alexametrics
Chroniques

Les déchets vous saluent

Par Nizar BAHLOUL

On a dû bien rigoler à l’UGTT après la démonstration de force spectaculaire du samedi. Des milliers et des milliers de manifestants sont sortis à Tunis pour crier leur colère après le gouvernement et le parti au pouvoir. C’était la revanche de ceux qualifiés, en toute condescendance, de 0,000%, de syndicalistes, de gauchistes et de déchets de la francophonie. Le régime au pouvoir n’a encore rien vu, ce n’était qu’une démonstration, après des semaines de provocations.
Avec 1,5 million de voix, dont une partie obtenue grâce au « sponsoring » de cérémonies de mariages, de mouton d’aïd et de circoncisions, beaucoup de militants et de dirigeants d’Ennahdha croyaient être le peuple. Ils se sont mentis et ont fini par croire à leur mensonge.
La claque du samedi devrait les interpeller. Depuis qu’ils ont gagné les élections, les militants et dirigeants d’Ennahdha, suivis par leurs acolytes du CPR, n’ont cessé de provoquer tous ceux qui ne leur ressemblent pas. Mécréants, déchets, 0,00%, ennemis de la société, autant d’insultes proférées en toute impunité et en toute arrogance. Il faut bien que cela cesse. Que l’on arrête d’attaquer les médias, les syndicalistes, les opposants, la gauche et tous ceux qui ne portent pas de barbe.

Ce qui s’est passé samedi redonne espoir. Le voilà le vrai peuple. La revoilà la vraie Tunisie. Communistes et capitalistes étaient réunis côte à côte portant une seule bannière : le drapeau tunisien.
De gauche ou de droite, on s’en moque, on est là pour ce qui nous unit : la Tunisie et son intérêt.
On s’en moque si t’es athée ou musulman, l’essentiel est que tu sois amoureux de la Tunisie. On s’en moque si tu es laïc ou islamiste, l’essentiel est que tu sois républicain.
L’espoir est encore là, la Tunisie ne tombera pas entre les mains d’obscurantistes qui veulent imposer une loi vieille de 14 siècles et sujette à mille et une interprétations.
Tant que les manifestants du samedi 25 février sont debout et actifs, la Tunisie ne ressemblera jamais à l’Arabie Saoudite ou à l’Afghanistan.
Ce sont les mêmes qui ont fait le 14 janvier, pendant que les autres se trimballaient à Londres et à Paris.

Cela fait quatre mois que les élections ont eu lieu et on n’a toujours pas écrit le premier article de la Constitution.
Et pendant quatre mois, on nous a occupés par ce qui nous divisait. Les diversions se suivaient et se ressemblaient. Pour cacher son incompétence, on cherchait les boucs émissaires.
Il ne se passe pas une semaine sans que le gouvernement ne s’attaque aux médias.
Il ne se passe pas une semaine sans qu’un membre de la troïka ne s’attaque aux syndicalistes.
Il ne se passe pas une semaine sans que les sbires du régime ne s’attaquent à l’opposition.
On allume le feu et on s’étonne de voir la fumée.

Pour la énième fois, Rached Ghannouchi est sorti la semaine dernière pour attaquer les médias. Il ne veut pas de journaux qui dénigrent à longueur de journée, dit-il.
Étrange de la part de quelqu’un qui a vécu deux décennies à Londres où la presse fait et défait les personnalités politiques.
Etrange de la part d’un président de parti dont le journal « El Fejr » dénigre ses opposants à longueur de numéros. Celui paru vendredi dernier traite carrément d’idiots et d’imbéciles (texto) les confrères qui ont interviewé Moncef Marzouki à la télé. C’est ça la presse modèle que veut Ghannouchi ? Une presse qui traite les journalistes et les opposants d’idiots et d’imbéciles ?
Merci, on n’en veut plus ! On a honte de cette presse qui, comme El Fejr, traite d’imbéciles et d’idiots les journalistes et ceux qui ont une opinion contraire. De cette presse qui, comme El Fejr, ne parle que des trains qui arrivent à l’heure et du beau temps.

Quel signal donne le parti au pouvoir avec un journal qui dénigre et insulte ses opposants ? A quoi s’attend un président de parti lorsqu’il dénigre ses opposants ? Quelle réponse peut-on donner à quelqu’un qui vous traite de déchet et d’imbécile ? A quelle réaction vous vous attendez quand vous envoyez vos mercenaires jouer, à chaque fois, les perturbateurs des manifestations de l’opposition ? Quand on sème le vent, on ne peut récolter que la tempête.

L’arrogance du nouveau pouvoir commence à devenir insupportable. L’UGTT a crié samedi « basta ». Ce n’est que le premier avertissement. Il sera suivi par d’autres. Et c’est dommage, car la Tunisie n’a pas besoin de querelles.
Ce gouvernement a besoin de travailler et a pour mission de liquider les affaires courantes jusqu’à ce que la Constitution soit prête.
Au lieu de quoi, ce gouvernement fait de la politique et prépare ses prochaines échéances électorales. Il est davantage préoccupé par les articles de journaux que par la précarité et le chômage.
Il propose des solutions pour la Syrie, mais n’a toujours pas de programme (ou un semblant de programme) pour la Tunisie.
Il met les bâtons dans les roues des investisseurs locaux et va demander la charité aux investisseurs étrangers.

Le pays a besoin de toutes ses forces vives parmi lesquelles figurent les syndicalistes, les médias, les hommes d’affaires, les forces de sécurité, les magistrats.
En dénigrant, périodiquement, un pan de la société, le gouvernement se tire une balle dans le pied et se prive du soutien d’une partie de la population.
S’ils avaient reçu un message rassurant, si on leur avait tendu la main, si on leur avait prouvé sa bonne foi, si on ne les avait pas dénigrés et insultés, les manifestants de samedi dernier ne seraient jamais sortis de chez eux. Et puisqu’il faut le répéter, la manifestation de ce samedi n’est qu’un premier avertissement. Ces « déchets » et ces « 0,000 » sortiront par milliers autant de fois qu’il faudra. Au gouvernement de retenir la leçon et de s’atteler sur sa véritable mission.

Votre commentaire

(*) champs obligatoires

Conditions d'utilisation

Les commentaires sont envoyés par les lecteurs de Business News et ne reflètent pas l'opinion de la rédaction. La publication des commentaires se fait 7j/7 entre 8h et 22h. Les commentaires postés après 22h sont publiés le lendemain.

Aucun commentaire jugé contraire aux lois tunisiennes ou contraire aux règles de modération de Business News ne sera publié.

Business News se réserve le droit de retirer tout commentaire après publication, sans aviser le rédacteur dudit commentaire

Commentaires

Commenter

Raisonnable
| 26-03-2012 22:22
La trioka responsable et est coupable de tous ceux qui se passent en Tunisie et devra être jugée par la cour martiale pour haute trahison corruption et incitation à la haine entre population. Espérant que ceux qui ont voté cette catastrophe vont comprendre que ces fanatiques ne cherchent pas avancer notre nation mais de créer de conflits entre la population

Joker
| 01-03-2012 18:08
Bravo. et j'ajoute, je pense que le soutien étranger d'ennahdha (usa principalement via son employé le qatar) semble recalculer la situation en tunisie, le résultat de leur tentative d'installer des islamiste semble un échec, la Tunisie est un petit pays c vrai, mais c l'os le plus dur pour faire passer le programme américain des régimes islamistes, et ce pour 2 principales raisons : la 1ère c le taux de scolarisation élevé et dc unefrange intellectuelle assez large, la 2ème c une femme très émancipée et pas prête à se laisser faire. Donc les usa semblent repenser le modèle pour la Tunisie et je dis ça car pas un doigt n'a été bougé par les qataris par le biais de jet de fonds importants pouvant changer les donnes, et rien que remarquer qu'il a envoyé des avions pour bombarder la libye, mais même pas un héllicoptère pour soutenir la catastrophe naturelle du nord ouest. A suivre

Lefghoun
| 28-02-2012 14:55
le Sieur BN qui est supposé etre un illuminé ne sait pas ou fait semblant de ne pas savoir que la loi vieille de 14 siecles est une loi divine et que nul n'est sensé outrepassé
Faut savoir que la Tinisie est arabe et musulmane est le restera et pour les lois importés de gauche et de droite elles ne sont que l'oeuvre de l'etre humain qui est limité comme la vision de mr. BN

Libre 2012
| 28-02-2012 12:35
Merci pour tout ce que tu as dit dont je partage une très grande partie. Il me paraît évident que le parti Ennahdha à travers la troika a pour stratégie claire de diviser pour mieux régner à défaut de proposer des solutions concrètes et opérationnelles aux différents maux qui triturent la Tunisie nouvelle. La seule réponse possible est de faire en sorte de disposer d'un contre pouvoir fort (médias, syndicat, société civile, ...) afin d'équilibrer la donne et de ne pas leur laisser le terrain libre pour qu'ils y mènent leur danse endiablée comme bon leur semble. Que les forces vives de ce pays se regroupent et restent plus que jamais vigilants !!

Mansour CHEKIR
| 28-02-2012 09:11
J'ai lu dans les précédents commentaires, entre autres qu'il fallait construire et non pas détruire, tout à fait d'accord. Cependant, je suis d'avis de ne pas laisser construire quelque chose qu'on serait obligé de détruire par la suite parce qu'elle ne convient pas à la Tunisie. Je suis musulman, la majorité écrasante des Tunisien est musulmane, mais l'Islam est innocent des pratiques actuelles. Cette campagne de "TAKFIR" menée par les bases d'Ennahdha. Vous n'entendrez jamais l'un des guides parler de division des Tunisiens en croyants et mécréants sauf dans de rares cas où quelques uns, perdant leur concentration et leur sang froid, ont révélé la réalité de leurs pensées, je ne donne pas d'exemple, vous les connaissez très bien. Quant aux 0,00%, et après la leçon du 23 Octobre, ils seront un peu plus que Zéro, ils sont en train de se réunir, je pense qu'ils commencent à faire peur, si non pourquoi cette agressivité envers des 0,00%, pourquoi attaquer BCE, et renier le rôle qu'il a joué pour ramener un soupçon de calme et de sécurité ? vous ne l'avez pas laissé travailler sur le plan économique et maintenant vous lui reprochez cette situation précaire ? Vous êtes en train de récolter ce que vous avez semé. Il allait ramener des fonds tout en maintenant la tête du Tunisien haute, maintenant la presse saoudienne nous traite de mendiants !!! le Tunisien n'a jamais été autant humilié depuis l'indépendance. C'est pour cette raison que je préfère rester du côté des 0,00% qui sont les véritables héros. En faisant la liaison vous constaterez que les zéros sont les héros !!!

mannoula
| 27-02-2012 18:13
Je crois que la troika n'est pas aussi naive et aveugle pour provoquer ce conflit avec l'ugtt .. Une force occulte est bien derrière le jet des déchets tout comme le vol des portes du mausolée ... Le but est clair , déclencher une guerre entre le parti et l'association les plus populaires pour lravager le pays et empêcher la transition démocratique d'aboutir
Sincèrement ,ce site n'est pas étranger à cette force ... D'ailleurs il en a toujours fait partie seulement il a changé de veste

riadh
| 27-02-2012 17:21
moi je suis juste triste pour ettakatol....

ce parti s est bien suicidé avec ennahdha....

Repose en paix Ettakatol,

PS: que ennahdha se comporte comme le RCD c est norlmal: le RCD a fait de ennahdha ce qu il est aujourdhui: le parti des frustrés, des revanchards, des anti bourguiba, etc etc....

leur place est a l asile pour se reposer, pas a carthage (dont il n aime pas le non d 'ailleur)

ce gouverneme va trop loin dans la provocation: j ai envie que les 0.000% quitte al tunisie qu on rigole un peu après (plus d'investisseurs, plus de presse, plus d'intelectuels, plus rien a part des pauvres plein de désespoirs et des precheurs pret a leur vendre l'Islam lessive du XXeme siecle...

BECHIRTOUNSI
| 27-02-2012 16:35
heureusement qu il existe des espaces comme business news pour porter la contradiction et engager le debat politique.
il faut poursuivre la critique de ce psudo pouvoir des mollahs qui detruit l economie tunisienne notre entite tunisienne menaceep ar les princes feodaux du moyen orient
continuez MR BAHLOUL quand aux beni oui oui ,aux adeptes du bendir et de la servilite allez sur les pages de nahdha vous serz combles d entendre ce que votre oreille veut bien entendre.
TUNISIENS D ABORD

hichem
| 27-02-2012 15:45
il ya que des frustrations et plein d'exegerations dans vos article, vous ete loin d'etre neutre et je commence a avoir assez de vous et votre journal

tounsi
| 27-02-2012 15:43
En tant que Tunisien je ne veux pas plus de déchet , celui qu'on a nous suffit.

A lire aussi

Toute leur triche se fait sous nos

21/09/2020 15:59
39

Parmi ces cadres islamistes, on trouve une grande variété

20/09/2020 15:59
0

En Tunisie, pays du jasmin, de la subtilité et de la révolution, la démocratie est ancrée et les

19/09/2020 13:00
6

Honte à tous les Tunisiens qui sont seulement 14% à se dire satisfaits de son

18/09/2020 18:49
10