alexametrics
Dernières news

Départ des jeunes vers les zones de conflit : Pétition des députés pour déterminer les responsables

Temps de lecture : 1 min
Départ des jeunes vers les zones de conflit : Pétition des députés pour déterminer les responsables

 

La députée Nidaa Tounes à l’Assemblée des représentants du peuple (ARP), Leila Chettaoui, a affirmé, ce mardi 17 janvier 2017, dans une déclaration accordée à Shems Fm, que plusieurs députés ont signé une pétition pour la création d’une commission d’enquête, qui déterminera les responsabilités dans l’embrigadement des jeunes et dans le financement du terrorisme.

 

« Nous devons lever le voile sur cette affaire, et connaitre les responsables derrière le réseau d’embrigadement des jeunes, leur financement et leur départ vers les zones de tension. L’ARP doit travailler en collaboration avec le ministère de l’Intérieur, la Justice, la Défense ainsi que la société civile pour qu’on comprenne les tenants et les aboutissants de ce dossier », a lancé la députée.

 

« Les partis de la Troïka ont soutenu n’avoir aucune responsabilité dans ce dossier, il est alors temps de traiter cette affaire avec le sérieux nécessaire surtout vis-à-vis de l’opinion internationale » a-t-elle ajouté, précisant qu’à l’heure actuelle 100 signatures ont été collectées de tous les blocs parlementaires, à l’exception d’Ennhadha qui sera sollicité cet après midi.

 

M.B.Z


Votre commentaire

(*) champs obligatoires

Conditions d'utilisation

Les commentaires sont envoyés par les lecteurs de Business News et ne reflètent pas l'opinion de la rédaction. La publication des commentaires se fait 7j/7 entre 8h et 22h. Les commentaires postés après 22h sont publiés le lendemain.

Aucun commentaire jugé contraire aux lois tunisiennes ou contraire aux règles de modération de Business News ne sera publié.

Business News se réserve le droit de retirer tout commentaire après publication, sans aviser le rédacteur dudit commentaire

Commentaires (35)

Commenter

harbi
| 19-01-2017 09:58
une fois des pancartes brandissant le non retour...une fois une pétition pour enquêter sur les dépassements à l'IVD, une autre fois pour compromettre le mariage du plaisir et revendiquer une enquete de responsabilisation à propos de l'expédiation des terroristes,la plaisanterie continue sous le slogan" illi ichidd kannes iijibhoulna.."

AVERROES
| 18-01-2017 16:47
Votre engagement politique est sincère franc et louable, néanmoins, il me semble que la consultation parlementaire est une bonne idée mais elle reste insuffisante pour être entendue. Vu le nombre de politiques qui sont à l'origine de cette tragédie et qui siègent à en ce moment il est difficile voir impossible que vous obtiendriez gain de cause. Pour faire bouger les choses et changer les lignes établies, il faudrait créer un comité composé d'hommes et de femmes apolitiques qui sillonneraient le pays du nord au sud et d'est en ouest et faire signer cette pétition par une large majorité des concitoyens( ce qu'on appelle la politique participative). Je reste persuadé que c'est la démarche la plus efficace et la plus convaincante pour ramener des irresponsables politiques à assumer leur passé politique . Je reste attentif à votre initiative comme je reste à votre disposition pour y participer.

404
| 18-01-2017 15:16
Mort de rire, une fois que les 6000 , 7000 ou 20 000 Tunisiens sont partient mourrir dans un pays en guerre, personne ne s'en soucier !!

Aujourd'hui , parce qu'ils risquent de revenir et de foutre la tunisie en feu et à sang, les députés si gracieusement payer par la réplublique pendant que le Tunisien meurt de froid dans le Nord se soucient de son avenir à lui seul

Député, vous étiez ou, il y a 4 ans quand les tunisiens partaient en syrie ou en Irak ????

il y a toutes une organisation de recrutement mise en place avec des moyens financier énorme ? pourquoi aucune en quette n'a jamais été ouverte sur ses fonds

non, ce qui est plus important c 'est la loie de finance, les augmentations de vos salaires, de votre retraites, du fils à papa et son commerce d'alcool

vous avez peur aujourd'hui de ses personnes hein et bien tramblez, ils sont déjà la en tunisie et se sont des assassins , tueurs de femmes, d'enfants.


houda
| 18-01-2017 15:04
rien ne peut passer a L ARP s il touche les interets des representants et leurs partis c est un teatre romain et dans la piece teatrale chacun joue son role le peuple est le pectateur tout se decide dans les salons de l ARC foutez nous la pais on en a marre de voire des gueules

EL OUAFFI DOS
| 18-01-2017 11:35
Il me semble que SISSI a été obligé de faire des retouches et peut être se sont des pressions de l'extérieur ce que ses adversaires nous voulons pas comprendre mais en a l'espore que ses opposants accepteront une réconciliation par laquelle en sauvera le pays d'une catastrophe qui se percutera même sur les pays Arabes .
L'Egypte un pays agréable malgré que ses présidents se s'occuperaient des préoccupations de leur peuple que d'héroïsme
sauf certains ( Hosni Moubarek et Anouar Essadatte ) malgré leurs inconvenants et quiconque ne peut nier les efforts Anouar Essadate une paix qui était perdue et Hosni Moubarek le garant d'un Etat mieux placée mondialement sans reconnaissance et pour le président Essissi des progrès existes et par le temps pourra s'apprécier .

SAMIA
| 18-01-2017 11:17
Le diable est ds la constitution et la loi électorale,les 3 premières années,la nahdha à tissé sa toile d'araignée, aucun parti ne pourra former la majorité, aucun gouvernement ne pourra passer sans l'alliance avec elle..
Donc et tant que nahdha gouverne,pas de tourisme,pas d'emploi, pas d'investissement,...Le redressement de l'économie est un rêve.
Vous vous amusez à analyser des chiffres erronés qui n'ont été publiés qu'après avoir passé sous la loupe de Monplaisir!


.



Carthage Libre
| 18-01-2017 10:53
Et la voie démocratique sera la meilleure, car les pleureuses d'Ennahdha n'auront JAMAIS l'occasion de dire un jour "Ils nous ont fait le coup de Sissi". Ces créatures maléfiques, responsables de l'effondrement économique de notre pays (les caisses complètement vidés quand ils étaient au pouvoir), responsables de l'embrigadement et de l'envoi via des réseaux, en collaboration avec qatar et la Turquie, de futur criminels tunisiens, seront confronté au peuple tunisien, et surtout à ceux qui ont voté et votent pour eux ; quand cette vérité de la palisse sera bien mise en exergue, les gens qui ont voté pour eux se reveilleront pour sauver leur patrie enfin...Les autres, ceux qui continueront malgré tout à les soutenirs, seront pointé du doigts par leurs ENFANTS comme étant des traîtres à leur Patrie.

Hanni2
| 18-01-2017 09:45
Hormis pour déterminer les détails, je ne vois pas à quoi pourrait servir l'enquête! C'est pas comme si les commanditaires, les incitateurs et les argentiers s'étaient cachés hein! Ils l'ont fait ouvertement sans gênes aucune et les enregistrements audios et vidéos sont la pour rafraichir la mémoire de ceux qui en auraient besoin!

Cette enquête est dans la droite lignée de tous les mesurettes "poudre aux yeux" que nous infilge ce gouvernement de pacotille, qui pour la enième fois démontre le peu de considération qu'ils ont pour l'intellect des tunisiens et qu'ils sont persuadés de pourvoir nous faire avaler toutes les couleuvres...fussent-elles de la taille d'un boa!

Je doute donc fortement que Monsieur "ce sont nos enfants" et son copain "si je pouvais, j'irai moi-même faite le jihad" aient à rendre des comptes dans un futur proche...et même si c'était le cas, alors nous pourrions êtres sérieusement inquiets tant l'on sait de quoi sont capables ceux qui craignent Dieu lorsqu'ils sentent que leur pouvoir est menacé!

Hannibal

Gg
| 18-01-2017 07:35
Enfin les députés posent la question!

Maxula
| 18-01-2017 01:38
Cette députée a certainement trouvé une fausse bonne idée, car comme chacun sait..."le meilleur moyen d'enterrer une "affaire" c'est de créer une commission d'enquête"...laquelle enquête ne devrait relever que de la responsabilité de la justice ordinaire...
Cette "justice" étant la seule habilitée à convoquer des individus aux fins de les interroger, de les mettre en garde à vue, de les inculper...et au besoin d'émettre à leur encontre des mandats de dépôt...
Toute commission d'enquête diligentée hors de la justice ordinaire...sera un énième "comité Théodule"...et aura l'utilité de celui-ci...//Maxula.

A lire aussi

L'interdiction de la chicha et des jeux de cartes dans les cafés sont derrières ses

23/09/2020 09:42
0

Ainsi, les salaires des gouverneurs

23/09/2020 08:38
1

Des dépassements ont été observés ces dernières années

22/09/2020 22:37
3

L’organisation fait porter la responsabilité de ce blocage aux autorités de tutelle, notamment, les

22/09/2020 21:07
1