alexametrics
samedi 25 septembre 2021
Heure de Tunis : 04:21
BN TV
Rafik Abdessalem porte une nouvelle plainte contre Olfa Riahi (vidéo)
23/05/2013 | 1
min
Rafik Abdessalem porte une nouvelle plainte contre Olfa Riahi (vidéo)
{legende_image}
L’hebdomadaire "Adhamir", journal proche du régime islamiste, a annoncé dans son édition du jeudi 23 mai 2013 que l'ancien ministre des Affaires étrangères Rafik Abdessalem a déposé en date du 21 mai courant, une nouvelle plainte judiciaire contre la journaliste Olfa Riahi. Cette plainte stipule que Mme Riahi, dans le cadre de l'affaire dite "Sheratongate" a divulgué une information, selon laquelle l'ancien ministre a été traduit devant le Pôle judiciaire. Une information jugée diffamatoire et mensongère selon l'avocat de M. Abdessalem.

Selon "Adhamir", l'avocat de l'ancien ministre a déposé cette plainte, démentant en bloc tous les chefs d'accusation contre son client. Il a été même précisé par l'avocat du plaignant que ces "intox visent à nuire à l'ancien ministre et rentrent dans le cadre d'un plan élaboré par Olfa Riahi et ses avocats afin de ralentir la procédure judiciaire et de porter atteinte à la dignité de son client". Il va jusqu’à l’accuser de propager des informations pouvant nuire à l’Ordre public.
L’avocat réclame qu’Olfa Riahi soit traduite sur la base de l’article 128 du code pénal qui punit de deux ans de prison ceux qui accusent, sans preuves, un fonctionnaire de l’Etat.
Rappelons que l'ancien ministre tunisien des Affaires étrangères a fait l'objet de plaintes déposées en janvier 2013 par le groupe des 25 avocats qui se sont basés sur des documents présentés par la journaliste tunisienne Olfa Riahi.

Précisons deux choses à nos lecteurs puisque Business News a relayé cette information depuis lundi dernier. Nous n’avons à aucun moment contacté Olfa Riahi pour obtenir des informations relatives à la traduction de Rafik Abdessalem devant le Pôle judiciaire. Nos sources étaient judiciaires et ce n’est donc pas Mme Riahi qui a divulgué (à nous, du moins) cette information. Dans le souci de croiser nos sources, nous avons contacté un des 25 avocats qui nous a confirmé tous les éléments.
On nous précise même que le doyen des juges d’instruction va convoquer pour lundi prochain les plaignants dans le cadre de cette affaire. Le doyen n’a pas démenti cette information pour le moment.
Par ailleurs, hier mercredi dans le journal de 20 heures d’El Wataniya, l’avocat Charfeddine Kellil a confirmé totalement les éléments indiqués et l’accusation contre Rafik Abdessalem.
Fethi Laâyouni, avocat de l'ancien ministre, a balayé pour sa part ces accusations démentant en bloc que son client soit accusé.
Il y a lieu de s’interroger à quoi riment cette nouvelle plainte et tous ces démentis de Me Laâyouni et ceux publiés dans le journal Adhamir.


Dorra Meziou

A lire également : Rafik Abdessalem est bel et bien poursuivi et les plaignants seront entendus ce lundi

23/05/2013 | 1
min
Suivez-nous