alexametrics
Dernières news

Iyadh Elloumi : un projet de dictateur est en préparation

Temps de lecture : 2 min
Iyadh Elloumi : un projet de dictateur est en préparation

 

Le député et dirigeant de Qalb Tounes Iyadh Elloumi est revenu, ce vendredi 21 février 2020, sur la position de son parti envers le gouvernement Fakhfakh et son programme.

 

Invité d'Elyes Gharbi dans l'émission Midi Show sur Mosaïque FM, M. Elloumi a estimé que Qalb Tounes ne peut être que dans l’opposition, même si pour l’instant la question du vote de confiance n’a pas été décidée. "Leur manière d’agir n’a pas laissé une place à la conciliation".

S’agissant du programme, l’élu a indiqué qu’il y a une partie sur laquelle son parti peut être d’accord. Ceci dit, il y a des points de discorde notamment en ce qui concerne la procuration de l’Assemblée des représentants du peuple que désire Elyes Fakhfakh pour la gestion des grands projets qui représente pour lui une main mise sur les prérogatives du parlement et une demande qui va à l’encontre de la transparence et de la lutte contre la corruption, deux principes réclamant la séparation des pouvoir et la séparation entre les tâches de gestion et de contrôle.

"Notre priorité c’est la lutte contre la pauvreté, l’Etat doit fournir un minima pour garantir une vie digne à chaque Tunisien", a-t-il déclaré.

 

 

Qalb Tounes n’adhère pas aussi à la composition du gouvernement estimant qu’il y a le coup de patte et une dominance du président de la République, qui est un mauvais présage, selon le député. M. Elloumi a aussi vivement critiqué le retour au poste de "super ministre". Il estime que c’est pour satisfaire Mohamed Abbou pour n’avoir pas eu de ministre régalien et Ennahdha pour faire un équilibre de quota.

 

Iyadh Elloumi estime que le candidat à la primature à travers la composition du gouvernement veut imposer la méthodologie du président et si les élus refusent, le parlement sera dissous. Dans cette configuration, le chef de l’Etat gouvernera la Tunisie par voie de décret : tous les pouvoirs seront dans la main d’une seule personne, ce qui est un projet de dictature. Et de rappeler que Kaïs Saïed veut bannir le terme des 3 présidences et que pour lui, il y a un seul président.

«Toute la syntaxe utilisée prépare pour une mégalomanie, qui n’est pas de bon augure», a-t-il soutenu.

 

Le député a expliqué qu’il a un problème existentiel avec Elyes Fakhfakh et de s’interroger s’il est un premier ministre ou un chef du gouvernement, applique-t-il la Constitution ou suit-il les envies du chef de l’Etat ?

M. Elloumi pense que si le parlement est dissous le pays deviendra ingouvernable. «On n'a pas les moyens de dissoudre les institutions», a-t-il précisé. Et d’estimer qu’il y a des facteurs d’instabilité du gouvernement vu qu’il n’y a pas une satisfaction totale autour de sa composition.

 

Il considère donc que le rôle de Qalb Tounes est de regrouper la famille centriste et se préparer à tous les scénarios.

 

I.N

Votre commentaire

(*) champs obligatoires

Conditions d'utilisation

Les commentaires sont envoyés par les lecteurs de Business News et ne reflètent pas l'opinion de la rédaction. La publication des commentaires se fait 7j/7 entre 8h et 22h. Les commentaires postés après 22h sont publiés le lendemain.

Aucun commentaire jugé contraire aux lois tunisiennes ou contraire aux règles de modération de Business News ne sera publié.

Business News se réserve le droit de retirer tout commentaire après publication, sans aviser le rédacteur dudit commentaire

Commentaires (9)

Commenter

Professeur de droit
| 21-02-2020 21:52
Si, KS peut etre pire, vous n'avez jamais vu le nationalisme arabe au pouvoir. Si vous avez des amis soudanais, demandez si, oui ou non, El Béchir était pire qu'ennhadha.

Jupiter
| 21-02-2020 19:20
Tu te cache derrière un clavier et tu insulte les gens si tu est un homme ou bien rajel comme tu le dit signe avec ton Nom et prénom vos commentaires.

takilas
| 21-02-2020 16:52
Yarhmek errahmane.

Rationnel
| 21-02-2020 16:44
D'après un sondage de la fondation Pew, 70% des tunisiens sont déçus par la démocratie ( voir https://www.pewresearch.org/fact-tank/2019/05/31/the-countries-where-people-are-most-dissatisfied-with-how-democracy-is-working/ ).
Avec des partis comme Ennahdha, Qalb Tounes, Tahya Tounes, Echaab on se dit que la démocratie a peu de chances pour réussir.
La démocratie représentative ne peut fonctionner que quand le peuple peu sélectionner des représentants compétents pour gérer la chose commune.
Après les dernières élections on se retrouve avec un parlement ou sièges des contrebandiers, des corrompus, et des évadés de la loi.
Les partis ont pour premier objectif de reprogrammer les citoyens avec une théologie rejetée par le reste du monde (Ennahdha), nous vendre une idéologie arabe-nationaliste dépassée et rejetée par les vrais arabes, le tunisiens ne sont que des arabes par imitation, ou protéger les corrompus dans le cas de Qalb et Tahya.
Il ne reste au peuple que de se prendre en mains, si on ne peut pas faire confiance a personne on doit compter sur soi même.
Le plan de Kais Saied est réaliste et inévitable, dans un environnement de perte de confiance, on doit se diriger vers un pouvoir de gouvernance locale, au moins les gens qui habitent la même ville ou village auront les moyens pour s'autogouverner. C'était en fait le système de gouvernance de la Tunisie avant la colonisation, donc on se dirige vers une deuxième décolonisation.

Le marseillais
| 21-02-2020 16:41
Il accuse le président KS de vouloir arracher le pouvoir à une minorité ,alors que son parti a cimenté la secte des misérables à gouverner pour 100 années, encore une histoire de diarrhées à la sauce tunisienne

zilos
| 21-02-2020 16:28
pauvre con ,hier tu as fait l'éloge d'un dictateur déjà installé ,tu le considères pour toi comme un patriarche tout en faisant ton ablation pour dire que tu es un esclave ou adepte de SATAN KHRIJI TON PATRIARCHE .
tu refuses que ROBOCOP OU KS sera un dictateur juste qui ne vole pas le contribuable et tu accepte BOUJALGHA LE VOLEUR ET LE TERRORISTE .VRAIMENT JE NE PEUX PLUS SUPPORTER CETTE RACAILLE DE KALB TOUNES .
KALB TOUNES EST DEPOURVU DE DIGNITE ,D'HONNETETE VOIRE DE RJOULIA .TOUS VOUS SERPENTEZ DEVANT KHRIJI .BREF MAKOMCH RJEL ,POURTANT J'AI VOTE NK .ERREUR FATALE COMME CELLE DE BKE .

lol
| 21-02-2020 16:05
Le régime parlementaire nous a ramené ennahda et qalb tounes (un parti formé 3 mois avant les élections au tour d'un magnat de la télévision (chaîne pirate) qui fait de la charité en public et qui traîne des affaires en justice).
Kais said ne peut pas être pire que les islamistes et les corrompus.
Il temps pour que quelqu'un gouverne réellement ce pays

Tunisino
| 21-02-2020 15:55
1. Faire passer le gouvernement du président.
2. Isoler le bloc utopique du président (Tayar et Chaab).
3. Former une coalition de 145 députés basée sur un programme de décollage politique, économique, et social (entre Nakba+Karama et Kalb+Tahya+Reforme+?).
4. Dissoudre le gouvernement du président.
5. Etablir le gouvernement du parlement, composé de hyper compétences patriotiques (gouvernement de guerre contre la misère).
6. Isoler le président et l'Ugtt.
7. Conduire les réformes de décollage, avec tous les travaux nécessaires, de la mise en conscience, à la mobilisation des ressources, à la guerre contre la misère.

Macaron
| 21-02-2020 15:15
Reprenez vos randonnées "macaroni", sinon on va dire "felsou". Les pauvres gens qui ont bénéficié de votre gentillesse l'été dernier, sont inquiets. Ils se demandent où passé leur sauveur.

A lire aussi

L’ordre national des avocats de Tunisie précise que « l’Ordre des avocats de Tunis » apparait dans

01/04/2020 00:07
2

au Tchad l’épidémie fera des ravages alors que le système de santé est presque inexistant

31/03/2020 23:55
3

Les contaminations sont réparties sur 22 gouvernorats et se présentent comme suit :

31/03/2020 22:37
3

La version approuvée par la commission parlementaire indique que le chef du gouvernement pourra

31/03/2020 21:58
1