alexametrics
Dernières news

Tunisie - Kalthoum Kennou répond à Noureddine Bhiri (audio)

Temps de lecture : min


Tunisie - Kalthoum Kennou répond à Noureddine Bhiri (audio)

L'Association des magistrats tunisiens (AMT) sera en sit-in, ce jeudi 10 janvier 2013, devant l’Assemblée nationale constituante, selon une déclaration de sa présidente Kalthoum Kennou à Shems Fm.

Mme Kennou évoque trois raisons à ce sit-in de protestation : la dégradation de la situation des magistrats, la non-promulgation de la loi régissant l’Instance indépendante de la magistrature, la sensibilisation de l’importance qu’il y ait des normes dans la Constituante garantissant l’indépendance de la magistrature.
La présidente de l’AMT s’est dit étonnée de certaines déclarations du ministre de la Justice qui affirme que l’association lui a remis une liste de 270 magistrats à révoquer, déclarant que «l’AMT n’a jamais réclamé la révocation de magistrats», notamment sans preuves et sans procès.
Concernant l’amélioration de la situation des magistrats, Mme Kennou a expliqué que jusqu’à maintenant ils n’ont bénéficié d’aucune augmentation. Elle a affirmé que la majorité des magistrats ne sont pas satisfaits de leurs situations, déclarant qu’ils sont terrorisés : le ministre brandissant, chaque fois, la menace de révocation sans preuves en faisant miroiter de simples accusations.

Kalthoum Kennou a indiqué que la situation du ministère public n’a pas changé par rapport à l’ancien régime. «Il n’y a aucune preuve que les procureurs de la Républiques ne reçoivent pas des ordres du ministre», soutient-elle.
La présidente de l’AMT a affirmé que le ministre de la Justice interfère dans certaines affaires vu qu’il nomme leurs juges et leurs juges d‘instructions.
Concernant l’affaire Sami Fehri, Mme Kennou, tout en soulignant qu’elle n’était ni avec ni contre lui et qu’elle n’intervenait pas dans cette affaire, a affirmé que c’est la première fois qu’un ministre envoie une lettre à un magistrat la nuit de l’annonce du verdict pour lui signifier qu’une plainte a été déposée à son encontre. Pour elle, il s’agissait d’un moyen de pression contre ce juge qui a renoncé au dossier. Autre fait à relever, elle n’arrive pas à expliquer comment un subordonné casse l’ordre de son supérieur à la cours de Cassation qui avait ordonné la libération de Sami Fehri, rappelant que les établissements pénitentiaires sont sous la tutelle du ministère de la Justice.

I.N.

Votre commentaire

(*) champs obligatoires

Conditions d'utilisation

Les commentaires sont envoyés par les lecteurs de Business News et ne reflètent pas l'opinion de la rédaction. La publication des commentaires se fait 7j/7 entre 8h et 22h. Les commentaires postés après 22h sont publiés le lendemain.

Aucun commentaire jugé contraire aux lois tunisiennes ou contraire aux règles de modération de Business News ne sera publié.

Business News se réserve le droit de retirer tout commentaire après publication, sans aviser le rédacteur dudit commentaire

Commentaires

Commenter

Mohamedbenjemaa
| 10-01-2013 08:06
Madame kannou je tiens a vous exprimer mon soutien entier. Mme kannou est une femme admirable. Je ne suis pas sure que beaucoup auraient eu le dizieme de son courage. Bonne continuation.

www
| 08-01-2013 15:26
Cette dame a convoqué Houssem Trabelsi à comparaître en plein règne de sa tante Leila...ça lui a valu une mutation disciplinaire...Qui dit mieux?!!

natas
| 08-01-2013 11:32
franchement c'est au délà du scandal, quand tu ose t'ériger en donneur de léçons sur la façon de faire à une femme, qui a sacrifié sa vie pour la justice et les juges, beh je me dis que j'ai honte pour mon pays face aux agissements comme le tien.

BENMOSBAH MOSBAH
| 08-01-2013 11:12
Bonjour,
Cher INTERPRÈTE qui êtes heureusement à la retraite, car votre texte est plein de fautes, de toute sorte (orthographe, grammaire, conjugaison), j'ai le plaisir de vous dire que toute personne raisonnable rejette les avis et les commentaires lapidaires, sans arguments et surtout sans développement structuré tel que le vôtre.
J'ai également le plaisir de vous dire qu'ayant ouvert une fenêtre sur la démocratie, on ne va pas trouver des personnes, comme vous, qui nous recommandent "de la fermer" et de subir.
Cette fenêtre est ouverte à TOUS, sans exception, ceux qui partagent mon avis et ceux qui le combattent avec respect mutuel et arguments à l'appui. Car la démocratie est UNE et INDIVISIBLE.

Liberte Delacroix
| 08-01-2013 10:15
je trouve qu'il ne faut pas s'arreter de faire pression sur le ministre et s'il y a des secrets revelez les pour que le public commprent mais surtout surtout mme kannou simplifiez au maximum pour que nous comprennons car vous utilisez des expressions juridique qu'on arrive pas à cessir et par la suite on abondonne vos discours

HM
| 08-01-2013 09:53
commentaire censuré pour usage des majuscules.

interprète retraité
| 08-01-2013 09:46
cesser de râler et va travailler pour ton salaire !!!! vous êtes payée pour ça ya madame ! la politique : vous penser la faire mais en réalité ils te font faire croire que c'est ce que tu râles ! non madame vos confrères ne sont pas encore assez responsables pour que méritent les tunisiennes et les tunisiens ! conseil prenez votre retraite anticipée !

BENMOSBAH MOSBAH
| 08-01-2013 09:34
Les dirigeants actuels de notre pays ont découvert "les délices et les privilèges" du pouvoir et ils s'y cramponnent comme s'accrocheraient les mouches à un tas de m...
Je suis arrivé à avoir honte de dire que je suis Tunisien, alors qu'il y a peu de temps je le claironnais partout avec une fierté non cachée.
Depuis l'arrivée des Nahdaouis et leurs frasques, j'ai peur pour NOTRE PATRIE! Sincèrement.
En France, la constitution permet au président d'être automatiquement membre du conseil constitutionnel, avantage extraordinaire que l'actuel président veut supprimer, à commencer par lui...mais sans effet rétroactif à savoir que les présidents qui y sont y resteront.
Il veut également renforcer l'indépendance du Conseil Supérieur de la Magistrature, conseil qui est déjà très indépendant !!!
Étant Tunisien et Français, je suis fier d'appartenir à mon deuxième pays pour toutes les valeurs qu'il représente.
Voici l'information :

TITRE:
"Un Conseil constitutionnel sans ex-présidents, annonce Hollande.

PARIS (Reuters) - François Hollande a annoncé lundi vouloir supprimer le titre de membre de droit du Conseil constitutionnel, la plus haute juridiction française, accordé aux anciens présidents.

Le chef de l'Etat souhaite que cette décision, prise dans le cadre des réformes des institutions, ne soit pas rétroactive et s'applique à partir de lui-même.

"J'entends mettre fin au statut de membre de droit du Conseil Constitutionnel des anciens présidents de la République", a-t-il déclaré lors de ses voeux au Conseil constitutionnel, à l'Elysée.

"Je proposerai donc d'y mettre un terme mais uniquement pour l'avenir", a-t-il ajouté, selon un discours distribué par son service de presse.

Dans la réforme constitutionnelle qu'il appelle de ses voeux, François Hollande entend en outre "consolider l'indépendance du Conseil supérieur de la magistrature", "supprimer la Cour de justice de la République" et "aménager le statut du chef de l'État".

Hakim bejaoui Mohamed be chi
| 08-01-2013 09:07
Bhiri comme son parti ont réussi a avoir le pouvoir pour lequel ils ont "milite"ils n ' ont jamais milite pour lesvaleurs delajustice les libertés la démocratie et dignité des tunisiens moins encore des tunisiennes.voilà pourquoi il n 'y a pas de justice indépendante

Hoss
| 08-01-2013 00:45
Enfin, c'est bien de commencer votre combat, il était temps et il ne faut pas baisser les bras; Ces apprentis dictateurs de Nahdhaouis ne vous donneront pas votre indépendance il faudra la leur arracher. Le citoyens libres de Tunisie vous soutiennent mais c'est à vous de mener ce combat. Courage mesdames et messieurs les juges. Les avocats (occupés à je ne sais quoi???) doivent aussi participer à cette bataille. Sans justice indépendante point de démocratie. Soyez tous présents ce Jeudi.

A lire aussi

Le président du parti Qalb Tounes, Nabil Karoui a accordé une interview spéciale, ce dimanche 25

25/10/2020 21:46
1

lui demandant d’abandonner son immunité

25/10/2020 21:23
1

Notre histoire est celle de la lutte contre les tyrannies et les

25/10/2020 20:04
10

es tentatives de manipulation et de banalisation de l’affaire

25/10/2020 19:06
2