alexametrics
lundi 15 août 2022
Heure de Tunis : 01:11
Chroniques
Le match de foot opposant Kalâa à l’Espérance
Par Nizar Bahloul
18/04/2022 | 16:59
6 min
Le match de foot opposant Kalâa à l’Espérance

 

Cette semaine, nous allons nous prêter à un petit jeu. Imaginez l’entraîneur d’une équipe de division 3 qui va jouer la finale de la Coupe de Tunisie, à domicile, face à la meilleure équipe du pays.  

Cette équipe, appelons là Kalâa Sports (KS), est entraînée par un coach sans expérience et sans licence d’entraîneur, mais qui bénéficie d’une grande popularité dans sa bourgade. Son équipe est paresseuse et tout aussi inexpérimentée, mais elle porte l’espoir de toute la région pour vaincre le finaliste de la Coupe, l’Espérance sportive.

Le jour de la finale, l’entraîneur de KS se lève de bonne heure et appelle le gouverneur de la région pour lui dicter ses ordres farfelus. Afin d’éviter tout trouble à l’ordre public, le gouverneur s’exécute, bien que légalement il ne devrait pas.

 

Ainsi, notre populaire entraîneur demande au gouverneur d’intercepter le bus de l’équipe adverse et d’en faire descendre ses meilleurs joueurs, question de vérifier s’ils ne sont pas dopés. Il lui demande également d’interdire l’accès au stade à tout le public de l’équipe adverse et, s’ils rouspètent, de les faire arrêter pour trouble à l’ordre public.

Il descend sur le terrain et quelqu’un ose lui faire remarquer que son équipe est très loin du niveau requis. Peu importe, comme une mère poule qui refuse de voir que son fils est borgne, il accuse l’équipe adverse de sorcellerie et d’être à la source des malheurs de KS. Son préparateur sportif lui fait remarquer à son tour que ce n’est pas ainsi qu’on dirige une équipe et qu’on prépare une finale. Il limoge le préparateur.

 

Le match commence. L’entraîneur demande à l’arbitre de donner des cartons jaunes et des cartons rouges à l’équipe adverse. L’arbitre l’envoie balader… En colère, l’entraîneur décide alors de limoger l’arbitre et de le faire remplacer par un autre. Il s’avère que le second arbitre est aussi borné que le premier. Il le fait changer à son tour pour le remplacer par un de ses amis. Un joueur de l’équipe adverse s’énerve et conteste la décision. Il reçoit un carton jaune. Un autre reçoit un carton rouge. Le match se poursuit et les joueurs de Kalâa sont dépassés. Ils commencent à tacler les Espérantistes. Même que l’un d’eux s’est permis de prendre le ballon avec ses mains pour tenter de le mettre dans les filets. L’arbitre fait comme s’il n’avait rien vu, le gouverneur surveille le public tout excité et l’entraîneur trouve normal que ses petits joueurs mal élevés se comportent ainsi. 

Dans les gradins, le public de l’Espérance crie au scandale pendant que les Kalaâouis applaudissent. A un moment, et en dépit des tricheries, l’Espérance marque un but.

L’entraîneur ordonne à l’arbitre de faire arrêter le match ! Mais comment ça on arrête le match ?! C’est ainsi ! On va arrêter le match ! L’entraîneur prend le gros document du règlement de la Fifa et s’érige contre le fait que la Fifa ose s’immiscer dans un match de la Coupe de Tunisie. Il va changer les règles du football pour les faire adapter au niveau de Kalâa Sports ! Le public kalaâoui applaudit ! L’arbitre baisse la tête. Le gouverneur fait comme si de rien n’était, sa seule boussole étant le calme dans les gradins, le match ne l’intéresse pas.

 

Après avoir changé le règlement du foot, limogé l’arbitre désigné par la Fédération de foot, dressé des cartons rouges à l’équipe adverse, l’entraîneur de KS planche sur le règlement régissant le tournoi de la Coupe de Tunisie et décide de le modifier à son tour ! En plein match !

Le public kalâaoui continue d’applaudir. Une partie du public espérantiste est renvoyée du stade pour trouble à l’ordre public. Quelques journalistes osent rappeler le règlement de la Fifa et de la FTF. Ils sont renvoyés à leur tour. Seuls les journalistes qui mettent en valeur le jeu kalaâoui sont autorisés à poursuivre leur travail.

L’entraîneur espérantiste appelle la FTF et la Fifa à la rescousse pour leur demander de faire cesser ce manège. L’entraîneur de KS l’accuse d’être à la solde des étrangers et ordonne à l’arbitre de le faire expulser du stade.

Il commence ensuite à rédiger les nouveaux règlements du match. Il fait appel au public des gradins de venir l’aider. Seuls quelques-uns répondent à l’appel. Peu importe, il rédigera quand même le règlement avec eux.

Le temps passe, il faut poursuivre le match, la nuit va tomber et il fait une chaleur torride. Les joueurs, tout comme les deux publics, ont très soif et ils doivent rentrer chez eux pour s’occuper de leurs enfants. L’entraîneur prend quand même son temps, l’urgence d’après lui, est de réécrire tout le règlement du foot et tout le règlement de la Coupe de Tunisie. Il ordonne au gouverneur d’aller confisquer toute l’eau disponible dans la ville afin d’abreuver les joueurs de KS. Et les autres joueurs ? Et le public qui doit ramener cette eau à ses enfants ? L’entraîneur n’entend rien, il confisque toute l’eau de la ville…

 

Vous voulez connaitre la suite de l’histoire ? La Steg va couper l’électricité éclairant le stade. Le public espérantiste va s’énerver et va envahir le terrain pour faire éjecter l’entraineur de KS. Il est rejoint par le public kalâaoui qui, malgré tout, finit par comprendre qu’il ne peut pas gagner un match de cette façon. Les joueurs kalâaoui rentrent aux vestiaires désabusés ne comprenant toujours pas pourquoi doivent-ils s’entraîner pendant des mois pour gagner un match, alors qu’il suffit de diaboliser l’adversaire, d’intimider l’arbitre, de faire taire le public et les journalistes et de changer le règlement.

Les représentants de la Fifa et de la FTF débarquent dans le stade, pour constater les dégâts. Ils voudraient bien faire rejouer le match, mais ça sera dans quelques mois. Après la coupe du monde.

La Steg voudrait bien rétablir l’électricité, mais il faut tout d’abord que les deux publics cotisent pour régler les impayés antérieurs et mettent des garanties réelles pour que l’incident ne se répète plus. Idem pour le fournisseur d’eau qui, désormais, vend beaucoup plus cher ses bouteilles.

 

Pour les quelques rares lecteurs qui n’ont pas compris la métaphore. L’entraîneur de KS est KS lui-même, c’est-à-dire Kaïs Saïed, président de la République tunisienne. Le gouverneur, ce sont les forces armées. L’arbitre représente l’ensemble des magistrats tunisiens. Le préparateur sportif, c’est le chef de cabinet de la présidence. L’Espérance et son public, c’est la population tunisienne. Le public kalaâoui est représenté par ces 535.000 personnes qui ont participé à la consultation nationale et tous ceux qui ne savent qu’applaudir matin et soir, aveuglés par leur bêtise de vouloir gagner un match par la tricherie.

La Fifa c’est le FMI et la FTF est l’Etat tunisien. Le règlement de la Fifa, ce sont toutes ces lois et règles internationales. Le règlement de la FTF de la Coupe de Tunisie, ce sont les lois du pays et, notamment sa constitution et le code électoral. La Steg, ce sont les agences de notation internationales, alors que le fournisseur d’eau, ce sont tous les investisseurs nationaux et internationaux.

Par Nizar Bahloul
18/04/2022 | 16:59
6 min
Suivez-nous
Commentaires
Lol
Too much expectations
a posté le 20-04-2022 à 10:37
Tu sors d'une longue colonisation turque suivie par une colonisation française puis par 2 dictature de 30 et 23 ans pour finir gouverné par une secte islamiste internationale et tu trouves un moyen de dire que KS avec tous ses défauts et un mal comme on en a jamais connu.
Il faut revoir tes attentes de ce pays africain ruiné du tiers monde.
Boubadou
Ridicule
a posté le 19-04-2022 à 08:25
Ou est mon commentaire !!

B.N : Votre commentaire a été publié veuillez vérifier
Boubadou
Ridicule
a posté le 19-04-2022 à 06:56
Tu es tout à fait à côté de la plaque monsieur Nizar. Une très mauvaise métaphore. ***
Mustang
Nul
a posté le 19-04-2022 à 06:23
NB vous êtes mauvais , personnes ne vous lis , sur Facebook vous récolter difficilement qq like , vous êtes le Ahmed nejiballah des médias . Bonne journée
Un ami qui vous veut du bien
Au modérateur de BN.COM
a posté le 19-04-2022 à 02:48
Bonjour ,mon bon Nizar,

Il me semble qu'on dit et écrit:"S'insurger contre.....et non s'ériger contre!!
C'est tout pour aujourd'hui.
Amitiés
Abel Chater
Oui, mais le match n'est pas encore fini. Les rapports et les décisions de la FIFA et de la FTF, vont annuler toutes les décisions illégales, imposées par, Dieu seul sait quelle marque d'arme à feu en possession de l'entraineur de l'équipe Kalâa Sports (KS).
a posté le 19-04-2022 à 01:40
Les «Haftérichs» arrivistes de l'équipe Kalâa Sports (KS), qui ont poussé du néant comme poussent les champignons dans les dépôts d'ordures, vont se distancer de leur entraineur, une fois qu'il perde cette force armée, dont on ignore les motifs réels de leur soumission inconstitutionnelle, malgré leur haut niveau intellectuel. On a vu l'entraineur de l'équipe Kalâa Sports (KS), oser même corrompre les Sécuritaires, par des avantages financiers après leur mort. Un non-sens, genre de ces assurances vie, qui te parlent de prendre en charge tout ton malheur financier et celui de ta famille, à condition que tu meures. Une folie à base kamikaze, qui ne pourrait appartenir à un débat national, comme on ne peut débattre des grades, des galons, des postes et même de la mutuelle des Sécuritaires. Un débat de compétence sur le terrain, n'appartenant qu'aux règles et qu'aux lois internes du métier des Sécuritaires. Non pas à un discours à l'adresse de toute l'opinion publique. Une opinion publique, qui pourrait se demander, pourquoi ne devrait-on pas faire la même chose avec les conducteurs des trains et des bus, qui meurent aussi, souvent à cause des fautes des autres. Ou est-ce que César ne pense qu'à ses propres «chevaliers», qui lui garantissent son règne unilatéral?
Donc, ici les Espérantistes ne parlent jamais ni de décès, ni de guerre. Ils ne parlent que d'espoir et d'espérance de vie, alors que l'entraîneur de Kalâa Sports (KS), ne parle que de rémunérer et de décorer les morts, oubliant la situation précaire des vivants.
La Coupe de Tunisie ne pourra jamais être volée par les armes à feu. Les Espérantistes ne le permettront jamais. Le peuple sur le terrain, est plus fort qu'on ne le dessine par les mouches électroniques.
Allah yostir Tounes.
PS : les chroniques de Nizar Bahloul, de Marouèn Achouri et autres, apparaissent dans l'ombre des autres articles, difficilement à détecter à première vue. Changez s'il vous plaît ces photos de deuil en noir et blanc, par des photos attractives en couleur, qui feront chaud au coeur, pour que les chroniques nous attirent. Non pas le contraire. Merci par avance.
Fares
Il ne faut jamais juger une chronique par son titre
a posté le 19-04-2022 à 00:32
J'ai failli ne pas lire la chronique cette semaine. Une chronique sur le foot ne m'intéresse pas vraiment.

Et bien évidemment l'entraîneur de KS est tout le temps enfermé dans sa Kaala, complètement déconnecté de ce qui se passe sur le terrain
Haddad
avis
a posté le 18-04-2022 à 22:56
hélas c'est la pire des métaphore que j'ai lue ! Elle est fortement chargée de mauvaise foi et sans aucune intelligence !
Gg
Aaaaaah....
a posté le 18-04-2022 à 22:24
"Pour les quelques rares lecteurs qui n'ont pas compris la métaphore. L'entraîneur de KS est KS lui-même, c'est-à-dire Kaïs Saïed..."

Ah mais ouiiii...mais c'est bien sûr!
C'est ridicule.
VR
@MFH
a posté le 18-04-2022 à 21:51
En mettant fin a la corruption et aux abus dites vous Cher compatriote vous loin très loin du compte, et d'ailleurs on doit se questionner : quel type d'information ou plutôt de désinformation parvient a KS, qui ne semble pas comprendre qu'il est purement et simplement manipule par son loyal ( ) ministre de l'intérieur
MFH
K.S n'est pas aussi mauvais.
a posté le 18-04-2022 à 21:26
La métaphore est quelque peu biaisée. Il suffit de comparer les 2 situations : la situation actuelle et celle qu'on aurait pu avoir si les khouèmjias étaient au pouvoir. On peut même dire que K.S a sauvé le pays en mettant fin à la corruption et aux abus et errements louches qu'entretenaient les enturbannés et leurs valets. On ne peut demander plus qu'il n'en est à K.S. Le " k'onn fa yakoun" n'existe pas en politique.
VRAI
Enfin la version Bilfillagui Ettounsi !
a posté le 18-04-2022 à 19:18
Merci Mr. Niza Bahloul, enfin la version Fillagui pour nous les Hafterichs de Tunisie : Hammassa, Taxistes, Chkobbistes, Khobsistes de KS (Kalaa Essoghra) et du Sahel, les retraités RCDistes, Les Johhel und G3o..R du PSD/PDL.. et bien d´autres BenouHilèl..

Cette histoire tient bien debout, mais n´est pas à la portée de certains retraités ..!?
Forza
sauf que
a posté le 18-04-2022 à 19:04
l'arbitre roule pour Kalaa Sport.
Ladjimi
Tetbahlel?!!
a posté le 18-04-2022 à 18:51
Imbuvable dans le style.
Infect dans l'illustration.

On finirait par croire que tu écris à jeûne!
Boubadou
Ridicule
a posté le à 08:21
C'est un billet de malhonnête
Forza
Bravo Nizar
a posté le 18-04-2022 à 18:49
Le public kaalaoui ne dépasse pas les 100000, la plupart des opportunistes. Un des chroniqueurs de rafmag a fait le témoignage qu'il a participé 6 fois à l'istichara.
VR
Ubu roi; le sang va couler
a posté le 18-04-2022 à 18:36
Kaes Saed est une horreur de plus pour ce malheureux pays;
L'Etat policier fasciste et les mafieux allies ont bien compris qu'il avait affaire a un zozo imbu de pouvoir. Apres avoir fait le dos rond l'état policier passe a l'offensive en profitant des lubies du président et de son sbire pour déployer une nouvelle politique de terreur et d'intimidation.
Kaes Saed est fou; ce type est dingue il mène ce pays vers un bain de sang. Il faut l'écrire et je l'écris. Dissimule derrière lui un renard attend son heure; Une heure funeste.
retraité
c'est une histoire qui ne tient pas debout
a posté le 18-04-2022 à 17:40
tout d'abord vous mentionnez Kalâa quel Kalâa il y a à Sousse Kalâa sghira et Kalâa Kebira il aussi Kalâa Andalous mais Mr. Bahloul journaliste notoire farouche opposant au président de la république vous inventez une histoire qui ne tient pas debout uniquement pour critiquer sévèrement le président de la république élu démocratiquement au suffrage universel à 73 % et qui racole en tête dans les sondages d'opinion c'est votre plein droit dans un '?tat démocratique ou la liberté d'expression est garantie même trop après la révolution bénie mais pourquoi vous ne critiquez pas le guide suprême des islamistes ses intrigues , sa bande et ses différents alliés qui ont appauvri le pays et sa population pendant 10 ans de pouvoir ? le journaliste indépendant compétent et neutre doit informer avec détails et preuves ses lecteurs honnêtement ce qui est bon et ce qui est mauvais dans les actions des gouvernants qui ont la charge de diriger le pays et sa population vous êtes entrain de diaboliser un président qui a sauvé le pays le 25 juillet 2021 alors que le pays traverse la pire crise économique financière sanitaire et sociale et une instabilité gouvernementale en dix ans de pouvoir islamiste avec leurs différents alliés .
Rantanplan
Ouvrez les yeux; votre président fout la merde la ou il passe
a posté le à 18:43
Il faut arrêter le cirque; l'heure est beaucoup trop grave et les risques de guerre civile beaucoup trop grands pour écrire n'importe quoi comme vous le faites
why_GZ
Belle métaphore
a posté le 18-04-2022 à 17:19
Très très intéressant. J'ai adoré.
Juste une petite remarque footballistique: Le match Kalaa Sports Espérance a bien eu lieu le 16 Septembre 2020 en coupe de Tunisie et l'Espérance a gagné difficilement 2-1.

Mais sinon, c'est une belle métaphore, très intéressante. Mais bon, je doute que les Kayssistes puissent comprendre et très bientôt on va les voir envahir cet espace commentaire avec les explications les plus bêtes et incongrues ... C'est leur signature.
BOUSS KHOUK
LE CHMILBLIK !! foot , fifa , consultation nationale ,steg , sonede , coupe du monde etc etc
a posté le 18-04-2022 à 17:15
OH YA MAALIM , si vous n'aimez pas et contre KAISSOUN vous pourriez faire plus simple , ./
DHEJ
Ce que nous vivons est un dysfonctionnement dans la constitution
a posté le 18-04-2022 à 17:08
D'ailleurs pourquoi Néji Jalloul s'inquiète-t-il de la prédominance des constitutionnalistes en politique!


Comme quoi la constitution n'est pas la source de la politique chose faite par ROBOCOP.


L'article 80 de la constitution mal écrit est un article TURBULENT!
MH
L'histoire nous dit pas de quelle Kallaa il s'agit ?
a posté le 18-04-2022 à 16:32
La petite ou la grande?