alexametrics
Dernières news

Olivier Poivre d'Arvor reçu par Rached Ghannouchi

Olivier Poivre d'Arvor reçu par Rached Ghannouchi

 

Le président du mouvement Ennahdha, Rached Ghannouchi, a reçu aujourd’hui, lundi 19 août 2019, au siège du parti l’ambassadeur français en Tunisie, Olivier Poivre d’Arvor.

Cette rencontre s’est tenue en présence du vice-président d’Ennahdha et membre du comité politique, Ali Laârayedh.

MM. Ghannouchi et Poivre d’Arvor ont essentiellement discuté de la coopération bilatérale entre la Tunisie et la France dans divers domaines et les moyens de la renforcer pour servir les intérêts communs des deux pays.

 

Notons que l’ambassadeur français avait rencontré la semaine dernière le président du Harak et candidat à la présidentielle, Moncef Marzouki.

E.B.A.

Votre commentaire

(*) champs obligatoires

Conditions d'utilisation

Les commentaires sont envoyés par les lecteurs de Business News et ne reflètent pas l'opinion de la rédaction. La publication des commentaires se fait 7j/7 entre 8h et 22h. Les commentaires postés après 22h sont publiés le lendemain.

Aucun commentaire jugé contraire aux lois tunisiennes ou contraire aux règles de modération de Business News ne sera publié.

Business News se réserve le droit de retirer tout commentaire après publication, sans aviser le rédacteur dudit commentaire

Commentaires (34)

Commenter

Citoyen_H
| 20-08-2019 20:13
Oui, l'historique du goumi marzougui et des chacals qui gravitaient autour de son parti de bouffons du cpr (abbou, daimi, ben abbes et autres charognards) est devenu un cas d'école.
Des affamés, rien que des affamés complexés, frustrés, avides de pouvoir.
Tous, autant qu'ils sont, se servaient les uns des autres. abbou, c'était pour s'acheter une notoriété pour s'extraire de la cour des miracles, le ben abbes était d'après ce qu'on raconte dans les coulisses, l'érudit de service, le daimi jouait le rôle du furet des égouts et enfin la badi, la tonitruante poétesse.

Hahahaha, hahahaha, c'étaient de véritables pingouins qui pataugeaient dans un désert de médiocrité
Bref, une véritable association de bras cassés, dont l'un ne valait pas mieux que l'autre. des profiteurs, rien que des opportunistes de la vingt cinquième heure.
Le summum de leur toupet était que ces enfoirés ne cessaient de crier sous tous les toits, le favoritisme régnant à l'époque de ZABA le magnanime.
Ils ont fait absolument du copier coller à la puissance 10, sauf que cette fois-ci, ils pistonnaient des branleurs encore plus incompétents qu'eux.
C'était une véritable Bérézina.

Et oui HatemC, tout le monde sait maintenant ce que valent ces bouseux, sans vertus, ni honneur, et sans foi ni loi.
Salutations.




Maxula
| 20-08-2019 18:12
"Quitte à tout perdre, autant sauver l'honneur"

Vous trouvez normal qu'un ambassadeur aille se faire voir en compagnie d'un politicard, fut-ce le dernier des derniers enturbannés de service, sous prétexte que ce serait son rôle de s'enquérir de ce que pense ou projette de faire tel ou tel candidat à tel ou tel mandat électif ?
Vous imaginez donc parfaitement que l'ambassadeur de la pseudo-sainte Russie en France puisse aller rencontrer "la blondasse-fadasse", cheffe de l'extrême-droite, en son siège de Paris ? Au vu et au su du "Tout-Paris" sans que ça n'émeuve personne, surtout en haut-lieu ?
Vous imaginez sûrement que la France (pour ne prendre que cet exemple-là) ne possède pas assez d'agents à son service, bien introduits dans les états-majors des partis (du moins ceux qui comptent), pour la renseigner par le menu sur ce qui se trame ou se projette au jour le jour ?
Vous serez bien naïfs de croire que ça n'arrive que dans les films d'espionnage de série "B".
Nul besoin donc pour un quelconque agent d'ambassade de prendre langue avec quiconque en dehors des règles diplomatiques les plus élémentaires !
C'est pourquoi la visite ostentatoire et presque en grande pompe du chauve franchouillard au führer islamiste, a de quoi intriguer si elle ne soulève pas des questions quant à l'immixtion "j'har b'har" et au grand jour d'une puissance étrangère(*) dans les affaires intérieures du pays.
"Sachez donc, Tunisiens immatures et irresponsables, que je vous surveille et vous tiens à l'oeil. Et que j'ai des récompenses pour ceux qui se tiennent bien, et le knout pour les mauvais élèves" !
Si ce n'est pas quelque peu humiliant pour vous, c'est que vous vous serez bien assis sur le peu qui vous reste d'honneur !
Car on n'a rien perdu quand on a préservé l'honneur !
Maxula.
(*) Fut-ce la France, pays ami, qui nous aide, et blablabla !

HatemC
| 20-08-2019 16:01
Du temps de la Troïka, le Goumi marzouki a nommé un pingouin consanguin son frère ambassadeur... Un type sans aucune experience, c'est juste une planque... En Tunisie, nos ambassadeurs sont nommés par copinage, népotisme, l'intérêt du pays passe après... HC

HatemC
| 20-08-2019 15:50
Le tunisien moyen ne comprend pas le rôle d'un ambassadeur ou même d'un consul...
Nos ambassadeurs c'est juste des omda... Comme tu le dis justement un ambassadeur son rôle est bien plus important que de délivrer des CNI ou passeport...
Nos consulats en France ressemblent à des épiceries sans oublier un personnel sans aucune éducation, et représentent mal le pays...
Abdelkader vient de nous donner une excellente def. d'un ambassadeur... @+

Citoyen_H
| 20-08-2019 13:19
Ya khouya, tu perds ton temps à vouloir expliquer aux consanguins de service, les rudiments concernant la présence des représentations diplomatiques dans des pays tels que les nôtres.
Ils sont formatés et étanches à toutes formes d'influences pouvant relever le niveau du contenu de leur bulbe fécal.
Ces pingouins comparent les ambassades à celles qui nous représentent à l'étranger, de véritables foyers ou règne sans partage, une odeur persistante de fumier.
Ils pensent que les ambassades servent uniquement à délivrer des passeports, des cartes consulaires, et de centre d'enregistrement de naissances des enfants de nos émigrés.
Yaatik essaha d'avoir pris le temps de faire la synthèse du véritable rôle des ambassades atlantistes, localisées sous nos cieux.
C'est vraiment chic de ta part.
Salutations



Abdelkader
| 20-08-2019 13:18
" Moi , quand je porte le pantalon blanc , je suis la reine des Pays-Bas "
Voilà ce que disait le représentant des Pays-Bas , dans les Balkans dans les années 30 .
En somme , OPDA représente Macron et à ce titre , il est le légitime interlocuteur des candidats à l'élection présidentielle pour connaitre leurs intentions afin d'éclairer les décideurs de son pays sur leur futur partenaire .
Dans un sursaut de souverainisme de pacotille , certains feignent d'ignorer que des pans entiers de notre économie dépendent de cette relation .
Croire que la France doit juste apporter son appui sans préserver ses intérêts est absurde .
L'exemple de la liste noire de L'UE est le plus éloquent .
Hélas !


Fehri
| 20-08-2019 11:57
Il rencontre le candidat Marzouki et pas Mourou. Je croyais que la France voulait cultiver l'amitié entre les deux pays. Non, il veut protéger les intérêts de la France. Bizarre!

Houcine
| 20-08-2019 11:30
Comme toujours, la diplomatie tente de disposer son jeu pour anticiper sur les enjeux. Monsieur Poivre, comme c'est son rôle, cherche à semer ce qu'il escompte récolter demain. Il accordé à chacun une attention guidée par les seules intentions de son pays. Ce faisant, il peut servir les intérêts du moment de son pays et donner quelque crédit
à son hôte. Et, pour faire balance égale, il répond aux sollicitations des uns pendant qu'il joue en faveur d'autres qu'il accompagne dans leur ascension.
La France, dans sa nostalgie qui n'en finit pas de durer, se voit encore faiseuse de rois. Attention à ne pas tenter le diable, il hante déjà notre demeure pas encore guérie de ses amours capables de la perdre.

Fehri
| 20-08-2019 10:28
Mes chiffres ne sont pas formels je l'avoue. Merci

Zappeur
| 20-08-2019 09:40
OPDA arrêtons ce double langage politicien d'ingérence. La démocratie appartient au peuple tunisien seul. Vous avez peur d'un futur état islamiste à 2 pas de l'Europe. Assumez!!! c vous les occidentaux qui l'avez mis en action. Bravo et merci pour tout. De toute façon les dés sont pipés.

A lire aussi

L’examen des recours concernant les résultats du 1er tour du scrutin présidentiel a été achevé, ce

21/09/2019 21:29
0

L’ancien président de la République, Zine El Abidine Ben Ali, décédé le 19 septembre 2019, a été

21/09/2019 18:10
3

Un problème qui a engendré une sanction par les urnes du système au pouvoir soulignant que Youssef

21/09/2019 16:38
27

Un appel qui a été, visiblement, réfuté catégoriquement par Kaïs Saïed qui a réitéré son engagement

21/09/2019 15:43
30

Newsletter