alexametrics
Dernières news

Tunisie - Naissance de l'Union des femmes libres

Temps de lecture : min
Tunisie - Naissance de l'Union des femmes libres

Une coalition «Union des femmes libres» réunissant quatre associations féminines a été récemment créée «dans l'objectif de renforcer la présence de la femme dans la vie publique».
Ces associations, "Haouwa" (Eve), "femmes tunisiennes", "femmes et complémentarité" et " Tounissiet " (tunisiennes), connues pour être de tendance islamiste, se sont engagées, dans un communiqué commun, à défendre l'identité arabo-musulmane de la Tunisie, la démocratie, l'indépendance de la justice, la liberté de presse et la transparence de l'administration.
Elles ont dénoncé toute forme de tutelle et d'exploitation politique de l'image de la femme, à l'instar de ce qui se faisait sous l'ancien régime, appelant à associer les associations féminines à toute décision relative au statut de la femme et aux efforts pour impulser le processus démocratique.
"La femme doit assumer un rôle efficient sur la scène politique et ne plus se limiter à une présence de forme", a indiqué Thouraya Chtiba Chebbi, présidente de l'association Haouwa à l'agence TAP.
Certains partis ont consacré le principe de la parité sur les listes électorales pour l'assemblée constituante dans le seul but de combler un vide, a-t-elle estimé. «Il ne s'agit nullement d'une véritable conviction de l'importance de la contribution de la femme dans le processus démocratique».
S'agissant de la polémique sur la polygamie, Mme Chebbi a soutenu que les Tunisiens ont tranché cette question depuis des décennies. Elle a, à cet égard, dénoncé «les surenchères menées par certaines parties à propos de la question de l'héritage et les tentatives visant à porter atteinte à l'identité arabo-musulmane».
"La femme tunisienne fait face au quotidien à de nombreuses difficultés qui nécessitent une réflexion approfondie et des solutions urgentes», a-t-elle estimé.
La coalition d'associations féminines, créée après le 14 janvier, est connue pour être de tendance islamiste. Elle a appelé à soumettre à référendum les conventions internationales et tout projet éducatif ou culturel "pouvant porter atteinte à l'identité arabo-musulmane".
Le gouvernement tunisien a adopté le 17 août un projet de décret-loi relatif à la levée des réserves inscrites dans l'annexe de la loi de 1985 portant ratification de la convention internationale sur l'élimination de toutes les formes de discrimination à l'égard des femmes (CEDAW).
Malgré la pression exercée par plusieurs composantes de la société civile, le gouvernement a maintenu la déclaration finale qui stipule «qu'il ne sera pris aucune décision réglementaire ou législative non conforme à l'article premier de la constitution».

Votre commentaire

(*) champs obligatoires

Conditions d'utilisation

Les commentaires sont envoyés par les lecteurs de Business News et ne reflètent pas l'opinion de la rédaction. La publication des commentaires se fait 7j/7 entre 8h et 22h. Les commentaires postés après 22h sont publiés le lendemain.

Aucun commentaire jugé contraire aux lois tunisiennes ou contraire aux règles de modération de Business News ne sera publié.

Business News se réserve le droit de retirer tout commentaire après publication, sans aviser le rédacteur dudit commentaire

Commentaires

Commenter

Dr. Jamel Tazarki
| 19-02-2012 11:20
je retire complètement ce que j'ai dit avant à propos de Monsieur Marzouki. Il n'est pas le meilleur choix pour assumer la présidence de la République. Monsieur Marzouki a renoncé à un grand nombre de choses qui faisaient auparavant une grande part de la qualité de sa personne. Il m'a déçu par son comportement! Je suis un musulman croyant et pratiquant et j'ai honte pour notre président de la république qui défend indirectement un fanatique, le prédicateur Wajdi Ghounim, défenseur de l'extrémisme et de la circoncision des femmes! Que pensent votre femme et vos filles, Monsieur le président de la république, de l'attitude d'un père qui veut nous convaincre qu'il est le défenseur des libertés!

La Tunisie à d'autres problèmes que les fantaisies théologiques de certains de nos compatriotes que Monsieur Marzouki soutient indirectement! En effet, nous risquons bientôt d'avoir une épidémie si nous ne faisons pas la Promotion de l'hygiène, de l'éducation nutritionnelle, des bonnes pratiques de soins, de la sécurité alimentaire pour les familles vulnérables, du traitement des déchets et de la sanitation. Une variante dangereuse de la bactérie nosocomiale menace en particulier les pays pauvres. Les bactéries nosocomiales (MRSA ou staphylocoque doré) sont déjà connues: il s'agit de germes de maladie résistants aux antibiotiques les plus communs. Mais depuis quelques années, on remarque un nombre progressif de cas de ca-MRSA, où le "ca" signifie community acquired: des staphylocoques résistants qui affectent des personnes saines -et surtout des enfants. Les germes provoquent de dangereuses infections de la peau car 'ils libèrent un poison, la toxine PVL. Aux Etats-Unis, le ca-MRSA a déjà fait des victimes: quand les germes attaquent les poumons, il ne faut que deux ou trois jours au poison pour éroder le tissu pulmonaire. La situation de l'hygiène, de l'eau et de l'assainissement en Tunisie reste préoccupante. Bien que l'eau soit disponible, le manque d'hygiène des puits et de l'eau de robinet représentent des risques pour la santé publique. Les catastrophes naturelles, la pauvreté généralisée et la malnutrition aiguë sont favorables aux épidémies. Nous sommes sans défense car il n'y a pas assez de médicaments efficaces pour tous les Tunisiens. Il ne faut pas être prophète afin de prévoir une épidémie dans notre pays si nous ne luttons pas contre la malnutrition et si nous ne faisons pas la Promotion de l'hygiène.


Une catastrophe alimentaire menace la Tunisie. Nous ne devons pas attendre que les gens soient affamés pour agir. Une malnutrition aigüe touche déjà plus de 30% de la population:
-moins de 2100 kcal disponibles par jour et par personne
-moins de 4 litres d'eau potable par jour et par personne
-une perte effective totale de tout moyen d'existence


Ne jouez pas avec le feu, son excellence Monsieur le président de la république!

Dr. Jamel Tazarki
http://www.go4tunisia.de
Allemagne

Dr. Jamel Tazarki
| 17-12-2011 20:41
Son Excellence Moncef Marzouki, Président de la République Démocratique Tunisienne,

La majorité de notre peuple témoigna la joie la plus vive et la plus vraie sur l'événement du choix démocratique de votre Excellence en tant que président de la république. Cet événement fut accueilli par la presque totalité des Tunisiens comme un immense bonheur pour notre pays. Je suis au comble du bonheur car j'espère que vous allez encourager les neurosciences en Tunisie étant donné que vous êtes médecin neurologue. Je suis mathématicien et je suis actif dans un groupe de recherche dans le domaine des neurosciences mathématiques en coopération avec le Prof. Bernhard Lauth en Allemagne.
Mais je ne vous cache pas mon inquiétude suite aux propos de votre gouvernement concernant la durée de mandat de L'assemblée provisoire. Nous ne voulons pas uniquement un accord verbal mais nous préférons une décision écrite qu'il y aura des élections législatives au plus tard dans 15 mois. Après quoi il y aura une dissolution parlementaire automatique. Je sens non seulement une inquiétude mais aussi une grande déception si on recommence a faire une politique sans limitation de durée explicite des mandats.
Je crois beaucoup en vous et je vous assure que nous faisons tout pour que vous réussissiez vos projets socio-économiques pour la Tunisie, pour que notre pays vaincra le sous-développement et le manque. Je suis convaincu qu'aux prochaines élections législatives votre partie politique et celui de Madame Maya Jeribi (pdp) auront la majorité absolue. Lors des dernières élections législatives Il y avait une probabilité conditionnelle pour que le partie Ennahdha gagne relativement le plus grand nombre de sièges: Sans la dispersion des voix de ceux qui n'ont pas voté Ennahdha on aurait pu avoir un autre gouvernement. Le parti Ennahdha a profité du grand nombre des partis politiques aux élections législatives. De cette façon Ennahdha a même eu gratuitement des voix qui lui ont été accordées grâce à un algorithme de calcul très généreux (sans entrer dans les détails de calcul). Puis Ennahdha a d'énormes ressources matérielles, la preuve que ce parti politique était présent dans toutes les circonscriptions. Le découpage par circonscription (arrondissement) et le fait de présenter partout des candidats fait automatiquement augmenter le nombre de sièges d'Ennahdha. Le parti politique que je voulais choisir n'était pas sur la liste en Allemagne. Il est mathématiquement évident que Ennahdha gagne avec une majorité relative les élections... Ceci est vraiment injuste envers la Tunisie et les Tunisiens. Il fallait faire des élections à deux tours afin d'éliminer la dispersion et ne distribuer de l'argent qu'aux partis politiques qui arrivent au second tour afin qu'ils soient tous présents dans toutes les circonscriptions. Ennahdha a man'uvré la compagne électorale d'une manière très brutale tout en respectant dans ses apparences la forme des règles démocratiques. La principale propagande du parti politique Ennahdha s'est produite dans les mosquées. Il est évident de permettre aussi aux autres partis politiques les mêmes privilèges (ou de les interdire à tous les partis politiques...)
Je vous prie d'agréer, Monsieur le. Président de la République, l'expression de ma très haute considération.

Dr. Jamel Tazarki
www.go4tunisia.de
Allemagne

Dr. Jamel Tazarki
| 19-10-2011 10:46
Bonjour,
J'ai écrit un livre qui mérite d'être lu :
TOUT EST POSSIBLE ; L'AVENIR DE LA TUNISIE
Vous pouvez télécharger le livre sur mon site Internet:
www.go4tunisia.de
Dr. Jamel Tazarki
Allemagne

tounsi
| 08-09-2011 16:30
@Chedlia bent hmaied, je vous conseille de commencer la priere vous verrez la femme doit faire la priere voilée! et aussi lors du pelerinage de la Mecque si vous avez un jour envie d'y aller, ce dont je doute fort!!! la femme y est voilée aussi!!

Subaru1980
| 08-09-2011 13:20
Je lis et je me demande toujours d'ou vient cette haine envers la femme voilé, franchement j'arrive pas a comprendre ! si j'ai compris une chose, vous voulez porter le voile, vous restez chez vous, vous n'avez pas le droit a la parole, vous êtes une femmes des moyens ages, vous etes rej3eya met5alfa...le plus rigolo certaines réclament qu'elles sont démocrates, alors qu'elle rejettent l'autre totalement, n'ont même pas droit de s'exprimer pour elles ! si c'est pas de l'extrémisme ça et du terrorisme intellectuel...a bon entendeur !

Leila
| 08-09-2011 12:59
Encore une farce nahdhaouie !!.Des associations, des partis, qui se prétendent éloignés du parti Ennahdha et qui en sont ,en fait, des satellites.Game over, messieurs les islamistes!:on connait vos manigances et votre perfidie .Les femmes sont libres et le resteront .et ce n'est pas vos prétendues associations qui ajouteraient à notre liberté .Et puis, que ces femmes islamistes sachent une chose: Ennahdha vous utilise ,actuellement, à des fins politiques et pour influencer les femmes les plus crédules d'entre les tunisiennes .Par la suite, elle vous relèguera à l'arrière plan .Après tout, pour ce parti, la place de la femme est à la maison, n'est ce pas ? alors, arrêtez votre comédie !

Chedlia bent hmaied
| 08-09-2011 12:59
Il faut savoir que les mains qui tiennent le drapeau sont bien les mains qui ont tenues les drapeaux le 14 Janvier et les jours suivants. Ce sont des mains de jeunes filles qui étaient là pour faire dégager le maffieux et son clan et ces jours de combat nous n'avons vu ni voile, ni hijab, ni niqab.C'est le peuple libre et non le peuple voilé qui était là. Il ne faut jamais oublier que la 1ère des libertés est celle de l'égalité, en l'occurence homme-femme. Cette bande de femmes dénonce "toutes formes de tutelle" mais je voudrai leur répondre qu'elle commencent à se libérer d'abord de la tutelle du hezbghannouchi et c° puisque nous avons eu la force de la libérer de Hezb Ben Ali.Qu'elles sachent que dans notre majorité nous sommes musulmanes et que nous n'accepteront jamais qu'elles parlent en notre nom.Aujourd'hui au 21ème siècle, notre identité n'est plus uniquement arabo-musulmane mais elle est plurielle.Les chrétiens, les juifs, les orthodoxes, les berberes... sont passés par là, et toutes ces cultures nous ont laissés un petit héritage. C'est là notre force et notre avenir. C'est le sens de l'histoirer et il faut l'admettre.Il faut arreter de nous confiner dans un cercle fermé.Aujourd'hui, avec la mondialisation, nous sommes tunisiens mais pas uniquement. Nous avons des racines arabo-musulmane-puisque c'est à la mode de parler ainsi- mais également des branches. Il faut ouvrir les yeux sur le monde qui nous entoure et qui avance à pas de géant.Il faut qu'on fasse un saut dedans avec que l'écart ne se creuse davantage. Que cette bande de femmes soumises et entretenues par les groupes rétrogrades et machistes réalisent que les hommes et femmes de notre pays ne se laisseront pas entrainer dans le sillage du passé.Ce que vivent les hommes et les femmes du Golfe, de l'Iran ou de l'Afghanistan n'est pas pour nous,mais si cela les interesse , il y a de la place prés de Ben Ali(La cour de Leila se rétréci, ca peut l'occuper) ou au Quatar, S. El Matri pourra les employer dans la chaine TV de ses amis, Al Jazira. Et parmi toutes ses dames, laquelles n'a pas applaudi Ben Ali? J'aimerai bien voir de plus prés.Mais qu'elle sachent que plus jamais le tunisien ou la tunisienne n'accepteront à l'avenir un parti qui les terrorisent, qui les méprisent, qui leur impose sa vision rétrograde de la vie de tout les jours,fut-il au nom d'Allah. Nous répondrons tous d'une meme voix : Non à Hezballah, comme nous avons dit non à Hezb Ben Ali.Que ceux qui les manipulent sachent qu'il n'y a pas de liberté de l'homme sans celle de la femme.Qu'elles changent donc de combat et se cherche un autre combat qui va nous prouver que ce sont des femmes qui se battent pour la patrie.Comme j'aurais aimé que ces femmes se dévouent pour nettoyer les rues de leur ville ou de leur plage. Qu'elles prennent la garde devant nos postes de police, nos hopitaux,nos écoles, nos administrations pour empecher qu'on brule et qu'on saccage la terre de leurs pères et celle de leurs enfants, qu'elles se comportent comme des etres civilisés quand elles sont au volant de leur voiture. Qu'elles arretent de klaxonner pour éviter que celui qui doit quitter une route secondaire et qui attend depuis 5 minutes ne puisse passer devant elles. C'est çà la Tunisie que j'aime. Ca c'est la Tunisie, c'est ma culture, mon identité. C'est l'éducation que m 'ont transmise mes parents et que je transmet également à mes enfants. Je me rappelle toujours des paroles de mon péra, allahi yarhmou :mon pére était né en 1911, on était 5 filles et 2 garcons et un jour, j'étais au lycée j'avais ramené mon bulletin de l'école et les résultats n'étaient pas bon, alors mon père m'a dit :" tu sais j'insiste pour que les filles travaillent bien à l'école pour avoir un métier et etre indépendante, quand à tes fréres, ce ne sont que des hommes, ils peuvent à la rigueur dormir meme dans la rue, il ne faut jamais tendre la main et demander de l'argent à vos maris".C'est ce que j'ai fait et je n'ai jamais été dépendante de mon mari.

Subaru1980
| 08-09-2011 11:55
une femme voilé est une femme soumise ? la bonne blague, par contre une femme qui s'habille sexy et que son mari la maltraite et la frappe même celle là n'est pas soumise...n'importe quoi, extrémisme quand tu nous tient...

mellez vous de vos affaires et laissez les gens vivre comme ils veulent, en quoi ça vous concerne elles portent le voile ou pas, chacun et chacune est libre, même totalement NUE, ça vous concerne absolument pas.

Ridha
| 08-09-2011 11:10
C'est honteux de voir des femmes confisquées leur liberté,ces femmes sont toutes voilées,sont donc toutes soumises et rétrogrades.

vipère à corne
| 08-09-2011 10:46
femmes esclaves sans voile et sans petite culotte!esclaves d'un "maquereau"
des femmes sans voile esclaves de l'argent
d'autres esclaves du plaisir
d'autres encore sans voile mariées et esclaves de leurs patrons
d'autres,esclaves de leurs maris athées ou de leurs familles alors qu'elles sont pieuses et veulent porter le voile
alors soyons lucides et laissons à chacune son libre choix

A lire aussi

Le député Tahya Tounes Hichem Ben Ahmed est intervenu, ce mardi 10 décembre 2019, lors de la séance

10/12/2019 23:30
0

La mesure imposant une taxe douanière aux produits trucs a été prolongée de deux ans à la suite de

10/12/2019 22:56
0

Myriam Belkadhi est intervenue immédiatement en direct et a présenté des excuses aux

10/12/2019 22:09
0

Le dirigeant Ennahdha et gendre de Rached Ghannouchi, Rafik Abdessalem a été l’invité de Myriam

10/12/2019 21:33
2

Newsletter