alexametrics
lundi 28 novembre 2022
Heure de Tunis : 11:45
Dernières news
L’ONU précise : Moncef Kartas bénéficie de l’immunité onusienne
30/03/2019 | 10:50
1 min
L’ONU précise : Moncef Kartas bénéficie de l’immunité onusienne

 

« Moncef Kartas, membre du Comité d'experts sur les sanctions contre la Libye, a bien été arrêté après son arrivée à Tunis le 26 mars et il est toujours en détention », a confirmé Farhan Haq porte-parole adjoint de l'ONU, selon le site ONU info.

 

Le porte-parole de l’ONU a précisé, dans une conférence de presse tenue hier, vendredi 29 mars 2019, que les Nations-Unies s’entretiennent avec les autorités tunisiennes pour déterminer les raisons de l'arrestation et des circonstances de la détention du chargé de mission en Libye.

 

Farhan Haq a, en outre, souligné, que les experts exerçant pour le compte des Nations-Unies, tels que M. Kortas, sont concernés par la Convention sur les privilèges et immunités de l’ONU.

 

M.B.Z

 

30/03/2019 | 10:50
1 min
Suivez-nous

Commentaires (8)

Commenter

rep
| 31-03-2019 12:12
Comment a t il aquit la nationalité appartenant a quel famille de quel region ,,,tunisienne , il n a pas la gueule d un tunisien ,,dire emprisonné, arrêter ces conneries . Il est temps de nettoyer le pays ,,

Sémir
| 30-03-2019 22:19
Tout le monde sait qu'il allait sortir un rapport accablant sur Ennahdha qui a livré des armes aux rebelles islamistes libyens avec l'aide du Qatar et de la Turquie.

Le juge islamiste qui l'a emprisonné et qui se contrefiche de son immunité est le même qui a tenté de décrédibiliser l'enquête sur l'assassinat de Chokri Belaïd et Mohamed Brahmi.

Onsor
| 30-03-2019 18:35
Pourquoi pas , sa mission va dévoiler des plans autre que connus jusqu'à maintenant des pays ,responsables...impliqués .le moment n'est propice pour que le monde sait la vérité .

Abdelkader
| 30-03-2019 18:34
pour le compte d'une puissance étrangère sous couvert de l'ONU ?

Pirate
| 30-03-2019 14:00
Il est chargé de mission en Libye. Donc son immunité diplomatique n'est valable qu'en Libye.

En Tunisie ou ailleurs c'est un justiciable comme tout le monde et il devra faire face à ses responsabilités.

D'ailleurs, en cas de confirmation irréfutable de sa culpabilité, l'ONU a le devoir moral de lever son immunité sinon plus rien ne la distinguerait d'un syndicat du crime.

Larry
| 30-03-2019 13:01
Et bien non !
On n'a plus qu'a fermer notre gueule, le libérer, s'excuser et attendre des sanctions ... Nous ne sommes pas au dessus des lois et conventions Internationales.
(ce serait un diplomate tunisien arrêter aux US pour le même cas... que tu serais le premier à brailler pour son immunité et sa libération)

rz
| 30-03-2019 12:50
Il va être libéré mais il faut le virer d'ici et en tout cas il a été découvert et bien qu'on devine pour qui il roule mais on aimerait bien quand même le savoir officiellement.

hb
| 30-03-2019 12:32
Eh ben c'est simple. vues les accusations graves, il faut faire une demande expresse de levée d'immunité.