alexametrics
Chroniques

Le désenchantement d'une génération

Temps de lecture : 2 min
Le désenchantement d'une génération

 

Confinement jour 15. Les jours ne se ressemblent pas. Aucune commune mesure.

Aujourd’hui, 5 avril 2020, est la date d’anniversaire du décès de Kurt Cobain – ou plutôt de son suicide. Pour ceux qui ne le connaissent pas, le chanteur et guitariste du groupe de grunge Nirvana est mort en avril 1994. Celui qui a toujours dit en plaisantant « je deviendrai une rock star et je finirai par me tirer une balle » a été l’inspiration de toute une génération de jeunes adolescents désabusés, torturés et désorientés, connectés aux sentiments humains les plus profonds et en quête perpétuelle de sens.

Alors que ponctuée d’extrêmes en tout genre, d’abus de drogues et de tentatives de suicide, sa courte vie a été prolifique en création et en inventivité. Un artiste accompli parmi d’autres, controversé aussi, mais surtout incompris.

De la musique centrée sur la fragilité de l’âme humaine, sur le paradoxe de l’amour et de la haine mais aussi évoquant des thèmes dont le féminisme, le viol et le mal de vivre.

 

La célèbre phrase de Neil Young « plutôt brûler franchement que s’éteindre à petit feu », reprise par Cobain dans sa lettre de suicide en 1994 avait marqué toute une génération. Les générations de ceux qui sont devenus, comme moi, des trentenaires ou quadragénaires encore en quête d’un sens qu’ils désespèrent à trouver.

Qu’est devenue cette génération aujourd’hui ? Quels sont ses repères ?

Ceux qui en 2011 avaient hurlé à pleins poumons pour la liberté et la dignité espérant voir, enfin, leur monde changer. Ceux qui rêvaient d’un monde meilleur, fantasmaient sur un espace qui leur ressemblera enfin. Ceux qui pensaient, qu’au fil des ans, ils auront enfin leur place et que le monde leur ressemblera enfin. Ceux-là, et les plus jeunes encore, s’en retrouvent aujourd’hui désabusés et freinés dans leur élan. Ceux-là qui perdent espoir et qui baissent les bras. Ceux-là qui ont rêvé d’une classe politique différente et qui se retrouvent avec des gouvernants dont le seul pouvoir se limite à faire encore plus preuve de populisme.

Quels repères avons-nous laissé pour les générations à venir ? Est-ce ce président qui préfère braver des mesures qu’il a lui-même annoncées ? Est-ce ces animateurs tv qui jonglent entre les émissions de télé-poubelle et les reportages scientifiques ? Est-ce tous ces artistes qui se ressemblent ?

 

De ce confinement, nous sortirons dans quelques semaines ou quelques mois. Mais en sortirons-nous meilleurs et grandis ? Allons-nous enfin briller franchement ou finir par nous éteindre à petit feu ? En voilà une question sans réponse…

Votre commentaire

(*) champs obligatoires

Conditions d'utilisation

Les commentaires sont envoyés par les lecteurs de Business News et ne reflètent pas l'opinion de la rédaction. La publication des commentaires se fait 7j/7 entre 8h et 22h. Les commentaires postés après 22h sont publiés le lendemain.

Aucun commentaire jugé contraire aux lois tunisiennes ou contraire aux règles de modération de Business News ne sera publié.

Business News se réserve le droit de retirer tout commentaire après publication, sans aviser le rédacteur dudit commentaire

Commentaires (31)

Commenter

Maxula
| 08-04-2020 18:01
. . .mé yefhem kène besstaka !

"un verbe au passé composé se conjugue avec l'auxiliaire avoir(ou être) plus le participe passé du verbe"
Relisez "lentement' cette phrase absurde et vous en saisirez toute l'absurdité. . .sinon faites-la lire à un "grammairien" et vous vous réveillerez en sursaut. . . sinon "sot" !

Ma phrase, incriminée par "messire à quat-pattes" (qui persiste à ne rien "entendre" malgré ses grandes zoreilles) n'avait pas vocation à être au "participe passé"(*) comme vous vous efforcez vainement de le faire croire mais au "passé composé" !
Toutefois, libre à vous d'aller éperdument à hue et à dia pour chercher à passer par le chas de l'aiguille. . . sans doute un peu trop piquante faute d'être aiguillonnante !

Je crois que même "bel felleqi" vous êtes et demeurez "bouché à l'émeri" !
Maxula.
(*) "C'est fait", ça c'est au participe passé !
A partir du moment où l'on conjugue au "passé composé" le verbe "faire" à la première personne du singulier, cela donne "J'AI fait" et non pas "fait" !

hourcq
| 07-04-2020 22:42
Voilà maintenant que vous ignorez qu' un verbe au passé composé se conjugue avec l'auxiliaire avoir(ou être) plus le participe passé du verbe. Et le participe passé du verbe faire c'est "fait" que je sache. Et j'ai bien parlé d'une erreur sur "fait"
que vous avez écrit "fais"et non sur "j'ai fait" 1ère P du S du verbe faire au passé composé.
Vous êtes d'une mauvaise foi évidente et trouvez toujours des explications oiseuses à vos errements. Je ne vous répondrai plus. On ne peut forcer à boire un âne qui n'a pas soif.
Et Synda Tajine doit être réellement désenchantée de voir qu'on chipote sur quelques erreurs au lieu de commenter sa chronique.

Maxula
| 07-04-2020 17:57
"J'ai élégamment fait (fais?) preuve '?'"
"le verbe faire s'écrit "fait" au participe passé" dites vous !

Non, mon pov' monsieur, vous pêchez là par excès de vanité !
En voulant trop bien faire vous vous fourvoyez lamentablement !
Car à trop vouloir "donner des leçons"(*) vous vous êtes emmêlé(**) les ripatons !
Ma phrase n'était pas "au participe passé", mais (elle aurait dû être) au passé composé comme suit (et ainsi que vous me citez) : j'ai (élégamment) fait preuve. . .
J'avais(***) seulement "commis" une faute de frappe. . . tout comme vous l'aviez fait hier avec votre "oubli" du pluriel, n'est-il pas ?
Sauf qu'en l'occurrence, vous avez ajouté le suraccident à la cagade !
Je ne sais si vous méritez que je vous resserve "l'erreur est humaine, persévérer est diabolique" ? Qu'en dites-vous ?
Stop ou encore ?
Alors à la prochaine !
Maxula.
(*) A d'autres peut-être. . .
(**) Au passé composé et non pas au participe passé !
(***) A l'imparfait !

hourcq
| 07-04-2020 11:28
'?' perseverare diabolicum! "J'ai élégamment fait (fais?) preuve '?'" Le donneur de leçon alias Maxula s'est encore ridiculisé en ignorant que le verbe faire s'écrit "fait" au participe passé. Il va falloir vous y habituer.. Quand je lis les commentaires, je suis attentif au contenu mais aussi à la forme. Même si sur le fond, je ne suis pas toujours en désaccord avec vous, c'est votre ton qui m'insupporte. En vous lisant, j'ai la forte impression que vous n'avez pas dû faire carrière dans la diplomatie ou la psychologie. On peut dire les choses sans être vexant et sans juger les personnes .
"Mes écrits et chochotements" :Ah! qu'en termes élégants ces choses là sont dites! Je vois que vous avez des lettres et des références littéraires et que vous les étalez complaisamment aux yeux des manants ignares que nous sommes. Et donc si mes écrits vous insupportent, faites-le moi savoir avec un peu d'humilité et de finesse d'esprit si vous en êtes capable

Maxula
| 06-04-2020 23:05
"une femme de chez vous n'ai pas supporté la vie à laquelle vous la promettiez."

Alice voyait des lapins partout. . .
Tout comme les racistes indécrottables voient partout des "primates mâles et d'une culture qui [..] avilit et [..] nie"

En plus de "généraliser" les cas auxquels ils sont confrontés, le principal défaut chez "les êtres supérieurs" c'est qu'ils sont prompts à accuser les autres de leurs propres turpitudes !
Maxula.

Maxula
| 06-04-2020 22:51
"je ne prétends pas être champion du monde d'orthographe"
Moi non plus. . .sinon prouvez-le ?

"J'ai eu l'élégance de ne pas les lui faire remarquer."
Je ne vous dis pas non plus combien de fois j'ai, aussi "élégamment", fais preuve de magnanimité à la lecture de vos "écrits et chochotements". . .

"Vu ses nombreuses interventions au sujet de mots mal employés ou mal orthographiés"
Je ne savais pas que vous étiez autant tourmenté sinon contrarié par mes "nombreuses interventions", autrement je me serais abstenu de remuer le couteau dans la plaie. . .
Mais si cela vous démange de "rompre des lances" à l'occasion, chiche !

"Sans rancune". . .mais qui parle de rancune ici ?

En tout cas, vous aurez remarqué que je me suis "élégamment" adressé à vous "directement" et non pas comme vous l'avez fait sur le mode "impersonnel" ?
Maxula.

Gg
| 06-04-2020 21:13
Hé hé...ca vous rend malade qu'une femme de chez vous n'ai pas supporté la vie à laquelle vous la promettiez.
Liberté de penser, de s'habiller, de sortir, de boire des cafés aux terrasses, égalité, respect, libre arbitre...
Vous seriez surpris de découvrir comme elles sont nombreuses dans son cas, à refuser d'être esclaves de primates mâles et d'une culture qui les avilit et les nie!

Mais je vous laisserai le dernier mot, je ne ne veux polluer davantage un sujet intéressant par une discussion dépourvue de tout intérêt!

hourcq
| 06-04-2020 21:05
Effectivement, vous avez raison. Ne pas confondre des tas de raisons avec des tas de sable par exemple. C'est un simple lapsus, une faute d'inattention.
Mais moi, je ne prétends pas être champion du monde d'orthographe comme un certain Maxula pour ne pas le nommer. Alors que j'ai pu constater que dans ses commentaires caustiques, voire sarcastiques, se glissaient parfois des erreurs. J'ai eu l'élégance de ne pas les lui faire remarquer.
Vu ses nombreuses interventions au sujet de mots mal employés ou mal orthographiés, je n'ai pu m'empêcher de lui faire cette remarque au sujet du verbe "se maquer". C'est comme l'histoire de l'arroseur arrosé. Sans rancune.

Maxula
| 06-04-2020 20:21
"Car il y a des tas de raison " ?

C'est toujours ainsi. . .
Quand on veut en remontrer à "monsieur je sais tout"(*). . .on devrait d'abord donner le bon exemple en veillant à respecter l'accord du pluriel !
Quand j'ajoute une lettre qui n'a pas lieu d'être. . .vous, vous en soustrayez. . .
Un compliment prêté pour un rendu !
Maxula.
(*) La graphie admise de l'expression est "Monsieur Je-sais-tout"

Nazou de la chameliere
| 06-04-2020 20:12
J'arrêterai pas de fumer !!!
Pas du tout envie de finir comme vous !!!
Mdrrr

A lire aussi

Sur le terrain, la pratique est à l’opposé de la

01/06/2020 15:59
28

Des Tunisiens comptent se rassembler à partir de demain et organiser un sit-in devant le siège de

31/05/2020 16:00
14

Pauvre président d’Ennahdha qui fait l’objet de viles attaques des ennemies de la

29/05/2020 18:59
6

Qu’en sera-t-il de la Tunisie ?

28/05/2020 22:00
9