alexametrics
Dernières news

Bochra Belhaj Hmida : je me suis précipitée en jugeant Kaïs Saïed

Bochra Belhaj Hmida : je me suis précipitée en jugeant Kaïs Saïed

« J’avoue avoir dit que Kaïs Saïed est un salafiste sur France 24. J’avais averti qu’il y aurait un islamiste et un populiste au second tour de la présidentielle. Toutefois, je me suis précipitée en jugeant Kaïs Saïed. On ne connait pas grand-chose sur Kaïs Saïed contrairement à Nabil Karoui », a indiqué la députée Bochra Belhaj Hmida dans une déclaration accordée ce matin, jeudi 19 septembre 2019, à Jawhara FM.

 

La présidente de la Commission des libertés individuelles et de l’égalité (Colibe) a également dénoncé la campagne lancée à son encontre durant ces derniers jours sur les réseaux sociaux. Elle a, par ailleurs, saisi l’occasion pour démentir l’information selon laquelle elle aurait quitté la Tunisie suite à ces déclarations.

Sur un autre plan, Bochra Belhaj Hmida a indiqué qu’à ce jour, aucun dirigeant politique n’a fait son mea-culpa ou présenté ses excuses aux Tunisiens, avoué avoir échoué ou même fait une autocritique.

E.B.A.

Votre commentaire

(*) champs obligatoires

Conditions d'utilisation

Les commentaires sont envoyés par les lecteurs de Business News et ne reflètent pas l'opinion de la rédaction. La publication des commentaires se fait 7j/7 entre 8h et 22h. Les commentaires postés après 22h sont publiés le lendemain.

Aucun commentaire jugé contraire aux lois tunisiennes ou contraire aux règles de modération de Business News ne sera publié.

Business News se réserve le droit de retirer tout commentaire après publication, sans aviser le rédacteur dudit commentaire

Commentaires (34)

Commenter

Moi-même
| 23-09-2019 07:32
T'as bien profité Bouchra durant la présidence de beji . Alors espèce de femme démocrate calme toi un peu on veut changer de visages éclipse toi de la scène faddina minkom

Mansour Lahyani
| 22-09-2019 10:54
Ah, sans doute : si Bab Dzira était peuplé de gens de votre acabit, je n'aurais absolument rien à y faire !
Mais j'ai des scrupules à abandonner ce quartier, pourtant honorable, à des zigotos de votre espèce !

Bab ezzira
| 20-09-2019 14:10
Rien à ajouter, rien à dire une leçon non retenue, et comme dit notre adage mot à mot « Ta discussion avec ceux qui ne te comprennent pas te raccourcit la vie »
Et en application de l'autre adage qui cite : « Ne te mêle pas au son au risque d'être picoté par les poules. » je vous laisse à vos idioties et ne parle plus de Bab Edzira ou tout autre quartier de la capital, VOUS ETES TROP MAL PLACE.

Mansour Lahyani
| 20-09-2019 12:45
Mais... de quoi parlez-vous - ou, du moins, à qui croyez-vous parler ? Je n'ai jamais déployé mon QI devant vous, et les arguments que vous développez ou rejetez, ce n'est pas moi qui vous les ai mis sous le nez, c'est vous qui les avez évoqués : je n'aurais jamais osé escalader un monument tel que celui que vous pensez être ! Et si j'ai mis dans le plein à propose de votre soeur et de votre héritage, j'en suis désolé : on a parfois la main heureuse... Toutefois, je retiens de votre éructation mal dirigée votre "petit conseil": apprenez à lire (et à écrire correctement) avant de l'ouvrir, la vôtre de puante, qui empeste tout le quartier, et pas seulement Bab Dzira !!

Bab ezzira
| 20-09-2019 11:01
Je n'aimerai pas discuter avec des idiots à faible QI qui ne savent même pas lire, mais je répondrai à votre commentaire déplacé et irrespectueux par respect à mes amis sur ce site.
1- J'ai bien dit en NB1 que je suis pour l'égalité dans l'héritage, mais je conteste le timing et les questions pièges posées aux candidats démocrates. Ces questions sont du ressort de l'ARP et non des compétences d'un chef d'état bien qu'il est théoriquement garant des libertés sans avoir les mécanismes d'actions nécessaires.
2- Pour vos remarques déplacées d'un âne parlant qui se respecte relatives à la spoliation de ma s'?ur de ses droits, rassurez-vous monsieur, la famille a cédé nos droits d'héritage à notre s'?ur qui en a le plus besoin. J'espère que vous aurez le civisme pour suivre notre exemple.
3- Les questions choisies telles la pédophilie (qui semble vous intéresser) la vulgarisation de l'adultère, la dépénalisation de la consommation des drogues, l'abolition de la peine capitale sont du ressort de l'ARP et ne rentre pas dans les compétences d'un chef d'état. Ces questions ont eu sur la populace (dont vous faite parti) le même effet de la projection du film METROPOLIS sur les élections de 2011 à savoir la montée du courant intégriste. Cette réalité semble inadmissible pour les anes parlants à faible QI.
Ma position personnelle vous importe peu, mais si vous êtes intéressé vous n'avez qu'a revenir sur mes anciens commentaires sur ce site. Pfffff
4- Le malheur de ce pays c'est le couple batard Islamo-anarchiste (les frérots du diable et les anarchistes) mais aussi les pseudo-défendeurs des droits des singes qui sont étrangers à notre société et notre civilisation ancienne datant de plusieurs milliers d'années.
5- Le malheur de ce pays est la prolifération incontrôlée des ânes parlants d'after 2011. Une populace populiste à faible QI et facilement manipulable. On n'est pas du même milieu ni de la même école alors pffff je préfère arrêter la et juste un petit conseil apprenez à lire avant d'ouvrir la puante: On joue pas dans la même catégorie.

J.trad
| 20-09-2019 10:34
Il faut tout simplement Réhabiliter ,le terme Salafisme ,qui veut tout simplement dire :suivre l'exemple des premiers Califs ,intègres ,corrects (alladhina âamanou wa 3amilou assali7ati) Karl Marx par exemple ,on peut dire (3amala assali7ati) mais il n'a pas été (mouemin)voilà comment il faut procéder ,pour convaincre les gens ,et pour êtres Juste (idha 7akamtom fa7koumou bi'l 3adl) le sens de 3adl est employé dans un sens absolu ,jean Paul Sartre par exemple était athée ,mais il a finit par dire (si Dieu n'existait pas ,tout serait permis ,) rien que par cette déclaration ,jean Paul Sartre est plus convainquant que Ghannouchi ,et MOUROU

J.trad
| 20-09-2019 10:16
Sauver l'identité ,oui c'est pourquoi il faut dire oui,oui,et un grand OUI ,à 9ays S3ayed, il est sincère ,hônet,pas opportuniste,c'est nécessaire mais pas suffisant ,le seul garant ,c'est Allah ,qui dit (Law ista9amou 3ala 'tari9ati la as9aynâhoum mâan ghada9an....)donc le facteur commun c'est (Al isti9ama )les versets du saint Coran ,un à un démontrent le (Comment)Yousef Achahed ,a sollicité l'aide de NAHDHA ,NAHDHA a failli à son devoir ,NAHDHA a payé cher ,sa rétisance (pour ne pas dire sa trahison) Yousef Achahed ,aurait pu sauver une bonne fraction de la dette ,par le biais de la Zaket ,NAHDHA n'a pas bougé le doigt ,je propose que 9ays S3ayed , nommé Yousef Achahed (vue les années d'expériences ,qui sont un stage qu'il ne faut pas gaspiller) c'est mieux que de nommer un (bleu),et co?l'enfer à zero .

Mansour Lahyani
| 20-09-2019 09:44
Mais à quelle connerie en êtes-vous réduit, pauvre petite chose ! L'égalité dans l'héritage et autres histoires ne concerne(nt) pas le VRAI TUNISIEN ? C'est une putain de question inutile imposée aux candidats à la présidentielle !!! Retournez donc dans votre tanière et barricadez-vous derrière votre VIIe siècle, nous vivons aujourd'hui au XXIe - et continuez à spolier votre soeur de sa moitié d'héritage !

Mr bien
| 20-09-2019 00:50
Il faut tourner la page du passé et toutes ces mediocrités qui nous ont trainés en arriere, il faut des tetes nouvelles, de nouvelles idées.......Bouha lahnyn heya zeda.......

Sable
| 19-09-2019 22:34
Depuis sa mise en lumière par BCE, Bochra Belhaj Hmida profite de son exposition pour jouer la carte de la dénonciation de sujets dont les médias étrangers raffolent. Elle n'a été d'aucune pertinence durant les débats. Aucun apport pour son pays ou parti (s'il existe encore), mais brille de tous feux face aux caméras... A l'image des politiciens tunisiens...

A lire aussi

L’Institut national du patrimoine a entamé les travaux de restauration des dégâts subis par certains

18/10/2019 13:25
0

Le nouveau président de la République élu, Kaïs Saïed prêtera serment le 23 octobre 2019, affirme le

18/10/2019 12:43
0

L’homme politique et homme d'affaires tunisien Brahim Khouaja n’est plus. Il est décédé à l’âge de

18/10/2019 12:32
1

Le secrétaire général du Mouvement Echaâb, Zouheir Maghzaoui a présenté, ce vendredi 18 octobre

18/10/2019 11:26
8

Newsletter