alexametrics
Dernières news

Béji Caïd Essebsi reçoit Maya Jeribi et Ahmed Néjib Chebbi

Temps de lecture : min

La polémique autour de la date des élections de l'Assemblée nationale constituante a été au centre de l'entretien que Béji Caïd Essebsi, Premier ministre du gouvernement de transition, a eu, mardi, avec Maya Jeribi, secrétaire générale du Parti Démocratique Progressiste et Ahmed Nejib Chebbi, membre du bureau politique du parti.

A l'issue de la rencontre, la secrétaire générale du PDP, a déclaré, à l'agence TAP, que son parti est "d'accord avec le gouvernement quant à la nécessité d'écourter autant que possible l'étape transitoire pour que les institutions de l'Etat recouvrent leur légitimité à travers le recours au peuple, qui a la première et la dernière décision".

Elle a indiqué que cette réunion consultative est nécessaire dans "cette étape vague et indécise", appelant à réunir toutes les garanties afin de parvenir à une solution consensuelle qui engage toutes les parties.

Votre commentaire

(*) champs obligatoires

Conditions d'utilisation

Les commentaires sont envoyés par les lecteurs de Business News et ne reflètent pas l'opinion de la rédaction. La publication des commentaires se fait 7j/7 entre 8h et 22h. Les commentaires postés après 22h sont publiés le lendemain.

Aucun commentaire jugé contraire aux lois tunisiennes ou contraire aux règles de modération de Business News ne sera publié.

Business News se réserve le droit de retirer tout commentaire après publication, sans aviser le rédacteur dudit commentaire

Commentaires

Commenter

loli
| 01-06-2011 20:29
avec maya, et heureusement ce parti a maya et je votera ce parti rien que pour elle, d'ailleurs c'est le seul parti qui peut faire l'équilibre pour le moment, les autres parlent dans le vide

drbmn
| 01-06-2011 17:07
c'était chokri bel aid

Ergo sum
| 01-06-2011 13:05
Mais moi je vois plutôt que quand la moindre suspicion subsiste, il faut demander des explications. Je ne vous demande pas d'accuser à tort les gens, je ne l'accepte pas, surtout quand c'est gratuit, ça c'est de la manipulation, quand on dit qu'il y a des terroristes pour effrayer les gens, quand on dit que le groupe armé était au nombre de trois alors que tout le monde affirmait qu'ils n'étaient que deux, quand on dit qu'il n'y a pas de gouvernement d'ombre alors que le concerné affirme avoir participé à la désignation des ministres...
La causalité (cause, effet) est l'un des mécanismes fondamentaux de l'objectivité qui vous est indispensable. La causalité dans ce cas, stipule qu'ambigüité est dans le cas de ce commandant, alors effet: on veut des explications d'ailleurs comme on veut connaitre ce qui s'est passé au palais le 14 janvier, ne vous le voulez pas?

Réponse : Croyez nous, nous faisons l'effort nécessaire en dépit de notre jeune âge et nos moyens réduits. Nous tâcherons de faire mieux et nous ferons mieux, c'est certain, puisque nous le voulons. Merci pour la critique et la compréhension.

Ergo sum
| 01-06-2011 12:19
Soit. Mais on ne peut qualifier ce genre d'informations de confidentielles! C'est de la non transparence, on a repris le mode du déchu, de la rétention de l'info, de cacher les choses, d'incriminer les personnes qui osent y faire allusion. Un haut fonctionnaire du ministère qui s'apprêtait à bombarder la cité en question exerce toujours après le 14 janvier, ça c'est le comble! Au moins vous pouvez signaler que cela a eu lieu et voici ce qu'a dit sa femme!
Diogène (le cynique) en lisant des livres pour ses disciples, ces derniers étant habitués à la paresse, s'ennuyaient très vite alors il leur disait: courage messieurs, nous touchons terre! Il faut se battre pour cette liberté d'expression!

Réponse : Comparez avec ce qui se fait dans le monde, dans les journaux qui respectent et respectent la déontologie, et vous conclurez de vous mêmes. La transparence ne veut pas dire que l'on doit tout divulguer ou encore, comme cela pourrait être le cas dans cette affaire que nous suivons de près, accuser autrui sans preuves. La manipulation des médias, nous en connaissons un coin aussi et nous préférons ne rien publier plutôt que tomber dans des pièges et donner l'impression de manipuler l'opinion.

Ergo sum
| 01-06-2011 10:45
Il y en a un qui s'appelle Mohamed CHOKRI, directeur du bureau du déchu, dont le nom n'a été évoqué nulle part jusqu'à maintenant. Je souhaite vous voir en parler (ce n'est pas diffamatoire cela, ni accusateur)
Toujours rien au sujet du commandant arrêté par la police militaire, mosaique a intrviewé son épouse, elle n'a pas moins de contrainte que vous je pense, alors allons y libérons nous, le sujet évoqué par ce garçon arrêté est très grave, on a l'impression qu'on voulait le faire taire avant que cela ne se propage!

Réponse : L'interview que vous évoquez a été diffusée sur Shems. Le commandant a été arrêté suite à la divulgation d'informations supposées être confidentielles et dont on ignore si elles sont vraies ou non. Faute d'avoir la version du ministère de l'Intérieur, nous n'avons rien à ajouter de plus par rapport au peu qui a été dit, à notre sens.

CRITIQOS
| 01-06-2011 09:30
Mr Med Ghannouchi est un homme honnête semble-t-il n'est pas politicien certe mais c un bon économiste en a besoin de tout les tunisiens pour sauver notre économie.Ensemble vers une nouvelle 2ème République Tunisie démocratique et tolérante. ( pas avec les assassins bien sûr )

Ahmed
| 01-06-2011 08:59
Le pdp va t'il perdre des voix avec cette stratégie.
Son électorat va il accepter ce comportement commun avec ennahdha?
Pas si sur, je pense qu'ils viennent de faire la plus grave erreur, depuis le 14 janvier.
Car ils ne doivent pas oublier que leur opposition a ennahdha contribue largement a leur succès.

meïssarahil
| 01-06-2011 07:32
Le nouveau code électoral permet-il au PDP d'entamer d'ores et déja sa campagne,alors que la date des élections n'est pas encore définitivement fixée?N'y t-il pas là déjà une infraction!!!!!!

TOUNSI MIN TOUNIS
| 31-05-2011 20:16
Soit vous publiez les commentaires , soit vous ne les publiez pas . Mais ne retouchez pas les commentaires . On accepterait qu'ils soient non publiés mais pas qu'ils soient retouchez . Si un mot vous contrevient à la charte censurez le tout mais ne mettez pas de croix ou d'etoiles à la place .

Réponse : En insérant un commentaire chez nous, vous acceptez de fait nos règles de modération. En remplaçant des noms par des XXX, nous estimons que le commentaire dans son ensemble mérite la publication à l'exception des accusations portées sans preuves contre la personne visée.

Critique
| 31-05-2011 19:33
Pourquoi vous ne publiez pas toutes les réalités? Le premier ministre s'est aussi réuni avec le président de la partie Ennahdha M. Rached Ghannouchi et M. Noureddine Elbhiri. En tant que journaliste vous devez dire la vérité et la réalité!!! Encore une fois quelques médias (écrites, visuel, électronique...) ne respecte pas les règles du métier.

A lire aussi

L’Association des magistrats tunisiens a rendu public, ce mercredi 23 septembre 2020, pour répondre

23/09/2020 22:42
0

Il avait été en contact avec une personne infectée

23/09/2020 21:39
1

Lors d'un conseil ministériel

23/09/2020 21:14
1

La réunion a abordé l’importance de mettre la liquidité nécessaire à la disposition de la Cnam et de

23/09/2020 20:51
2