alexametrics
Dernières news

Ghazi Chaouachi : aucun dirigeant d'Ennahdha n'est capable d'être un chef du gouvernement

Temps de lecture : 1 min
Ghazi Chaouachi : aucun dirigeant d'Ennahdha n'est capable d'être un chef du gouvernement

Le dirigeant d’Attayar (Courant démocratique), Ghazi Chaouachi, a indiqué que son parti n’est pas en négociation avec le mouvement Ennahdha pour la constitution du prochain gouvernement.

Attayar est d’ailleurs favorable à l’idée que le prochain chef du gouvernement soit un indépendant et qu’il soit un fin connaisseur en économie pour sortir le pays de la crise, a-t-il aussi indiqué lors de son passage ce matin mardi 22 octobre 2019 sur Shems FM.

« Nous sommes disposés à entamer des négociations mais nous sommes toujours attachés à nos conditions (avoir les ministères de l'Intérieur, de la Justice et de la Réforme administrative, Ndlr). Ennahdha avait durant la troïka la présidence du gouvernement et nous avons été témoins de sa maigre performance. Ennahdha est incapable de choisir et d’imposer une personnalité dans un poste clé de l’Etat », a-t-il aussi déclaré.

Ghazi Chaouachi a également estimé qu’aucun dirigeant du mouvement Ennahdha n’est capable d’assurer le poste de chef du gouvernement, faisant ici allusion au désir du chef nahdhaoui, Rached Ghannouchi, d’occuper ce poste.

« Le bloc parlementaire Attayar ne soutiendra pas un chef du gouvernement issu d’Ennahdha. En ce moment, Ennahdha est en train de diffuser des messages à ses militants. Il est nécessaire qu’Ennahdha fasse une autocritique », a-t-il lancé.

E.B.A.

Votre commentaire

(*) champs obligatoires

Conditions d'utilisation

Les commentaires sont envoyés par les lecteurs de Business News et ne reflètent pas l'opinion de la rédaction. La publication des commentaires se fait 7j/7 entre 8h et 22h. Les commentaires postés après 22h sont publiés le lendemain.

Aucun commentaire jugé contraire aux lois tunisiennes ou contraire aux règles de modération de Business News ne sera publié.

Business News se réserve le droit de retirer tout commentaire après publication, sans aviser le rédacteur dudit commentaire

Commentaires (20)

Commenter

Houcine
| 22-10-2019 21:00
Ennahdha veut la présidence du gouvernement. Elle compte garder la main sur les ministères clés.
Par ailleurs, eu égard au soutien qu'elle a apporté à Kais Saied, on peut suppute qu'elle compte s'en servir afin de peser sur ses choix.
Malgré ces éléments évidents, il y en a qui prétendent que Ettayar tente d'imposer ses vues.
C'est faux, mensonger et relève du registre commun des Nahdhaoui, la falsification.
C'est pourquoi, je prétends qu'aucun rapprochement n'est envisageable avec ces gens, et mieux vaut les abandonner à leurs fantasmé de toute-puissance. Car, il revient au Président de désigner la personne capable de former un gouvernement en mesure de diriger les affaires du pays.


Forza
| 22-10-2019 18:24
Je pense qu'une alliance de partis de différents camps est en train de se former pour bloquer la route a Nahdha. Le noyau dur de l'alliance est formé par Tayyar et mouvement du peuple, leurs intérêts semblent se converger avec ceux de Qalb Tounes. Cette alliance veut l'aval du nouveau président de la république et veut jouer le soi-disant plébiscite pour Said contre Ennahdha. Tout c'est à la limite de la constitutionalité. S'ils sont victorieux, ils peuvent imposer un compromis humiliant a Nahdha, sinon ils risquent de perdre leurs sièges au parlement suite a des nouvelles élections. Attayar joue un jeu très agressif. Il veut imposer à la Nahdha de nommer un chef du gouvernement neutre et de n'avoir aucune responsabilité pour les ministères régaliens puisque Tayyar demande la justice et l'intérieur et la défense et les affaires étrangères sont choisis par le président, donc Attayar avec 22 sièges, tous par les baqayas veut imposer une situation a Nahda ou cette dernière avec 52 (51 ? sièges) avec beaucoup de circonscriptions remportées se trouvera avec quelques ministres de deuxième rang, je ne pense pas Qu'Enanhdha acceptera un tel deal. Sa base accuse le mouvement d'être trop moue et d'accepter des compromis au détriment du mouvement. Je pense que si Tayyar et mouvement du peuple jouent leur jeu jusqu'au bout, on verra Nahdha jouer pour refaire les élections. La question intéressante est de savoir si Tayyar, mouvement du peuple, Qalb tounes et PDL peuvent former un gouvernement contre Nahdha qui tient 5 ans, je ne le pense pas.
Enfin, un conflit Nahdha ' Said est presque inévitable et c'était une faute stratégique de Nahdha de supporter Said sans retenue et aussi une faute stratégique de refuser de parler a Qalb Tounes. Le jeu poker va être intéressant.
Pour Tayyar et mouvement du peuple, ils risquent leur survie, il y'a une très forte corrélation entre les électeurs de Nahdha et ceux du tayyer (héritier de marzougui) et du mouvement du peuple. Leur jeu contre Nahdha peut se retourner contre eux et ils risquent de perdre leurs bases surtout au sud. Tayyar avec ses déclarations anti Nahdha ne va pas gagner des voix du camps du PDL mais risque de voir ses électeurs partir chez Nahdha.

cesarios
| 22-10-2019 18:07
Ennahdha a tout spolié, a tout confisqué, a tout récupéré des avoirs de l'ancien régime, elle a placé ses pions dans toutes les administrations, dans tous les établissements et les entreprises publiques, elle a recruté 120000 fonctionaires sans concours, sans la fonction publique en avoir besoin, elle a vidé les caisses du CNRPS ET DU CNSS, elle a remplacé le clan des trabelsi, la majorité des municipalités, de l'ARP , du gouvernement , du pouvoir judiciaire, sont sous son joug, marzougui, bajbouj et tous les gouvernemen successifs les ont facilités la tache de tout récupérer, ce qui a causé le "déplumage" du peuple, tous les budgets des ministéres sont à sa disposition et elle les gére selon ses désirs , selon ses propres programmes , ses propres envies et ses propres besoins , les milliards des emprunts et des dons sont évaporés, on a vu aucun projet dans n'importe quel gouvernorat qui fontionne, depuis 2011, on a subi que des catastrophes, que la précarité, que le chomage qui galope , 100 000 éléves abondonnent l'école et se trouvent dispersés dans la nature,a - t- on ajouté une seul centre de formation? pou les récupérer et leur éviter tous les maux de l'oisiveté, il faut leur apprendre au moins un métier, nos différentes productions agricoles ne
sont pas protégées et n' nous n'avons jusqu'à ce jour aucune possibilité de les emmagasiner dans des bonnes conditions, enfin , il faut s'empresser de sauver ce qui pourra étre sauvé , car on est conscient que notre chére TUNISIE EST AU BORD DU GOUFFRE DANS TOUS LES DOMAINES ET LES SECTEURS

Famous Corona
| 22-10-2019 17:00
Citez-moi un seul exemple de gouvernement islamiste qui a réussit et je me remettrai en question immédiatement! Partout où ils passent, ils ne l

Lone Wolf
| 22-10-2019 16:43
Je ne suis pas pro-Courant démoc, mais chuis d'accord avec G. Chaouachi. Remember ! L'histoire est là pour le prouver : le VIè Calife, c'était la honte (Kasserine à coup de chevrotine, la Ghazoua de la Fac des Lettres de la Manouba, celle de l'ambassade US), 3li La3ridh, c'était les assassinats politiques, ceux des forces de l'ordre et de l'armée, la fuite facilitée par la secte d'Abou 3yadh, l'envoi de nos jeunes à la boucherie de Syrie, l'enrichissement record de tous les pontes de la secte. Ils ne savent pas gouverner, ils ne savent que prêcher, le faux beaucoup plus que le vrai.

Sidi Bou
| 22-10-2019 16:37
Grazi a complètement raison ,ils sont des incapables ,ils veulent faire travailler les autres
pour eux sans avoir de responsabilités avec le soit disons ,nous tendons les mains à tout le monde pour l' union nationale.

manane
| 22-10-2019 16:28
Pour ne pas perdre encore 5 ans, le chemin le plus court c'est de signer la loi électorale telle que amendée, par le président de la république et de refaire les élections. Il est impossible de gouverner avec autant de partis.

DHEJ
| 22-10-2019 15:14
Sachant que le passeport tunisien ne vaut rien et n'est pas libre!

Houcine
| 22-10-2019 15:12
En effet. Ennahdha n'est pas en mesure de bien gouverner. Pas par manque de compétence, seulement, ce qui saute aux yeux. Mais, surtout, parce que les luttes intestines y font rage entre crétins prétendants.
Pensez, Ghannouchi à la tête du gouvernement ! C'est une mauvaise blague.
Mais, laissons-les à leurs querelles et luttes de pouvoir. Les ignorants et les fanatiques qui ont voté pour eux méritent d'être représentés par ceux qui leur ressemblent.
Quand ils auront touché les abysses, il sera temps de faire le bilan des belles '?uvres de leurs obscurantistes.



TABARKA
| 22-10-2019 14:20
Ennahdha n'a pas bonne lecture en Europe. L'affichage prononcé de GHANNOUCHI auprès d'ERDOGAN aura des conséquences néfastes pour la Tunisie. Les frères musulmans sont dans le collimateur des Français. l'incarcération surprenante de NABIL KAROUI, pose un problème démocratique et éthique. S'afficher avec un dictateur turque est contrevenant et contreproductif. La réalpolitique c'est le réalisme et le pragmatisme réunis. Pendant que la maison brule les islamistes courent derrière l' apparence et l' affichage qui sont totalement inutiles. Rajouter à leur incapacité de gouverner, leur essoufflement, ils ont eu du mal à trouver l'homme providence aux présidentielles ils ne trouveront aucun pour la présidence du gouvernement. Il leur reste des vieux clous de la troïka tel M. BEN JAFER, l'ex président provisoire M.MARZOUKI...etc.

A lire aussi

Le chef du mouvement Ennahdha, Rached Ghannouchi, a été élu, lors de la séance inaugurale du nouveau

13/11/2019 17:48
0

Après avoir prêté serment, les députés votent, en ce moment même, pour la présidence de l’Assemblée

13/11/2019 16:11
1

L’Assemblée des représentants du peuple a publié, ce mercredi 13 novembre 2019, jour de prestation

13/11/2019 15:35
3

Le candidat du mouvement Ennahdha est Rached Ghannouchi. Le PDL présente Abir Moussi alors

13/11/2019 14:51
2

Newsletter