alexametrics
Dernières news

Abdellatif Mekki : les hauts dirigeants sécuritaires doivent avoir l’aval du parlement

Temps de lecture : 1 min
Abdellatif Mekki : les hauts dirigeants sécuritaires doivent avoir l’aval du parlement

Abdellatif Mekki, président de la commission de la sécurité et de la Défense à l’Assemblée des représentants du peuple, a indiqué, ce lundi 21 mai 2018, qu’il est nécessaire de développer la méthode de nomination des hauts dirigeants sécuritaires et militaires.

 

« Il faut désigner les plus compétents, en évitant toute forme de pression et de tiraillement. D’ailleurs, dans certains grands pays les hauts dirigeants sont désignés après avoir obtenu l’aval du parlement. Cela leur permet de travailler dans de bonnes conditions, en toute intégrité », assure Abdellataif Mekki en guise de recommandation à l’issue de la séance d’audition du colonel-major Hichem Meddeb. 

 

S.H

 

Votre commentaire

(*) champs obligatoires

Conditions d'utilisation

Les commentaires sont envoyés par les lecteurs de Business News et ne reflètent pas l'opinion de la rédaction. La publication des commentaires se fait 7j/7 entre 8h et 22h. Les commentaires postés après 22h sont publiés le lendemain.

Aucun commentaire jugé contraire aux lois tunisiennes ou contraire aux règles de modération de Business News ne sera publié.

Business News se réserve le droit de retirer tout commentaire après publication, sans aviser le rédacteur dudit commentaire

Commentaires (12)

Commenter

takilas
| 22-05-2018 16:22
Incroyable comment ce tartenpion et venu en intrus avec la bande *** de nahdha, puisse assumer un tel rôle dans ce pays libre ?! Ghriba hal blad meskina.

1/raisonnable
| 22-05-2018 15:28
Il se pourrait que par l'aval de BCS que les islamistes agissent pour préparer les élection de 2019, ainsi mettre les sécuritaires en leur faveur pour un éventuel coup d'Etat en y instaurant leur Califat tant attendu

kameleon78
| 22-05-2018 15:11
Les islamistes de Nahda sont frustrés, le seul semblant de pouvoir (de nuisance) qu'ils ont c'est à l'ARP, c'est pour cela que Mekki a fait sa déclaration. La Nahda n'a aucun pouvoir dans l'exécutif, BCE président, YC Chef de Gouvernement et les ministères de souveraineté appartiennent aux modernistes : justice, défense, intérieur, affaires étrangères, les nahdaouis n'ont que des strapontins. C'est pour cela qu'ils sont irrités, à part le petit pouvoir à l'ARP, ils n'ont aucun ministère stratégique, d'où la demande de Mekki de contrôler les sécuritaires mais c'est peine perdue, la nomination des sécuritaires c'est du ressort de l'exécutif. Et l'exécutif donc le gouvernement découle des élections gagnées par Nidaa Tounès en 2014.

rayma
| 22-05-2018 11:13
Il faut inventer qq chose pr la faire merdoyer

Ahmed
| 22-05-2018 08:10
Vous voulez dire les plus incompétents, et a votre solde.

Léon
| 22-05-2018 01:23
...non seulement je ne partage ton avis, mais je commence à me demander si carrément le contraire ne serait pas plus saint.
C'est-à-dire que le parlement soit tout simplement nommé par les sécuritaires pour éviter que des traitres votent les lois et auditionnent les ministres.
Ou mieux encore; un seul militaire qui renversera tout cela et te foutra à la porte, histoire que l'on ne voit plus vos gueules de rats et de soumis aux obédiences internationales du FMI, de la banque mondiale, de la CEE (création américaine), des qataris, des wahhabites, des sultans ottoman (l'ergot d'âne), des sionislamistes......
Il est temps de faire le ménage dans tout cela. Un Braham ou un autre de sa trempe: Un démocrate contre la gabegie et qui sait montrer leurs limites aux uns (plutôt aux Huns) et aux autres.

Léon, Min Joundi Tounis Al Awfiya;
Résistant contre le néocolonialisme que vit mon pays par l'intermédiaire de ses enfants traitres.

VERSET 112 de la SOURATE des ABEILLES.

houda
| 21-05-2018 22:58
je crois que le devoir les ppelle ,e peuple attend avec impatience le communiqè numero 1 pour qu il bouge ET SOUTENIR LE SAUVEUR AAAAAH SI ABIR MOUSSI ETAIT GENERALE

kamel
| 21-05-2018 22:53
Dans ce cas on parle de ministre d'interieur pour la forme. Ce de n'importe quoi. Ennahdah veut avoir la main sur les cadres sécuritaire.

kameleon78
| 21-05-2018 19:56
Tout à fait juste @Hatem, un sécuritaire ne doit pas avoir l'aval d'un parti politique, si le peuple a voté pour un parti et qu'il a gagné les élections législatives c'est le gouvernement issu de cette élection qui doit donner son aval à sa nomination.

Les islamistes veulent changer les règles en leur faveur, qu'ils gagnent les élections générales et puis ils nommeront qui ils veulent comme sécuritaires.

Abir
| 21-05-2018 19:40
Chaque semaine ils nous inventent des projets de leur propre imagination,et quoi encore?Ennahda voulait mettre la sécurité dans sa poche le rapidement possible!!!

A lire aussi

Le président de la République, Kaïs Saïed s’est rendu, ce soir du lundi 27 janvier 2020, au domicile

27/01/2020 22:54
0

L’expert en économie et ancien ministre des Finances, Hakim Ben Hammouda a été l’invité de Myriam

27/01/2020 21:22
1

plusieurs réactions au sein de la société civile ainsi que du côté de certains politiciens.

27/01/2020 20:02
0

A la fin des années 90, il a passé le flambeau à son fils Tarek Yassine Hamila, pour repartir

27/01/2020 19:22
1

Newsletter