alexametrics
mardi 24 mai 2022
Heure de Tunis : 17:25
Dernières news
Le chef de l’Etat limoge Nadia Akacha
25/01/2022 | 15:38
1 min
Le chef de l’Etat limoge Nadia Akacha

Kaïs Saïed a décidé de limoger sa cheffe de cabinet Nadia Akacha. C'est du moins ce qui est publié officiellement dans le jort n°10 (journal officiel de la République tunisienne) d'aujourd'hui, mardi 25 janvier 2022. 

Le décret présidentiel n°2022-50 du 24 janvier 2022 du 24 janvier 2022 indique : « Il est mis fin aux fonctions de madame Nadia Akacha, la cheffe du cabinet présidentiel ». 

 

Alors que Mme Akacha avait annoncé hier sa démission de son poste de cheffe du cabinet présidentiel, qu’elle occupait depuis plus de deux ans, la publication de la présidence de la République affirme qu'elle a été, plutôt, démise de ses fonctions. 

Dans sa lettre de démission, Nadia Akacha évoque de son côté « des divergences fondamentales de points de vue en lien avec l’intérêt supérieur du pays ».

 

I.N

25/01/2022 | 15:38
1 min
Suivez-nous
Commentaires
Warrior
aie, aie, aie .......................................
a posté le 26-01-2022 à 15:41
tous ceux qui travaillent pour ce despote dictateur, sont sur des sièges éjectables.
Hich
Tatonnement
a posté le 25-01-2022 à 19:52
Le tatonnement de notre president est inquietant allah yesterna
Un lecteur
Un Sissi Tunisien aurait réglé depuis boe. Longtemps le problème
a posté le à 20:09
Et voilà ce que c'est que le manque de fermeté avec ces rats de la discorde et de la destruction !
Dès que l'on montre de la faiblesse ils reviennent en force quitte à trahir la patrie !
Abel Chater
@Un lecteur
a posté le à 11:44
Pourquoi tu ne prônes pas tes idées de complexé d'infériorité, aux Français, pour qu'ils invitent le génocidaire Saffah Sissi d'Egypte, afin qu'il leur mitraille ces gilets jaunes, qui cassent et qui manifestent depuis 2018?
Ou est-ce que ta haine n'est toujours dirigée, que vers tes Maîtres les Tunisiens!!!
Un citoyen
Du pain béni pour les islamistes
a posté le 25-01-2022 à 19:34
Qui sont les spécialistes de la division et des complots au sein du peuple et on peut compter sur eux sur ce point le seul ou ils sont experts !
Fares
Les enfantillages du président
a posté le 25-01-2022 à 18:55
Du temps de feu Bourguiba nous avions le droit aux directives du Président. De nos jours nous sommes gâtés avec les enfantillages du locataire de Carthage.

Cet homme ne sait rien faire que se quereller avec les autres. Je parie que si on le met dans une pièce tout seul, il finira par se quereller avec lui même.

Décidément, notre pays a besoin d'un homme destructeur pour le sortir de cette crise économique. Jusqu'à quand on va laisser faire?
URMAX
... judicieuse manoeuvre ... elle a su "sortir par la grande porte ... au bon moment ...
a posté le 25-01-2022 à 17:54
Discrète, compétante, elle a su se forger un nom ... et une solide réputation.
Son expérience bisannuelle a l'un des postes "des plus hauts rouages de l'état", fait d'elle "une compétance prisée" ... ainsi qu"une éventuelle "candidate redoutable".
Sa sortie s'est faite "au bon moment" ; n'ayant pas encore été secouée et entachée par "les hauts remous" de ces derniers temps ...
A suivre ...
Elle peut aller loin ... très loin ...
Abel Chater
La magie se retourne contre la diabolique et satanique magicienne.
a posté le 25-01-2022 à 17:53
Ce n'est que le sommet de l'iceberg.
Par ses innombrables intrigues sans foi ni loi, Nadia Akacha a fait trop de mal à la démocratie tunisienne. Toute cette approche criminelle avec le génocidaire égyptien, le dictateur Saffah Sissi et la visite incompréhensible en Egypte, en un jour sacré pour les Tunisiens, un 9 avril, fête des Martyrs de la Tunisie, pour aller serrer la main au plus grand meurtrier de son propre peuple, à égalité avec le Saffah de Syrie Bachar Assad, le putschiste Sissi d'Egypte, ne sont que de régie de cette Nadia Akacha.
Tout le monde parle de la présence des Saffahs égyptiens au palais de Carthage. Une haute trahison contre la Patrie tunisienne, sous la mainmise de Nadia Akacha.
Le Docteur Abdellatif Mekki, témoigne que Nadia Akacha a voulu enfermer le vieillard symbole du pacifisme politico-religieux, le président de l'ARP Rached Ghannouchi, mais le président Kaïs Saïed, le lui a refusé.
Allah yomhil wèlè yohmil.
BOUHELA
Akacha
a posté le 25-01-2022 à 17:35
Quelle démonstration supplémentaire
de l'incompétence de K. Saied! Il n'a jamais su, ne sait pas et ne saura jamais choisir ses (proches) collaborateurs. Un point c'est tout.
Dark vador
Aussi mystérieuse que le portrait de la Joconde
a posté le 25-01-2022 à 17:16
Mais pourquoi, avoir concentré autant de pouvoir à cette personne et de la jeter comme un kleenex, sa n arrange que les islamistes, tels des oiseaux de mauvaises augures qui dansent sur les cadavres des tunisiens, l adage dit, le malheur des uns fait le bonheur des autres
Abir
Une querelle de plus
a posté le 25-01-2022 à 16:47
KS et ses histoires sans fins! L'histoire de la poule et l'?uf ! Aucune importance ! Le pays est dans la merde , ni KS ni Akcha wa maahom ganouchi ne sont utiles !