alexametrics
mercredi 25 mai 2022
Heure de Tunis : 08:43
Dernières news
Tunisie - L'affaire BT-Royal Luxembourg Soprafi entre les mains de la BCT
03/12/2012 | 1
min
Tunisie - L'affaire BT-Royal Luxembourg Soprafi entre les mains de la BCT
{legende_image}

Le dossier de l'affaire du Fonds Italo-Luxembourgeois "Royal Luxembourg Soparfi", qui vient de remporter l'offre de cession de 13% du capital de la Banque de Tunisie (BT), a été remis ce lundi 3 décembre 2012, à la Banque centrale de Tunisie (BCT) pour vérification de données, a affirmé le ministre délégué auprès du chef du gouvernement chargé des dossiers économiques, Ridha Saïdi.

Cette mesure intervient alors que des rumeurs circulant dans les milieux des affaires tunisiens et dans les médias accusant Royal Luxembourg de « spéculation, de blanchiment d'argent et d'activités illicites ».
Dans un entretien accordé à l'Agence TAP, M. Saïdi a précisé qu'après le parachèvement des formalités relatives à l'appel d'offres, il s'agit maintenant d'enquêter sur la situation du fonds et sur ses activités et seule la BCT est habilitée à le faire.
Il a précisé que la BCT se charge automatiquement du contrôle et de la vérification de tous les documents relatifs aux transactions d'affaires afin d'éviter les activités liées au blanchiment d'argent et au commerce illégal d'armes ou de drogue.

Royal Luxembourg a remporté, le 19 novembre dernier, l'offre de cession du bloc d'actions représentant 13% du capital de la Banque de Tunisie (BT). Ce bloc d'actions était la propriété de Belhassen Trabelsi.
Pour M. Saïdi, «la cession des parts directes et indirectes de l'Etat dans le capital de la BT au profit du fonds luxembourgeois, s'est déroulée dans la transparence totale et selon les normes en vigueur».

La Banque d'affaires de Tunisie (BAT) a supervisé l'opération. Il a fait remarquer que les premières données recueillies auprès de la BCT, sur le fonds luxembourgeois font état d'une situation financière saine et de l'absence de soupçons sur ses activités, a-t-il encore précisé. Et d'ajouter : «La BCT détient les moyens techniques, l'expertise et le réseau de relations qui lui permettent de vérifier toutes les données relatives à la structure financière» du fonds d'investissement Italo-Luxembourgeois.
03/12/2012 | 1
min
Suivez-nous