alexametrics
mardi 05 juillet 2022
Heure de Tunis : 06:55
SUR LE FIL
Taboubi : Saïed cherche à forcer la mise en place de son projet politique
23/06/2022 | 11:18
3 min
Taboubi : Saïed cherche à forcer la mise en place de son projet politique

 

Le secrétaire général de l’Union générale tunisienne du travail (UGTT), Noureddine Taboubi a considéré que la commission nationale consultative pour une nouvelle République n’était qu’un simulacre de dialogue. Il a rappelé que les participants n’avaient même pas eu l’occasion de consulter le projet de la constitution présenté au chef de l’Etat, Kaïs Saïed. « Pourquoi n’y a-t-il pas eu de décret fixant un seuil minimal du taux de participation au référendum permettant de valider ou de rejeter le résultat ? », s’est-il interrogé.

A l’occasion de la présentation du programme de réformes du système politique de l’UGTT, Noureddine Taboubi a estimé que le président de la République n’a pas fixé de seuil minimal afin de forcer la mise place de son projet politique. Il a rappelé que la centrale syndicale avait appelé à maintes reprises au dialogue. Il a expliqué que le refus de participer à un processus flou et comportant plusieurs tromperies afin de préserver l’UGTT et son histoire. Il a considéré qu’un véritable leader devait procéder à des remises en question, à revoir ses positions.

 

« L’UGTT appartient au peuple tunisien. Elle représente l’histoire. Les dirigeants de l’organisation doivent préserver son image et son histoire… Nous ne participerons pas à un processus visant à introduire des idées sans aucun rapport avec celles portées par le peuple tunisien, l’Etat civil, les valeurs de la République, l’équilibre entre les pouvoirs, les restrictions sur les libertés collectives et individuelles, à la liberté d’expression, des médias, de s’organiser, du travail syndical et de faire grève », a-t-il ajouté.

 

 

Le secrétaire général de l’UGTT a déploré la gouvernance par le biais de décret. Il a considéré qu’un gouvernement nommé par décret en dehors des institutions de l’Etat n’était pas apte à procéder à des réformes. « Nous restons ouverts à toute initiative de réformes… L’UGTT a refusé de participer, car on ne peut pas dissocier le système politique du système électoral. A-t-il été abordé ? Il sera promulgué par décret ! Nous n’avons aucune information concernant le contenu… Nous refusons de participer à tout processus visant à porter atteinte aux partis politiques… Nous voulons un Etat civil. Nous ne voulons pas nous retrouver dans le Moyen Âge », a-t-il poursuivi.

Noureddine Taboubi n’a pas nié l’existence de défaillance du système mis en place par la constitution de 2014. Il a estimé que ce texte devait être révisé. Il a évoqué une intention de déformer l’histoire en usant de l’expression « un nouvel Etat ». Il a exprimé l’attachement de l’UGTT aux acquis en matière de droits de la femme et de l’égalité entre les genres.

 

S.G

23/06/2022 | 11:18
3 min
Suivez-nous
Commentaires
Bizertin
Merci M.Taboubi
a posté le 24-06-2022 à 10:57
Tu reviens au caractéristiques louables et appréciées de l'UGTT toujours avec le peuple dans ses joies et dans ses malheurs.
Il ne vous reste plus que nier le 25 juillet car c'est un reel putsch sur la constitution et prouvé par des imminents professeurs à l'intérieur et par nombreux organisations et Etats à l'extérieur.
Chaque chose en son temps et avec la légalité requises.
Bonne continuation.
Mourad Lotfi Belkhiria
Tanbir
a posté le 24-06-2022 à 07:31
Une fois n'est pas coutume. Mais pour une fois j'entends des propos sensés et cohérents de la part de Taboubi en particulier et d'un syndicaliste en général. Critiquer pour critiquer en langage footballistique tunisien c'est du « Tanbir ». Nous ne pourrions coincer Taboubi que sur l'assertion : « le gouvernement de Bouden n'est habilité qu'à gérer les affaires courantes », nous pourrions lui rétorquer : « pourquoi donc lui demander de négocier sur les augmentations des salaires». On ne peut être pour ce projet de Constitution que dans 3 cas : 1) Si on est un adepte du culte de la personnalité. 2) Si pour une raison ou une autre on est pour un protectorat du FMI 3) Et surtout si on est un salafiste pacifiste, on ira voter une première et dernière fois ; le califat sera réinstauré dans ce cas : On ne parlera plus de séparation de pouvoir puisque tout est entre les mains du Commandeur des Croyants « Emir El Mouminines ». Et seul 60 partis seront autorisés, les 60 hizbs du Coran.
Ancien '?lu de la république française
Y'a taboubi, j'ai honte pour vous Mr le destructeur de la Tunisie
a posté le 24-06-2022 à 05:16
Y'a taboubi, où je me déplace la majorité du peuple tunisien et même des personnes étrangères me disaient vous et vous cliques vous êtes les destructeurs de la Tunisie, voilà les raisons
1: quand le pays est dans la merde , on doit pas demander de l'augmentation à l'état et où patronats
2 : vous êtes des jiroouèttes les syndicalistes, le plus grave, vous avez trop augmenté vos indemnités les
syndicalistes
3: je n'ai jamais pensé que les syndicalistes en Tunisie, ils ont des voitures de fonction
à la fin Mr taboubi vous avez oublié les pauvres et les plus démunis, j'ai honte pour vous, y'a taboubi vous prenez le peuple tunisien pour des C ? , y'a taboubi je vous demande de montrer votre résidence au peuple palestinien ainsi que votre ami le syndicaliste à Bekalta gouvernourat de Mahdia , je ne connais pas son nom , inchallah bientôt une personne tunisienne, elle va me ramener des photos de toutes ces propriétés
Soussi
Taboubi
a posté le 23-06-2022 à 19:18
Ya Taboubi que voulez vous exactement
Vous avez rate l occasion de votre mandat en refusant le dialogue
Vous aurez du participer et donner votre programme Si comme vous le dites vous en avez un
La Tunisie merite mieux de cote de l UGTT
YA Taboubi vous etes tetu et tres mal conseille
Tunisino
Seuil minimal+Loi électorale
a posté le 23-06-2022 à 18:07
Les illettrés de l'Ugtt commencent à s'apercevoir qu'ils sont face à un escroc suprême! Le seuil électoral n'a pas été mentionné pour forcer le referendum, par analogie avec la consultation. Aussi, la constitution n'a aucune valeur sans loi électorale, la loi électorale sera donc sur la mesure du projet Kadhafiste du psychopathe suprême. Il est même possible que le communiste anarchiste soit en train de suivre un plan politique bien ficelé, sous les conseils d'experts égyptiens, sauf qu'il n'a aucune chance pour réussir faute de moyens. Par ailleurs, le brouillon de la constitution n'a pas été communiqué aux participants du comité chargé de rendre la Tunisie un concurrent mondial des Etats-Unis et de la Russie, ce sont Belaid et Mahfoudh qui sont les plus informés, donc ils sont ceux qui ont écrit le torchon, en s'inspirant peut être de la constitution iranienne, bien chère à l'incompétent suprême, qui a chargé l'ancien ambassadeur à Téhéran, Bettbaib, une fois comme directeur de son cabinet! Voilà, l'histoire ne pardonne pas, elle est utilisé normalement pour se projeter dans le futur, conformément à ce qu'a dit Ibn Khaldoun: l'histoire est dans sa forme des informations, et dans son fond des leçons; sauf que les imbéciles sont des bêtes.
KEF
DJANGO EST DE RETOUR
a posté le 23-06-2022 à 17:13
Aussi têtu que lui tu meurs.
Y'a rien à faire, ce mec il s'écoute parlé du matin au soir, il prend les citoyens pour des ignares, et L'UGTT comme une arme du temps des westerns, à qui tir le premier.
Mais Taboubi nous ne sommes pas au far West, il s'agit de la Tunisie et il faut respecter ce pays.
Il faudrait arrêter de tirer sur tous ce qui bouge.
Tahar
Bientot mesures..
a posté le 23-06-2022 à 16:45
Le temps ou les quelques centaines de bureaucrates de l Ugtt faisaient peur a tous les gouvernements, le temps ou les miliciens de
l ugtt pouvaient terrorister les institutions de l etat, les entreprises privees etc et paralyser toutes les tentatives de reformes, ces temps la, sont revolues pour toujours. Les discours demagogiques et criaards de Taboubi son destines a ses miliciens pour leur faire croire que l Ugtt peut influencer le cours des choses et decider de
l avenir du pays, alors qu aucun electeur n a mandate l ugtt pour faire cela. Les discours anti Kaeies Saeied vont
s accenter et les mesures fermes du president contre tous ceux qui defendent leurs previleges corporatistes et s arrogent le droit de vouloir partager le pouvoir de decision vont bientot etre annoncees .. .
Chanchan
De parler avec ce ton de charretier
a posté le 23-06-2022 à 14:29
Quelle impolitesse.
Ceci démontre son ignorance ce vaut rien.
Il est plus chlaka que le bouchlaka.
Ghanou
shopping, grand ménage
a posté le 23-06-2022 à 14:28
Surtout préserver le droit de faire grève quand on veut, c'est les jours où on profite pour faire le grand ménage ou pour aller faire du shopping, il ne faut pas y toucher. Mais qui êtes vous pour juger le résultat du travail de spécialistes reconnus sur le projet de constitution. Comment pouvez vous dire qu'ils ne connaissent pas le contenu de cette nouvelle constitution alors que c'est eux qui l'on rédigée ensemble dans la concertation. Bien sûr le travail de synthétisation a été confié à un groupe restreint comme il se doit. Mais qu'est-ce qu'ils ont synthétisé? Les résultats des réunions et des débats. C'est aussi simple que cela. Moi, je l'ai compris.
adel
Me a5ybik
a posté le 23-06-2022 à 14:08
ye san3ti 3and ghiri
Ali
Trop fort
a posté le 23-06-2022 à 13:29
Il est trop fort ce Taboubi.
Il sait tout faire, jugez-en plutôt :
- Il sait egorger des bêtes et les découper.
- Il sait faire des propositions ( qu'on n'a jamais vues) pour sortir le pays de la situation économique actuelle.
- Il va proposer une nouvelle constitution.
- Et surtout il sait mettre le pays à genoux avec les grèves.
Moi, je propose une chose : vendre ce type à un pays étranger à la valeur à laquelle il s'estime ( pas à sa vraie valeur) et là on aura l'argent suffisant pour sortir le pays de sa crise économique ( plus besoin du FMI).
Daoudaou
'?tonnant comment Taboubi à vire de 180°
a posté le 23-06-2022 à 12:55
Depuis que nahdha n'a plus espoir de revenir à son banditisme, Taboubi perd le nord et s'énerve.
Etonnant n'est-ce pas ?
Agatacriztiz
Décidément, il persiste et signe
a posté le 23-06-2022 à 11:55
De quoi tu te mêles, contentes toi d'évaluer le "fiasco" engendré par le ratage intégral de ta dernière grève générale.
On t'a déjà dit de ne pas te mêler de politique.
Que tu te ridiculises toi, ça te regarde, mais ne ridiculises pas L'UGTT avec toi en essayant à chaque occasion de l'entraîner dans les "consignes" dictées par Ennahda et que, ça se voit et s'entend de plus en plus, tu t'ingénies à appliquer à la lettre.
Welles
Adorâte
a posté le à 12:45
Les crétins comme toi adorâtes d'un dictateur qui veut instaurer un régime à l'iranienne sont à vomir. Le chef a tous les droits de défendre les acquis de la nation et celui d'un '?tat laïque.