alexametrics
Dernières news

Tunisie - Qui est Boubaker El Hakim ? (vidéo)

Tunisie - Qui est Boubaker El Hakim ? (vidéo)
Boubaker El Hakim a été désigné, ce vendredi 26 juillet 2013, par le ministre de l’Intérieur Lotfi Ben Jeddou, comme étant le meurtrier de Chokri Belaïd et de Mohamed Brahmi. Voici son CV, selon les médias français.

Boubaker El Hakim, est un franco-tunisien, né à Paris le 1er août 1983. Il a grandi dans une banlieue de Paris, dans une famille défavorisée. Il est parti étudier l’islam en Syrie fin 2000 pour mieux connaître sa religion.
En novembre 2002, il revient en France, barbu et vêtu d'une longue tunique. Un an plus tard, il est repéré par les Renseignements généraux parmi quelques 300 radicaux semant le désordre en marge des manifestations contre la guerre en Irak. Il retourne ensuite en Syrie et passe en Irak, officiellement pour des raisons humanitaires.
Son frère Redhouane El Hakim est tué en Irak dans la nuit du 17 au 18 juillet 2004 à Falloujah.
En deux ans, ce candidat au jihad irakien est passé des marchés franciliens aux geôles des services de renseignement syriens, avant d'échouer dans les cellules de garde à vue de la Direction de la surveillance du territoire (DST).
En effet, Boubaker El Hakim est arrêté sans passeport à la frontière. Il passera un an dans les geôles de Damas avant d'être expulsé vers Paris. Il a été arrêté en France le 5 juin 2005, et a été inculpé devant un tribunal de Paris pour recrutement de combattants pour l'Irak. Le 14 mai 2008, il a été reconnu coupable et condamné à sept ans ferme de prison, assortie d'une période de sûreté des deux tiers.

On note aussi que Boubaker El Hakim fait partie des terroristes retranchés à Jebel Châambi qui sont recherchés par le gouvernement tunisien et dont les photos ont été publiées par le ministère de l’Intérieur, en mai dernier. Il est présenté comme «un élément très dangereux et impliqué dans le trafic d'armes».

D’autres personnes sont, également, recherchées, notamment Slimen Marrakchi, Marouen Belhaj Salah, Ezzeddine Abdellaoui, Ali Harzi, Ahmed Rouissi, Kamel Gadhgadhi et Lotfi Ezzine.

A lire également :
L’assassin de Mohamed Brahmi est un salafiste et il s’appelle Boubaker El Hakim

Mise en doute de la version du ministre de l’Intérieur concernant l’assassinat de Brahmi

Lotfi Ben Jeddou annonce rechercher un salafiste déjà mort !



Votre commentaire

(*) champs obligatoires

Conditions d'utilisation

Les commentaires sont envoyés par les lecteurs de Business News et ne reflètent pas l'opinion de la rédaction. La publication des commentaires se fait 7j/7 entre 8h et 22h. Les commentaires postés après 22h sont publiés le lendemain.

Aucun commentaire jugé contraire aux lois tunisiennes ou contraire aux règles de modération de Business News ne sera publié.

Business News se réserve le droit de retirer tout commentaire après publication, sans aviser le rédacteur dudit commentaire

Commentaires

Commenter

phildetunis
| 27-07-2013 12:32
Définition de Franco - Tunisien :

-Lorsque'il est "brillant" il est Tunisien.
-Lorsque il est "mauvais il est Français.

Statut intéressant s'il en est.

issam
| 27-07-2013 12:20
pauvre opposition vous êtes au bout du rouleau vous employé des méthodes fasciste pour reprendre le,pouvoir démocratiquement élu mai mai pauvre lors qu'on en aura mare de joue avec vous et de vos jeu meurtrier et sanglant pour notre Tunisie on s occupera sérieusement de vous .on vous à laisse presque 2 ans pour accepte que votre benali et votre rcd n existe et n existeron plus et vous arriver vraiment pas a vous y fair donc plus d excuse au gauchiste féministe anti islam

TAW TCHOUFOU
| 27-07-2013 10:13
Décidemment , chercher des boucs émissaires est devenu un sport national ! Pour certains, c'est la faute aux Français, pour d'autres c'est la faute aux monarchies du Golfe......et si c'est pas Pierre, c'est donc Paul ou jacques...!
Revenons sur terre !
Qui est aux commandes ( complétement et totalement ) en Tunisie ?
Qui a battu le rappel de tous les repris de justice Tunisiens à l'étranger ?
Qui a envoyé le secrétaire d'état aux affaires étrangères aux USA, réclamer même le retour des prisonniers Tunisiens de Gantanamo ?
Qui n'a cessé d'inviter des prédicateurs salafistes extrémistes, ( y compris El Quardaoui - interdit même dans son pays natal l'Egypte ), pour prêcher la division, la haine et légitimer la violence.
Qui a amnistié, vague après vague, tous les délinquants de droit commun, y compris les violeurs et des assassins ?
Qui a livré toutes nos mosquées, " clés en mains ", à des salafistes violents, qui les ont transformé en " repaires " de voyous et de brigands ?
Qui a coupé les ailes de la police républicaine, en l'empêchant d'arrêter les criminels de Chokri Belaid dès le début, au lieu de tergiverser sans fin ?
Qui négocie avec Abou Lyedh et lui fout une paix royale, en le laissant libre de ses mouvements en Tunisie ?
Qui n'a jamais voulu sécuriser nos frontières et empêcher la libre circulation des armes dans le pays ?
Qui a légalisé les milices LPR, les couvre, les reçoit au palais et leur donne toutes latitudes pour semer la haine et la violence sur tout le territoire ?
Qui, en pleine rue et en plein discours, menace les citoyens de mort ?
Qui envoie des terroristes avec des faux papiers en Syrie ?
Qui envoie ses sbires saboter toutes réunions politiques autorisées par la loi ?
Qui,.....qui.....?
Et avec tout ça, on s'attendait à avoir un pays en paix, stable et prospère ????


Non, ce n'est pas la faute des autres, c'est la faute de nos dirigeants qui n'ont jamais voulu prémunir, défendre et mettre notre peuple à l'abri du chaos ! Au contraire, on a mis en place un contexte propice à tous les débordements !
Quand on se dit responsable, on est " responsable de tout " et on assume ! Dire qu'on ne savait pas, qu'on ne pensait pas..., et toutes ces sornettes, c'est prendre les gens pour des idiots et confirmer qu'on est pas un parti de gouvernement !
Ce Boubaker El Machin est rentré en Tunisie car il était en " territoire conquis " ! Son savoir faire et son expérience étaient les bienvenues dans les " camps " d'entrainements reconnus par Ghannouchi lui même, lors d'un entretien avec un journaliste du Point. La police Tunisienne savait qui il était, mais comme pour bon nombre de délinquants, elle ne pouvait rien faire, les ordres venant de haut !
Tout ça, ce sont des faits et rien que les faits !
Notre sécurité est entre nos mains, où plutôt entre les mains de ceux qui nous gouvernent, et pas ailleurs ! Alors arrêtons de nous voiler la face, nous savions depuis le début que ce pouvoir allait dans le mur et que les choses allaient mal finir ! Nous y sommes ! A moins que le peuple se réveille et fasse le ménage !


poutcha
| 27-07-2013 04:10
makhtabkom soyez honnête rakom titehasbou koddem rabbi

Citoyen_H
| 27-07-2013 01:15

Dans ce cas de figure, les autorités des pays ayant incarcéré ce genre de terroriste, préviennent toujours le pays dont le gangster hérite de la nationalité.

Cet énergumène a été accueilli en Tunisie, dans le salon d'honneur, à Tunis Carthage.
C'est peut être dû à son diplôme de charcutier, métier rare, à l'époque de zaba....................






vitamine
| 26-07-2013 22:08
je vous prie de considérer la loi française au sujet de ce terroriste.
Il a été arrêté en 2005. Jugé en 2008. condamné à 7 ans de prison.
Avec la préventive de 2005 à 2008, il a effectivement fait ses 7 années de prison et est sorti en 2012. Là-dessus, étant citoyen français il peut rentrer en Tunisie sans problème comme n'importe quel franco-tunisien.....Mais comment se fait-il que la DST n'ait pas prévenu le gouvernement tunisien des antécédents de ce monsieur ? ou bien ont-ils été prévenus? était-il le bienvenu comme salafiste et djihadiste confirmé ? Mystère...

chokri
| 26-07-2013 21:33
Sachez qu'il y a 90% de mensonges dans tout ce
qu'on nous raconte en ce moment sur la Tunisie.
Une chose est sûre, Ennahdha n'a pas les mains
propres dans ces derniers assassinats politiques.

Tunisien
| 26-07-2013 21:09
c'est un raté de l'est parisien .

Ahmed
| 26-07-2013 18:43
Un excellent article, avec une vidéo d'envoyé spécial.

de Kabylie
| 26-07-2013 18:21
Les années noirs que l'Algérie a vécu nous restent encore dans nos mémoirs !
Peut importe d'ou il vient cet islamofachiste, il faut tout simplement pas leurs paissers le terrain le fertilisée a leurs guise.
L'exemple de l'Algérie doit vous donnez la puce a l'oreil chers voisins ..
Faites gaff, un islamiste sans barbe, est beaucoup plus dangerueux de ceux qui sont avec !

A lire aussi

Le candidat à la présidentielle et président du parti la Tunisie en avant, Abid Briki a été présent,

20/08/2019 23:51
0

Marzouk insinue que la présidence de la République a pioché dans son programme

20/08/2019 21:35
0

e timing choisi pour sa publication ne peut s’inscrire que dans le cadre de la stratégie de

20/08/2019 19:48
3

seuls 34 partis politiques, sur les 219 existants, ont

20/08/2019 17:02
3

Newsletter