alexametrics
Dernières news

Le Conseil d'Etat français confirme la hausse des frais d’inscription pour les étudiants étrangers

Temps de lecture : 1 min
Le Conseil d'Etat français confirme la hausse des frais d’inscription pour les étudiants étrangers

Le Conseil d’Etat français a validé mercredi 1er juillet 2020, la hausse des frais d’inscription dans les établissements publics d’enseignement supérieur pour les étudiants étrangers Hors Union européenne, actée en novembre 2018.

« Demander de payer plus que les autres étudiants ne s’oppose pas à « l’exigence constitutionnelle de gratuité » qui vise à assurer l’égal accès à l’instruction» lit-on sur le site du Conseil d’Etat.

 

L’augmentation porte, en effet, à 2.770 euros les droits d'inscription en licence et 3.770 euros en master, contre respectivement 170 euros et 243 euros pour les étudiants Européens.

Il convient de rappeler que depuis son annonce, fin 2018, l'Union nationale des étudiants de France et la fédération des associations générales des étudiants avaient dénoncé cette augmentation des frais.

Plusieurs associations, syndicats étudiants et requérants individuels avaient demandé au Conseil d’État d’annuler l’arrêté interministériel du 19 avril 2019 qui fixe les droits d’inscription dans les établissements publics d’enseignement supérieur et prévoit pour les étudiants étrangers « en mobilité internationale » un montant différent de celui payé par les étudiants européen.

 

I.M

Votre commentaire

(*) champs obligatoires

Conditions d'utilisation

Les commentaires sont envoyés par les lecteurs de Business News et ne reflètent pas l'opinion de la rédaction. La publication des commentaires se fait 7j/7 entre 8h et 22h. Les commentaires postés après 22h sont publiés le lendemain.

Aucun commentaire jugé contraire aux lois tunisiennes ou contraire aux règles de modération de Business News ne sera publié.

Business News se réserve le droit de retirer tout commentaire après publication, sans aviser le rédacteur dudit commentaire

Commentaires (9)

Commenter

Gg
| 05-07-2020 14:07
Bonjour Linoucha,
J'entends bien votre réponse 03-07-2020 22:40.
Le problème est d'arriver à faire le tri entre ceux dont vous parlez, et ceux dont je parle.
Notez que les bourses d'études réservées aux bons, restent en vigueur.
Le but du tri par l'argent est de rejeter les parasites. Nous devrions parvenir à être d'accord!
Amicalement,
Gg

Linoucha
| 03-07-2020 22:40
Mais ma foi mon commentaire ne concerne que des étudiants en quête du savoir dans les grandes écoles françaises dont l'inscription est devenue quasiment impossible pour la majorité d'entre eux donc évoquer les cas de ceux qui vivent au banc de la société ça me parait en déhors de mes intentions et qui mérite par conséquent un sujet à part bien cordialement

Gg
| 03-07-2020 18:22
Savez combien de tunisiens, en France, vivent des aides, aux crochets de la société? Des centaines de milliers.
Alors si, de temps à autre, on récupère un bon, une compétence, ce n'est qu'un petit et juste retour des choses.
J'en connais un, justement. Jeune ingénieur d'une école de Sfax, il a galéré en Tunisie avant de s'inscrire en 3ième année d'une école d'ingénieurs en France.
Je l'ai connu alors qu'il faisait son stage en entreprise. Ensuite il a obtenu son diplôme, et est encore retourné chez lui en Tunisie pour 1 an de galère, tout en cherchant en France. Finalement, il a trouvé un job dans une grosse boite d'aéronautique en France, qui a fait les démarches administratives pour lui.
Maintenant, il a 28 ans, et gagne autour de 3500e, pour un job passionnant.
Eh bien tant mieux pour lui, ca compense aussi la dizaine d'enfoulardees enceintes que j'ai vues rien qu'aujourd'hui!
Allez, arrêtez de construire des mosquées, aidez vos entreprises, les jobs viendront tout de suite.

Linoucha
| 03-07-2020 16:49
Ayez vos diplomes et suivez votre formation dans votre pays et puis après nous vous reçevons pour bénéficier de vos compétences sans dépenser un sou c'est la logique qui prévaut actuellement l'équipe du Docteur Raoul m'en dit quelques choses Messieurs

premiumwatcher
| 03-07-2020 14:13
En France on paie en impôt un lourd tribu pour permettre cette gratuité de l'enseignement. Les européens contribuent via leurs pays respectifs et donc via leurs impôts à l'UE qui finance en partie les études en Europe. Autrement dit, on paie, indirectement certes, mais lourdement le prix de l'éducation. Ces droits ne représentent qu'une goutte d'eau par rapport au coup réel de l'éducation en France ou ailleurs.

Tunisino
| 03-07-2020 14:12
1. Il faut cesser d'aller étudier à l'étranger, il faut plutôt pousser les politicards à redresser la machine éducative.
2. Il faut cesser d'aller travailler à l'étranger, il faut plutôt pousser les politicards à créer de l'emploi.
Les américains, les japonais, et les allemands étudient et travaillent dans leurs pays malgré tous les problèmes de formation et de travail. On a juste besoin de tomber sur des décideurs compétents et responsables, pour se mettre sur les rails du progrès, une fois pour toute!

Gg
| 03-07-2020 12:44
Liberté, pour les femmes COMME pour les hommes. Et liberté d'expression!
Egalité, de droits ET DE DEVOIRS. En France, la loi est celle de la REPUBLIQUE, pas celle de "Dieu".
Fraternité, notamment DES RELIGIONS. Vous avez donc oublié: LAÏCIT'?.

Vous voyez l'ampleur du problème!

Gg
| 03-07-2020 11:20
Comme on peut le voir, l'Etat français instaure ce qu'il faut bien appeler la préférence européenne.
Pourquoi?
Parce que nos facs et universités sont surchargées de gens qui n'ont rien à y faire.
Ils viennent simplement profiter des avantages offerts aux étudiants: logements et chambres d'étudiant, santé quasiment gratuite, allocations étudiantes, visas de longue durée, restaurants universitaires etc...
Beaucoup viennent avec femme et enfants, qui ont les mêmes avantages, et on voit sur les campus des troupeaux niqabees et d'enfoulardees qui ne vont même pas aux cours, avec leur marmaille, le mec faisant juste acte de présence aux cours, sans en avoir le niveau. En plus, ils créent des associations religieuses vindicatives!
Bref, il faut cela cesse, d'où la préférence européenne.
J'espère que l'Etat français va rester ferme!

Linoucha
| 03-07-2020 10:45
Et dire liberté égalité fraternité des simples symboles sans sens des décisions qui visent simplement les africains et les nords africains oui avec ces 2770 et 3770 euros comme frais d'inscription seulement c'est une façon directe de dire restez chez vous et seules les grandes vaches qu'on veut têter

A lire aussi

insistant sur la nécessité de le déloger du

05/08/2020 14:41
0

Deux avions militaires seront envoyés au Liban avec des denrées alimentaires et des

05/08/2020 13:12
5

En un mois, l'inflation a augmenté de

05/08/2020 12:02
0

Jusqu’où peut aller l’impunité

05/08/2020 11:41
4