alexametrics
Dernières news

Mezri Haddad : Rached Ghannouchi a poussé Rachid Ammar à démissionner

Mezri Haddad : Rached Ghannouchi a poussé Rachid Ammar à démissionner

Lors d’une intervention sur la chaîne France 24, aujourd’hui mardi 25 juin 2013, Mezri Haddad, ancien ambassadeur de Tunisie auprès de l'UNESCO, est revenu sur la démission du général des trois armées Rachid Ammar affirmant que ce serait Rached Ghannouchi qui l’aurait poussé à quitter son poste.

Selon Mezri Haddad, un conflit opposant les deux hommes dure depuis une année, depuis que le leader d’Ennahdha a déclaré, à l’adresse de « ses fils salafistes », que « l’armée n’est pas entre nos mains » et « Rachid Ammar se serait senti visé par ces propos ».

Revenant sur le discours de Rachid Ammar tenu hier, à la chaîne Ettounissiya, Mezri Haddad a affirmé que « de tels propos ne sont pas ceux d’un vrai général. Un général n’abandonne pas sa mission pour se consacrer à sa famille car il sait ainsi qu’il abandonne la Tunisie entière », tout en considérant cette démission comme « l’effondrement du pont qui nous sépare de la guerre civile et du chaos ».

S.T.


Votre commentaire

(*) champs obligatoires

Conditions d'utilisation

Les commentaires sont envoyés par les lecteurs de Business News et ne reflètent pas l'opinion de la rédaction. La publication des commentaires se fait 7j/7 entre 8h et 22h. Les commentaires postés après 22h sont publiés le lendemain.

Aucun commentaire jugé contraire aux lois tunisiennes ou contraire aux règles de modération de Business News ne sera publié.

Business News se réserve le droit de retirer tout commentaire après publication, sans aviser le rédacteur dudit commentaire

Commentaires

Commenter

Jalila Mrabet
| 28-06-2013 21:14
Avant que cela nous tombe sur la tête, il nous a bien mis en garde, il nous a tout dit, tout annoncé. Dès le mois de janvier 2011, il a été le Seul à avoir tout compris, mais personne n'a voulu l'entendre. On a préféré, y compris moi-même, écouter les TV occidentales qui flattaient notre égo et louaient notre glorieuse révolution. Quand je pense qu'il y a encore ici des idiots ou des ignorants ou des haineux à lui reprocher ce qu'on doit au contraire le féliciter. Ce philosophe a été d'une clairvoyance exceptionnelle. Mais aussi d'un grand courage politique. Il fallait le faire l'époque. Dire au peuple qu'il se trompe. Dire qu'il y a des hordes fanatisées qui vont prendre le pouvoir. Dire que la Tunisie est menacée de recolonisation. Lorsque je vois ce que mon pays est devenu, je pleure vraiment et je me dis pourquoi on n'a pas écouté cet homme ? Trop tard pour tout le monde. Nous allons payer très cher le prix de notre ignorance, de notre infantilisme et de notre arrogance.

safsaf123
| 27-06-2013 10:43
D'abord pour @Tunisien. Ben Ali peut toujours se défendre il a choisi l'exil avec l'argent du peuple volé. Mezri HADDAD (dont je le dit c'est un intellectuel personne n'en doute, mais il arrive aussi à ces gens de se tromper. L'histoire est pleine de cas comme ça. Il s'est trempé quand il ne reconnait pas encore que ce que c'est passé il y a 2ans est avant tout une révolte de pauvres tunisiens vivant dans la misère quand la propre famille de Ben Ali faisait main basse sur la Tunisie. Si Mezri n'a jamais condamné ça ni avant la révolution (et ça aurait était courageux de sa part ni après).
Parce que je suis éduqué et que celle-ci ne me permet pas de traiter d'autres commentateurs de ploucs ou de johels (je suis certains à 1000% que je suis plus éduqué qu'eux que ce soit au niveau intellectuel, culture générale, scientifique et autres).
Certains nostalgiques du rcd, du psd qui a fait tant de mal à la Tunisie (absence totale de liberté d'expression dont on réjouit actuellement même si n'est pas parfait, liberté d'action politique). La situation n'est pas parfaite et je suis le premier à condamner des dérives des hommes politiques actuels (LPR, salafistes, désignation des responsables et patrons des entreprises, l'absence de stratégie de lutte contre la contrebande) mais il y a des choses qui a changé en Tunisie et à jamais et tant mieux (on ne peux plus baillonner les Tunisiens).
Je suis pour que les anciens cadres du rcd et psd n'exercent plus d'activités politiques: ils ont eu leurs chances et ils l'ont mal utilisé. Il faudrait laisser la place aux jeunes de la Tunisie, c'est eux qui ont conduit la révolte et chassé la dicature et c'est à eux de conduire le changement. BCE, Mezri HADDAD, Ghannouchi, Ellouz, chourou, et autres prenez vos retraites. Ces gens ont des histoires à régler entre eux et c'est pas à la Tunisie et aux tunisiens de subir les foudres et les tracas de ça. Place aux jeunes avec leurs fougues, volontarisme et énergie ils peuvent conduire la Tunisie à un avenir meilleur. On en veux plus de polticiens (élu mais qui n'assiste pas à l'ANC, on en veux plus de politiciens qui ont un passé à régler avec d'autres et qui sont restés dans une logique d'avant la révolution). On veux des politiciens et intellectuels qui proposent des solutions à la Tunisie mais pas de ceux qui crient avec les loups et cherchent plus a saboter. On veux de politiciens et d'intellectuels qui respectent le peuple tunisien (et pas le traiter d'ignorant ou de hordes je sais pas quoi). Tous les Tunisiens sont égaux et c'est pas parce que tel ou telle a voté pour un parti que je ne supporte pas est un ignorant. Regarder même un pays comme les USA ont élus un président que personnellement je trouve ignorant (Bush) mais tant pis pour mon opinion, ce qui compte c'est la voix de la majorité (et même si celle-ci est extrémiste et raciste). La démocratie c'est ça, c'est respecter les autres. Vous allez trouver que c'est contradictoire avec ce que je dit sur l'élimination des anciens ministres rcdistes et psdistes. Pas du tout parce que tout simplement le RCD comme parti a été dissout par la justice ce qui veux dire que les leadeurs du RCD ont des choses a reprocher.

tounesnalbaya
| 27-06-2013 09:56
Ghannouchi qui a poussé le meilleur soldat en Tunisie à quitter son poste en la personne du chef des trois armées, , ce n'est pas un mystère, c'est pour le remplacer par un Salafiste KHAWANGI pur est dur, je vous ai pourtant averti il y a deux ans en arrière que Ghannouchi va placer tous ses partisans dans les postes clés en Tunisie, c'est la même méthode que son prédécesseur.

Abdelkader
| 26-06-2013 18:41
je partages votre point de vue . On peut être un farouche adversaire d'ennahdha , et ne pas être nostalgique de Ben Ali et ses partisans . nul n'est irremplaçable . j'ai du mal à comprendre le procès injuste qu'on vous fait . Certains commentaires pro Ben Ali frisent le ridicule .

TAW TCHOUFOU
| 26-06-2013 16:51
Mr Haddad n'a rien a prouvé, ses actes, ses écrits, ses analyses et son expérience parlent pour lui. Il est connu et reconnu par beaucoup de politiques, d'intellectuels et d'observateurs étrangers. On ne peut pas en dire autant de ceux qui le dénigrent à longueur de journée, ni de leurs sponsors ! Que lui reprochent-ils donc ? D'avoir annoncé ce qu'ils ont vu se réaliser ? D'avoir dénoncé ce qu'ils ont voulu caché ? Bref, de continuer à démasquer les manipulateurs et les menteurs ! Ne pouvant contester ce qu'il avance, ne pouvant démonter ses arguments, ils s'en prennent donc à sa personne ! Comme c'est pratique ! ( " Le message est vrai......mais il me déplait....alors je vais m'en prendre au messager " ! )
Mais les faits sont têtus ! Ce qu'il a anticipé s'est....vérifié ! Ce qu'ils ont promis ne s'est jamais concrétisé ! Qui se moque de qui ? Mr Haddad a toujours justifié ses déclarations, preuves à l'appui, y compris dans ses livres ! Ses paroles n'ont jamais été " en l'air " ! De plus, il est de notoriété publique, suite à la vidéo de Mr Ghannouchi avec ses " enfants ", que ce dernier attendait patiemment que l'armée tombe dans son escarcelle ! Tout le monde savait qu'il ne portait pas le général Ammar " dans son coeur " ! L'armée est républicaine et démocratique, disent certains, et il n'y a aucun risque qu'elle succombe à Ennahda ! On disait ça aussi, à l'époque, à la suite de la fuite du Shah ! Et l'armée est rentrée.....dans le rang ! Un général peut dire Non, quand l'intérêt suprême du pays est en jeu et la division de la nation en marche. L'armée Algérienne l'a fait, quand elle a constaté que la république allait disparaitre ! Elle a sifflé la fin de la récré et arrêté la pagaille, la division et le chaos ! Faut ce qu'il faut ! L'histoire est jalonné de généraux qui sont sorti du bois pour chasser les loups et remettre le pouvoir à des civils plus patriotes ! Mais ces généraux avaient 2 qualités : savoir prendre des risques et ne pas manquer de courage ! Qu'on le veuille ou pas, le départ du général est considéré, de facto, comme une victoire d'Ennahda et ses satellites. Ce parti souhaitait son départ, et il est....parti ! Point barre !

moderateur
| 26-06-2013 16:41
MH est un homme instruit et il est intéressant d'avoir parfois son point de vue.

Le problème avec MH c'est le fait qu'il a une expression qu'il mache tout le temps qui est l'expression "la racaille islamiste"
A l'entendre on regretterait presque d'etre nés musulmans.

Je souhaiterais informer MH qu'il existe en Tunisie une majorité de musulmans modérés qui veulent la liberté et la dignité pour tous les tunisiens y compris les gens qui ont des convictions de gauche.

Le discours de MH affaiblit les musulmans modérés.

Tahar
| 26-06-2013 16:39
Bonjour,

Faute d'être, il paraît. Il a la nostalgie de la "gloire" facile, faite de servitude (pas même volontaire). Dans son "exil", il croit détenir des "secrets", comme pour nous dire qu'il existe, qu'il pourrait encore être utile. Or c'est la néant qui le guette, sans compter l'ennui et la solitude, même s'il est bien entouré. Certes, c'est en forgeant qu'on devient forgeron, mais on ne peut se refaire une virginité en pratiquant la nage "dans le grand néant comme un mérou en eau trouble".

Ataturk
| 26-06-2013 16:00
Un militaire patriote ne quitterait jamais un navire qui est entrain de chavirer. C'est un obstacle de moins pour Ennahdha pour affirmer son emprise sur l'armée nationale et en faire sa propre armée "garantie" pour l'instauration d'une dictature théocratique à l'iranienne. Des jours sombres attendent la Tunisie!

Tunisie je t'aime
| 26-06-2013 15:59
Les déclarations du bourreau walid elbannani hier ào la TV vont bien dans ce sens. Il faut organiser une campagne de soutien à Rachid Ammar

MIG17
| 26-06-2013 15:18
Concernant on intervention au sujet du Général Ammar, je pense que les choses sont en plein mouvement et tout n'a pas été dis !!!! il y aura donc des suites !

Pour Monsieur Haddad, c'est un personnage très ambigüe mais qui garde une certaine logique.

Je l'ai entendu parler en direct sur France Inter lors de la révolution avant la fuite de ben Ali, il défendais bec et ongles sa position en donnant malgré tout des informations qui se sont révélées juste au bout de 2 ans !

Toutes les personnalités étaient sous la botte de Ben Ali et des Trabelsi, je pense que beaucoup espéraient sa chute ou un coup d'état de l'intérieur....mais pas à ce point.

A présent, qu'il fasse amende honorable et se comporte en patriote.
A t-il tort ou raison, je pense qu'il a raison sur certains points obscures et que des forces néfastes à la Tunisie sont à l'oeuvre.

Il faut je pense compter sur une mobilisation du peuple pour que le mal ne s'installe pas.

car au delà de la religion etd es idées, seule compte la patrie et la stabilité du pays pour nous et nos générations.

Ne pas être dans cette démarche relève de la trahison avec toutes les conséquences.

Alors, Tunisiens Tunisiennes c'est le moment

Tunisie mon amour

A lire aussi

L’ancienne première dame de la Tunisie ; Chadlia Caïd Essebsi est décédé, ce dimanche 15 septembre

15/09/2019 08:02
4

L'Instance nationale de lutte contre la corruption (Inlucc), supervisera le déroulement des

14/09/2019 20:41
1

Vous aussi, on vous a induit en erreur

14/09/2019 20:14
8

Le *195# est le code mis à la disposition par les opérateurs téléphoniques pour que les électeurs

14/09/2019 19:58
2

Newsletter