alexametrics
Dernières news

Tunisie - Le site Yazaki à Om Laârayès définitivement fermé

Temps de lecture : min
Tunisie - Le site Yazaki à Om Laârayès définitivement fermé

Le câbleur japonais Yazaki, implanté dans la région du bassin minier à Gafsa, a informé officiellement le ministère de l’Industrie et de la Technologie de la décision de fermeture définitive du site Yazaki à Om Laârayès.

Les raisons de cet arrêt, selon la société, sont «les grèves irrégulières et non annoncées des employés du site de production d’Om Laârayès, les 15 et 16 décembre 2011, ce qui a totalement arrêté la production et a eu des impacts très graves sur le travail de son client, obligeant ainsi la société à payer des pénalités énormes, entamant ainsi l’image de groupe Yazaki sur le marché».
Cette décision a été prise après concertation avec la centrale Yazaki Europe Limited et après «de longues négociations avec les employés afin de les convaincre de reprendre le travail», mais ces derniers n’ont pas accepté de rejoindre leurs postes, souligne le Japonais.

Yazaki est le leader mondial de faisceaux de câble (avec 23 % de part de marché), Il a annoncé, en 2009, une série d’investissements de l’ordre de 25 millions d’euros, soit près de 48 millions de dinars avec, à la clé, la création de 5.000 emplois pour la seule région de Gafsa.

Votre commentaire

(*) champs obligatoires

Conditions d'utilisation

Les commentaires sont envoyés par les lecteurs de Business News et ne reflètent pas l'opinion de la rédaction. La publication des commentaires se fait 7j/7 entre 8h et 22h. Les commentaires postés après 22h sont publiés le lendemain.

Aucun commentaire jugé contraire aux lois tunisiennes ou contraire aux règles de modération de Business News ne sera publié.

Business News se réserve le droit de retirer tout commentaire après publication, sans aviser le rédacteur dudit commentaire

Commentaires

Commenter

REALISTE
| 23-12-2011 22:00
1- Esclaveur n'existe pas, du moins pas en français.
2- l'amortissement du matériel de production dans une société ne se fait pas en 2 ans mais 5.
3- Je travaille dans la même branche que cette société, et je peux certifier que ses employés sont payés bien plus que la moyenne des salaires du secteur comme indiqué dans l'article de BN du 23/12, ce qui n'est pas le cas dans les zones industrielles "classiques" où le salaire dépasse rarement 300dt
4- Les incitations à l'investissement dans le sud ouest sont les mêmes octroyées dans la plupart des zones d'investissement prioritaires (voir site API et code de l'investissement)
5- British gaz risque également de partir pour les mêmes raisons expliquées dans les médias, en plus des 120 société étrangères déjà parties. Vous pensez que tout le monde s'est mis d'accord pour partir en même temps et c'est juste leur faute? Les grèves n'y sont pour rien? Les revendications "excessives" n'y sont pour rien?
6- Une Tunisie où tout le monde serait payé 700 ou mille dinars pour ne pas que le patronat soit traité d'esclavagiste, est une Tunisie où vous-même n'investirez jamais (pas parceque vous êtes esclavagiste, mais parceque vous faites du business avec votre argent pour gagner des sous, pas pour le plaisir)
7- Une Tunisie telle que vous la souhaitez n'existera jamais, car elle ne survivrait pas 1 mois.
8- J'aimerais bien être augmenté tout de suite (trop de crédits), avoir une voiture de service, travailler 7 heures par jour seulement, avoir 2 mois de vacances, avoir une prime à chaque aid et rentrée scolaire, mais je ferme ma gueule car mon pays passe avant moi. Aimer son pays, ce n'est pas faire des grèves, mais des sacrifices aujourd'hui pour un avenir meilleur pour tout le monde DEMAIN!!!
8- Vous vous rappelez du "Khobz w maa, w ben ali laa? Apparemment le "khobz" on n'aime pas trop ça chez nous. On en a eu marre au bout de 3 semaines!!!

maha
| 22-12-2011 10:03
la reaction de si med sghaier est tres bizarre ....quelle honte et quel niveau

moumou
| 22-12-2011 09:54
les travailleur toujours paye les factures .cet usine et plus d'autres profite les mains d'oeuvres sans securité social ect....imagine toi des autres investisseurfonts des contrat de 5.7.et 15 jour .apres la revolution. merci pour les personnels de cet usine profiteur

Travailleur
| 22-12-2011 08:59
British Gaz!!!

abdou
| 21-12-2011 23:19
une perte pour les politiciens et un gain pour l'économie.un gréve de 2 jours est-ce vraiment une cause suffisante pour fermer l'usine? il faut juste voir cout de cette fermeture pour la société:environ RIEN;l'état a payé presque tout le cout d'investissment pour encourager l'installation de yazaki à gafsa pas à Tunis soutenu par un choix politique pour faire taire et calmer les gens aprés les émeutes de la région de gafsa et metlaoui en 2008,
Installé à gasfa et l'état prend en charge tout : c'etait l'objectif de l'ex-président,( en tout cas à la fin c'es l'argent du peuple):terrain gratuit+prime d'investissement pour rembourser la majorité du cout du batiment +prime logistique pour rembourser le cout du transport vu le site est loin du port+0 frais de douane+0 impots+0 CNSS pendant 2 ans et en partie les autres 5 ans+un salaire moins que le SMIG vu que la majorité recruté sous forme
de SIVP+ libre transfert de devises (possibilité de rapatrier tout l'ragent à l'étranger sans aucun controle)+aucun fond de garantie exigé par l'état pour pour payer les salaires des gens en cas de départ de le société: Tout est gratuit+ aucun obstacle pour fermer quand on nous dérange un peu,surtout quand mem le matériel importé est usé et amortis et aucun valuer ajouté pour les gens car l'activité est manuel mails la technologie gardre chez eux
Je suis sur que les gens réclament l'esclavage de la société depuis le début mais les instructions sont donné deplus haut niveua à faire taire les gens et défendre la société qui l'aide dans leur politique de l'esclavage;

LE SAGE
| 21-12-2011 20:23
wallahi vs etes le seul a avoir analyser notre NAKBA W BHAMA merci

le sage
| 21-12-2011 20:15
et la voila votre UGTT;;;elle defend le travailleur tunisien en le jetant dans le chomage: et vous voila ignorants (grevistes OBEISSEZ tjrs a l UGTT QUI demolit notre chere TUNISIE

REALISTE
| 21-12-2011 20:10
A tous ceux qui parlent d'esclavagisme : vos lecteurs doivent comprendre que le jour ou vous aurez les moyens ou le courage d'investir, vous embaucherez des salariés niveau bac (et moins) à mille dinars par mois???? Soyons sérieux!!! Ecrire pour le plaisir de se lire n'apporte rien à ce pays.

bahzet
| 21-12-2011 19:10
Quel honte . Ça c'est la politique de L'UGTT

Forza
| 21-12-2011 18:12
C'est grave si l'entreprise payait des salaires au dessous du SMIG. Elle ne va pas pouvoir pratiquer de tels salaires au Maroc, un pays avec un SMIG beaucoup plus élevé qu'en Tunisie mais êtes vous sur de vos informations? Si oui, la Tunisie ne peut pas accepter que des entreprises pays des salaires d'esclaves juste pour dire que nous avons des emplois Un emplois d'un père de famille pour 200 dinars n'est pas un emploi et il faut l'admettre.

A lire aussi

Fait divers crapuleux qui secoue Tunis ce

23/09/2020 10:07
0

Pour divulgation des données personnelles de personnes atteintes du Covid-19.

23/09/2020 10:03
0

L'interdiction de la chicha et des jeux de cartes dans les cafés sont derrières ses

23/09/2020 09:42
0

Ainsi, les salaires des gouverneurs

23/09/2020 08:38
3