alexametrics
dimanche 14 août 2022
Heure de Tunis : 05:26
Dernières news
L'UGTT se retire de la campagne du référendum
06/07/2022 | 10:02
1 min
L'UGTT se retire de la campagne du référendum

 

L'Instance supérieure indépendante pour les élections (Isie) a publié, le 6 juillet 2022, la liste finale des participants à la campagne du référendum. Celle-ci comporte les noms de 148 organisations, associations, partis politiques et personnes physiques. Une liste initiale avait été publiée par l'Isie à la date du 28 juin 2022. Elle comportait 161 noms.

 

Ainsi, treize noms ont été rayés de la liste dont celui de l'Union générale tunisienne du travail (UGTT). Celle-ci n'est, donc, plus concernée par le déroulement de la campagne du référendum. Le secrétaire général adjoint chargé de la femme, des jeunes travailleurs, des associations et des institutions constitutionnelles, Samir Cheffi, avait déposé le dossier de participation de la centrale syndicale à la date du 27 juin 2022. En ce temps-là, les participants n'étaient pas amenés à communiquer leur position vis-à-vis du projet de la constitution puisque ce document n'avait pas encore été rendu public. L'Isie avait expliqué que les participants inscrits sur la première liste devront communiquer leur position après publication de la proposition de la nouvelle constitution.

 

Par la suite, le secrétaire général de l'UGTT, Noureddine Taboubi a annoncé que l'instance administrative de la centrale syndicale avait décidé de laisser le libre choix à ses affiliés de voter contre ou en faveur de la proposition de la nouvelle constitution.

Ainsi, l'UGTT a décidé de ne pas adopter de position officielle quant au projet présenté par le président de la République. Or, l'Isie avait précisé que chaque organisme ou individu désirant participer à cela devait préciser s'il était en faveur ou contre. L'Isie n'a, donc, pas eu d'autres choix que de supprimer le nom de l'UGTT de cette liste. 

 

S.G

06/07/2022 | 10:02
1 min
sur le fil
Tous les Articles
Suivez-nous
Commentaires
Hamza Nouira
Et bien....
a posté le 06-07-2022 à 12:21
Cela va changer quoi de faire ça.... Rien.
KS a gagné. Le référendum aura lieu. La constitution sera remplacé et vos libertés ne seront plus qu'un lointain souvenirs.

Il n'y a que le bâton qui marche en Tunisie .

Il est temps de revenir à ce qui vous fait avancer. La carotte dans le derrière et les coups de bâtons sur le dos.
Errrrr!
Mansour Lahyani
Et je vous défends d'appeler ça "chakchouka tunisienne" !!
a posté le 06-07-2022 à 11:38
Quand donc avez-vous jamais appris que les gens, les organisations, les partie, etc, sont tenus de dire comment ils vont voter le jour J ? C'est une innovation des Frères Saied, vaguement et étrangementappuyée par les Constitutionnalistes sommés par ces frères, et naturellement rejetée par tous les autres qui ont encore trop d'honneur pour se laisser embrigader de la sorte !
Et il est inutile de gloser plus longtemps sur lles raisons des uns et des autres... La Chakchouka tunisienne n'a jamais eu vocation à servir d'alibi pour qui que ce soit ! Aussi, un grand BRAVO à Tabboubi et à ses camarades !!!
Naim
Enfin taboubi et sa clique ont compris
a posté le 06-07-2022 à 10:47
Quelqu'un leur a certainement expliqué leur rôle essentiel quand on est à la tête d'un syndicat. Quelqu'un d'autre devrait leur faire comprendre que quand on est endetté auprès de l'état, la priorité est de remboursé et non d'acquérir de grosses limousines, de s'acheter plusieurs propriétés, de s'accorder de gros salaires, des primes et que sais-d'autre.
Welles
Mensonges
a posté le à 13:00
Les crétins comme toi ne connaissent que le calomnie et les mensonges, a une preuve dans ton discours haineux, tu parles pour ne rien dire .
zozo
C'est une bonne chose
a posté le 06-07-2022 à 10:13
Que l'UGTT se retire du débat est une bonne chose;
Se consacrer à sa mission première :" Défendre les droits des Travailleurs" sous toute Constitution,sous tout régime politique lui donne déjà bien du boulot;
Elle doit rester en dehors et en retrait du débat constitutionnel qui concerne lui toute la Tunisie et les Tunisiens,qu'ils soient actifs ou inactifs.