alexametrics
Dernières news

Un café féminin interdit aux hommes à la cité Ettadhamen !

Temps de lecture : 1 min
Un café féminin interdit aux hommes à la cité Ettadhamen !

 

Un café féminin a ouvert ses portes à la cité Ettadhamen. Les hommes y sont strictement interdits. Intervenant sur Mosaïque Fm ce jeudi 23 janvier 2020, la propriétaire des lieux explique que l’idée lui est venue parce que les femmes ne peuvent pas s’attabler dans un café surtout dans un quartier populaire.

« Le niveau inférieur est mixte, mais l’étage est exclusivement dédié aux femmes. Les clientes se sentent plus à l’aise quand il n’y a pas d’hommes dans les parages. Pour accéder à la partie femme, les clientes prennent un escalier dédié pour ne pas passer par le rez-de-chaussée ».

 

Il ne s’agit pas du premier établissement féminin, à Kélibia et à Redeyef des cafés du même type ont ouvert leur porte où les hommes sont persona non grata. Une réponse sexiste à l’exclusion relative des femmes des cafés populaires.

 

 

Votre commentaire

(*) champs obligatoires

Conditions d'utilisation

Les commentaires sont envoyés par les lecteurs de Business News et ne reflètent pas l'opinion de la rédaction. La publication des commentaires se fait 7j/7 entre 8h et 22h. Les commentaires postés après 22h sont publiés le lendemain.

Aucun commentaire jugé contraire aux lois tunisiennes ou contraire aux règles de modération de Business News ne sera publié.

Business News se réserve le droit de retirer tout commentaire après publication, sans aviser le rédacteur dudit commentaire

Commentaires (29)

Commenter

Gg
| 23-01-2020 23:07
D'accord avec vous, l'abstention se nourrit des promesses trahies et du désenchantement.
Je ne juge pas de la Tunisie, mais en France Macron est en train de se planter. Il est brillant sur le plan économique, et inexistant sur les problèmes de société, il ne comprend pas le pays.
Il ne fera pas l'impasse sur les disparités de richesse et le respect des lois républicaines par tous. On verra, il a encore du temps, et aucun adversaire à sa mesure...

Monia
| 23-01-2020 21:43
comme quoi il n'y a pas qu'en Tunisie que "les politiques" de tout bord n'ont qu'un seul intérêt avant tout, le leur. Les jeunes générations évoluées n'ont pas mis 107 ans à le comprendre et n'en veulent plus ce qui explique pour une large frange le taux d'abstention observé de part et d'autres...

aldo
| 23-01-2020 21:28
outre que le 9/3 , c est plutôt une mentalité , hélas il faut vivre avec et pour plusieurs années le temps que remonte et ça se met en place .bon courage à nous .

Larry
| 23-01-2020 20:14
Vous êtes hors sujet !...

Le 93 n'est pas la crème de la crème pour un exemple rationnel.
(on y trouve le musulman de base qui veut tout chez les autres et rien des autres chez lui)
Un café tenu par un français d'origine aura ses portes ouvertes à n'importe quel type de clientèle (homme, femme, gay, juif, musulman, athée, catholique, etc...) sans restriction, contrairement à un propriétaire maghrébin, qui vit avec des oeillères en acceptant que ceux qui lui ressemble.

Notre sujet concerne la Tunisie !
En nous donnant s'il vous plait, ce que vous entendez personnellement par les " passéistes ", cela démontrera notre mentalité rétrograde et notre attitude dans notre façon de vivre...
(passéistes = retardés mentaux religieux vivant dans un délire de supériorité sur la femme et qui ne peuvent pas s'adapter au monde moderne)

Gg
| 23-01-2020 19:46
Ouiiiiiiii....: "faites un tour dans les cafés du côté du 93 en région parisienne. Les passéistes réclament des créneaux horaires pour femmes uniquement dans les piscines en France"

Tout à fait, et pas seulement les passéistes! Il est plus que grand temps que les autorités françaises s'occupent de ça, avant que le FN le fasse. Sarko n'a rien fait, ni Hollande, ni Macron maintenant...de mauvais jours nous attendent.

Gg
| 23-01-2020 19:31
...qui me fait rire aujourd'hui, mais m'avait vraiment choqué en ce début 2011.
Sidi Bou Rouis, un petit village de la Tunisie profonde. A côté de la petite gare, un restaurant. J'étais avec un ami âgé de 25 ans. Vers midi, on va dans ce resto déjeuner.
Que des hommes, rien que des hommes. Et tout au fond, dans un coin sombre, sans fenêtre ni éclairage, une femme, jeune apparemment, seule à une table. Elle nous tournait le dos, et n'avait que le mur devant elle. Je demande à mon ami pourquoi elle se cache ainsi, il me répond: "Elle vient de loin, elle travaille ici. Alors on la tolère le midi."
Pas gêné du tout de cette monstrueuse explication, mon pote! Ce jour là j'ai vraiment compris pourquoi celle qui allait devenir ma femme ne voulait pas, ne supportait pas de vivre là.
Encore aujourd'hui je m'en veux de n'avoir pas eu le réflexe d'aller m'asseoir à sa table. Salam, bon appétit, madame! Le choc de la surprise, sans doute, c'était mon 3ième jour en Tunisie...

Mohamed 1
| 23-01-2020 19:10
@ Urmax et Aldo
Vous aurez évidemment compris que je ne parle pas des cafés touristiques et balnéaires, fallait-il le préciser. Impossible de voir toutes ces attablées dans Tunis il y a 50 ans. Ou bien on n'a pas connu le même Tunis.
@ Larry
Faites un tour dans les cafés du côté du 93 en région parisienne. Les passéistes réclament des créneaux horaires pour femmes uniquement dans les piscines en France.

Microbio
| 23-01-2020 18:10
On peut décrire la vie nocturne dans les rues de la Tunisie comme "animée" - et en effet de nombreux résidents quittent leur maison après la chaleur diurne.
Cependant, à y regarder de plus près, la situation est telle que seuls les hommes tunisiens quittent les maisons et fréquentent les cafés et les rues.
Les femmes et les enfants en Tunisie, s'ils viennent dans la rue, restent près de l'entrée de la maison et parlent aux voisins.

D'une manière générale, les cafés tunisiens sont réservés aux hommes (pouquoi !!). Dans la plupart des cafés, l'accès aux femmes est soit interdit, soit non souhaité.

Les quelques cafés où cela est différent (dans les zones touristiques ou les grandes villes) sont appelés "Café mixte" en Tunisie.

Dans la plupart des cafés pour hommes, les couples de touristes sont toujours tolérés - les femmes seules devraient cependant strictement éviter ces cafés si elles veulent éviter une référence de café ou au moins le harcèlement verbal (les femmes locales qui visitent un tel café, ou souvent même un café par elles-mêmes, sont généralement considérées comme des femmes à la recherche d'hommes, et cela s'applique également aux touristes.)
Les vrais restaurants sont rares en Tunisie, uniquement dans les zones touristiques et dans les grandes villes.

Les femmes sont également autorisées dans les restaurants, mais lorsqu'elles sont seules, elles sont toujours en vue et peuvent être harcelées verbalement.
Au moins en dehors des zones touristiques, les femmes devraient éviter de visiter seules les restaurants, réduire au minimum ou d´esquiver dans les restaurants de l'hôtel.

Nos femmes n'ont vraiment pas leurs droits et c'est un long chemin pour y arriver!

Moi
| 23-01-2020 18:08
Je pensait(mais je me fait des illusions)qu une telle séparation dans la Tunisie du 21ieme siecle n est encore de mise que au hammam!!!!

Alya
| 23-01-2020 17:58
C est plutôt du niveau de l anecdotique que du grave. C est probablement un endroit où les femmes ont envie de s eclater et d etre peut-être accompagnée par leurs enfants c est leur choix

A lire aussi

J’ai contacté notre ambassadeur en Italie, Moez Sinaoui qui m’assure qu’aucun tunisien n’est atteint

23/02/2020 11:43
4

les élus, comme les ministres et leurs familles, ne sont pas concernés par les passeports

22/02/2020 21:39
14

La participation tunisienne a été organisée par l’APIA et des groupements interprofessionnels des

22/02/2020 19:25
4

Business News a appris de source digne de foi, que Hassouna Nasfi, secrétaire général de Machrouû

22/02/2020 16:51
16

Newsletter