alexametrics
lundi 30 janvier 2023
Heure de Tunis : 02:59
Dernières news
Noureddine Taboubi appelle à un remaniement ministériel
03/12/2022 | 12:15
3 min
Noureddine Taboubi appelle à un remaniement ministériel

 

Le secrétaire général de l'Union générale tunisienne du travail (UGTT), Noureddine Taboubi a assuré que la centrale syndicale était une force de proposition et jouait un rôle essentiel dans la réforme de la situation politique et dans la transition démocratique. Il a affirmé que l'UGTT ne reculera pas face aux campagnes de diabolisation et d'incitations. Il a appelé le président de la République à procéder à un remaniement ministériel afin de sauver le pays de la crise économique et sociale à laquelle la Tunisie faisait face.

A l'occasion de la commémoration du 70ème anniversaire de l'assassinat du syndicaliste et leader de l'UGTT et de la résistance tunisienne Farhat Hached, l'UGTT avait tenu, à la date du 3 décembre 2022, un grand rassemblement au palais des congrès. S'exprimant à cette occasion, Noureddine Taboubi a insisté sur l'attachement de l'UGTT aux valeurs humaines et syndicales, à la liberté, à la démocratie, aux droits humains et à la lutte pour la préservation des droits des travailleurs. Il a considéré que la Tunisie traversait une crise majeure. Il a considéré que le gouvernement de Najla Bouden était dépourvu de vision. Il manque de transparence et adopte un double discours.

Noureddine Taboubi a considéré que le gouvernement optait pour les solutions faciles. Il s'attache, selon lui, à l'emprunt pour sortir de la crise reflétant ainsi un manque d'imagination et l'adoption d'une politique portant atteinte au dialogue social. Le secrétaire général de l'UGTT a affirmé que les nominations à l'échelle régionale, notamment celles des gouverneurs, reflétaient l'incompétence du gouvernement et généralisent l'échec. Il a estimé qu'un remaniement ministériel permettra de sauver ce qui restait à sauver. Il a mis en garde contre une crise majeure au niveau des finances publiques et a mis l'accent sur la hausse des taux de chômage et de pauvreté contre une baisse de la croissance économique.

Le secrétaire général de l'UGTT a affirmé que le Fonds monétaire international (FMI) ne se souciait pas des acquis en matière sociale. Le citoyen lambda et le travailleur ne font pas partie, selon lui, des priorités du FMI. Il a, aussi, critiqué le manque de transparence au sujet de l'accord avec le gouvernement tunisien. L'UGTT a demandé à avoir plus d'éclaircissements à ce sujet mais le gouvernement n'y a toujours pas réagi.

 

 

« Permettez-moi de m'adresser à ceux affirmant que le système actuel avait remis l'UGTT à sa place. Ni ce système, ni celui qui l'avait précédé, ni même le prochain ne sont capables de remettre l'UGTT à sa place. Personne ne le peut ! A ceux qui parlent d'histoire, je leur dis : rappelez-vous ce que vous aviez fait en 1965 aux dirigeants de l'UGTT, en 1965 et en 1987... Les fils et filles de l'UGTT connaissent sa véritable valeur et la protégeront... Celui qui cherche à gouverner le pays doit d'abord lire son histoire. Malheureusement certaines personnes se sont retrouvées à la tête du pays de façon parachutée et par le fruit du hasard », s'est-il écrié.

 

Par ailleurs, Noureddine Taboubi a critiqué la politique du gouvernement en matière d'immigration. Il a évoqué le drame de Zarzis et a déploré l'acceptation du refoulement des Tunisiens en situation irrégulière à l'étranger et leur rapatriement. Il a assuré que les pays maghrébins refusaient de telles pratiques.

 

A noter que plusieurs organisations nationales et composantes de la société civile étaient présentes à cet événement. Nous pouvons citer à titre d'exemple l'Ordre national des avocats de Tunisie, l'Association tunisienne des femmes démocrates, le Forum tunisien des droits économiques et sociaux et la Ligue tunisienne des droits de l'Homme. Le syndicaliste et ancien secrétaire général de l'UGTT, Houcine Abbassi, faisait, également, partie des personnes présentes au Palais des congrès.

 

S.G

03/12/2022 | 12:15
3 min
Suivez-nous
Commentaires
Ancien '?lu de la république française
Je serais très curieux de savoir combien il gagne tatab
a posté le 04-12-2022 à 20:49
je m'adresse à une vraie patriote journaliste où un vrai journaliste patriote de dénoncer le salaire à Mr tabtab , assil iRRiF , je serais très reconnaissant toute ma vie pour la personne, qui dénonce combien il gagne tatab par mois, je serais très heureux de raconter la personne qui dénonce combien il gagne tabtab par mois pour l'intérêt de mon pays d'origine la Tunisie
St Just!
Gardez votre place!!!!
a posté le 04-12-2022 à 15:05
Ne vous mêlez pas de politique. Gardez votre place.
Etes vous capable de créer du travail, de capitale, de formation, de formations continues.... Vous êtes incapable de mettre les salariés au travail, d'aider à retrouver les couleurs d'une Tunisie qu'on aime....
Vous vous êtes installés en dehors de l'histoire. Il est grand temps que vous partiez M. Taboubi et &.
Ancien '?lu de la république française
Je suis très curieux de savoir le salaire à Mr tatab
a posté le 04-12-2022 à 12:03
MR taboubi, le peuple tunisien veut savoir combien vous touchez par mois, Mr taboubi que pensez-vous d'un syndicaliste qui touche plus qu'un président de la république , Mr tabtab vous avez oublié les pauvres et les plus démunis, Mr tabtab si vous êtes courageux, il faut annoncer par vous même votre salaire, je m'adresse aux vrais wattanias et Wattanis de dénoncer le vrai salaire de Mr tatab, je suis impatient de savoir son vrai salaire
Abir
Vous êtes un nul !
a posté le 04-12-2022 à 12:00
Comme un tanbour, beaucoup du bruit mais vide! Si, ks vous appelle comme d'habitude pour réussir ses élections, vous n'allez pas manquer l'appel ! On appelle ça un bouche trou ! Et ks vous limite à ce rôle, pas plus!
Ahmed
Karies n a pas le choix
a posté le 04-12-2022 à 11:59
De la demagogie irresponsible ,qui montre que l ugtt n est pas une organisation syndicale, mais plutot un parti politique, que peut tout faire, ( dont la destruction de l economie du pays ) et tout dire, sans etre tenu responsible de ses actes, puisqu aucun electeur ne l a elu , et ne peut donc lui demander des compte et le punir. L ugtt qui est un des grands responsables de l effondrement de
l economies du pays, doit absolument etre mise a sa place . L ugtt ne represente que les interests de ses adherents, qu est la bureaucratie parasitaire etatique , et non les interets des 12 millions de tunisiens. Kaeis Saeied ne pourra jamais faire des reformes , s il n oblige pas
l ugtt a revenir au vrai role d organisation syndicale. Le pays n a pas besoin
d un gouvernement parallel non elu, qui sabote le travail du gouvernement d un president elu . Il n y a qu a commencer par les dossiers de corruption au sein de l ugtt, pour commencer .
takilas
Mémoire courte de lugtt et son complice le clan nahdha.
a posté le 04-12-2022 à 06:05
Ils ont oublié comment ils ont massacré l'économie tunisienne pendant dix ans,.takilas
Maintenant pour rétablir cette situation et réparer tous ces dégâts, ce n'est pas les cris ni les mises en scène du cirque de Taboubi qui vont leur servir à la remémorisation de toutes leurs folies des grandeurs ni à la demande d'excuses ( inacceptables toutefois) auprès du peuple tunisien, à part les léches-bottes.
takilas
Malla blad wou malla UGTT qui défend les escrocs
a posté le 04-12-2022 à 05:45
Les détracteurs et les saboteurs de Kais Saied et les saboteurs de la Tunisie ne peuvent être que la "secte"de nahdha et noureddine Tabboubi.
Et puis c'est normal puisque les deux précédemment nommés ont bénéficié dimmenses et innombrables privilèges qu'ils ne veulent pas s'en priver, quant à l'intérêt des tunisiens, cela importe pour eux , et partent sur l'adage de " après moi c'est le déluge" d'autant plus que qu'à ce jour on attend la marée de pétrole qui coule à flots sous nos pieds et de prendre la planque pour fumer le narguilé dans les innombrables cafés de Tunis.
D'ailleurs à Tunis l'économie tunisienne marche à merveille avec les cafés, les débits de tabac et les parties de football à la télé, et puis pour les rentrées d'argent, l'industrie et l'exportation c'est superflu puisque l'état , d'après les détracteurs de Kais Saied, qui doit fournir sans contrepartie de l'argent; " rigalou".
Abir de Gabès
Taboubi est un islamo-gauchiste
a posté le 03-12-2022 à 23:27
Regardez la femme voilée, à la façon frère musulman, à ses côtés. Preuve que l'UGTT devient islamiste.
URMAX
Unio Générzle des Travailleurs Tunisiens
a posté le 03-12-2022 à 20:45
@ Labloubi ...
Ne sort pas de ton champ de manoeuvres :
Ton union a comme role, la défense des droits des travailleurs, sans s'immiscer dans la politique.
...
Question :
Te faut-il un rappel à l'ordre judiciaire pour te remettre sur les rails ?
takilas
Une honte ce Tabboubi âamal el âar el
a posté le 03-12-2022 à 20:19
Il a raison de défendre les escrocs nahdga puisquils ont recruté ses enfants et ses proches dans la fonction publique à Tunis.
Et puis il n'a pas fini d'utiliser l'image de Feu Farhat Hached po7r son populisme et de s'attaquer au gouvernement qui a entamé le sauvetage de l'économie tunisienne.
Cependant, et jusqu'à ce jour, ce léche-bottes de nahdha, n'a pas donné les raisons ni l'explication concernant les recrutements anarchiques, et pour la forme, effectués, par nahdha, par dizaines de milliers (surtout de sudistes) sans niveau d'instruction ni compétence, et ce dans la fonction publique à Tunis et que cela soit obligatoirement à Tunis.
Jusqu'à ce jour on n'a aucune réponse à ce sujet; ce qui démontre la mauvaise foi de cet énergumène qui s'en fout éperdument des sources financières colossales et nécessaires pour régulariser ces salaires fictifs.
Lui, qui prétend être nationaliste et de se mètre à chaque fois sur l'estrade pour crier et gueuler cherchant à enflammer les gens et les influencer pour provoquer des débandade.
Ma habbich yihchem âala rouhou....
Sahha lik.
Fares
La dance macabre d'un criminel en liberté
a posté le 03-12-2022 à 19:03
Il hurle tel un chameau en rut , cet oiseau de malheur ne cesse de baver sur un pouvoir paralysé par la peur et sur un peuple qui n'arrive pas à se défaire de sa sympathie pour l'ugtt d'antan .
Il est la marionnette de politiciens peu scrupuleux , souvent utilisé par les uns pour faire tomber les autres , aujourd'hui la marionnette à pris le dessus sur les marionnettistes et veut faire du pays , un échiquier dont il est le seul joueur , faisant fi de la situation sociale et économique du moment .
Tout en regardant le pays s'enliser , la société civile et les patriotes de bonne volonté continuent à regarder l'ugtt ruiner le pays sans bouger le petit doight .
momo
l'UGTT est indispensable
a posté le 03-12-2022 à 19:00
Le syndicalisme est une nécessité pour l'équilibre d'une société, il est donc indispensable pour défendre les salariés, l'histoire à démontré que elle est un amortisseur des crises du désordre et d'anarchie.
Que L'UGTT soit fort en Tunisie ,cela s'explique par le fait que les différents pouvoirs sont faibles ,en Allemagne ,les pouvoirs en place appliquent la cogestion et cela fonctionne à merveille ,en France ou les syndicats sont très faibles ,le pouvoir en place applique la concertation pour éviter l'exemple des gilets jaunes.
Pour moi ,l'UGTT est indispensable aux diminues ,aux pauvres (4 millions),mais il faut que le pouvoir on face soit compétent, qui est loin d'être le cas actuellement.
takilas
@ momo indispensable non pas dans le futur !?
a posté le à 10:49
S'il y a une équité sociétale il n'y aurait pas besoin d'UGTT qui n'est, en fin de compte, là que pour manigancer et manger le pain du peuple par ses pseudos interventions soi-disant de défense du travailleur, quoique le travailleur pour eux c'est celui qui s'étend derrière un bureau pour amasser, s'il a du temps, les paperasses qui se pèsent par des tonnes inutilement, et puis, et surtout, d'avoir un véhicule et un logement à Tunis.
Tout est axé d'ailleurs sur la nécessité d'habiter Tunis et de bénéficier pour d'autres migrants, d'un taxi pour soutirer l'argent du citoyen qui n'a pas de bus, mis à sa disposition par l'état et ce pour se déplace dans cette ville surpeuplée et de plus en sale depuis 2011.

Et l'on ne sait pas pourquoi ces propos, justes, dérangent.
Cela fait des maux de la Tunisie irresolus à ce jour.
SALIM
CA ME RAPPELLE LE FABLE DE LA GRENOUILLE QUI BOIT BOIT BOIT
a posté le 03-12-2022 à 17:12
Pour paraitre plus grande .Et DON QUICHOTTE qui aime combattre les moulins à vent .Bref il a choisi le mauvais camp ,le camp opposé au 25 Juillet.Et il perdra . YBAKBAK YBAKBAK YBAKBAK . N'oublions pas sa prétendue troisieme voie et ses démarches pour contrecarrer la nouvelle constitution.
Tounsi
La Tunisie n'est pas à vendre
a posté le 03-12-2022 à 16:54
La Tunisie n'est pas à vendre, contre la normalisation avec Israël.
Patriote en colère
Il es con ou quoi?
a posté le 03-12-2022 à 16:49
Il est con ou quoi? La Bouden n'est que la secrétaire du putschiste. Le problème de la Tunisie est ks, il FAUT CHANGER ks.
Petit x
UGTT + Ennakba du gourou GHANNOUCHI = destruction assurée du pays....
a posté le 03-12-2022 à 16:17
Depuis les 70, avec des Khouanjias, marchands de religion par excellence, qui n'ont jamais cessé de semer l'ignorance "AL JAHEL", dans les rangs d'une grande majorité de tunisiens profondément croyants et simples d'esprits et les syndicalistes de l'UGTT qui n'ont fait que détruire "la valeur travail" dans les rangs des travailleurs et sucer les entreprises publiques jusqu'à la dernière goutte de sang, comment voulez vous que la Tunisie soit dans une situation autre que catastrophe au jour d'aujourd'hu ?

Ce TABOUBI qui n'a aucune compétence en quoi que ce soit et consorts, pyromanes de l'économie du pays, n'ont aucune retenue, à chaque fois qu'ils voient que leurs intérêts perso. vont être touchés pour venir bomber leurs torses et menacer le pays d'une paralysie totale et de le mettre à feu et à sang.

Je précise, par ailleurs, si besoin est que les choses ne vont pas se redresser outre mesure avec ce qui se trame du côté du clan de K.Saied.

PAUVRE TUNISIE-MISKINA TOUNES.
pifpaf
Taboubi
a posté le 03-12-2022 à 14:14
est le premier obstacle à l'investissement en Tunisie .Aucun investisseur ne peut avoir une vision claire du pays tant que cet escroc sera à la tête de l'UGTT .l'investissement qu'il vienne de Tunisie ou de l'étranger a besoin de confiance. Taboubi tue le pays en ne pensant qu'à sa gueule et son gros salaire...
Djodjo
Le problème majeur de la Tunisie s'appelle kais
a posté le à 18:19
Sinon le salaire de kais pour nous couler, 30.000dt + avantages par mois tu en pense quoi ?
Fares
Deuxième obstacle
a posté le à 15:56
Le premier étant Kaisollah. Cependant, les syndicats restent le seul rempart face à la dictature de kays
pifpaf
Troisième obstacle
a posté le à 17:09
les ignares comme toi...
Djodjo
@pifpaf
a posté le à 18:15
Un simple d'esprit qui traite d'ignares un commentaire loooool

Tu crois vraiment qu'avec une dictature médiocre naissante, cela donne envie aux investisseurs de venir? Hein ? '?claire nous ? Qui a envie de miser sur la Tunisie de kais ?
Tunisino
L'Ugtt, une partie du sous-développement
a posté le 03-12-2022 à 13:15
L'Ugtt, comme Ghannouchi et Saied, elle veut que le pays soit géré à sa manière peu importe les conséquences. Les littéraires et les illettrés sont incapables de gérer le présent et de se projeter dans le futur, ils sont des catastrophes dès qu'ils se mêlent a la gestion! Toute troisième république doit interdire aux littéraires et illettrés d'occuper des responsabilités clés. L'Ugtt est aussi à éliminer, elle peut se transformer en un parti politique, et est à remplacer par un ensemble de lois pour protéger les travailleurs et les entrepreneurs, comme en Allemagne.
takilas
@ Tunisino. Qu'el'e est l'erreur du sauveur SAIED d'après vous? On n'a aucune explication de la part des détracteurs comme vous
a posté le à 05:04
Par contre les manigances et les escroqueries de nahdha sont évidentes depuis 2011 r5 n'en p1rlons pas de la connivence de lugtt avec ces gangsters qui ont détruit l'économie tunisienne et qui compte naïvement d'exploiter la mer de pétrole ( la duperie)winou pétrole ?) sur laquelle ol prétendent marcher et qui servira à allouer des primes de chômage (d'après eux ces dupeurs)colossales pour la régularisation de ces primes mais qui ne sont prises en charge en fin de compte que par les immenses prêts octroyés par le FMI et autres banques mondiales ; ou par l'argent de poche de taboubi qui croit que la Tunisie ramène l'argent de l'Oued.
Des mafieux sans plus?!
Tunisino
@takilas
a posté le à 12:42
Un sauveur, Oui, pendant un jour, le 25/07/2021!
YA FARHAT YA MHAMED WINKOM ? SAMHOUNA KHORAFAT ELITIHAD
NI PUR LITTERAIRES NI PUR MATHEUX : humanites !
a posté le à 15:27
Si la solution est de mettre des matheux purs et durs au manettes du pays, non merci : l'exemple chinois et son top 100 décisionnaires tous ingénieurs de formation est éloquent en terme de rapport résultat/coup monstrueusement cuisant sur bon nombres de plans.
L'exemple historique de solution/TRANSFORMATION SYNDICALe allemande non plus : plein emploi très relatif et sous paiement généralisé permanent pour ne pas dire quasi retour à l'esclavage.
Le cadre néolibéral est à requestionner urgemment : la solution passe peut être par des décisionnaires de formation carrefour type humanités (soins, philo, socio : au passage les manoeuvres d'entraves à la voie Marzouki, Jaffer ou ailleurs Ghalioun et tant d autres explique en partie la dynamique désastreuse mine de rien;)



Tunisino
Ya Farhat!
a posté le à 12:45
Il faut choisir entre devenir un pays développé avec tous les défis possibles, ou rester dans la misère à vie!
souilem
L'UGTT est un organisme syndical et non politique
a posté le 03-12-2022 à 12:53
Ya Hasra à la l'UGTT, celle d'aujourd'hui est gérée par des ignorants, elle constitue le mal de la Tunisie. elle a contribué à la destruction de l'économie du pays par ses sit-in et ses grèves sauvage, l'enseignement a été bafouillé par ses grèves, les parents d'élèves ont souffert. Aujourd'hui, son leader, le boucher vient nous donner des leçons politique. Le Président KS a oublié de lui réserver un bureau à Carthage pour conduire son militantisme syndical. Il y a des choses vrais et des choses fausses, le remaniement du gouvernement est un impératif pour engager les réformes et sauver le pays. Des responsables irresponsables sont encore dans le gouvernement. Les futurs ministres doivent être des jeunes et avoir le courage de prendre les bonnes décisions.
cavalero
il se prend pour qui ?
a posté le 03-12-2022 à 12:44
c'est vraiment il est pire que Ghanouchi il veut détruire le pays il dépasse ces prérogatives bon il n'y a personne qui lui dicte ses limites
d'accord on le laisse aboyer mais en fin de compte il gagne du temps