alexametrics
lundi 03 octobre 2022
Heure de Tunis : 07:00
Dernières news
Sit-in devant le théâtre municipal de Tunis pour dénoncer l’arrestation de la mairesse de Tabarka
13/08/2022 | 20:21
2 min
Sit-in devant le théâtre municipal de Tunis pour dénoncer l’arrestation de la mairesse de Tabarka

 

Un sit-in de protestation a été organisé, samedi 13 août 2022, devant le théâtre municipal de Tunis par un collectif de militants pour dénoncer l’incarcération de la mairesse de Tabarka, Amel Aloui. Les sitinneurs ont critiqué les méthodes des autorités et les accointances avec des « lobbies de la corruption ».

Un mandat de dépôt a, rappelons-le, été émis contre Amel Aloui pour suspicions de corruption et ce dans le cadre d’une enquête sur une affaire de corruption financière. Elle est accusée d’avoir commis des dépassements en autorisant des citoyens à installer des parasols sur les plages de la ville. 

Après son audition par le juge d'instruction en charge de l'affaire, elle a été placée en détention à la prison civile de Sers dans le gouvernorat du Kef. Son avocat Lotfi Massoudi a fait savoir, jeudi 11 août, que le premier juge d’instruction du troisième bureau près le Tribunal de première instance de Jendouba avait refusé tacitement la demande de libération, mercredi.

Cette affaire a, notons-le, bouleversé l'opinion publique et la société civile et plusieurs parties ont dénoncé une grande injustice assurant que la mairesse est connue pour son intégrité et son combat contre les lobbies de la corruption qui sévissent à Tabarka. 

La Ligue tunisienne des droits de l’Homme s’est exprimée à ce sujet et a, elle, aussi appelé à la libération de la jeune femme. De même pour la Centrale syndicale. Sa section locale à Tabarka a publié, jeudi, un communiqué attestant de l’intégrité de la mairesse de la ville et a appelé à sa libération. L’Association tunisienne des femmes démocrates (ATFD) a aussi publié, vendredi 12 août un communiqué, exprimant son soutien à la mairesse de Tabarka, "contre les lobbies de la corruption". 


13/08/2022 | 20:21
2 min
Suivez-nous
Commentaires
salem ben yahia
watani,le baron
a posté le 14-08-2022 à 18:49
pourquoi insulter sournoisement amel ? vous etes des zelateurs(allez voir un dico) de la mafia...les escrocs de Tabarka que vous defendez ont envahi le domaine public et maritime ,doivent des fortunes a la fiscalites municipales,occupent les trottoirs...Amel a edicte plus de 200 decisions de demolition d'edifices batis sur des terrains municipaux ....voila qui est Amel Aloui
Le Baron
Amel n'est elle pas watad
a posté le à 22:29
Cette mobilisation me rappelle celle faite pour Samir Bettayeb même mécanisme même organisation du copié collé
Ancien '?lu de la République Française
il faut s'adresser à la justice tunisienne
a posté le 14-08-2022 à 18:32
il faut s'adresser à la justice tunisienne, il faut s'adresser à la justice tunisienne, il faut s'adresser à la justice tunisienne , ,,, il faut s'adresser à la justice tunisienne , il faut demander des explications au tribunal administratif, il faut demander des explications au tribunal administratif, puisque il a relaxé 49 juges sur 57 , kais saied a voulu désinfecter la justice, le tribunal administratif soutient les corrumpus-es, si la justice était clean en Tunisie pourquoi les pays Européens et les américains refusent d'extrader les personnes condamnées par la justice tunisienne, point
Ben Haffa
Tout le soutien à Almel Aloui contre la mafia locale
a posté le 14-08-2022 à 17:18
Incroyable qu'une mairesse soit mise en prison à cause d'une histoire de parasols.
C'est clair que Amel Aloui en tant que mairesse de Tabarka dérange la mafia locale
Liberté immédiate pour Amel
C'est scandaleux
Fares
Ca pue la vendetta
a posté le 14-08-2022 à 17:14
Encore un règlement de comptes initié par les deux s'?urs chbil, ce duo de malheur?

Arrêtée pour suspicion alors que des terroristes courent dans les rues. El fassed est revenu en puissance avec Saïed.
Ancien '?lu de la République Française
il faut s'adresser à la justice
a posté le 14-08-2022 à 17:04
adressez - vous à la justice, il ne faut pas demander à kais saied , la justice est malade en Tunisie, kais saied a voulu désinfecter la justice,le tribunal a protégé les corrumpus-es , souvenez-vous que le tribunal administratif a blanchi 49 juges sur 57 , alors un conseil de ma part, il faut s'adresser à la justice pour défendre madame le Maire ( la mairesse) , il faut demander des explications au tribunal administratif
Watani
Quoi d'autre ?
a posté le 14-08-2022 à 13:26
La loi c'est la loi .une maladie = sit in . Une mascarade = grève de la faim. etc.......
Abdelaziz
Critique
a posté le 14-08-2022 à 10:50
Ces lobbies de corruption se trouvent partout en Tunisie à Tabarka, grand Tunis, Sousse etc... pertinemment On sait que c'est très difficile d'y remédier mais l'état à la possibilité de le faire , seulement question de volonté et de persévérance aussi de savoir faire .
Lol
Pays de fous
a posté le 14-08-2022 à 09:56
Elle a été mise en détention par un juge. Alors on demande quoi?
Au pouvoir exécutif d'intervenir pour crier au scandale après ou est ce qu'on essaie de faire pression sur la justice en reprochant aux policiers de faire la même chose quand il s'agit de la libération de leurs collègues ?
Le Baron
Watad
a posté le 13-08-2022 à 23:31
Est-ce par hasard une telle mobilisation ou bien parce que l'accusé est une proche parente d'un dirigeant du watad