alexametrics
dimanche 29 janvier 2023
Heure de Tunis : 13:49
Dernières news
Moussi demande à Saïed d'assumer ses responsabilités et de s'adresser au peuple tunisien
01/12/2022 | 16:07
5 min
Moussi demande à Saïed d'assumer ses responsabilités et de s'adresser au peuple tunisien


La président du Parti Destourien Libre (PDL)Abir Moussi a appelé les médias à éclairer l'opinion publique et non pas se transformer en outil de propagande et en institution servant des agendas politiques et les intérêts de certaines personnes. Elle a, aussi, demandé au président de la République, Kaïs Saïed de publier le projet de loi de Finances 2023 et l'accord conclu entre le gouvernement de Najla Bouden et le Fonds monétaire international (FMI). Évoquant les dispositions de la Constitution, elle a demandé au chef de l'État de présenter, conformément à ses prérogatives, les orientations et la stratégie économique qu'il compte adopter. Elle est, aussi, revenue sur les agressions des manifestants à la date du 15 octobre 2022.

Invitée le 1er décembre 2022 à l'émission "Studio Shems" animée par Zina Zidi et diffusée sur les ondes de la radio Shems Fm, Abir Moussi a affirmé avoir été maltraitée et torturée à la date du 17 octobre 2022. Elle avait entamé une grève de la faim depuis le 15 octobre devant le ministère de l'Intérieur. Les forces de l'ordre étaient intervenues pour la déloger par la force. Elle a critiqué les déclarations et les avis relayés par certains médias et chroniqueurs ayant affirmé que la dégradation de son état de santé résultait de la grève de la faim et non pas de l'agression des forces de l'ordre.

Abir Moussi a affirmé que le PDL était la meilleure alternative politique pour le moment. Elle l'a qualifié de parti numéro un de la scène politique. Elle a, aussi, considéré que le PDL refusait toute entente avec le Front de salut national comptant comme composante Ennahdha et plusieurs visages islamistes. La présidente du PDL a réaffirmé son opposition au retour à la situation d'avant le 25 juillet 2022. Elle a assuré que son parti avait présenté un programme politique et économique complet, mais que les médias n'avaient pas couvert la chose. Elle a appelé la Haica à assumer ses responsabilités. Mme Moussi a appelé l'autorité à enquêter sur les sources de financements de certains médias et leurs soumissions à des hommes d'affaires et à des personnes douteuses.




Abir Moussi a considéré avoir pleinement joué son rôle d'opposante au sein de l'Assemblée des représentants du peuple. Elle a indiqué avoir réussi à bloquer l'adoption de plusieurs accords et textes de loi portant atteinte à la Tunisie. Elle est revenue sur l'accord adopté par le parlement et conclu entre la Tunisie et le Fonds de développement qatari. Cet accord permettait à cette institution d'avoir un siège permanent en Tunisie, de créer des projets sans contrôle de la part de l'État et d'acquérir librement des biens et des terrains. Elle a, par la suite, considéré que Kaïs Saïed était incapable de barrer la route aux islamistes. Elle a évoqué, à ce sujet, l'échec des enquêtes visant Rached Ghannouchi et les islamistes. Elle a, également, insisté sur les atteintes à la démocratie et aux fondements de la République par Kaïs Saïed. Elle a critiqué le soutien des autorités françaises au chef de l'État.

La présidente du PDL a rappelé avoir adressé une lettre au FMI afin de lui indiquer que le peuple tunisien n'avait pas connaissance des dispositions de l'accord avec le gouvernement de Bouden. La même lettre exigeait la publication de l'accord. Elle a affirmé qu'elle s'opposera à toute tentative de soumission de la Tunisie à des autorités et des structures étrangères. Elle a indiqué que le PDL défendait les bases de la démocratie et de la souveraineté nationale. Les critiques et accusations de dictature adressées à sa personne résultent d'une envie de saboter le PDL et de l'empêcher d'être au pouvoir. Elle a expliqué que la Tunisie se trouvait au milieu de conflits géopolitiques en raison de son emplacement stratégique. Plusieurs entités essaient d'avoir un contrôle sur le pays et bénéficient du soutien d'acteurs de la scène politique tunisienne.

Abir Moussi a affirmé que plusieurs mesures pouvaient être prises sans recourir à une collaboration ou un financement étranger. Elle a évoqué, à titre d'exemple, la réforme du système fiscal afin de garantir plus de transparence et de rétablir la relation de confiance entre le citoyen et l'administration tunisienne. Elle a évoqué la création d'un pôle bancaire étatique en fusionnant les banques étatiques et un pôle de financement public en fusionnant la Société Tunisienne de Garanti, la Banque de Financement des Petites et Moyennes Entreprises et la Banque tunisienne de solidarité. Elle a expliqué que ces entreprises publiques étaient bénéficiaires, mais que le citoyen en subissait les conséquences. La présidente du PDL a, aussi, évoqué le changement du statut d'établissement bancaire à La Poste tunisienne. Les structures d'incitation et d'encouragement des investissements doivent, aussi, être fusionnées.


S.G

01/12/2022 | 16:07
5 min
Suivez-nous
Commentaires
Saga
notre ultime espoire
a posté le 02-12-2022 à 11:34
Abir Moussi est la seule personne capable de nous sortir de ce pétrin.
Kais Said doit la nommer 1er ministre le plus tôt possible et lui donner le champ libre à tout.
elle connait parfaitement son affaire et sait proposer et surtout mettre en application les solutions adéquats et enfin nous débarrasser de la gangrène des khwanjia
Abir
@Salim
a posté le 02-12-2022 à 09:59
Wallahi j'aimerai bien que te me cite une seule petite chose que sidek ks a fait pour la Tunisie et pour les Tunisiens, juste une petite chose, durant son hébergement à Carthage! La réponse , rien de tout, c'est pourquoi , cette grande Haine envers cette Grande Femme qui, elle , fait le travail de ks sans le paquet que lui ,il reçoit chaque fin du mois gratuitement!
SALIM
PARTIS ET CHEF(FE)S DE PARTIS -A UTILISER AVANT LE 17/12/2022DATE LIMITE
a posté le 01-12-2022 à 19:58
Les animateurs RADIO se hatent à inviter le pseudo-politiciens et politiciennes car il les considerent comme des aliments qu'il faut utiliser avant qu'ils soit périmés (avant
le 17/12/2022). MAIS ATTENTION il y a des aliments qui sont INMANGEABLES MEME AVANT LEURS DATES LIMITES.
Abir
ks travaille hahaha
a posté le 01-12-2022 à 18:57
Le président travaille pour lui et rien que pour lui machaallah ! Naïf !
SAHLI
@Abir : Ooh La la !
a posté le 01-12-2022 à 18:44
"elle a une solution à chaque problème économique et autres! " (sic)
Alors, commencez à nous informer sur le programme économique et social du PDL !
Djodjo
@Salhi t'as pas Google !
a posté le à 20:51
Toi t'as pas Google, fait des recherches et tu auras son programme, tiens par la même occasion, fais pareil avec kais, si tu trouves qq chose, dis le nous
Naim
Boucle la. C'est plus supportable.
a posté le 01-12-2022 à 17:49
T'arrêtes pas de jacter et de sortir bêtises sur bêtises. Le President travaille et ça te dérange.
Djodjo
Petit kais travail loool
a posté le à 20:52
Le mieux est qu'il s'arrête de travailler, cela fera du bien au pays.
Noumet Naim
BoucleZ les. Cest plus supportable, en effet.
a posté le à 19:20
Vous n arrêtez pas de jacter en effet, vrombir vos ailettes mouchardes poisseuses à qui mieux mieux et de sortir betises, hmoum wou srhat al srhat.
Le "Président" continue sa sape insensée des acquis révolutionnaires : ça la dérange et ça vous arrange plûtot ;)
Patience justice sera rendue : personne en échappera !

TUNISIE LIBRE ET DEMOCRATIQUE POUR TOUS SANS EXCEPTION
PLEINE REPRESENTATION ET PARTICIPATION A PART ENTIERE
PLUS AUCUN TRAITEMENT ENTIEREMENT A PART
A BAS LE COUP D ETAT DU CAS K.
Abir
C'est un bonheur net , si je pouvais m'exprimer ainsi
a posté le 01-12-2022 à 17:43
Rien à dire, une personne qui sait de quoi elle parle et les solutions dont ce qu'elle parle! sans bégayer , elle a une solution à chaque problème économique et autres! Maître ABIR MOUSSI, une femme watnia par excellence responsable sincère er sérieuse ! Rabi y3awenek 3la Tounes maître ABIR
Tn
Balti aime ça...bled l5amessaa...
a posté le 01-12-2022 à 16:47
Bkolha sonne3
Bruno
La vérité
a posté le 01-12-2022 à 16:41
Après les élections toutes ces figures disparaitront
Djodjo
C'est beau de rever
a posté le à 20:56
Heureusement, il y aura toujours des personnes libres et dignes, même petit Kais ne pourra pas les mettre au silence.
aBRUtiNO
Une vérité claquée au coin du complexe d autorité
a posté le à 19:11
Lesquelles d'élections ? celles qui vont encore se propulser au firmament de la non participation ? Comme les dernières et toutes celles de ce coup d'état insensé ?

En tout cas après la restauration véritable du régime révolutionnaire 2011 ET sa constitution 2014, après justice transitionelle effective (par trop clémente sous couvert d optimisme et bienveillance pour ne pas insulter alors l'avenir post révolutionnaire mais en vain faut il le reconnaitre), toutes ces figures en effet dont la votre qui osent soutenir cette dynamique putschiste seront corrigés pour certaines et disparaitront pour d'autres ;)

UNE TUNISIE LIBRE ET DEMOCRATIQUE POUR TOUS
REPRESENTATION ET PARTICIPATION DE TOUS A PART ENTIERE
PLUS AUCUN TRAITEMENT ENTIEREMENT A PART DE QUICONQUE
A BAS LE COUP D ETAT DU CAS K.
RETOUR ESPRIT 2011 CONSTITUTION 2014
JUSTICE TRANSITIONELLE SANS ENTRAVE