alexametrics
B.N.CHECK

A quoi servira le nano-satellite de Telnet Challenge One ?

Temps de lecture : 3 min
A quoi servira le nano-satellite de Telnet Challenge One ?

 

Le 22 mars 2021 marque la conquête de l’espace pour la Tunisie. En ce jour historique, le tout premier satellite tuniso-tunisien a rejoint les étoiles. Embarqué sur le lanceur spatial russe Soyouz 2 et lancé depuis le cosmodrome de Baïkonour au Kazakhstan, Challenge One devrait aider la Tunisie à prendre un nouveau virage dans son chemin vers une transformation digitale tant espérée et une redynamisation de la machine économique essoufflée.

Challenge One est, notons-le, un nano-satellite qui a été fabriqué par la société Telnet grâce aux efforts conjoints de jeunes ingénieurs tunisiens. Spécialisé dans l’Internet des objets (IoT), cette innovation locale permettra de booster plusieurs secteurs d’activité : de l’agriculture à l’énergie en passant par les télécommunications, l’ingénierie marine ou encore la météorologie.  

Les opportunités qui verront le jour grâce à la mise en orbite de Challenge One seront, en effet, aussi diverses que variées et ouvriront la porte à des investissements innombrables et sans précédent. Expliquons donc ce qu’est ce nano-satellite et à quoi est ce qu'il servirait.    

Dans sa définition la plus stricte, un nano-satellite est un satellite qui pèse, généralement, entre 1 et 10 Kg. Plébiscité car il coûte moins cher en termes de fabrication, il peut effectuer les mêmes taches qu’un satellite classique. Un nano-satellite est dédié le plus souvent à des missions d’observation de la Terre ou des expériences scientifiques dans l’espace.  

Doté d’un système dont chaque partie peut être programmée et contrôlée distinctement depuis les laboratoires de Telnet, Challenge One assurera une mission de collecte de données qui seront par la suite disponibles et accessibles pour un nombre d’utilisateurs illimités partout et en temps réel pour permettre, à titre d’exemple, le suivi des changements climatiques, la prévention des catastrophes naturelles, la connexion entre une multitude d’objets et capteurs intelligents à l’aide du protocole de télécommunication LoRaWAN.

Cette technologie de modulation permet, en effet, la communication de petits paquets de données entre plusieurs objets connectés à l’intérieur, à l’extérieur mais également en sous-sol. En d’autres termes, si l’on prend le cas d’un agriculteur dont les terres disposent d’un système d’irrigation intelligent, celui-ci peut voir son dispositif s’enclencher et arroser les récoltes suivant les données qui lui sont communiquées grâce au satellite, et ce sans intervention humaine ou programmation au préalable. Le dispositif fonctionnerait automatiquement en période de grande sécheresse, par exemple, après l’analyse des données météorologiques qui seront collectées par le satellite. Ceci constituerait, d’ailleurs, une véritable révolution pour un secteur qui demeure rudimentaire en dépit de son importance pour la balance économique. 

Dans le domaine maritime, ce satellite peut aussi aider à observer les courants marins ou mesurer la température des eaux et évaluer leur salinité ou niveau de pollution, pour ainsi développer le secteur de la pêche ou simplement les systèmes de navigation.  

Les secteurs du transport et de la logistique peuvent, aussi, bénéficier de cette réalisation technologique. Toujours grâce à des applications intelligentes, Challenge One pourrait transformer totalement la gestion aéroportuaire, un secteur actuellement aux abois et sans perspective de reprise. Le contrôle et le suivi en temps réel d’une marchandise deviendront, notamment, possibles et plus fluides.

En un mot, ce satellite nous permettra de rester informés et avec précision sur l’environnement dans lequel nous évoluons.

 

Nadya Jennene 

 

Votre commentaire

Commentaires
Frankofob
spatiale puissance zro ....
a post le 29-03-2021 14:05
a huuuuge noise for a tiny transceiver ...
Louhichi Mohamed
Gaspillage
a post le 27-03-2021 10:33
Bonjour
La Technologie existe dj partout dans le monde, les donnes techniques sont de plus en plus disponibles et a des cots trs abordables.
Si on prend le domaine agricole par exemple, il faut prciser que nos agriculteurs utilisent rarement les automatismes et les commandes a distance et ce pour des raisons de scurit et de competances des ouvriers ou des salaris responsables
Je suis dsol mais j'ai un exemple rcurrent d instrualisation des voitures qui ne peut-tre rentable que s'il y a Export
Notre Tunisie besoin de dveloppement dans les services et la Bonne Gestion des richesses naturelles et une intgration dans l'agro-alimentaire et les produits minier sans oublier le Secteur touristique
Se gonfler le thorax d'avoir jet un morceau de sucre dans l'ocan pour l adoucir est une gangrne qui ronge certaines personnes en mal de.......
baron
rien
a post le 22-03-2021 19:43
je me rappelle ce jour la riposte de Mr Nizar Bahloul lorsque lors de la visite a AIR BUS avec le ministre ISLAMISTE Mr HAROUNI un journaliste lui a demand qu'il est votre sentiment et vous observez toute cette technologie de pointe et Mr NIZAR de rpondre que c'est grandiose alors que nous nous discutons du hijab et du halal et haram.
Mr NIZAR se sont les intellectuels qui ont dvi les rflexions des vrais problmes de la nation vers des sujets futiles et qui n'avancent en rien.
derniers cris: laissez les jeunes de pays innover,creer et dvelopper ce pays vers les technologies de pointes sans voir leur appartenance idologiques seul la comptence fait la diffrence.
Cuisiner
Oh
a post le 22-03-2021 19:40
Hghh
Zohra
Maroc
a post le 22-03-2021 17:01
https://www.agrimaroc.ma/satellite-marocain-agriculture/
Wissem
Pas 100% marocain
a post le 13:07
Ce n'est pas un satellite 100% marocain. L est toute la diffrence avec Challenge One.
Tunisino
Communication
a post le 22-03-2021 16:48
C'est un satellite de communication (IoT) et non d'observation (EoI).
DHEJ
Telenet a produit...
a post le 22-03-2021 16:40
Mais on ne nous dit pas qui a command ce nano-machin ? Qui a pay les frais de son lancement, tous les frais confondues ?


Encore, qui va exploiter " quoi servira le nano-satellite "?

Rien, l'article dit rien
Wissem
Telnet
a post le 13:09
Le nom de la socit est crit plusieurs fois dans l'article alors ouvre les yeux.
Tunisino
Un simple produit
a post le 16:55
C'est un simple produit de communication dont les services sont commercialiss par Telnet, le propritaire. En total, 30 satellites sont lancer jusqu' 2023, ce qui offre Telnet une nouvelle source de revenus.
Zohra
Merci beaucoup
a post le 22-03-2021 16:31
Merci beaucoup vous rpondez ma question sachant que le Maroc avait dj lanc depuis quelques annes ce genre de satellite


https://fr.sputniknews.com/maghreb/201911251042484586-le-bilan-2019-des-satellites-marocains-mohammed-vi-a-et-b-revele/
Wissem
Afahmi une bonne fois pour toute
a post le 13:11
Ce qu'elle a lance n'est pas 100% marocain. Afahmi !!

A lire aussi

Plus de 200 vaccins sont en cours de mise au point, dont soixantaine en phase de dveloppement

14/04/2021 15:02
5

Le renvoi des amendements de la loi relative la Cour constitutionnelle et la correspondance

04/04/2021 15:14
49

Anava dispose, actuellement, de 40 millions deuros runis lors du premier

29/03/2021 19:29
0