alexametrics
dimanche 14 août 2022
Heure de Tunis : 05:31
Dernières news
Saif Kebsi : Adel Daâdaâ a présenté des informations inculpant les leaders d'Ennahdha
29/06/2022 | 09:47
2 min
Saif Kebsi : Adel Daâdaâ a présenté des informations inculpant les leaders d'Ennahdha

 

L’avocat de l’ancien conseiller auprès du la présidence du gouvernement et leader du mouvement Ennahdha Adel Daâdaâ, Saif Kebsi a indiqué que son client avait fait l’objet de trois enquêtes : une première affaire portant sur des liens avec une organisation suspectée de terrorisme, une deuxième affaire concernant le dossier Instalingo et une troisième affaire concernant l’association "Namaa". Il a expliqué que son client a été interpellé alors qu’il ne faisait face à aucune accusation.

 

Intervenant le 29 juin 2022 sur les ondes de la radio Jawhara Fm durant l'émission "Sbeh El Ward" animée par Sameh Meftah, Saif Kebsi a nié tout lien entre le mouvement Ennahdha et son client. Il a affirmé que ce dernier ne faisait plus partie d'Ennahdha depuis 2016 et qu'il n'était ni leader ni membre du conseil de la Choura ni du bureau politique. Il a affirmé que Adel Daâdaâ a révélé des informations et des données sensibles pouvant inculper les leaders d'Ennahdha et que ceci mettait la vie de ce dernier en danger. L'avocat a expliqué que l'enquête a démontré l'absence de lien entre son client et l'association suspectée d'être une organisation terroriste. Il a indiqué que l'affaire portait sur une somme dérisoire égale à 8.000 dinars.

 

Concernant l'affaire Instalingo, Saif Kebsi a estimé que le nom de son client a été inclus à l'enquête sans raison. Il a considéré que son client faisait l'objet de poursuites judiciaires seulement en raison de son appartenance dans le passé au mouvement Ennahdha. L'avocat a, aussi, nié l'existence de liens entre Adel Daâdaâ et l'association Namaa. Il a expliqué que son client avait créé une société foncière en partenariat avec l'une des personnes poursuivies dans le cadre de l'enquête autour de l'association "Namaa". Il a assuré qu'aucune transaction n'a été réalisée dans le cadre de cette société. Elle avait été dissoute après quelques années.

Saif Kebsi a estimé que son client ne représentait aucun danger pour la sécurité nationale ou pour la sûreté de l'Etat. Il a insisté sur le caractère politique des affaires et a considéré que l'émission d'un mandat de dépôt à l'encontre de Adel Daâdaâ soulevait plusieurs interrogations.

 

L'avocat a affirmé que son client faisait l'objet de suspicion d'atteinte à la sécurité nationale, espionnage et atteinte au président de la République en raison d'un lien financier avec une autre personne. Il a critiqué la rapidité dans l'émission d'un mandat de dépôt. Il a, aussi, expliqué avoir présenté des preuves de l'innocence de son client et justifiant la transaction financière entre les deux individus. Il a exprimé son étonnement quant aux poursuites judiciaires visant son client.

 

 

 

S.G

29/06/2022 | 09:47
2 min
sur le fil
Tous les Articles
Suivez-nous
Commentaires
AR
Révélations très graves
a posté le 29-06-2022 à 15:32
" Mon client a fait des déclarations très dangereuses, mettant sa vie en péril " , propos tenus par l'avocat.
B.N , d'habitation vous présentez la vidéo de l'émission pour supporter votre article .
Ainsi ce sera beaucoup plus clair que le résumé " retouché " . par les soins de Mr S.G.
Cet avocat
a bien fait son boulot...
a posté le 29-06-2022 à 14:26
Il a essayé de blanchir son client, tout en enfonçant dans la merde Ghannouchi et d'autres dirigeants d'Ennahdha...!!!!
DHEJ
Un joli poète...
a posté le 29-06-2022 à 10:43
Une belle poésie!


Croire un avocat est-il un péché?!
Houcine
0n en apprend des choses.
a posté le 29-06-2022 à 10:40
Cherchant à innocente son client qui, selon lui, ne serait impliqué en vérité dans aucune affaire, nous dit l'avocat.
Par conséquent, toujours selon lui, son arrestation est infondée.
Mais, il en devient plus intéressant, lorsqu'il confirme que son client a livré des éléments, sans doute des faits, justifiant les suspicions de terrorisme contre Ennahdha.
Ce qui le mettait en danger....
Deux fois donc, il nous donne des éléments sur les pratiques de Ennahdha, sous-entendu, et même clairement suggèré, le recours au meurtre si besoin.
Très éclairant.