alexametrics
Dernières news

Samir Dilou : il ne faudra pas compter sur la phobie des élections anticipées !

Temps de lecture : 1 min
Samir Dilou : il ne faudra pas compter sur la phobie des élections anticipées !

Le député et dirigeant Ennahdha, Samir Dilou, était l’invité ce matin du lundi 27 janvier 2020, d’Anis Morai sur RTCI.

 

« Nous avons pour habitude de discuter du gouvernement, de sa formation, du casting etc. aujourd’hui le système politique est de plus en plus à l’ordre du jour. Aujourd’hui c’est à Elyes Fakhfakh de former son gouvernement et surtout pas de reformer l’échiquier politique et c’est dans ce contexte que s’est tenu le conseil exceptionnel de la Choura hier » a déclaré M. Dilou, soulignant que son parti trouve « bizarre » que le candidat à la primature, désigné par le président, ait décidé d’exclure des parties des concertations pour la formation du nouveau gouvernement.

 

« Nous respectons le choix d’Elyes Fakhfakh mais nous le trouvons tout de même discutable. Je pense que c’est la notion de gouvernement du président qui vient biaiser la donne, passer à une personnalité capable de former le gouvernement ne veut pas dire que les résultats des élections ont changé et il ne faut pas compter sur la phobie des élections anticipées pour obtenir la confiance de l’ARP. Maintenant je pense que le gouvernement d’Elyes Fakhfakh va avoir la confiance de l’Assemblée, cela dit ce n’est pas ça le plus important, le plus important c’est qu’il ait une assise politique qui lui permette de mettre en pratique ses décisions » a-t-il poursuivi.

 

 

M.B.Z

 

Votre commentaire

(*) champs obligatoires

Conditions d'utilisation

Les commentaires sont envoyés par les lecteurs de Business News et ne reflètent pas l'opinion de la rédaction. La publication des commentaires se fait 7j/7 entre 8h et 22h. Les commentaires postés après 22h sont publiés le lendemain.

Aucun commentaire jugé contraire aux lois tunisiennes ou contraire aux règles de modération de Business News ne sera publié.

Business News se réserve le droit de retirer tout commentaire après publication, sans aviser le rédacteur dudit commentaire

Commentaires (12)

Commenter

Monia
| 27-01-2020 14:24
parole de taiseux s'il en est quand il en a convenance et depuis peu devenu "moulin à paroles"! est-ce assez clair! la survie de leur "causa nostra" est sur le fil du rasoir (expression courante qui traduit les incertitudes). Leur survie, de 2 choses l'une, soit leur "illusoire" gouvernement élargi de consensus qui ne trompe plus personne, soit ...selon le dernier sondage de Sigma Conseil, en cas de dissolution et nouvelles législatives ils reprennent la main!...

Raad
| 27-01-2020 13:41
La maison Nahdha est sur le qui vive, ils ne savent plus à quelle sauce ils vont être manger.
Le souhait le plus probable c'est la troisième voie, c'est à dire des nouvelles élections afin que vous disparaissez à jamais de la sceine politique.
Car rien qu'à votre expression votre visage on dit long.
C'est à prendre ou à laisser......A vous de choisir...

Hatem jemaa
| 27-01-2020 12:05
En clair nous pouvons voter la confiance et nous pouvons la retirer à tout moment. Mr Fakhfakh doit tirer la conclusion qui s'impose : ne pas associer un parti indigne de confiance.

Ahmed
| 27-01-2020 12:03
Il y a un décalage entre les électeurs et les pseudo politiciens des partis progressistes.
Alors que les islamistes sont encore en harmonie avec Ennahdha.
De tel sorte qu'avec seulement 20% ils sont au
pouvoir.
Avec la bénédiction des pieds-nickelés.

mansour
| 27-01-2020 11:41
l'électeur islamiste un animal social stable avec une démarche spirituelle et matérielle qui lui garantie l'argent et les biens matériels et cela l'aide à devenir discipliné,mobilisé et fidèle au parti religieux des islamistes freres musulmans salafistes riche en petrodollard islamistes qui paye cash

Lone Wolf
| 27-01-2020 11:39
Dégage toi et ta famille mafieuse de merde. Le peuple vous vomit, vous et tous les vendus qui composent avec vous.

Citoyen de Tunisie
| 27-01-2020 11:23
On est puni de là où l'on a péché.
Bye bye ennahdha style.

Mohamed 1
| 27-01-2020 10:45
Tayar peste contre nahdha bien sûr...

Abir
| 27-01-2020 10:37
Elflouss tdjib les pauvres électeurs wa ettamaa3a ! mais franchement mè tehchmouch ! Après ils nous parlent des élections chaffafa wa naziha, alors que sont, bel koffa wa edananir

Mohamed 1
| 27-01-2020 10:24
Des Pieds Nicklés oui.
Tayar peste contre Abbou puis s'allie avec lui.
Chaab également. Le défunt FP également le fustige, mais au moment fatidique du choix il le renforce.
Ne parlons pas des catastrophiques BCE (RIP), Hafedh CE, Marzouk, Chahed, Aidi, T BEn Hassine, qui ont coupé la branche qui les portait.
Bref...Ce nahdha a la baraka.

A lire aussi

les élus, comme les ministres et leurs familles, ne sont pas concernés par les passeports

22/02/2020 21:39
11

La participation tunisienne a été organisée par l’APIA et des groupements interprofessionnels des

22/02/2020 19:25
4

Business News a appris de source digne de foi, que Hassouna Nasfi, secrétaire général de Machrouû

22/02/2020 16:51
16

l’intérêt de la Tunisie réside en un gouvernement d’union nationale mais nous avons échoué à en

22/02/2020 16:05
17

Newsletter