alexametrics
vendredi 07 octobre 2022
Heure de Tunis : 16:52
Dernières news
Tunisie – Violences au Kef suite à la grève générale (vidéo)
16/01/2013 | 1
min
Tunisie – Violences au Kef suite à la grève générale (vidéo)
{legende_image}
Le Kef a été le théâtre, ce mercredi 16 janvier 2013, de violents affrontements entre des jeunes de la région et les forces de l’ordre avec des jets de projectiles (pierres et cocktails Molotov) d’un côté et du gaz lacrymogène et des tirs de sommation de l’autre côté, et ce à la suite de la grève générale qui a eu lieu en ce jour même.
Selon une source sécuritaire citée par la TAP, un groupe de 500 jeunes a attaqué le poste de police et le district de sécurité du Kef en essayant vainement de les incendier ainsi que le bureau local d’Ennahdha.

En effet, la vie économique et sociale a été paralysée aujourd’hui au Kef à la suite de la grève générale lancée à l'appel de l'union régionale du travail du Kef.
Ainsi, les commerces, administrations et établissements scolaires et universitaires sont restés fermés alors que le secteur du transport dans la ville du Kef et les autres villes du gouvernorat a été sérieusement perturbé vu que les bus de transport public et les voitures ''louages'' étaient également en grève. Seuls les hôpitaux, les boulangeries et les pharmacies ont été ouverts.
La Chambre d'industrie de l'Union régionale de l'industrie du commerce et de l'artisanat du Kef a soutenu, dans un communiqué, la grève générale, appelant le gouvernement à accélérer la réalisation des projets de développement et à répondre aux aspirations des habitants de la région.

Quelques milliers de personnes (5.000 selon des sources syndicales citées par la TAP qui affirme un taux de participation à la grève de 90%) ont parcouru la ville dans une marche, brandissant des pancartes auxquelles on a inscrit : «non au monopole pour préserver le pouvoir d’achat du citoyen» et «les travailleurs tiennent au développement régional équilibré» ou «Meherzia, toi tu t’achètes un Q7 et le Kef doit se taire».
Les protestataires ont, également, scandé des slogans anti gouvernement et anti Ennahdha.

I.N. avec TAP


16/01/2013 | 1
min
Suivez-nous