire après publication, sans aviser le rédacteur dudit commentaire

Commentaires (34)

Commenter

Lina
| 19-08-2019 15:43
@BN: Combien de jours faut-il attendre pour que mon commentaire soit affiché?

Mansour Lahyani
| 19-08-2019 09:27
Non, encore une fois désolé, Mohamed ! Je n'ai sauté aucun épisode... ou alors, si : celui qui n'a encore jamais vu le jour...
Désolé de mettre un terme à vos illusions : on n'a jamais vu des politiques sollicités pour... préserver le caractère démocratique des élections - et je ne pense pas qu'on le voie jamais un jour ! En d'autres temps, j'aurais volontiers cru à un foutu poisson d'avril... mais il fait vraiment trop chaud pur ça ! De vous à moi, si votre Google vous raconte de ces inepties, je vous conseille de changer de logiciel !
:+)

Mohamed 1
| 18-08-2019 18:52
C'est la réalité. Vous devez avoir sauté un épisode. Pour préserver le régime républicain démocratique, les élus français peuvent parrainer le camp adverse. J'ai donné l'exemple le plus extrême et le plus compliqué, celui des Le Pen. Mais entre droite et gauche classiques, ça se fait.
Mais attention, ils n'y vont pas de gaieté de coeur et avec un sincère désir. Ils le font juste après avoir été sollicités pour préserver le caractère démocratique des élections. Et c'est encore tellement plus compliqué pour les Le Pen d'obtenir ces fameux parrainages que Marine Le Pen a demandé l'anonymat des parrainages.
Visitez google il est très riche sur le sujet.

Abir
| 18-08-2019 17:55
Qui a la garantie à la place de granite. Merci

Mansour Lahyani
| 18-08-2019 16:45
"Donc, pour permettre que l'élection soit démocratique, l'adversaire peut fournir les parrainages nécessaires pour sauvegarder l'aspect démocratique de l'élection." !! Mohamed, vous remportez ainsi le pompon de l'élection démocratique toutes catégories confondues ! Cette explication est vraiment touchante de fair play démocratique, et de poésie du même métal ! J'en suis remué... mais je dois dire que durant toutes ces années passées à scruter les élections européennes, je n'ai jamais ressenti le souffle poétique que votre explication évoque !
Et je suis sûr que les adversaires de Le Pen père et fille ont eux aussi été émus jusqu'aux larmes devant ce rappel auquel vous n'avez pas manqué de sacrifier !
Non, soyez sérieux...

Aldo
| 18-08-2019 15:47
Et l argent sur le compte du tiers ,et si immobilier c est pareil , le mis a disposition a l' étranger c 'est ce qui se se fait le plus , ennahdha est la reine des maquerelles ,sinon ce petit merdeux qui j' ai croisé dans une salle d embarquement avec un cartable (( Louis Vuitton SVP )) mérite une grosse claque dans ton gueule . Le ,les pourris filou ya touenssa la TUNISIE est sodomisée par les chiens des siens .

Mohamed 1
| 18-08-2019 12:49
J'en suis tout à fait sûr. Le parrainage est une pratique destinée à écarter les candidatures fantaisistes. Mais il se peut que l'adversaire, aussi sérieux soit-il, n'arrive pas à collecter le nombre nécessaire de parrainage. Donc pour permettre que l'élection soit démocratique, l'adversaire peut fournir les parrainages nécessaires pour sauvegarder l'aspect démocratique de l'élection.
Ainsi, dans le temps, Jean-Marie et Marine Le Pen avaient du mal à rassembler les parrainages nécessaires. Leurs adversaires d'alors pouvaient les "dépanner", malgré le caractère extrémiste du front national.
Depuis l'islam politique et les attentats, elle n'a plus de mal à rassembler les parrainages.

Mansour Lahyani
| 18-08-2019 12:31
Peut-être... mais à condition qu'il ne soit plus du clan adverse! Mais ici, on nous certifie que Boulabiar est toujours de la lignée nahdhawie ! Alors, que vient faire un anti-nahdhawi dans ce jeu ? Un peu curieux, non ?

Abir
| 18-08-2019 12:26
Et qui a la granite que ce Boulabiar à couper avec la secte et qui ne dit pas qu'après ils vont se retrouver, vous n'avez pas dit qu'il ne faut jamais donner confiance à Ennahda et ses tantacules

Mansour Lahyani
| 18-08-2019 12:23
Moi, je ne le connais pas personnellement, mais je vous concède qu'il semble être authentiquement de gauche. Mais je ne suis pas du tout convaincu par la justification de son choix ! C'est comme s'il donnait à ses adversaires des armes pour qu'ils puissent le combattre ! C'est tout-de-même pousser un peu trop loin le plaisir de foutre un peu plus de bordel dans les rangs d'Ennahdha !

A lire aussi

Dans une déclaration téléphonique accordée ce matin, mardi 17 septembre 2019, à Wassim Ben Larbi sur

17/09/2019 08:51
0

En effet, il y a un début de polémique autour de la question

17/09/2019 08:27
2

Jaouhar Ben M'barek, coordinateur général du mouvement Destourna, a publié dans la soirée de ce

16/09/2019 22:38
22

La candidate du Parti destourien libre (PDL) à la présidentielle, Abir Moussi, a adressé, dans un

16/09/2019 21:44
29

Newsletter