alexametrics
vendredi 27 novembre 2020
Heure de Tunis : 16:06
Chroniques
Hichem Mechichi a besoin d’un conseiller politique, et vite !
Par Marouen Achouri
21/10/2020 | 15:59
4 min
Hichem Mechichi a besoin d’un conseiller politique, et vite !

 

S’il est un recrutement qui semble plus que nécessaire aujourd’hui à la Kasbah, ce serait celui d’un conseiller politique chevronné pour guider Hichem Mechichi dans ce monde sauvage dont il ignore tout. Avec ce qui s’est passé hier, M. Mechichi a dû de se rendre compte qu’il ne suffit pas de s’intéresser à la chose politique pour s’en sortir, comme il l’avait dit dans son interview dans un demi-sourire. La double claque reçue par la Kasbah, venant de l’ARP et de Carthage, devrait lui faire comprendre qu’il n’est pas guidé par les bonnes personnes et qu’il a bien plus à perdre qu’à gagner dans ce genre d’affaires. Il s’est rendu complice de son « coussin » politique en retirant le projet de loi sur l’audiovisuel, laissant ainsi la voie libre au projet d’amendement scélérat proposé par Al Karama. Finalement, l’amendement n’a même pas été discuté et la séance plénière a été renvoyée sine die.

 

Un vrai conseiller politique auprès de Hichem Mechichi lui aurait conseillé de ne pas s’impliquer dans cette affaire car au mieux, si cet amendement passait, il se mettrait à dos l’ensemble des médias du pays, et que le jeu n’en vaut pas la chandelle. Un vrai conseiller politique lui aurait fait comprendre que l’aubaine serait trop bonne pour Kaïs Saïed afin de le remettre, lui particulièrement, à sa place et pour le désavouer publiquement, mais d’une manière subtile cette fois. Un vrai conseiller politique lui aurait dit de ne pas se jeter dans la gueule du loup, à peine un mois et demi après sa prise de fonctions et que Rached Gahnnouchi, Nabil Karoui et Seif Eddine Makhlouf ne lui veulent pas que du bien et qu’ils seront les premiers à le flinguer le jour où leurs intérêts respectifs leur commanderont de le faire.  

La vraie mission de ce conseiller politique serait en réalité de travailler sur la longévité de Hichem Mechichi au poste de chef du gouvernement. Il devra lui apprendre comment naviguer dans les eaux troubles dans lesquelles il a choisi de plonger. Entre un « coussin » politique qui exige un retour d’ascenseur et un président de la République qui ne ratera aucune occasion pour le détruire, le conseiller devra l’aider à manœuvrer intelligemment. Ce conseiller aurait l’intelligence de lui dire qu’il a déjà assez d’ennemis comme ça pour en rajouter d’autres, et que l’accès à l’opinion publique du pays ne peut se faire qu’à travers les médias et qu’il est suicidaire d’entamer sa présidence par un coup de poignard dans le dos de la presse libre. Ce conseiller aurait également la difficile mission de sortir cet énarque de ses carcans et de lui apprendre l’art de la nuance et de la manœuvre. Il lui apprendrait également qu’on ne gagne pas une guerre sans alliés, et qu’il y a une différence énorme entre alliance et soumission. Il lui montrerait également que le soutien politique qui lui est exprimé aujourd’hui ne saurait être durable compte tenu du jeu des alliances et des équilibres du pouvoir.

 

En moins de deux mois d’exercice, Hichem Mechichi a montré qu’il était complétement étranger à la chose politique. Apparemment, ce serait une qualité, selon le président de la République qui l’a choisi. Mais dans la vraie vie, il faut s’y connaitre un minimum pour occuper efficacement la tête du pouvoir exécutif en Tunisie.

Si Hichem Mechichi s’y connaissait un peu en politique, ou s’il avait un bon conseiller à ses côtés, il n’aurait pas survolé aussi légèrement l’affaire Wadii Jari et Chebba, avec tout ce que cela a provoqué. N’en déplaise à certains, le football est une affaire profondément politique en Tunisie. Ne pas y prêter attention serait, au mieux, étaler son ignorance devant le grand public. Si Hichem Mechichi s’y connaissait un peu en politique il saurait que rendre des services aussi grotesques à Qalb Tounes, Al Karama et Ennahdha ne serait pas du tout apprécié vu de la place Mohamed Ali, siège de l’UGTT. Il saurait que cette belle équipe du « coussin » est une collection de ce que l’UGTT déteste, et qu’il faut, au moins, prendre cela en considération surtout avec cette année sociale qui s’annonce bouillante. Faire la carpette et se rendre complice d’une tentative de meurtre de l’audiovisuel tunisien ne passera évidemment pas sans conséquences pour ce qui est de la relation avec la centrale syndicale.

 

Le choix d’avoir un chef de gouvernement apolitique paraissait être une bonne idée. Mais c’est une fausse bonne idée comme l’ont montré les péripéties de la formation du gouvernement, de l’octroi de la confiance et les premières décisions prises. Hichem Mechichi peut éventuellement être un super administrateur, un prince du parapheur, mais il lui manque une composante essentielle pour faire son job : la fibre politique. Tant qu’il n’aura pas acquis un peu de coffre politique, sa nouvelle Troïka l’usera très vite, et sera la première à le lâcher, si leurs intérêts le dictent.

 

.

Par Marouen Achouri
21/10/2020 | 15:59
4 min
sur le fil
Tous les Articles
Suivez-nous
Commentaires
takilas
Il vous a entendu.
a posté le 24-10-2020 à 05:20
Et il est allé puiser dans les réserves des traitres islamistes.
Achour
Non, le monsieur n'a besoin de rien
a posté le 22-10-2020 à 12:00
Il est complet.
Ennaj
Mechichi mal ou pas du tout conseillé
a posté le 22-10-2020 à 11:45
Il doit savoir que tout ce qu'il promet et dit ne se réalisera pas systématiquement. Il doit à chaque décision organiser et mettre en branle des mécanismes et des stratégies capables de les réaliser mais auparavant il doit décortiquer toutes la réactivité en 360° des répercussions de ses actions sur l'opinion publique avec toutes les composantes de la population.
Ennaj
Mechichi a besoin d'un vrai conseiller en Com aussi
a posté le 22-10-2020 à 11:29
Hier sur la 9 la journaliste belle et jeune en expérience qui jouait à la conseillère du 1er Ministre n'a pas du tout été à la hauteur de sa mission en essayant de nous convaincre de l'utilité du retrait du projet d'amendement du 116 régissant l'audiovisuel, les médias et la Haica.... Son argumentation était inqualifiable de par sa faiblesse et le manque de précision légale. Le danger est apparu encore plus grave et les intentions du gouvernement continuent à verser dans la magouille du makhboul qarwy et les ghannouchky et compagnie. Mechichi devrait renforcer son équipe de com et c'est très très urgent il y va de sa crédibilité
La Tunisie
Conseiller.... mais oui...
a posté le 21-10-2020 à 21:32
Mr Mechichi n'a pas besoin de conseiller. Il est deja bien assez con.... notre super fonctionnaire qui se bat pour le recrutement de nouveaux fonctionnaires et pour augmenter leurs salaires ne se rend pas compte qu'il se trouvera à la tête d'un pays en défaut de paiement par sa faute.... et son unique faute et celle de certains de ses prédécesseurs bien connu par ceux qui connaissent les rouages du ministère des finances.
Alors que le dernier gouvernement de compétence tenté tant bien que mal de sauvé ce qu'il pouvait l'être, celui ci à baissé les bras, forcement quand le gouvernement est composé de personnes ne faisant pas la distinction entre millions ou milliards....on ne peut pas allez bien loin.
Chassé les compétents pour garder les in-CON-pétents pour ensuite leur ramener des CON-seillers.
La Tunisie, pays des cons, pour les cons, par les cons.
TAW TCHOUFOU
@A4
a posté le 21-10-2020 à 20:25
Merci à vous pour ces belles rimes et le message qu' elles véhiculent ..... !
Un plaisir !
Bien cordialement ,
T.T.
takilas
azzatata@gmail.com aucun arrêter les prêts offerts par les banques mondiales.
a posté le 21-10-2020 à 20:08
C'est cette source d'argent qui affolent nahdha, karama et le nouveau traitre qalb tounis pour s'enrichir.
C'est pour cette raison, qu'il n'ont plus beaucoup de moyens de corruption por être voté.
Ils ne reste plus maintenant que de modifier l'article 116 pour espérer corrompre les gens surtout que le PDL est devenu un obstacle pour qu'ils valident leurs manigances et leurs duperies.
Ta nahdha, ya karama c'est fini les arnaques et les duperies pour s'enrichir avec ll'argent du peuple.
AR
Maladresses et politique
a posté le 21-10-2020 à 19:50
Vraiment vous m'etonnez Mr Achouri , faut-il un politique chevronné pour éviter ces maladresses ?
Non , croyez moi sans vantarisme déplacé je me suis rendu compte des ces erreurs et je suis un simple citoyen et loin de toute activité politique, ça relève tout simplement du bon sens, il faut peut être un conseiller mais pourquoi politique ? De quel courant politique ? Est ce que nous vivons dans une démocratie réelle ? Est ce que vous approuvez ce qui se passe au parlement ?
Nous avons des apprentis de l année préparatoire de la démocratie, sans diaboliser, le diable en personne aurait rougi. Dans quelle école ils ont appris la politique et la démocratie ?
Est ce que nous avons des hommes politiques dignes d être des hommes d '?tat ? Désignez vous même un seul. Nous avons des ratés entrain d apprendre la coiffure sur les têtes des orphelins, les orphelins c'est nous. La majorité en a marre de cette politique et son fiasco nous avons besoin tout simplement de compétences, de véritables meneurs de chantiers , honnêtes et travailleurs,. nous sommes dégoûtés de cette politique , qui ne rapporte que des échecs. Ouï on peut gérer et construire sans politique.
Alya
Je dirais autre chose
a posté le 21-10-2020 à 19:26
Peut-être que mechichi a de très bons conseillers politiques, mais qu il n ecoute pas!!@Vous savez si marouane que certaines personnes même extrêmement intelligentes,sont plus sensibles aux manipulateurs qu a ceux qui veuillent réellement les conseiller
The Mirror
Mechichi et Makhlouf, même combat : servir Ghannouchi
a posté le 21-10-2020 à 18:48
L'actuel gouvernement est certes intègre et compètent. Ce gouvernement a hélas un maillon faible : son Chef Hichem Mechichi.
Mechichi n'était pas connu du grand public avant sa désignation au poste de Chef de Gouvernement par le Président. C'était une erreur d'appréciation de la part du Président, car, juste quelques jours après sa nomination, Mechichi s'est jeté dans les bras de Rached Ghannouchi, surement pour solliciter sa bénédiction. Ceci est dégradant pour un Chef de Gouvernement.
La Kasbah est au service de Ghannouchi, et je vois mal comment les ministres de Mechichi, intègres et compétents comme je l'avais déjà précisé, peuvent ils travailler à leur tour pour servir la Coalition du Mal "Ennahdha, Kalb Tounes et Al Karama".

Je pense que les ministres actuels constituent la crème du pays, mais, c'est bien dommage que cette élite soit dirigée par un traitre comme Mechichi.
Virtuel
Faux debat
a posté le 21-10-2020 à 18:18
Je suis un novice de la politique, mais je me considere un peu intelligent pour manoeuvrer quand je me considere independent des partis. J aurai propose un projet politique avec l appui de specialistes independants, faisant fi de tous les partis qui n ont en fait aucun projet. J aurai soumis mes decisions au peuple, sachant pertinament qu aucun parti n aura l audace me me desavouer
Narjess Larnaout
L homme ne vaut absolument rien,le poste le depasse totalement
a posté le 21-10-2020 à 18:10
Il n est pas fait pour la politique ,encore moin pour diriger un gouvernement....il a demontre son incapacite a etre independant et imposer un projet politique....il s est jete dans la gueule du loup et avec son caractere d un faiblard meme avec le meilleur des conseillers politiques,il finira toujours par baisser le pantalon devant la troika...formee de loups affames du pouvoir absolu avec des styles d un melange d une mafia colombienne/sicilienne...et c est la Tunisie qui va souffrir davantage...c est le plus mauvais des chefs de gouvernement que la Tunisie ait connu..
aldo
==== trahir K.S -- celui qui lui a fait confiance ====
a posté le 21-10-2020 à 17:56
c'est tout juste le même scénario que kleb tounis et leur MAKROUMAFIA en se mariant avec les NOIRS-CORBEAUX (( trahir leurs électeurs ))
SidiBou
Avec les ingrédients depuis 10 Ans
a posté le 21-10-2020 à 17:24
Depuis le début et surtout depuis le déjeuner entre les trois salopards ,Le gourou Gannouchi,
le bandit del Kharama Saifedinne et le grand voleur en chemise blanche Nabil Karoui qui a été créé la nouvelle troïka avec les mêmes ingrédients de promesses et de soutiens à Mechichi comme fut été avec tous les autres chefs de gouvernement (pour ne pas dire premier ministre de Gannouchi)
Le lâchement de Mechichi est déjà programmé le jour j...est prochainement.
Que faire?
Rien à faire
a posté le 21-10-2020 à 17:16
Pour s'en sortir il faut une révolution culturelle profonde pour extirper une culture non creative et gelée dans des pratiques révolues et qui n'a rien produit depuis des siècles. Juste examiner l'architecture et l'urbanisation en Tunisie. Examiner la défiguration des paysages du pays. Défi : donnez un seul exemple de nouveau quartier, nouvelle banlieue ou nouvelle ville construite au cours des six dernières décennies qui méritent un D+. Il n'y a rien de beau. Ugly, ugly, ugly. Laid, laid, laid. Les têtes qui ont produit cette désolation ne peuvent pas concevoir autre chose que le chaos. Oh! peut-être un jour on se réveillera. Bonne chance à nous.
A4
Le principe de Peter marche à fond !
a posté le 21-10-2020 à 16:52
LIMITE
Ecrit par A4 - Tunis, le 01 Septembre 2018

Il ne faut pas prendre la barre
Et tenter avec sa barquette
De traverser la grande mare
Quand la brise est à la tempête

Il faut savoir rester à terre
Garder ses bottes et sa cagoule
Et ne jamais prendre la mer
Quand la vague est devenue houle

Mais allez raconter tout ça
A ces cervelles désertiques
Qui hélas sont bien en deçà
De la limite fatidique

Car il faut bien un minimum
Un minimum de rien du tout
Pour s'arrêter à l'optimum
Et ne jamais aller au bout

Il faut un soupçon de jugeote
Avec presque rien de bon sens
Pour savoir arrêter la note
A sa limite d'incompétence

Allez le dire à ces débiles
Qui doivent bien se la fermer
Que leurs paroles sont stériles
Qu'ils feraient mieux de s'enfermer

Allons-nous trouver la manière
Ou devons-nous un jour sévir
Pour museler, pour faire taire
Tous ces clowns qui n'ont rien à dire ?
takilas
Qu'il parte avec les honneurs et démissionne !
a posté le 21-10-2020 à 16:51
C'est mieux donc !
Et puis on avait dit dès le début que c'est nahdhaoui et qu'il ne faut pas le croire.
Mon.
comment
a posté le 21-10-2020 à 16:48
je n'arrive pas à croire ce qui arrive à Mechichi, il trahit son mentor à savoir le Président qui lui a fait l'honneur de le mettre au sommet de la gouvernance, puis, il s'allie aux 3 voyous de la République pour la détruire! quelle ingratitude et quel gachis pour le pays!
DARK VADOR
Le petit écolier (énarque)
a posté le 21-10-2020 à 16:19
Depuis sa prise de fonction il s est fait roublardisé par les parties scélérates, maintenant son boulot c'est balayer la poussière et la cacher sous le tapis et laisser le problème au prochain premier ministre to'zzzzzzzz