alexametrics
Dernières news

Ridha Belhaj évoque un plan mené par Ennahdha et exécuté par Chahed

Ridha Belhaj évoque un plan mené par Ennahdha et exécuté par Chahed

 

L’ancien dirigeant Nidaa Tounes, Ridha Belhaj a estimé, dans un statut publié lundi 15 juillet 2019, que les élections municipales du Bardo ont constitué une opération blanche et l'arrière-boutique du démantèlement de la scène politique, mené par Ennahdha et exécuté par le biais du chef du gouvernement, Youssef Chahed.

 

Pour Ridha Belhaj, cette entreprise se manifeste à travers l’amendement du code électoral, mais aussi à travers l’éviction de Nidaa et du Front populaire en fomentant des obstacles d’ordre juridique (les deux partis s’étant scindés en deux factions).

« Cette manœuvre d’Ennahdha a été une réussite puisqu’elle a abouti à un taux d’abstention record qui sert les intérêts du mouvement », affirme M. Belhaj tout en relevant qu’ « en fin de compte, les élections du Bardo sont probablement le dernier message adressé à ceux qui défendent la loi de l’exclusion (Ndlr. le code électoral amendé). En espérant qu’ils reviennent à la raison avant qu’il ne soit trop tard ».

 

C’est le mouvement Ennahdha qui est arrivé à la première place, avec 8 sièges, aux élections municipales du Bardo, alors que les autres partis qui se réclament de la famille progressiste ont eu chacun entre 1 et 4 sièges. Un résultat qui a conforté la tendance de l’éparpillement du camp centriste face à un mouvement islamiste qui fait bloc.

 

 

I.L

Votre commentaire

(*) champs obligatoires

Conditions d'utilisation

Les commentaires sont envoyés par les lecteurs de Business News et ne reflètent pas l'opinion de la rédaction. La publication des commentaires se fait 7j/7 entre 8h et 22h. Les commentaires postés après 22h sont publiés le lendemain.

Aucun commentaire jugé contraire aux lois tunisiennes ou contraire aux règles de modération de Business News ne sera publié.

Business News se réserve le droit de retirer tout commentaire après publication, sans aviser le rédacteur dudit commentaire

Commentaires (3)

Commenter

Betta
| 16-07-2019 14:17
Le pauvre bellaj, a force de comploter et de manigancer, il ne voit que des complots.
Bien sûr il est toujours une victime des manigances des autres.
Meskina TOUNES.

Hadou
| 16-07-2019 09:03
L'éparpillement du camps centriste parceque toi et tes semblables vous êtes des traîtres,opportunistes,la racaille de l'humanité..on vous crache dessus...dans un pays de droit,la potence est votre sort..vous avez détruit tout un pays rien que pour le fils de papa.......on ne votera plus,et comme ça on sera tous dans la merde...

le déçu
| 16-07-2019 07:36
cet intermitant de la politique devrait se faire oublier définitivement.Ses échecs et ses analyses toujours erronés DEvraient l' inciter à se faire tout petit. IL EST*Politiquement grillé

A lire aussi

L’ancien Mufti Mokhtar Sellami est décédé, ce lundi 19 août 2019, à l’âge de 94 ans.

20/08/2019 00:43
0

il estime qu’il a les compétences nécessaires lui permettant d’être à la tête de l’Etat

19/08/2019 23:15
0

« Il y avait de véritables négociations à ce sujet, et j’avais reçu cette information. Il est

19/08/2019 21:11
6

pour avoir falsifié sa signature de

19/08/2019 20:23
2

Newsletter