alexametrics
lundi 06 décembre 2021
Heure de Tunis : 02:34
Dernières news
Ounaies : Il ne faut pas prendre négativement la séance du Congrès US à propos de la Tunisie
18/10/2021 | 15:41
3 min
Ounaies : Il ne faut pas prendre négativement la séance du Congrès US à propos de la Tunisie

 

Le diplomate et ancien ministre des Affaires étrangères, Ahmed Ounaies, est revenu, lundi 18 octobre 2021, sur la convocation de l’ambassadeur américain et la nécessité que les diverses institutions de l’Etat tunisien aient un message cohérent à l’international.

 

Au micro d'Elyes Gharbi lors de son passage à l'émission Midi Show, l’ancien ministre a affirmé que la diplomatie tunisienne et l’ensemble du pays font face à de grands défis et que la diplomatie a de graves responsabilités, la Tunisie passant une période difficile.

Et de soutenir que : « La diplomatie ne peut commencer son travail qu’après la mise en place d’un gouvernement et d’un programme et d’un plan délimité dans le temps, pour que la diplomatie sache le message à communiquer, les étapes et à qui rendre des comptes. S’il n’y a pas de responsables installés pour au moins trois à quatre ans, la diplomatie tunisienne se contentera de vendre des paroles alors qu’elle est là pour la réalisation de programmes mis en place par le gouvernement pour les exporter et délivrer un message unifié à tous ».

Pour lui, le ministre des Affaires étrangères doit faire ce travail d’orchestration entre les diverses antennes diplomatiques du pays : il doit avoir la confiance du chef de l’Etat et sans le perturber. Cependant, le diplomate a affirmé que « le ministre doit faire ce qui est juste, en se basant sur ses compétences et son expérience et sur ce que décide le gouvernement et en ayant la confiance totale du président de la République ».

 

Interrogé sur certaines déclarations du chef de l’Etat (sur les agences de notation ou sur le Sommet de la francophonie), Ahmed Ounaies indique que c’est au ministre des Affaires étrangères d’expliquer au chef de l’Etat si de tels propos sont dans l’intérêt du pays à l’intérieur et à l’extérieur du pays alors que d’autres peuvent lui nuire. L’objectif étant de mettre en place une politique étrangère cohérente

Lorsqu’il y a des événements qui ne servent pas l’intérêt de l’Etat, il faut, toujours selon lui, qu’on rappelle au chef de l’Etat ce qui est acceptable et ce qui est un danger pour l’Etat : « Si ça concerne le volet extérieur c’est au ministre des Affaires étrangères de le faire. Si ça concerne le volet intérieur c’est au chef du gouvernement de s’y atteler. S'il n’y a pas coordination au niveau de l’exécutif cela nous mènera dans une configuration chaotique et incohérente ».

 

 

S’agissant de la convocation de l’ambassadeur américain par le chef de l’Etat, M. Ounaies a expliqué qu’en tant que Tunisien ayant la culture de l’Etat, il ne peut pas nuire à l’image de marque du pays en émettant un avis sur les décisions du chef de l’Etat. Toutefois, le diplomate a indiqué avoir un avis différent en ce qui concerne l’audition consacrée par la commission des Affaires étrangères de la Chambre des représentants américaine à l'examen de la situation en Tunisie. Pour lui, il ne faut pas prendre cette audition négativement, car les Etats-Unis sont conscients que la Tunisie passe par une crise et exprime leur préoccupation de la situation du pays.

Et de spécifier que les prérogatives de cette commission des Affaires étrangères de la Chambre des représentants américaine sont d’évaluer et de présenter des recommandations à l’assemblée générale pour décider du budget de la coopération internationale alloué au secrétaire d'État américain. Au contraire, pour lui, il ne fallait pas contester mais c’était plutôt l’occasion d’ouvrir le dialogue avec ce pays.

 

En ce qui concerne le débat au sein de la commission, le diplomate estime qu’il y a un seul point négatif : une incompréhension de la position tunisienne sur la cause palestinienne et faisant allusion que le chef de l’Etat et que la politique tunisienne est l’ennemie d’Israël : « Il fallait clarifier la position de la Tunisie, qui ne veut pas se faire d’ennemis aujourd’hui et demain ».

 

I.N

18/10/2021 | 15:41
3 min
Suivez-nous
Commentaires
Flore
Diplomatie
a posté le 18-10-2021 à 23:42
Pondéré élégant clair et cohérent
Merci votre excellence une bonne analyse
Ben ghachem
Diplomatie
a posté le 18-10-2021 à 23:31
Une bonne analyse de Mr Ouneis
Il faudrait se calmer être cohérent et cesser de se croire persécuter
Abel Chater
Mes sincères excuses à Monsieur Ahmed Ounaies !!!
a posté le 18-10-2021 à 23:12
J'ai écrit ma précédente intervention postée le 18-10-2021 à 18:21, ne s'étant basé que sur l'intitulation de l'article :"il ne faut pas prendre négativement la séance du Congrès US à propos de la Tunisie". Une intitulation qui donne l'impression que Monsieur Ounaïes, banalise les critiques des Américains contre le putsch du 25 juillet dernier.
Je viens tout juste d'avoir écouté toute la longue interview de plus d'une demi-heure de Monsieur Ounaïes. Je trouve qu'il est d'une lucidité et d'une honnêteté politiques remarquables. Hormis son discours diplomatique hypocrite, à l'adresse des juifs génocidaires de Gaza occupants de la Palestine, qu'il n'ose pas nommer par leur vraie désignation d'assaillants criminels de guerre et voleurs de n'importe quel mètre-carré de l'ensemble de la Palestine occupée, et hormis d'avoir évité toute approche nominative au putsch du président Kaïs saïed, je trouve que toutes les idées diplomatiques de Monsieur Ahmed Ounaïes, sont à saluer et je m'excuse pour l'avoir pris pour un lèche-bottes, aux services des putschistes contre la transition démocratique de la Tunisie.
J'admets ma culpabilité par fausse compréhension de l'intitulation et je m'excuse auprès de Monsieur Ahmed Ounaïes.
Houcine
Chacun ses motifs et sa culture.
a posté le 18-10-2021 à 21:12
Moi, je veux juste exprimer ma gratitude à la Providence qui a bien voulu précipiter le général félon dans le trépas.
Il ne l'a pas volé sa mort, le monsieur, qui porte le poids d'une infamie.
Menteur ? Cela peut encore s'envisager pour les verbeux politicards.
Mais, criminel ! Oui, criminel, pour avoir couvert de ses mensonges le plan criminel dont il se fit le propagandiste.
Colin Powell, mort.
Combien de morts irakiens n'auront pas même vu leur nom inscrit sur une pierre tombale ?
La diplomatie, cela a de la classe, du style, lorsqu'elle se fait grande à hauteur d'homme. Qu'elle transcende les petits calculs.
Monsieur Ounaies m'a l'air d'un homme avisé.
La Tunisie doit expliquer ses positions à ses amis et partenaires. Pas se les faire dicter par eux.
Faire de la pédagogie, comme l'on aime à duré dans la vulgate du moment.
Mais, Colin Powell mort, cela ne s'invente pas.
Mêmepaspeur
Mort du général des menteurs
a posté le 18-10-2021 à 19:40
Sic transit pourrida mundi

Euronews vient d'annoncer la mort de Colin Powell, le général mal-blanchi, qui a menti en direct au Conseil de Sécurité de l'ONU et qui a cautionné à la face du monde, un mensonge d'Etat dans le but de détruire l'Irak et de le faire revenir un siècle en arrière avec les traditionnelles rivalités ancestrales et confessionnelles entre sunnites et chiites. . .
Guerre de destructions et de massacres systématiques d'un peuple innocent. . .
Guerre qui a ouvert en grand les portes aux hordes des daéchiens, complices objectifs de la soldatesque des amères-loques. . .
Guerre inique menée pour le compte des militaro-industriels qui ont trouvé là de quoi remplir leurs carnets de commandes et relancer l'activité du secteur alors en berne. . .
Guerre abjecte et sans risque aucun pour l'agresseur qui agissait accessoirement pour le compte de l'entité sioniste honnie. . .
Les mêmes amères-loques qui viennent maintenant nous donner des leçons de "démocrassie"(*) à la sauce ketchup immangeable !
MPP.
(*) Sous les applaudissements des félons blédars. . .
PS. C'est bizarre que BN ne trouve pas le temps de commenter cette "triste" nouvelle. . .
Angel
HHHHHHHHHH
a posté le 18-10-2021 à 18:59
Je n'ai pas su avant que les momies pouvaient parler!
Maintenant je comprends qu'elles auraient mieux fait de rester muettes dans leurs bandages!
actif
Conseil "Affaires étrangères" de l'Union européenne, qui s'est tenu le 18 octobre 2021 à Luxembourg.
a posté le 18-10-2021 à 18:55
à lire

https://gouvernement.lu/fr/actualites/toutes_actualites/communiques/2021/10-octobre/18-asselborn-cagre.html
Abel Chater
Oui, Monsieur le clou rouillé Ounaïes (85 ans)!!! Depuis le putsch du 25 juillet dernier, nous avons appris à positiver dans le vide.
a posté le 18-10-2021 à 18:21
Où étaient-ils tous ces optimistes des gargotes de "Lablabi", avant le putsch du 25 juillet dernier, lorsqu'on était dans un paradis démocratique unique de par tout le monde arabe et de par l'ensemble du tiers-monde!!!
Les réalisations que la Tunisie a vues durant cette dernière décennie de transition démocratique, ont dépassé toutes les réalisations des 55 années des deux défunts dictateurs déchus réunis. Personne n'a jamais perdu un seul mot là-dessus. Au contraire, ils ne craignent ni l'humain, ni le Divin, en prétendant que c'était une "décennie noire" (Allah issawèd wèjhahom)!!!
Maintenant, toute la misère, tout le négatif, tous les problèmes, toutes les faillites, toute la cherté de vie et toutes les répudiations de la Tunisie même par nos amis et par nos partenaires économiques, se transforment en de banalités à ne pas prendre au sérieux.
Ce comique vieillard Ounaïes, prend le Congrès US, pour le parlement égyptien du génocidaire Saffah Sissi ou pour la ligue des Etats despotiques arabes, dirigée aussi par le Saffah Sissi. Ce même Saffah Sissi, qui essaie de mettre sa main sur la Tunisie.
Si Samir Dilou reconnaît ne rêver que d'un parti politique de Scouts, composé de jeunes et présidé par une femme, moi je ne rêve plus que d'une loi, qui interdit l'activité politique à tous ceux dont l'âge dépasse la soixantaine d'années (60 ans). Plus jamais de politiciens d'Alzheimer ou de cas psychiques et psychiatriques, dissimulés derrière un pouvoir politique, inadéquat avec leur capacité mentale. Des politiciens qui se transforment en d'outils pour un pouvoir politique télécommandé par des marionnettistes, qui les dirigent à distance derrière des coulisses, à l'intérieur comme à l'extérieur du pays.
Il faut interdire l'activité politique à toutes ces capacités mentales usées par l'âge, par le laboure de l'âge et par la fin et les émotions de l'âge, dont souffre l'humanité entière.
Allah yostir Tounes.
DIEHK
Alors, là je suis OK
a posté le à 21:23
C tout !
Il faut les envoyer dans des Boulangeries hein !
Benje
Drapeau palestinien
a posté le 18-10-2021 à 17:53
Le dernier paragraphe concernant le soutien excessif de la cause palestinien est important ! Personnellement l'attitude de notre président de s'afficher avec le drapeau palestinien et son soutien absolu et à la libération de laPalestine à tout instant et en tout lieux ne joue pas en notre faveur et ne fait que froisser les financiers bien chatouilleux sur la perinite de l'état d'Israël . En on fait trop et sans aller jusqu'à la position du Maroc (reconnaissance et ambassadeur) on devrait adopter la position médiane de Bourguiba partage et deux états discrètement c'est de notre intérêt
Warrior
Siyassat al inbitah .... no pasaran .......................
a posté le à 18:42
Qur'an: ils ne t'accepteront jamais tant vous n'adoptez pas leur religion.
moi j'ajoute: ils ne t'accepteront jamais mème si vous adoptez leur religion.
Omar
Sionisme
a posté le 18-10-2021 à 17:40
Nous sommes l'ennemi d'Israël un état raciste et tribaliste.
Comme en 1940 des pays étaient ennemis de l'Allemagne nazis.
Pas de compromis avec le Mal
riri
la MAL hahahaha
a posté le à 10:09
hahahahahahahaha
allez faire la guerre à Israel alors au lieu de continuer a nous fatiguer avec ces fadaises.
Un peuple qui ne peut plus se nourrir et qui pérore représenter le BIEN sur terre.... vous ne vous regardez jamais dans un miroir en tout cas et je ne vois pas beaucoup d'arabe israéliens (20% de la pop) émigrer vers la Tunisie ou l'Algérie!
Warrior
ils veulent le beurre et l'argent ...........................
a posté le 18-10-2021 à 17:29
les laquais du dictateur aux USA, UE ... :
donnez / prètez votre argent. et taisez vous ... sinon ingérance !!
un mendiant qui pose ses conditions . pwahahaha ....
Gg
Un langage...
a posté le 18-10-2021 à 17:29
....raisonnable, dépassionné, calme, argumenté.
Nécessaire.
LINA
sur quel pied danser?
a posté le 18-10-2021 à 16:56
...mi-figue, mi-raison !!!