alexametrics
vendredi 27 novembre 2020
Heure de Tunis : 04:02
Dernières news
Les USA veulent conseiller la Tunisie en matière de gestion de la dette et de la finance publiques
01/06/2012 | 1
min
Les USA veulent conseiller la Tunisie en matière de gestion de la dette et de la finance publiques
{legende_image}

Le sous-secrétaire d'Etat américain, Jose Fernandez, a annoncé le parachèvement, en cours, des mesures permettant à la Tunisie d'emprunter sur le marché financier international en bénéficiant de la garantie des Etats unis d'Amérique.
Il a souligné, au cours d'une rencontre avec le ministre des Finances, Houcine Dimassi, que les USA projettent de mettre leur expérience en matière de gestion de la dette et de la finance publiques au service de la Tunisie afin de l'aider à développer ses méthodes de gestion.
Les USA se proposent, également, de fournir l'encadrement technique pour le développement du système fiscal, l'objectif étant de renforcer la transparence et la bonne gouvernance, a-t-il ajouté.
«Les USA œuvrent à soutenir l'économie tunisienne et à appuyer les efforts de la Tunisie en cette période transitoire », a déclaré Fernandez qui visite, actuellement, la Tunisie, à l'occasion de la tenue, les 30 et 31 mai 2012, à l'initiative de l'association "Dialogue Fiscal international" du colloque international sur le thème «justice fiscale et meilleure gouvernance ».

M. Dimassi a relevé, de son côté, l'intérêt que la Tunisie accorde au développement de ses transactions commerciales et économiques avec les USA.
Il a souligné que les indicateurs de l'économie tunisienne ont enregistré une évolution positive, précisant que le taux de croissance a atteint 4,8%, au cours du premier trimestre 2012, en comparaison avec la même période de 2011, outre l'amélioration des indicateurs des secteurs agricole et touristique, par rapport également au premier trimestre de 2011.
Le ministre a évoqué les pressions que le budget de l'Etat enregistre, actuellement, lesquelles devront se poursuivre jusqu'en 2014, compte tenu de la réduction des virements des entreprises publiques, suite au ralentissement du rythme de la production au cours de 2011, outre l'engagement de la Tunisie à payer une partie importante de la dette publique au cours des années 2012, 2013 et 2014.

TAP
01/06/2012 | 1
min
sur le fil
Tous les Articles
Suivez-nous