alexametrics
Dernières news

Tunisie : Hélé Béji privilégie la cohabitation entre islamistes et gauchistes

Temps de lecture : min

Religion et politique, deux termes qui départagent actuellement la population tunisienne. Certains pensent qu’on doit islamiser la politique dans la nouvelle Tunisie, d’autres s’accordent à dire que la laïcité est la seule issue pour une Tunisie moderne et évolutive. Une situation assez floue et incompréhensible pour la plupart des Tunisiens qui se trouvent confrontés à deux pôles totalement opposés, réclamant de part et d’autre des libertés qui seraient, peut-être, contre une démocratie tant espérée.

Expliquant la genèse et spécificités de la révolution tunisienne, Hélé Béji, professeur et écrivaine tunisienne, s’est accordée une jolie valse entre la défense des islamistes et la motivation des progressistes, sous une casquette de tolérance qui, avouons-le, lui va assez bien.
Selon la fondatrice et présidente du Collège international de Tunis, qui a participé au forum international Réalités, le peuple tunisien est sujet à une inversion brusque de l’ancienne paranoïa du pouvoir en paranoïa de la liberté, contre toute forme de pouvoir. En effet, « la disparition du pouvoir a créé un vide sur le plan politique, ce qui a causé le changement radical des comportements des citoyens. Et la brusquerie de ce passage plonge le Tunisien dans un vertige où il n’a pas encore trouvé son équilibre. On assiste à une vraie mutation du concept de la citoyenneté qui devient sacrée. » Ajoute-t-elle.

En effet, « la tempérance n’est pas encore entrée dans nos meurs », et cela se remarque davantage au niveau des médias. Selon Hélé Béji, les médias, notamment télévisés, qui ont un impact important dans l’influence sur la conception des faits par le public, font des « mises en scène télévisuelles qui poussent à un flou et une incompréhension généraux». Une accusation qui pèse lourd surtout si on se fie aux récents sondages élaborés notamment par Sigma Conseil et qui démontrent qu’après la révolution, l’audience pour les chaînes tunisiennes a connu une importante croissance.

D’autre part, traitant de la problématique la plus actuelle, à savoir la confrontation entre la politique et la religion, opposant l’extrême droite à l’extrême gauche tunisiennes, Mme Béji dénonce la « grande dose d’intolérance, parfois violente, des progressistes tunisiens par rapport aux religieux », se demandant si ces contres-pratiques religieuses font réellement partie de la démocratie ?
En effet, si on appelle à un Etat démocrate et libre, on doit apprendre à accepter les idées qui s’opposent aux nôtres. « On va devoir vivre avec les islamistes très longtemps, on doit donc les accepter, respecter leurs idées afin de pouvoir discuter et échanger avec eux de la manière la plus civilisée ».

L’écrivaine, qui critique et s’oppose au voile, se déclare en contre partie comme l’avocate des femmes voilées, se basant sur le principe de libre arbitre. « A chacun son choix !» insiste-t-elle. « Et même si je suis contre le port de la Burqa, je suis aussi contre l’exclusion de la culture musulmane, notamment à travers la loi française contre le voile intégral », considérant cela comme une atteinte à la liberté de la femme.

Votre commentaire

(*) champs obligatoires

Conditions d'utilisation

Les commentaires sont envoyés par les lecteurs de Business News et ne reflètent pas l'opinion de la rédaction. La publication des commentaires se fait 7j/7 entre 8h et 22h. Les commentaires postés après 22h sont publiés le lendemain.

Aucun commentaire jugé contraire aux lois tunisiennes ou contraire aux règles de modération de Business News ne sera publié.

Business News se réserve le droit de retirer tout commentaire après publication, sans aviser le rédacteur dudit commentaire

Commentaires

Commenter

zabou
| 11-05-2011 00:04
on sait que les islamistes ne requièrent la démocratie que pour être élus ; ensuite, ils feront de la démocratie un torchon ou bien un voile bien ficelé pour entraver la liberté des femmes. est-il donc bien raisonnable de les soutenir? c'est se voiler la face que d'ignorer la duplicité de leur discours.

Que Mme Béji mette donc son voile dès maintenant, et elle n'aura plus à l'enlever !

lilo
| 03-05-2011 11:02
regardez sur you tube france 3 émission "ce soir ou jamais" du 12/1/2011 un régal!!!

philobog
| 02-05-2011 16:20
C'est la peur qui pousse à vouloir instaurer un dialogue avec les islamistes. Les caresser dans le sens de la barbe, user de politesse pour tenter de leur faire comprendre que nous sommes tous Tunisiens, beaux et gentils. Pondre des théories socio/schizo/culturelles pour expliquer,composer, dialoguer. Or les islamistes méprisent la démocratie dont ils ne se servent que pour arriver au pouvoir. C'est ce que nos intellectuels apeurés ne semblent pas comprendre (ou font semblant) tentant ainsi de se rassurer eux même. A ceux qui citeront la Turquie comme exemple, il faut rappeller que la contitution de ce pays inclue la laicité et que l'armée est garante des institution
Les "intellectuels" apeurés tentent de se rassurer eux mêmes. Politique de l'autruche.

lalouche
| 02-05-2011 15:06
chère madame,
je vous ai bien entendu lors de votre allocution et si vous le permettez, vos propos manquent un peu de motivation, car vous etes tolérante au point d'admettre le port d'un voile intégrale qui ne permet pas de distinguer l'identité d'un individu ? je suis désolé, mais les yeux et le regard sont trop important pour être masqués au nom d'une pseudo foi !!!! je suis contre

Le chevalier mystérieux
| 02-05-2011 11:21
Je persiste et signe BN est bien anti-Islam, mais c'est un site de qualité par rapport aux informations divulguées assez rapidement et c'est pour cela que je le consulte. Si vous n'arrivez pas à comprendre mon comportement, c'est que vous êtes totalitaire, un peu comme les gars de l'ancien régime..
Ce n'est pas question du tout ou rien.
Quand à mon pseudo, je resterais chevalier et toujours aussi mystérieux.
Par contre vous, Monsieur, apprenez d'abord soit à vouvoyez soit à tutoyez mais pas les deux en même temps. Il est préférable de vouvoyer une personne que l'on ne connait pas, vous voyez les valeurs ?
Si vous trouvez que je suis donneur de leçon, c'est peut-être une déformation professionnelle, étant professeur universitaire, voyez-vous je ne suis pas bloqué au 7 ème siècle.
Maintenant je vais arrêter la discussion à ce point, car je ne peux descendre à un niveau plus bas.
Le chevalier

Srettop.
| 02-05-2011 11:04
L'intolérance des gauchistes est verbale. Celle des islamistes commence à prendre des formes physiques. C'est le débat éternel: Une démocratie doit-elle tolérer des courants dont l'objectif est anti démocratique? Dans les pays à forte maturité démocratique, la réponse est oui. Chez nous le problème ne se pose plus puisque ces courants tels Ennahdhah, participeront au processus constitutionnel. Il est cependant du devoir de tout démocrate d'alerter l'opinion quant aux véritables objectifs des islamistes, à savoir l'instauration de la Chari3a. Il faut aussi faire attention, car de la majorité qui sortira le 24 juillet, dépendra notre sort pour les années à venir. Serons-nous alors tournés vers la liberté et le modernisme, ou choisirons-nous l'obscurantisme moyenageux?

lambda
| 02-05-2011 10:01
tu adores donner des leçons visiblement ! ainsi donc, je ne sais pas lire et analyser ? ben justement, je vous renvoie la balle, car hier vous accusez BN d'etre anti islam et aujourd'hui vous faites l'éloge de hélé béji, sans pour autant avoir l'honnêteté de signaler que BN a publié cet article que je n'ai vu nulle part ailleurs. si vous etes un si grand analyste, comme vous le croyez par nombrilisme, continuez jusqu'au bout de vos idées et dites que BN n'est pas anti-islam puisqu'il a publié cette pilule dure à avaler ! si elle était dure à avaler et si votre analyse est juste, BN n'aurait pas publié l'article.
pour votre pseudo, je ne me suis pas moqué, mais visibleemnt vous ne savez pas analyser, ni même vous rendre compte qu'on est en 2011.
sachez qu'en 2011, il n'y a plus de chevalier. ca c'était au 7ème siècle où vous êtes bloqués ou dans les contes de fées. pour ce qui est du mystérieux, depuis le 14 janvier, on ne veut plus des mystérieux, on veut la transparence ! et vous, vous incarnez le mystère et la peur. donc, je ne suis ni chevalier, ni mystérieux, mais un citoyen lambda !!

tardi hatem
| 02-05-2011 09:50
ces gens on deux theories avec moi ou contre moi tu meurt cause tu n'est pas un croyant

observator
| 02-05-2011 08:34
Qu on est pour ou contre les islamistes n ont gouverné aucun etat arabe à ce jour. Ces etats sont ou etaient toujours gouvernés par des dictateurs qui se disent ou se disaient laics. Le resultat est connu . le sous-developpement, la dictature la corruption à tel point que ces peuples sont devenus hors histoire. on nous raconte que l egypte de nasser etait à la pointe... à la pointe de quoi?. En 67 son armée etait mise en deroute en 6 jours. Et puis sadate et moubarak n etaient ils pas des potes à nasser. Nasser faisait avaler aux egyptiens le blabla. Un malade du pouvoir comme l etait bourguiba et les autres. Certains sur ce site n ont pas honte de raconter les pires mensonges . . Si bourguiba etait un grand visionnaire pourquoi la tunisie n a t elle pas décollée economiquement et socialement comme il nous l avait promu dans les années soixantes. il ne faut pas mettre sur le dos des islamistes ses propres echecs. Depuis le 14 janvier 2011 les arabes commencent à reintegrer l histoire et rien n est gratuit. Certains sentent qu ils sont en train de perdre leur privilege et il leur reste que le denigrement et le mensonge pour essayer de sauver les meubles. Car ils sont hors usage et incapables de se remettre en question. L'Histoire ne se répete pas.

Le chevalier mystérieux
| 01-05-2011 20:53
Les éloges ne sont pas pour B.N mais pour Hélé BEJI. Apparemment le discernement n'est pas votre fort. Avant de critiquer les gens, apprenez d'abord à bien lire les textes et les analyser. Je comprends que la leçon de Mme BEJI est une pilule dure à avaler.
Un dernier point : respectez les pseudos des lecteurs, pourquoi ce « ni chevalier, ni mystérieux » ? est ce que j'ai déformé votre pseudo sachant que vos écrits ne me plaisent pas ?
Nous n'avons pas les mêmes valeurs apparemment et s'est pourquoi les islamistes sont toujours agressés dans les média.
Le Chevalier

A lire aussi

L’Association des magistrats tunisiens a rendu public, ce mercredi 23 septembre 2020, pour répondre

23/09/2020 22:42
3

Il avait été en contact avec une personne infectée

23/09/2020 21:39
2

Lors d'un conseil ministériel

23/09/2020 21:14
2

La réunion a abordé l’importance de mettre la liquidité nécessaire à la disposition de la Cnam et de

23/09/2020 20:51
5