alexametrics
samedi 27 novembre 2021
Heure de Tunis : 15:00
Dernières news
Elyes Jouini : ses démissions, sa communication
04/02/2011 | 1
min
{legende_image}

Notre information à propos d’Elyes Jouini, ministre auprès du premier ministre chargé des réformes économiques et sociales et de la coordination avec les ministères concernés, publiée hier a suscité un bon nombre de réactions de nos lecteurs. Divisés entre ceux qui nous demandaient de laisser M. Jouini travailler tranquillement et ceux qui approuvaient nos interrogations relatives à ses démissions de ses postes d’administrateur au sein de quatre entreprises afin d’éviter tout conflit d’intérêt.
Il nous semble pourtant que notre interrogation était légitime dans la mesure qu’il n’y a eu aucun communiqué officiel de la part des entreprises en question signifiant la démission d’Elyes Jouini de son poste d’administrateur. Y compris chez Magasin Général, société cotée en bourse, et obligée par la loi de faire part au public d’un pareil changement au sein de son conseil d’administration.
C’est là le rôle de contre-pouvoir de la presse qui, à défaut d’avoir l’information, s’interroge au moins sur des éléments qui ne lui semblent pas clair. Ce n’est pas l’avis de beaucoup de personnes (dont des conseillers en communication qui se cachent derrière des pseudo) qui aimeraient encore dicter à la presse ce qu’elle doit faire et, surtout, ne pas faire.

Elyes Jouini ne voit pas les choses ainsi, heureusement, et nous a téléphoné pour nous dire clairement : vous avez fait votre boulot comme il se doit.
Il nous affirme avoir démissionné de ses quatre mandats d'administrateur (Altran Telnet Corporation, SMG (Magasin Général), Institut Tunis Dauphine et COMAR) dès le lendemain de sa nomination. Les 4 présidents du CA ont pris bonne note de cette décision dès lundi dernier.
Pourquoi ces démissions n’ont pas été rendues publiques, suscitant ainsi des interrogations de toutes parts ? « Un communiqué a été envoyé à la TAP le même jour », répond M. Jouini. Et ce communiqué n’a pas été diffusé par l’agence de presse nationale. Ce qui soulève plusieurs autres points, parmi lesquels les ministres devraient communiquer directement avec les médias, du moins ceux ayant une grande audience et ce à l’instar des pays développés.
Quant à la communication des entreprises, M. Jouini nous précise que les CA n'en prendront acte et ne nommeront un nouvel administrateur qu'à leur prochaine réunion.

Elyes Jouini profite de l’occasion pour rappeler qu’il était administrateur de la BT jusqu'au départ de Faouzi Belkahai et qu’il a refusé de continuer à siéger dans ce conseil dès la nomination de Alia Abdallah et l'arrivée de Belhassen Trabelsi. « J'avais d'ailleurs, à cette occasion, démissionné également de la commission nationale Bale II auprès de la Banque Centrale estimant que le premier enseignement de Bale II est la bonne gouvernance et que ce que je venais «de voir à la BT me montrait que l'on en était fort loin », précise-t-il.
04/02/2011 | 1
min
Suivez-nous