alexametrics
Dernières news

Lotfi Zitoun : Je demande à Habib Essid de démissionner

Lotfi Zitoun : Je demande à Habib Essid de démissionner

Dans une déclaration sur Mosaïque FM ce lundi 6 juin 2016, l’homme politique et membre du parti Ennahdha, Lotfi Zitoun, a déclaré que son parti soutenait l’initiative du président de la République.

 

« La troïka d’il y a quelques années a failli car elle n’a pas su mettre les bases d’un dialogue, d’un large consensus. J’approuve l’initiative de Béji Caïd Essebsi car la situation ne peut aller de l’avant dans ces conditions. Si je devais donner mon avis personnel, je demanderais à Habib Essid de démissionner » a commenté M. Zitoun.

 

 Lotfi Zitoun a également livré sa vision de ce nouveau gouvernement en disant : « le gouvernement d’union nationale devra englober tous les partis, avec des portefeuilles proportionnels à leurs résultats électoraux. Il faut que tous, nous mettions la main dans la main car la vraie opposition aujourd’hui, c’est la situation économique du pays. Il nous faut former ce gouvernement dans les plus brefs délais et il est très important que le Front populaire en fasse parti ».

 

S.A

Votre commentaire

(*) champs obligatoires

Conditions d'utilisation

Les commentaires sont envoyés par les lecteurs de Business News et ne reflètent pas l'opinion de la rédaction. La publication des commentaires se fait 7j/7 entre 8h et 22h. Les commentaires postés après 22h sont publiés le lendemain.

Aucun commentaire jugé contraire aux lois tunisiennes ou contraire aux règles de modération de Business News ne sera publié.

Business News se réserve le droit de retirer tout commentaire après publication, sans aviser le rédacteur dudit commentaire

Commentaires (26)

Commenter

sss
| 07-06-2016 08:51
pourquoi veulent ils changer le chef du gouvernement? Bon changer certain ministre oui ! mais

St Just!
| 07-06-2016 07:41
Sentant que la décision est déjà prise il fait croire qu'il a un certain poids dans cette décision.
Il peut proposer un autre "Bouchlaka" pour enterrer définitivement le rêve tunisien.

mizaanoun
| 06-06-2016 23:23
« Le gouvernement d'union nationale devra englober tous les partis, avec des portefeuilles proportionnels à leurs résultats électoraux. »

Enfin un partage du butin. Et que le peuple aille au diable. C'est ce que cet individu et son patron ont bien appris de leur long séjour à Londres et c'est bien normal. Il n'y a pas meilleure école dans l'histoire que le royaume de sa majesté. Un royaume qui pille le monde depuis des longs siècles. Ce monsieur et ses semblables feraient mieux de disparaître. Ils n'ont de leçon à donner à personne.

Ils se comportent tous avec une arrogance et un mépris du peuple et de toutes les valeurs morales pire que personne d'autre avant eux.

Watani
| 06-06-2016 20:47
Il doit s'éclipser au lieu de son ingérence dans les affaires du gouvernement .son avis importe peu .

ourwa
| 06-06-2016 20:44
Lotfi Zitoun, ce gogol du mouvement nahdha, a tout-à-fait raison; après avoir coulé le pays entre 2011 et 2013, en s'associant avec le CPR et Ettakattol dans cette catastrophe appelée la Troïka, après avoir "adoubé" l'affairiste Jomâa et son gouvernement d'incapables entre 2014 et 2015, pour assurer un immobilisme exemplaire, après avoir enfoncé le pays un peu plus dans la m... , le sous développement, le terrorisme et la misère, en s'associant à nidâa tounes depuis février 2015, le mouvement nahdha souhaite maintenant impliquer tous les partis politiques dans le désastre final à venir, en les associant à "un gouvernement d'oignon national"; aucun parti ne devrait échapper à ce chantier futur de destruction massive du pays, en se frottant, ce faisant, aux métastases hautement cancérigènes du parti islamo-fasciste nahdha... Zitoun, cette autre voix ventriloque de ghannouchi ( après celle de l'islamo-nazi Ellouze) sait de quoi il parle; plus nahdha implique de partis dans ses crimes, plus elle pense diluer sa responsabilité parmi ses complices dans le désastre annoncé...Stratégie imparable et piège à c...dans lequel, n'en doutons pas, pas mal de partis politiques vont se précipiter, par cupidité et à la recherche d'un simulacre de notoriété. Mais comment nahdha va-t-elle faire dans ce marché de dupes, pour faire fléchir les deux bras d'honneur brandis à sa sombre face par l'UGTT et le Front populaire ?...

déja-vu
| 06-06-2016 20:35
Vous avez consommé tout votre arsenal d'apprentis sorciers.

Un bon 3omda d'antan aurait fait mieux. Plus honnêtement. En supportant toutes vos railleries. Coutant presque rien à la communauté de va-nu-pieds ingrats.

Réunissez un énième triumvirat de derviches. Cela ne vous mènera nulle part.

L'histoire se répètera ....

kameleon78
| 06-06-2016 19:59
Un gouvernement d'Union Nationale regroupant tous les partis politiques et les syndicats rivaux comme l'UTICA et l'UGTT démontre l'impuissance de BCE à trouver une majorité de combat qui mettrait en oeuvre la politique que lui ont demandé ses électeurs en 2014 que ce soit pour la présidence ou pour le parti du président Nidaa Tounès. Un gouvernement d'Union Nationale n'a pas de sens avec des partis qui ont une vision de la société totalement divergente, vous rajoutez deux syndicats qui par essence sont antinomiques, vous obtenez un gouvernement qui va crier à hue et à dia (cela veut dire dans n'importe quelle direction). Où est la cohérence dans tout ça, comment pourrait-on mener une politique avec une vision sur le long terme puisqu'on aurait perdu notre temps à nous chamailler, moi je suis très pessimiste, cela va encore enfoncer la Tunisie au pont de vue économique, les pays qui nous accordaient leur confiance et leur soutien ne nous aideraient plus et on finirait comme un pays du quart monde avec un risque de famine dans les campagnes déshéritées du pays. BCE nous a démontré toute sa faiblesse car il ne prend pas le risque de gouverner le pays, il "s'en lave les mains", normal à 90 ans comme disait le général De Gaulle "après moi le déluge" mais le leader français avait laissé un pays en pleine croissance économique alors que BCE laisse la Tunisie dépérir à petit feu. Cette Union Nationale est une calamité, une démission du pouvoir du président de la République qui va laisser la Tunisie comme un bateau de migrants clandestins s'échouant dans la mer.

mjr
| 06-06-2016 18:55
Tant que les partis se chamaillent,tant que le niveau de conscience politique ne permet pas de dégager les priorités et les urgences ,tant que les politiques font passer l'intérêt national en dernier lieu avec un déficit de nationalisme, nous continuerons à subir la politique politicienne avec son cortèges de blocages.
Aucun premier ministre n'a de chances de réussir car «le système ne le laissera pas».
Ce qui peut être grave c'est que si le pays ne se restructure pas de l'intérieur et n'arrive pas à trouver sa voie,des forces extérieures feront ce travail.La Tunisie sera la grande perdante.

FAOUZI38
| 06-06-2016 17:45
Lotfi Zitoun et sont Gourou essayent de nous faire oublier l'affaire PANAMA PAPERS

Kenz
| 06-06-2016 17:25
Des compétences de l'administration centrale. Des hauts cadres de l'administration. Des énarques. Des universitaires. Voilà ce qu'il faudrait pour se relever. Stop aux politiciens qui ne pensent qu'au fauteuil

A lire aussi

L’ancien président de la République, Zine El Abidine Ben Ali est né le 3 septembre 1936 à Hammam

19/09/2019 18:09
1

De nombreuses personnalités politiques et nationales, ont rendu hommage à l’ancien président de la

19/09/2019 17:53
2

L’avocat de l’ancien président de la République, Zine El Abidine Ben Ali, décédé ce jeudi 19

19/09/2019 17:37
1

Le président de la République, Mohamed Ennaceur, a présidé, ce jeudi 19 septembre 2019, une

19/09/2019 16:52
0

Newsletter