alexametrics
Dernières news

Tunisie - Projet de loi d'Ennahdha : 2 ans de prison pour atteinte au sacré

Tunisie - Projet de loi d'Ennahdha : 2 ans de prison pour atteinte au sacré
Le bloc parlementaire du mouvement Ennahdha à l’Assemblée nationale constituante, vient de présenter un projet de loi criminalisant les atteintes au sacré et préconisant « une peine d’emprisonnement de deux ans et une amende de 2000 DT pour quiconque aura porté atteinte au sacré de quelque forme que ce soit (par la parole, l’acte ou l’image) ».

« Une loi à l’échelle nationale qui s’impose […] face à la surenchère des actes blasphématoires », déclare un communiqué du bloc parlementaire d’Ennahdha, rendu public, aujourd’hui, mercredi 1er août 2012,qui cite, entre autres, la projection du film « blasphématoire » de Persépolis, qui a valu à Nessma TV une condamnation pour « troubles à l’ordre public et aux bonnes mœurs », en raison de l’absence d’une loi incriminant l’atteinte au sacré.
 
Les autres exemples cités, rappellent la profanation de la mosquée « Al Fath » (Tunis) sur la plaque de laquelle une étoile de David a été dessinée, mais également, la profanation du Coran à Ben Guerdane, la dernière exposition artistique au Palais El Abdelliya à la Marsa et aussi, les insultes à Dieu qui peuvent être prononcées par des passants sur la voie publique, toujours selon le même communiqué.

Cette nouvelle loi s’ajoutera au code pénal déjà existant, dans la section 13 du 4ème chapitre du titre 1er du livre 2 (comportant les articles 165 et 166) : « De l’entrave à l’exercice des cultes », en y ajoutant « l’atteinte aux sacrés ». Un article 165 bis devra également être ajouté afin de préciser les peines encourues. Des peines qui seront  doublées en cas de récidive.

Votre commentaire

(*) champs obligatoires

Conditions d'utilisation

Les commentaires sont envoyés par les lecteurs de Business News et ne reflètent pas l'opinion de la rédaction. La publication des commentaires se fait 7j/7 entre 8h et 22h. Les commentaires postés après 22h sont publiés le lendemain.

Aucun commentaire jugé contraire aux lois tunisiennes ou contraire aux règles de modération de Business News ne sera publié.

Business News se réserve le droit de retirer tout commentaire après publication, sans aviser le rédacteur dudit commentaire

Commentaires

Commenter

issam
| 03-08-2012 10:08
aprer vous vous dite musulman quel mascarade

ziramo
| 02-08-2012 22:44
je suis d'accord pour ce projet de loi si le terme sacré signifie :
La patrie, le drapeau, l'hymne national, droits de l'homme, liberté de la femme, liberté d'expression, liberté de conscience, droits des enfants, égalité, liberté, justice c'est vraiment sacré...

canalou
| 02-08-2012 18:47
au lieu de nous bombarder avec vos absurdites , donnez au peuple une vie honorable et nettoyez la ville du cholera . nos jeunes meurent a cause du djihad a l tranger a cause de votre raisonnement absurde . votre soucis c est nous museler .le sacre nous le respectons mais nahda n a rien a avoir avec le sacre .************.

tunisman
| 02-08-2012 17:13
pour moi,comme pour tous les tunisiens,il n'y a de sacrés que notre patrie,notre drapeau et nos libertés;tout le reste c'est du burlesque.

Yan Ammar
| 02-08-2012 17:05
Donc si on commence à appliquer cette loi Jalel Brik va écoper d'une amande de
500 millions de dinars et il va être jugé à 5 siècles de prison ferme.

Rabbi Yojbrolkom.

publius
| 02-08-2012 17:03
Ne criez pas victoire prochaine sur Ennahdha si vite !

Les sondages placent toujours Ennahdha en tête. Et pour cause. L'opposition est absente sur le terrain, ceci d'une part, et d'autre part, elle n'a pas préparé les armes adéquates pour contrer Ennahdha sur leur terrain !

NEO
| 02-08-2012 16:10
et pour l'assassinat d'un touriste c'est combien...?

yoyou
| 02-08-2012 15:31
malheureusement c'est trop tard.De plus non seulement ceux qui n'ont pas voté le regrettent..Les gens qui ont fait confiance au CPR et Ettakattol telque la plupart des gens que je connais, le regrettent aussi. Heureusement que les masques sont tombés, les avis ont changé et dans les prochaines élections tout va basculer. On a souffert pendant des années et on est pas prêt à supporter une bande de centaine de Nahdhawi's à la place de quelques Trabelsi's. Franchement, le chômage et la pauvreté deviennent imminents et il faut agir tout de suite, sinon c'est une nouvelle dictature qui va s'installer et dont voilà un exemple... Mieux vaut tard que jamais!!

saga
| 02-08-2012 15:17
je voulais dire: "on ne peut être contre"

un exemple de dérive de cette loi:
Khademi a dit y a qq jours que s'attaquer à un local de Ennahdha revient à profaner une mosquée!!! pour lui, c'est la même chose

donc, on risque même d'aller en prison si on oserai, dans un futur proche, dire du mal de Ennahdha!!!

ben
| 02-08-2012 14:57
Alors , les Tunisiens qui ont voté en majorité ENNAHDHA vont voir de toutes les couleurs. Et, ceux qui ne ce sont pas déplacés pour voter, qu'ils assument.

A lire aussi

La Banque centrale a rendu public un communiqué, ce lundi 15 juillet 2019, pour revenir sur les

16/07/2019 22:12
0

Où est passé le président de la République

16/07/2019 20:43
1

L’Union des médecins généralistes de la santé publique annonce une grève demain mardi 17 juillets

16/07/2019 19:49
1

Newsletter