alexametrics
mardi 16 juillet 2024
Heure de Tunis : 13:33
Dernières news
La Tunisie abrite le lancement officiel de la Triennale 2011 de l'Association pour le développement de l'éducation en Afrique
05/12/2010 | 1
min
La Tunisie abrite le lancement officiel de la Triennale 2011 de l'Association pour le développement de l'éducation en Afrique
{legende_image}

Une conférence de presse s’est tenue, vendredi 3 décembre 2010, à l’hôtel Golden Tulip à Gammarth, pour lancer officiellement la Triennale 2011 et ceci à l’occasion de la 33ème session du Comité directeur de l'Association pour le développement de l'éducation en Afrique (ADEA), en présence de Hatem Ben Salem, ministre de l'Education ainsi que plusieurs ministres et hauts dignitaires africains.

La Triennale 2011 se déroulera à Ouagadougou, au Burkina Faso, début décembre 2011. Elle sera portée sur l’éducation et la formation pour le développement durable de l’Afrique. Son thème est «Promouvoir les connaissances, compétences et qualifications critiques pour le développement durable de l’Afrique: comment édifier/concevoir une réponse efficace des systèmes d’éducation et de formation ?».
Ce lancement marque le coup d’envoi des travaux préparatoires de la Triennale, environ un an avant la tenue de l’évènement à Ouagadougou. Il vise la mobilisation des membres de l’ADEA et d’un ensemble représentatif des partenaires clé qui seront impliqués dans le processus de préparation de la Triennale.
En effet, cet événement réunira les ministres de l’éducation et de la formation de tous les pays d’Afrique, ainsi que les partenaires au développement bilatéraux et multilatéraux, les fondations, les réseaux de recherche, les ONG, OSC, universitaires, chercheurs et praticiens du domaine. En outre, de nombreux autres acteurs allant au-delà du secteur de l’éducation et de la formation seront conviés et impliqués dans les travaux préparatoires : des jeunes, des représentants du secteur privé, de la société civile, des secteurs de la santé, de l’environnement, de l’agriculture, des ministères des finances, de l’emploi, du développement rural, etc. L’ADEA espère également obtenir le soutien de partenaires financiers, nécessaire à la bonne conduite des travaux préparatoires et à la réussite de la Triennale 2011.
La Tunisie a été choisie, quant à elle, pour abriter la cérémonie du lancement de la Triennale, en considération de son expérience dans le domaine de l'investissement dans le développement des ressources humaines et du progrès qu'elle a réalisé dans les secteurs de l'éducation et de la formation.

Hatem Ben Salem a mis en relief le rôle de cette Triennale dans le développement du secteur de l'éducation et de la pédagogie en Afrique. Il a indiqué qu’elle propose un sujet d’actualité et un défi mobilisateur pour les pays africains.
A cette occasion, le ministre de l'Education a expliqué que la Tunisie à parier sur le savoir et à fait de l’éduction une priorité nationale. Il a précisé que le pays est passé de la gestion des problèmes quantitatifs à la gestion des problèmes qualitatifs.
M. Ben Salem a révélé qu’actuellement, l’objectif du pays est de mettre en place une voie technique qui, à terme, accueillera 50% des orientations des élèves d’ici 2014-2015.

La Triennale 2011 de l’ADEA a pour objectif de promouvoir les connaissances, compétences et qualifications critiques susceptibles de relever le défi du développement durable de l’Afrique et, dans ce contexte, de mobiliser l’ensemble des responsables politiques, économiques et sociaux autour de la nécessité de concevoir et d’édifier des systèmes d’éducation et de formation efficaces et pertinents.
Trois sous-thèmes seront explorés par la Triennale : le socle commun de compétences pour l’apprentissage tout au long de la vie et le développement durable de l’Afrique ; le développement des compétences techniques et professionnelles (DCTP) tout au long de la vie pour une croissance socio-économique durable de l’Afrique ; l’acquisition des compétences scientifiques et technologiques, tout au long de la vie, pour le développement durable de l’Afrique dans le contexte de la mondialisation.

Notons que l’ADEA a été créée en 1998. Elle constitue un forum de dialogue sur les politiques de l'enseignement. Son bureau exécutif regroupe dix ministres africains de l'enseignement et des représentants des structures bilatérales et multilatérales concernées par le développement du secteur en Afrique.
05/12/2010 | 1
min
Suivez-nous