alexametrics
Dernières news

Abdelkrim Zbidi se porte officiellement candidat

Temps de lecture : 1 min
Abdelkrim Zbidi se porte officiellement candidat

 

Le ministre de la Défense, Abdelkrim Zbidi a déposé, ce mercredi 7 août 2019, sa candidature pour la magistrature suprême.


 

M. Zbidi était accompagné par l’élu Nidaa Tounes Mohamed Fadhel Ben Omrane, l’ancien ministre des Finances Jalloul Ayed et Mondher Belhaj Ali. 

 

 

 

 

Outre, un grand nombre de personnes est venu devant le siège de l’Instance supérieure indépendante pour les élections (Isie) le soutenir dans sa démarche. 

 

 

Hier soir, Nidaa Tounes a annoncé qu’il sera son candidat à la présidentielle, étant «très proche de Nidaa Tounes et du défunt président fondateur, Béji Caïd Essebsi».

L’Isie continue à recevoir les dossiers de candidatures pour la présidentielle jusqu’au 9 août 2019.

Votre commentaire

(*) champs obligatoires

Conditions d'utilisation

Les commentaires sont envoyés par les lecteurs de Business News et ne reflètent pas l'opinion de la rédaction. La publication des commentaires se fait 7j/7 entre 8h et 22h. Les commentaires postés après 22h sont publiés le lendemain.

Aucun commentaire jugé contraire aux lois tunisiennes ou contraire aux règles de modération de Business News ne sera publié.

Business News se réserve le droit de retirer tout commentaire après publication, sans aviser le rédacteur dudit commentaire

Commentaires (36)

Commenter

Amazigh Tunisien
| 13-08-2019 21:28
La Tunisie compte 8 régions.
Il est temps de voir des autres têtes non!
Les tunisiens autochtones sont ailleurs

BORHAN
| 08-08-2019 14:17
Décidément, "là populace n'est jamais sortie de l'auberge.
'?videmment, quand on est maudit on l'est à vie.
Après Bourguiba et Ben Ali, nous voilà de nouveau de retour à la case départ.
Après l'avènement inattendu d'une révolution presque confisquée, l'espoir de se débarrasser d'une dictature qui a fait tant de mal, cet espoir s'évapore puisque ce candidat est forcément un héritier naturel d'un régime régionalisme qui nous a été imposé de force.
Après la vengeance des Tunisois en la personne de BCS, aujourd'hui, la roue tourne assurément en faveur des sahlis, ces "dépositaires de droit " de régence de la nouvelle Tunisie où le pouvoir à été confisqué des l'aube de 1956.
En un mot, les despotes sont partis mais leurs héritier sont toujours là pour nous bastonner encore et encore pour peut être un nouveau bail pour une durée franchement indéterminée.
Triste de mon pays.

Tounsi
| 08-08-2019 11:20
Zbidi n'a montré aucune volonté de se présenter à la présidentielle.
Il a été poussé par la clique de Nidaa sur les conseils de BCE avant sa mort.
Il sera un président faible et sous influence.
On en arrive à ne plus savoir pour qui voter.
Chahed à la limite, mais trop jeune.
Tahya tounes devrait plutôt présenter Morjane à la présidentielle.

Abel Chater
| 08-08-2019 10:10
Le pauvre Abdelkerim Zbidi, est devenu la victime de sa propre débilité politique. Il me rappelle celui qui ne sait pas danser ni qu'il ne possède l'art de la danse, à qui on l'encourage par les applaudissements, même à gesticuler une danse. Il se met à tourner dans le vide, jusqu'à ce qu'il se prend pour "Hammadi Laghbabi" et ne cessera plus de danser, jusqu'à ce qu'il s'évanouit, tombe et se casse la figure.
C'est exactement ce qui se passe avec cet "intè wèni, yahbèni" Abdelkerim Zbidi.
Il demeurera la risée de nos histoires des élections démocratiques post-révolutions.
Vive la Tunisie démocratique arabe et musulmane de régime parlementaire.

WyseMan
| 08-08-2019 07:44
La candidature de Mr Zbidi est une chance pour les démocrates laïcs de notre pays
Nul ne pourra plus incarner les trois valeurs fondamentales pour refaire émerger un espoir et des résultats économiques pérenne pour cette belle Tunisie
Les candidats amateurs ou n ayant aucun espoir de se qualifier devraient avoir un sursaut d intelligence laisser leur ego dans la poche et soutenir cet homme
Gond Luck!

mimi
| 08-08-2019 06:52
Quel erreur de vouloir Zbidi comme président.Il a été parachuté par BCE pour protéger Hafedh and co.Soutenu par un parti complètement explosé Nidaa.
Zbidi ne sait pas s'exprimer ,je le vois très mal
représenter la Tunisie à l'international.

Analyseur
| 08-08-2019 04:24
Kamel c est le spécialiste de l ombre, il est le seul tunisien acceptée dans la fondation - franc-maçonnerie ' c est en fait qu'un vaste réseau social construit dans l'intérêt de ses membres.
une doctrine qui serait cachée aux non-initiés. Elle repose sur
-La maîtrise des pratiques tenues secrètes.
-La franc-maçonnerie utilise, pour explorer les problèmes éthiques, un système d'initiation par degrés qui ne peut se concevoir qu'au moyen d'un enseignement et d'une révélation progressive.
Elle s'est développée à un moment où le souvenir des guerres de religion et des persécutions religieuses était encore très présent dans les mémoires, et où il valait mieux se cacher pour parler librement de sujets sensibles.
L objectif gouverner le Monde en se cachant.
Kamel je vous le confirme il gouverne le TUNISIE dans l ombre il contrôle les medias, les structure de l état , les hommes politiques Tous doit servir la race et la race c est la race sahélienne.

Abel Chater
| 08-08-2019 04:01
Je suis le tout premier en Tunisie, à avoir évoqué le comportement enfantin et trop dégradant pour le poste de ministre en fonction, concernant Abdelkerim Zbidi. J'ai vite compris que le jeu électoral en Tunisie, se joue autour des caméras et des circonstances. Nabil Karoui le joue autour d'un repas ou d'un meuble usagé pour les pauvres. Olfa Terras le joue autour de signez-moi «aïch tounsi», un programme d'attrape-nigaud basé sur de fausses promesses et de la malhonnêteté flagrante. Abdelkerim Zbidi le réussit en quelques jours seulement. Il n'a fait que sursauter autour du cercueil du défunt président Béji Caïd Essebsi comme son domestique, pour attirer l'attention sur son esclavage et sur son dévouement à Nidaa Tounes de Hafedh Caïd Essebsi. Chose dite, chose faite. Il est maintenant le candidat de ce dernier et de son clan. Quant à l'autre pauvre spécialiste dans ce genre de lèche-bottes, l'ancien ministre de l'Education nationale, Néji Jalloul, il ne l'a pas bien réussi en ayant déclaré qu'il ira où Béji Caïd Essebsi ira. Il a menti, car Béji nous a quittés et Néji colle encore à n'importe quel poste politique, pour ne pas être chassé à jamais.
Donc, j'en suis sûr et certain, que tout ce qui repose sur la malhonnêteté, le théâtre et la mauvaise foi, comme c'est le cas chez les susnommés, d'aucuns d'entre eux ne réussiront jamais leur ruse avec les Tunisiens. Je n'ai jamais trouvé un autre peuple sur cette terre, dont le simple ouvrier, légumier ou éboueur, te décortique la situation politique de son pays, comme le peuple tunisien.
Maintenant, c'est à ce même peuple tunisien et à ses nouveaux députés à l'ARP, de ne jamais plus permettre à ces acteurs de l'escroquerie autour des élections présidentielles, de nous retourner dans les prochains gouvernements post-élections présidentielles, afin qu'ils restent des exemples à retenir pour les élections de 2024.

Nephentes
| 07-08-2019 21:45
Merci pour vos remarques

Etant longtemps reste a l etranger je ne comprends malheureusement toujours pas les "subtilites" des mecanismes de fonctionnement du systeme tunisien

Et des subtilites il semble y en avoir un certain nombre en effet

Prenons le cas de Mr Eltaief : s agit il d un fantasme ridicule teinte de regionalisme et de jalousie anti sahelienne ou bien effectivement ce type et sa clique continue a jouer un role decidif dàns les affaires du pays

Je n en sais sincerement tien mais dans mon domaine professionnel il m est arrive de constater des detournements d aides internationales initialement destinees aux regions interieures et au profit de la region du Sahel

Je rigole pas

Donc un parrainage de la candidature de Mr Zbidi que je tiens en haute estime , par la clique Eltaief me peine beaucoup et m ecoeure

Cela signifierait que quinze ans apres mon atterisage sur ces vertes contrees la plaque est toujours a cote de moi

nino
| 07-08-2019 19:02
Au risque de décevoir quelques uns autant le dire........Mr Zbidi n'est pas l'homme de la situation et pour cause et en analysant la personnalité du candidat à la prémature on constate évidemment son sens du patriotisme et un dévouement sans faille eu égard aux différentes fonctions assumées avant et après la revolution......Seulement ce qui sort aussi de cette analyse aussi ses qualités d'homme intègre, propre, calme, respectueux, doux.......etc.
En face de lui que trouve-t-on ? une ribambelle de magouilleurs, mafiosi, contre-bandiers et autres repris de justice prêts à mettre la main sur l'ARP pour fuir la justice et perdurer son règne maléfique.
Ce dont nous avons besoin est un président ferme, présent, colérique au besoin, un rempart face surtout au danger interne ne rechignant pas sur les moyens pour remettre les récalcitrants sur le droit chemin y compris par la force et surtout garant des acquis constitutionnels quant aux libertés individuelles et aux égalités.
Vive la République, vive la Tunisie !

A lire aussi

Le chef du mouvement Ennahdha, Rached Ghannouchi, a été élu, lors de la séance inaugurale du nouveau

13/11/2019 17:48
5

Après avoir prêté serment, les députés votent, en ce moment même, pour la présidence de l’Assemblée

13/11/2019 16:11
1

L’Assemblée des représentants du peuple a publié, ce mercredi 13 novembre 2019, jour de prestation

13/11/2019 15:35
3

Le candidat du mouvement Ennahdha est Rached Ghannouchi. Le PDL présente Abir Moussi alors

13/11/2019 14:51
3

Newsletter