alexametrics
dimanche 07 août 2022
Heure de Tunis : 16:51
Dernières news
Biographie de Ridha Gharsallaoui, nouveau consul de Tunisie à Paris
05/12/2021 | 15:38
1 min
Biographie de Ridha Gharsallaoui, nouveau consul de Tunisie à Paris

 

Le président de la République, Kaïs Saïed a désigné, le 5 décembre 2021, par décret présidentiel, Ridha Gharsallaoui, en tant que consul de Tunisie à Paris. 


Commissaire général de police de 1ère classe, Ridha Gharsallaoui, a été chargé de la direction du ministère de l’Intérieur, par Kaïs Saïed le 29 juillet 2021, soit quelques jours après les mesures exceptionnelles  du 25-juillet. Il cède le poste à Ridha Charfeddine, désigné ministre de l’Intérieur dès l’installation du gouvernement Bouden.

 

Ridha Gharsallaoui a intégré la direction générale de la Sécurité du président de la République et des personnalités officielles en 1996 et a occupé plusieurs postes jusqu’à sa nomination en avril 2020 en tant que Conseiller auprès du président de la République chargé de la Sécurité nationale. Il est spécialisé, entre autres, dans le renseignement anti-terroriste. 


05/12/2021 | 15:38
1 min
sur le fil
Tous les Articles
Suivez-nous
Commentaires
Benali
Consul
a posté le 05-08-2022 à 09:39
Très serviable et toujours à l écoute !!!!
Félicitations
et bon courage
a posté le 06-12-2021 à 15:18
Toutes les décisions prises par le président de la République sont acceptées par 80% des Tunisiens. Nos félicitations à Mr gharsallaoui.
takilas
On doit connaître maintenant le commanditaire de l'assassinat de Chokri Belaid.
a posté le 05-12-2021 à 22:58
Pourtant tout est clair et évident pas besoin d'un tableau.
Houcine
Faux, partial et partiel.
a posté le 05-12-2021 à 22:58
Le consulat de Pantin a été sous Ben Ali un nid de gendarmes et de flics.
Ce sont des faits que j'atteste.
Par ailleurs, dire que le nouveau consul aurait pour tâche de surveiller les opposants, c'est une fable, une invention du même tonneau que celles coutumières des islamistes.
En fait d'opposants, quelques dizaines emmenés par un personnage sans épaisseur, Khlifi, qui voudrait se faire plus grand qu'il n'est.
Si ce tyoe était si attaché aux principes démocratiques, à la probité, il aurait dû s'en faire le défenseur lorsque Ennahdha et ses fantassins aujourd'hui pour partie en taule ou recherchés, faisaient régner un climat de violence, machiste et mentaient au pays.
Surtout, pourquoi toutes ces belles âmes ne disaient mot lorsque l'argent du pays était volé, l'économie massacrée et la terreur répandue qu'une justice soumise refusait de voir.
Alors, Saied ne vous lachera pas.
Nous, non plus.
Les menteurs, voleurs, amis et ordonnateurs de la terreur auront vécu dix ans dans une totale toute-puissance. Cette séquence est forclose.
Forza
L'état policier s'exporte
a posté le 05-12-2021 à 18:29
C'est pour espionner les Tunisiens de France et les activités des opposants, c'est pire que du temps de feu Ben ALI, car de son temps les ambassadeurs et les consuls n'étaient pas issus du MI.
Kais Saied craint les activités des opposants en France et veut les combattre avec les méthodes de l'état policier.
Au lieu de nommer des personnes avec un profil économique pour attirer les investisseurs, il nomme un consul pour rédiger des stoufidas.
Houcine
Remplacer les médiocres.
a posté le 05-12-2021 à 17:51
Et ils sont nombreux dans ce secteur des Affaures étrangères.
Il ne faut pas oublier qu'il fut confié à un certain Bouchlaka qui a brillé par ses initiatives et laissé un souvenir inoubliable auprès de toutes les nations.
Ceux qui ont affaire à celui de Pantin, auront reconnu la perte irremplaçable.
Warrior
un super flic pour baillonner les manifestants .....................
a posté le 05-12-2021 à 15:51
..."Commissaire général de police de 1ère classe". pwahaha ....
excellent choix ... pour se débarrasser des manifestants anti dictateur .
Letranger
espérons...
a posté le à 17:06
que comme tu l'écris :" ...pour se débarrasser des manifestants anti dictateur ..." il collaborera à l'expulsion de tous les Tunisiens agitateurs, illégaux ou dangereux vers leur Mère Patrie (sic) où ils seront pris en charge par le nouveau régime.
takilas
Les manifestants traîtres.
a posté le à 23:04
Qui ont été soit soudoyés ou ayant obtenu un recrutement dans la fonction publique à... Tunis.
Que cela soit à Tunis et non dans leur région du sud-est dans laquelle ils avaient pourtant des emplois avant 2011 et la possibilité d'y etre recrutés même après 2011, puisqu'il s'agit de toutes les façons de recrutements fictifs et pour la forme et ce rien que pour le salaire et le avantages "payés" par le FMI