alexametrics
Dernières news

UGTT - Houcine Abassi : La porte des affrontements est à présent ouverte !

UGTT - Houcine Abassi : La porte des affrontements est à présent ouverte !

Intervenant ce mardi 4 décembre, sur les ondes de Shems Fm, Houcine Abassi, secrétaire général de l’UGTT, s’est indigné de l’attaque perpétrée aujourd’hui contre les membres de l’UGTT : « On avait espéré une commémoration de la mort de Farhat Hached dans la joie, mais les ennemis de la démocratie, les ennemis de la révolution, les ennemis de la justice sociale en ont décidé autrement. Ce sont eux qui ont agressé l’UGTT aujourd’hui, pour tenter le deuxième assassinat de Farhat Hached ! Cela ne s’est jamais produit du temps de Bourguiba, ni du temps de Ben Ali, et voilà ce qui se passe aujourd’hui sous ce gouvernement élu et légitime ! »

« Ce sont des milices organisées et connues qui sévissent à présent. Ces milices se sont montrées sous leur vrai jour. S’ils pensent qu’ils peuvent mater l’UGTT, ils font une grave erreur », prévient-il. « L’UGTT va poursuivre sa lutte, pour la justice sociale, pour le développement, mais aussi sur le plan politique, que ça plaise ou pas !».
« La porte des affrontements est à présent ouverte, et c’est eux qui l’ont voulu ! Personne n’est capable de tuer Farhat Hached une seconde fois et personne n’est capable d’arrêter l’UGTT ! », conclut le secrétaire général de l’UGTT, sur un ton menaçant.

Votre commentaire

(*) champs obligatoires

Conditions d'utilisation

Les commentaires sont envoyés par les lecteurs de Business News et ne reflètent pas l'opinion de la rédaction. La publication des commentaires se fait 7j/7 entre 8h et 22h. Les commentaires postés après 22h sont publiés le lendemain.

Aucun commentaire jugé contraire aux lois tunisiennes ou contraire aux règles de modération de Business News ne sera publié.

Business News se réserve le droit de retirer tout commentaire après publication, sans aviser le rédacteur dudit commentaire

Commentaires

Commenter

Citoyen_H
| 06-12-2012 13:56
C'est le pire cauchemardesque scénario qui pouvait leur arriver.
C'est la rançon de leurs perfidies. Le glas sonne à leurs portes.
Ils vont s'en mordre leurs orteils aux ongles incarnés et enrobés de gélatine noirâtre.
BYE BYE chameliers tartuffes imposteurs lâches traitres à la nation.

Chercheur
| 05-12-2012 21:09
Apparemment il veut brûler la Tunisie.
C'est lui qui sera brûler.

Bulldog
| 05-12-2012 18:57
L'agression du siège de l'UGTT, surtout la veille d'un jour de commémoration, était la faute à ne pas commettre. Outre l'effusion de sang, la lenteur complice des forces de l'ordre, et dont la célérité, la férocité et la sauvagerie varie selon qui ils ont en face. Sans parler des justifications ridicules d'Ali Laarayedh.
Le ridicule aura été atteint par Mohammed Ben Salem, nouveau porte-parole et justificateur des âneries de la Nakba. Ses casseurs de miliciens seraient venus partager la joie des syndicalistes pour célébrer cette haute stature du nationalisme. Seulement ils étaient armés de gourdins. Pas grave, ce sont nos enfants, ils sont juste un farceurs, chahuteurs. Ni Dilou ni même le féroce Zitoun ne veulent plus se compromettre en justifiant l'injustifiable. Siliana hier, la Batha aujourd'hui, rien ne semble pouvoir arrêter l'escalade, malheureusement.
Des syndicalistes qui boycottent la cérémonie d'hommage à Hached, une opposition qui boycotte les plénières de l'ANC, des grèves générales ici et là, Messieurs de la Troïka, bravo pour tant de talent ! Le pays vous en sera éternellement reconnaissant.
Et un président sans prérogatives qui se fait menacer de limogeage par ceux qui le tiennent en otage. Non vraiment, elle commence bien notre démocratie !
La Tunisie vit sans doute ses moments de plus forte tension depuis son indépendance. Son gouvernement est devenu la risée du monde entier, qui, cyniquement, observe pour comprendre ce qui ne va pas dans la raison arabe.
Les portes des affrontements ne sont pas seulement ouvertes, elles sont larges comme des autoroutes. A nous savoir comment ne pas commettre d'erreurs, de laisser les imposteurs aller à la faute. Ils sont suffisamment doués pour ça.

SLIM
| 05-12-2012 17:59
Je n 'oublierais jamais que Abdessalem Jrad a bénéficié dans le temps de Ben Ali de 4 lots aux jardins de Carthage et que le jour où le juge d'instruction a ordonné une interdiction de voyage à son encontre, l'après-midi même, l'interdiction a été levée. C'est un honte pour la magistrature Tunisienne et pour l'état tunisien.
Ces pseudos syndicalistes sont des RCDistes. Tout le monde, voit bien que les membres de l'UGTT sont les mêmes membres de bureau du RCD dans les entreprises publiques et les banques et. Jrad et ses compagnons qui soit disant défendent les travailleurs ont fait fortune à travers des sociétés de gardiennage et de sécurités qui ont colonisé toutes sociétés publiques dans le temps de Ben Ali. Les milices de Jrad, nommes et licencies des directeurs dans le secteur public.
Alors de quelles, Syndicalistes on parle.
Personne ne doit être au-dessus de la loi et personne ne doit défier l'état quel que soit le parti qui le gouverne et surtout les élèves de Jrad.

sourfague
| 05-12-2012 17:43
y kleb zaba
au diable le bureau excecutif de lUGTT

publier nos les CV
BN: commentaire censuré car posté 2 fois

sourfague
| 05-12-2012 17:43
y **** zaba
au diable le bureau excecutif de lUGTT

publier nos les CV

CONTRIBUABLE
| 05-12-2012 17:00
Cette "agression" dont ont été victimes les adhérents de de l'UGTT reste pour le moins louche pour ne pas dire autre chose.

Décidément, ZABA manque énormément à l'UGTT.

N'est-ce pas??

jaghmoun
| 05-12-2012 16:16
comité adverse necessaire l'ugtt est capable de preparer un bataillon de 500.000 hommes pour
vous affronter pas avec des batons mais vous ne savez pas que lorsque les coups pleuvent
et sera tout permis et un a un ca sera votre fin tragique.

BERBERE
| 05-12-2012 15:15
Nous sommes tous victimes de ces milices de la honte. Ils osent maintenant attaquer notre UGTT. Les loosers nahdhaouis sont entrain de vivrent leur dernieres heures dans notre pays. Vive L'UGTT VIVE LA TUNISIE

@Abbou Hiba (député usurpé)
| 05-12-2012 13:40
Habou Hiba vous êtes député tunisien ayant usurpé votre siège . En Tunisie il n'y a plus de députés, depuis le 23 10 2012 . Quand un mandat est terminé, il est terminé pour ses membres, alors ne venez pas chercher de justifications dans un pays comme la France (qui est mon pays) où pour l'instant les élections ont lieu lorsque les mandats sont terminés, alors qu'en Tunisie on prolonge une assemblée incapable d'écrire une constitution en une année .
Les incapables doivent être balayés par le suffrage universel quand les échéances arrivent.
Si en France les syndicats respectent les institutions c'est parce que les institutions respectent les syndicats , vous ne pouvez pas en dire autant Madame Abbou vous qui insultez l'UGTT.
Votre arrogance ne peut masquer votre médiocrité qui apparaît au travers de votre comportement.

Sachez aussi qu'en France en 1968 les syndicats français par une grève générale ont fait plier le pouvoir de l'époque jugé despotique par le peuple français. Alors les syndicats sont des entités respectables et plus proches de la démocratie que votre parti 'croupion' le CPR, dont le comportement est détesté des français démocrates. Se renier comme il l'a fait pour l'intérêt d'une personne (le Président) et qu'ensuite il essaie de faire croire qu'il défend l'intérêt commun ça fait bien rire (jaune) tous les VRAIS
DEMOCRATES.

A lire aussi

L’unité de communication auprès du Tribunal administratif de Tunis a annoncé, ce jeudi 19 septembre

19/09/2019 19:39
3

Le syndicat des magistrats tunisiens, a annoncé, dans un communiqué publié ce jeudi 19 septembre

19/09/2019 19:23
2

L’ancien président de la République, Zine El Abidine Ben Ali, décédé ce jeudi 19 septembre 2019, à

19/09/2019 19:04
3

Le président de la République, Mohamed Ennaceur a reçu, ce jeudi 19 septembre 2019, le ministre de

19/09/2019 18:51
2

Newsletter