alexametrics
mardi 01 décembre 2020
Heure de Tunis : 03:23
Sur les réseaux
En photos- Des quartiers de la capitale sous les eaux
22/11/2020 | 15:11
1 min
En photos- Des quartiers de la capitale sous les eaux

 

Des quartiers entiers sous l'eau, des stations de métro et des gares inondées, des voitures submergées par des rivières de boue. En quelques heures, 80 mm de pluie ont été suffisants pour engloutir certaines zones dans le Grand Tunis, dimanche 22 novembre 2020.

 

 

Des photos partagées par des internautes sur les réseaux témoignent du blocage de la circulation routière. On y voit certaines personnes coincées dans leurs voitures inondées.

 

 

Selon l’INM, les pluies devraient persister encore dans plusieurs régions du pays jusqu'à lundi 23 novembre.

 

 

 

 

Mais, ce n’est pas la première fois que les intempéries  mettent à nu la fragilité de l’infrastructure. En septembre 2020, le Grand Tunis a été inondé en à peine trente minutes d’averses.

 

 I.M.

22/11/2020 | 15:11
1 min
Suivez-nous
Commentaires
cavaliero
c'et normal
a posté le 24-11-2020 à 12:07
c'est normal on voit bien que c'est un quartier à construction anarchique sur un lit d'oued
qu'ils assument leur anarchie
Zohra
@Jupiter
a posté le 23-11-2020 à 19:29
Merci d'avoir 'attirer notre attention comme si on ne la savait pas. Justement, il faut être vigilant et changer de méthodes, anticiper, se préparer à ces précipitations inhabituelles pour les gérer aux mieux.
lancer une campagne de sensibilisation et de prévention pour que les mairies et les habitants se préparent.....


Jupiter
Arrête votre ignorance
a posté le 23-11-2020 à 18:44
Regardez au tour de vous dans tout les pays du monde et surtout en méditerranée, Italie france grece espagne suisse algerie maroc partout le temps et devenue imprévisible un été très chaud et qui dure avec des périodes de pluie très courte et très abondantes qui tombent dans un axe de temps très courts le résultat des inondations même a paris avec les installation qui la les innondation en provoquée la fermeture du métro ce e qui passe en Tunisie la preuve l'eau et disparu apres une heure ou un peut plus
Zohra
Correction
a posté le 23-11-2020 à 17:53
Je ne suis pas connaisseuse
Zohra
@Nephentes|
a posté le 23-11-2020 à 17:50
Vouss avez peut-être raison, je suis connaisseuse.
Les déchets et les gravats n'arrangent rien non plus
Ils aggravent la situation sur tout le territoire.

Bonne soirée à vous

Nephentes
@Zohra_ NON le probleme est ingerable
a posté le 23-11-2020 à 16:59
Voici pourquoi

L'ONAS a Tunis a déployé dans les zones d'habitat anarchiques et inconstructibles réseaux d'assainissement dits ramifies

Décision débile si ce n'est criminelle vu les risques encourus

L'établissement d'un réseau d'assainissement d'une agglomération doit répondre simultanément a
deux objectifs de salubrité publique :

- assurer une évacuation correcte des eaux pluviales
- assurer l'élimination des eaux usées ménagères et des eaux vannes.

A Tunis l'évacuation de l'ensemble des eaux usées et pluviales est assurée par un seul réseau pourvu de quatre déversoirs d'orages permettant en cas d'orage le
rejet direct, par surverse, d'une partie des eaux dans le milieu naturel.

Or le choix d'un réseau ramifie est incompatible avec le choix de déversoirs d'orage

Il faudrait pour cela des canaux d'évacuation comme a SFAX pour éviter les inondations des zones urbanisées au moindre orage en cas de sous dimensionnement des canalisations souterraines ce qui est precisement le cas a Tunis comme a Bizerte nabeul Gabes Kairouan etc

Les seuls réseaux d'évacuation des eaux efficaces c'est a dire mailles sont ceux des zones industrielles ( Enfidha)
de la zone des Berges du Lac de Bordj Cedria et celle de Hammamet Sud

De plus il existe dans tout projet urbanistique un dimensionnement précis des canalisations obéissant a la Loi dite de CHEZY

Selon cette Loi le diamètre moyen des canalisations des quartiers de la banlieue Sud Ouest par exemple devrait être 6 fois supérieur a celui actuel

cette zone regroupe actuellement 1200 000 habitants et est promise a devenir invivable a partir de 2030 environ nécessitant e relogement de ses habitants

Cela chere Madame le ministère de l'Equipement le sait



.....


Connaissant en chaque point, les débits à évacuer et la pente des ouvrages, le choix
des sections sera déduit de la formule d'écoulement adoptée. Les dimensions des
canalisations varient compte tenu des diamètres courants de fabrication, ce qui
apporte de ce fait, une capacité supplémentaire d'écoulement.
Nephentes
@Takilas_l'horrible massacre de Tunis
a posté le 23-11-2020 à 15:15
l'album photo de mes parents montre un Tunis des années 70 verdoyant aux rues propres et bien agencées et le marche aux fleurs de l'avenue Bourguiba

Moi même encore bebe je me rappelle du quartier du Bardo de mon enfance avec ses maisonnettes a tuile et ses jardinets si élégants

Tunis s'arretait aux quartiers actuels d'El Manar autrefois recouverts de champs d'oliviers et de vigne

Mnihla Ettadhanen Ettahrir Oued Ellil étaient des zones agricoles particulièrement fertiles vouées aux cultures maraichères et a l arboriculture

Habibia etait une zone touristique pleine de charme avec son lac sa foret d'eucalyptus et son auberge


Le quartier actuel d'El Manar celui d'El Omrane marquaient les frontières de la capitale

Aujourd'hui Tunis est monstrueusement défigurée devenue quasiment invivable

un centre ville autrefois phare de la culture méditerranéenne devenue un taudis

Des zombies au facies de psychopathes habilles comme des clochards déambulent le long des chaussées éventrées comme dans un film d'horreur

Partout goujaterie manque de civisme saleté anarchie

Et cerise sur le gâteau cette défaillance généralisée au niveau du système d'évacuation des eaux va condamner selon un ami une zone d'habitat anarchique a la destruction ou a la construction de canaux d'évacuation similaires a ceux de Sfax

Chose qui sera impossible a faire dans certains quartiers
Zohra
@NEPHERENTES
a posté le 23-11-2020 à 15:02
Bonjour,

Chiche, le problème n'est pas gérable ? vous nettoyez les égouts des gravats déposés sauvagement depuis 2011 et vous aurez 50% du problème résolu. Et 50 % les déchets qui étouffent la terre et la mer et on aura presque résolu le reste du problème.
takilas
@ YALLATTIF| 23-11-2020 12:24 Effectivement.Tunis est massacrée surtout pendant lacderniere décennie en raison d'une munisncipalite dirigée par des néophytes et des ingrats..
a posté le 23-11-2020 à 14:42
Les meilleures terres agricoles en Tunisie sont celles des environs de Tunis dont il est inutile de les énumérer puisque connues et étaient pendant d3s siècles des références incontournables pour l'agriculture dans les pays jouxtant le bassin méditerranéen ; sans oublier bien sûr Beja et Mateur qui qui sont fertiles essentiellement pour les grandes cultures.
Mais toutes toutes ces potentialités favorables à l'économie tunisienne, ce sont éclipsées durant les trois iu quatre dernières décennies, dont la dernière qui a mis à néant les ressources agricoles en Tunisie et ce par des constructions anarchiques dépourvues de surcroît de plans d'aménagement étudiés et conçus dans la règle de l'art engendrant ainsi un désastre socioéconomique incurable.
Nephentes
un probleme ingerable
a posté le 23-11-2020 à 14:02
selon l'avis d'urbanistes responsables au ministère de l'équipement le problème de l'évacuation des eaux usées est ingérable a moyen terme

il faut en effet refaire TOUT le système d'évacuation des eaux ONAS construit de manière sous-dimensionnée et anarchique depuis des décennies

Ceci est strictement impossible en raison des défaillances au niveau des raccordements empêchant une stabilisation des débits d'évacuation en cas de fortes pluies ; de plus les zones urbanisées de manière illégale; en particulier agricoles ou inconstructibles - Borj Louzir Chotrana Mnihla Oued Ellil Sanhaja Hrairia etc etc ne peuvent pas faire l'objet d'aménagements
YALLATTIF
Assumez
a posté le 23-11-2020 à 12:24
Plusieurs immeubles ont été construit pendant des années sur les zones vertes « Agricultures ou autres » avec une autorisation de construction pour les promoteurs sans édicter l'évacuation pour les eaux pluviales.
L'exemple à l'Aouina, Ariana, Manouba et autres, donc toutes ces eaux submerge les villes concernées et ne trouve pas des terrains pour être absorber ou des évacuations construite pour conduire ces eaux dans des barrages qu'on manque déjà aussi. Donc ce scénario va être chaque année ou nous verrons ces inondations.
La solution est de construire des barrages et les conduites des eaux pluviales même pour les zones déjà construit et inclure dans les cahiers de charges pour les nouvelles constructions l'évacuation de ces eaux.
Nous constatons aussi un autre point très important qu'après la finition des travaux d'une chaussée par la municipalité, des privés ou des sociétés creusent cette chaussée pour leurs besoins sans avertir les autorités auparavant et ces creux peuvent durés des mois et même des années, et abiment les voitures des citoyens.
Il est temps que chacun assume ces responsabilités.
hamahama
incapacité total devant tous les problèmes
a posté le 23-11-2020 à 12:23
MINISTRES ,DEPUTE ,PRESIDENS, ils y a que nos salaires qui compte , certains partes et d'autres arrive et le problème est toujours le mèmes
DHEJ
@CHDOULA bonjour
a posté le 23-11-2020 à 09:21
Nos bouches d'égouts sont faites pour engloutir les gamins!

C'est triste!
retraité
ce phénomène se repète tous les ans
a posté le 23-11-2020 à 09:19
ça devient répétitive et cyclique , lorsque Dieu nous gratifie d'une bonne pluie que nous avons besoin, des inondations des villes des quartiers des routes des cours d'eau avec arrêt de la circulation et de la vie économique et sociale et destruction des biens nationaux et privés heureusement Dieu nous bénisse nous n'avons jamais des ouragans ,des typhons et des tempêtes comme dans des autres continents et pays. je me demande quand les gouvernants de ce pays surtout depuis la révolution vont s'atteler à investir dans l'infrastructure de base pour éviter à la population et au pays les méfaits considérables des inondations et des pluies diluviennes pendant un temps court et diriger ces eaux don du ciel dans des canalisations appropriés des villes et villages et dans des cours d'eau aménagés pour retenir les eaux dans des barrages et le surplus l'évacuer sans dommage vers la mer ce fut une époque après les inondations catastrophiques de 1969 les gouvernements de l'époque ont construits des barrages,des ponts et des canaux de protection des villes comme celui de Sfax et Kairouan et l'aménagement de l'oued Al Hammam avec construction ses berges pour protéger les ville des Kala kebira et seguira ,Akouda ainsi que Hammam Sousse et leurs environs et dévier son cours dans un lac artificiel avec barrage de retenue et les exemples sont très nombreux réalisés par le gouvernements avant la révolution depuis de 2011 je cite encor le barrage de Béni Mchargha sur oued El kebir qui irrigue la région de Zagounan et il a protégé les villes de EZahra et HammamLif et les grands barrages du nord qui alimente en eau potable toutes les régions côtières ou il y a une grosse densité de population il faut continuer à récupérer le maximum des eaux de pluie et protéger en même temps la population et leurs biens ainsi ceux du pays malheureusement l'?tat s'endette pour payer ses dépenses et financer les déficits du secteur public et les hausses des salaires de la fonction publique et les chômeurs au lieu des investissements dans l'infrastructure et des projets créateurs d'emplois et de richesse dans le pays .
takilas
C'est l'exode rural des escrocs nahdha qui est la cause de la dégradation de Tunis.
a posté le 22-11-2020 à 23:02
Depuis 2011 les sudistes de nahdhas ont quitté le sud pour loger sauvagement au nord et particulièrement à Tunis et ce après avoir pollué volontairement Gabes du phosohogypse ne voulant pas acheminer ces residus vers un lieu aménagé pour la circonstance arguant que le sud est pollué et quil doivent migrer vers la capitale.
Et la secte nahdha n'a pas trouvé meilleure occasion pour ces fuyards de les recruter par centaines de milliers dans les ministères et les sociétés publiques de Tunis, et ce en contrepartie de les utiliser pour avoir leurs voix de vote ( donnant-donnant ) lors des élections législatives et celles municipales ; c'est ainsi que l'arnaqueur ghanouchi devient chef du parlement grâce à cette ruse ou plutôt cette corruption et qui lui permit de massacrer tous les domaines socioéconomiques de la Tunisie, sur instruction de tierces personnes de nationalité étrangère ayant l'intention, en transitant par la Tunisie, de mettre main basse sur le pétrole libyen, devant un peuple tunisien médusé et trahi par les boucs emissaires de ghanouchi et ses commanditaires.
Tout cela pour que sa bande et sa secte s'enrichisse par la saisie de tout l'argent des tunisiens et obligeant par voie de conséquence l'état tunisien de s'endetter indéfiniment auprès des banques mondiales.
CHDOULA
PETITS RAPPELS UTILES !
a posté le 22-11-2020 à 22:42
La pêche est interdite dans certains quartiers et si vous rentrez chez vous à la nage , attention aux trottoirs et aux bouches d'égouts . Respectez enfin les feux rouges et n'oubliez pas que la priorité est toujours à droite !
TNN
Mechichi a dit: "On n'a plus le droit d'être surpris par les pluies"
a posté le 22-11-2020 à 22:29
C'est ce qu'il a dit il n'y a pas si longtemps. J'imagine qu'il n'est pas surpris!! les dégâts sont toujours la.
DIEHK
La soude caustique... Mon cher Dr...
a posté le 22-11-2020 à 21:02
Chimiquement, sinon:
Casser TOUT et
Reconstruire!!!
Zohra
C'est toujours la même rengaine
a posté le 22-11-2020 à 21:02
Aucune anticipation, pour nettoyer et préparer les canalisations. C'est fou les leçons ne sont toujours pas prises du passé.

Qu'ils crèvent, des bras cassés
Tunisino
Eau pluviale
a posté le 22-11-2020 à 20:59
On n'arrive toujours pas à verser l'eau pluviale dans la mer!
DHEJ
Un pays doublement bouché...
a posté le 22-11-2020 à 17:29
Comme la tête de nos gouvernants !

Quelle soude pour déboucher ?
DHEJ
Quoi de plus normal...
a posté le 22-11-2020 à 17:07
C'est une tradition
Achille
Tourisme aquatique
a posté le 22-11-2020 à 15:57
Ca peut servir au tourisme ces images, il faut les envoyer a tous les passionnés de kayak a travers le monde, en faire des spots publicitaires avec une voix off qui invite les passionnés de kayak a venir pratiquer leurs sport favori en Tunisie, ça donnerai un truc du genre : « amoureux du kayak ? Venez en Tunisie, nous avons pour vous les meillieus rues inondés, de l'eau a perte de vu, vous pourrez vous depasser dans votre sport le kayak et en mode urbain c'est une invention tunisienne rien que pour vous, le kayak en villes inondés, venez profitez de notre sejour kayak innodation pour 95 euro la semaine, et en bonus vous pourrez voir un de nos dirigents faire genre il va reparer tout ça dans un de ses discours. La Tunisie une destination a ne pas rater en toute saison».