alexametrics
lundi 18 janvier 2021
Heure de Tunis : 20:16
Dernières news
Autorisation de déplacement exigée du 14 au 17 janvier
13/01/2021 | 18:23
1 min
Autorisation de déplacement exigée du 14 au 17 janvier

La présidence du gouvernement a annoncé dans un communiqué rendu public ce mercredi 13 janvier 2021, que les agents du secteur public et du secteur privé ne peuvent se rendre à leur lieu de travail durant la période de confinement du 14 au 17 janvier sans autorisation individuelle.

Les agents devant se rendre au travail devront se avoir leurs autorisations sur place ou par voie électronique. Seront exemptés de ces mesures les sécuritaires, les militaires, les agents de la douane, les agents de la santé.


La présidence du gouvernement souligne que le travail à distance est privilégié, ajoutant que les femmes enceintes et les personnes atteintes de maladies chroniques sont exemptées de la présence physique.


Le gouvernement a annoncé hier, mardi 12 janvier 2021, un confinement général sur tout le territoire national et un couvre-feu de 16h à 6h, pendant quatre jours à partir de jeudi 14 janvier 2021. Durant le confinement, les commerces de vente de produits alimentaires et de première nécessité resteront ouverts en respectant les horaires du couvre-feu.


S.H

13/01/2021 | 18:23
1 min
Suivez-nous
Commentaires
MNB
Qui peut me répondre
a posté le 14-01-2021 à 18:15
Est ce qu'il faut une autorisation de déplacement pour faire ses courses dans les commerces, aller à la pharmacie à l'hôpital ou autres urgences car aujourd'hui la police arrête toutes les voitures qui circulent avant 16h.
Ils vous disent que vous ne pouvez pas circuler sans autorisation même pour des raisons personnels que j'ai cité ci-haut
On ne comprends rien et les communiqués ne sont pas explicites et clairs. C'est à l'image du pays qui est gouverné à vue.
Virtuel
Quand l etat veut
a posté le 14-01-2021 à 15:12
Moralite a retenir: quand l etat veut appliquer la loi, les gens s y plient par la tenacite de sa police, gendarmerie et armee
A4
@Léon
a posté le 14-01-2021 à 11:30
DIX ANS
Ecrit par A4, Tunis, le 26 Novembre 2020

Je viens te voir pour ton anniversaire ...
A peine dix ans et tu n'as plus de dents
Je n'ai ni fleurs ni délicieux desserts
A présenter pour cet évènement
Je viens en ami, pas en adversaire
Je viens te pleurer mes vieux rêves d'enfant

Tu me fais pitié, t'es pas belle à voir
Te voilà misère jetée sur la paille
Te voilà broyant que des idées noires
Entourée d'idiots et de vieilles canailles
Te voilà raide au bout du désespoir
Tes gosses ont fait que tous tes trains déraillent

Tes rejetons ferment vanne après vanne
Pour te faire souffrir, pour te faire mourir
A petit feu, organe après organe
A petit feu, jusqu'au dernier soupir
D'autres sont partis, loin dans la savane
Ou au fond des eaux, juste pour te fuir

Est-ce ma faute si tes enfants sont stupides
S'ils ne veulent rien faire de leurs dix doigts ?
Si toutes leurs machines ne tournent qu'à vide
Et leurs maisons n'ont ni portes ni toits ?
Est-ce ma faute si tes ignobles caïds
Partent égorger armés de fatwas ?

Même mon crayon avec sa bonne mine
Manque terriblement d'inspiration
Comment t'écrit-il ce qui le chagrine ?
Comment t'exprime-t-il sa déception ?
Car ce sont tes enfants qui t'assassinent
Et te donnent cette mauvaise réputation

J'aurais bien aimé écrire autre chose
Mais il se trouve que le tableau est noir
J'ai beau dessiner dessus une rose
Ma rose se fanera avant ce soir
Elle se fane quand les assassins l'arrosent
De haine et de sang de leurs égorgeoirs
A4
Triste fête !
a posté le 14-01-2021 à 11:25
C'est la meilleure façon de célébrer cette triste fête.
Dix ans de malheur, ça se fête par un couvre-feu et un confinement général.
Les affamés, les idiots et les "enfants de butin" ont détruit tous les espoirs !!!
Léon
Bon Anniversaire au Grand Peuple de la trahison collective (1)
a posté le 14-01-2021 à 09:29
Nous voilà arrivés à une décennie jour pour jour, où un certain vendredi en fin d'après-midi, en peuple de traitres et de haineux, vous avez obéi aux médias du monde entier, pour éjecter d'un revers de main, non seulement Ben Ali, mais aussi l'histoire d'une réussite politique sans précédent, une réussite économique, une réussite diplomatique, une réussite sécuritaire, et même une réussite sur le plan des libertés, contrairement à ce que pensent ces pseudos intellectuels qui n'ont rien de plus dans la tête, ni dans le coeur, qu'un viragiste de stade. Aussi diplômés fussent-ils et de n'importe quelle célèbre place mondiale de la pensée.
Quoi de plus significatif de la banqueroute de votre révolution, qu'à l'occasion de ses dix ans, vos chefs actuels, révolutionnaires de pacotille agissant sous les ordres de puissances étrangères, décident de vous confiner pendant quatre jours, afin d'éviter de montrer au monde entier que ce qui devait être une grande fête pour le peuple de traitres, ressemble beaucoup plus à un enterrement. Alors confinons tout ce peuple qui regrette aujourd'hui son entreprise de traitres, cela permet de sauver la face, mais aussi de s'épargner une sortie populaire le jour de cet anniversaire qui pourrait se transformer en drame.
Le peuple trompé, le peuple manipulé. Certes par sa haine et son régionalisme, mais aussi par la main de médias mis au service de putschistes, et de médias étrangers à la solde des pires conspirateurs contre toute velléité de progrès dans un monde arabe en léthargie depuis des siècles.
Mais les peuples haineux n'ont que ce qu'ils méritent, à savoir l'humiliation et le protectorat. S'il est connu que votre révolution avait été qualifiée de révolution 2.0, il est clair aujourd'hui que c'était en réalité une colonisation 2.0 comme je l'ai toujours dit, ou au mieux un protectorat 2.0.
Qu'est-ce la quatrième génération de guerre, à savoir celle qui utilise son propre peuple pour détruire un pays avec l'argent occidental: Telle fut l'objet de la conférence effectuée en 2018 en Israël par le professeur et non moins militaire américain, Max Manwaring devant un parterre de généraux atlantistes. Comme le décrit le journal « Algérie Patriotique », le professeur retraité de stratégie militaire à l'Institut d'études stratégiques de l'US Army War College a expliqué que les anciennes méthodes de guerre classique «sont dépassées» et que le monde vit désormais la «quatrième génération» qui consiste à affaiblir les états de l'intérieur sans devoir recourir à l'envoi de troupes. «Le but n'est plus de détruire l'armée d'un pays donné ou de réduire ses capacités militaires, mais de l'anéantir doucement mais sûrement», a expliqué le professeur américain, l'objectif étant de «pousser l'ennemi à se plier à nos exigences», a-t-il ajouté.
En vrai patriote, je n'ai pas eu besoin qu'on me le dise pour que je comprenne de qui et de quoi la Tunisie fut la victime. Je l'ai compris depuis la date où je n'ai cessé de vous maudire, à savoir depuis le 14 janvier 2011, jour du début de « Layali Essoud » dans le calendrier agraire tunisien. Quel signe de Dieu!
Léon
Bon Anniversaire au Grand Peuple de la trahison collective (2)
a posté le 14-01-2021 à 09:29
Je ne vous cache rien lorsque je vous dis le sentiment de satisfaction qui m'envahit lorsque je constate qu'à l'occasion du dixième anniversaire de votre révolution, vous vous cachez pour ne pas la fêter. Vous, qui la qualifiiez jadis de bénite, et ce, pendant au moins ses trois premières années, la fêtant tous les ans par l'argent envoyé en guise d'aumône aux adeptes de la mendicité que vous êtes, transformés en diplômés par les miracles bourguibien et benalien. Mais un mendiant demeure potentiellement un mendiant, en dépit de sa belle cravate et de son beau diplôme; je dirai même en dépit de son compte en banque.
La meilleure preuve est que vos dirigeants ont fait de la mendicité une politique économique d'état. Chasser le naturel, il revient au galop: Ils ont oublié leurs hauts diplômes obtenus dans les célèbres places de la pensée et les ont troqué contre la main tendue, face en l'air, seule pratique qu'ils dominent vraiment.
Mais cela n'est pas le plus grave. Le plus grave est la trahison. Il aura fallu attendre les parutions de livres émanant de tristement célèbres politiciens pour que les tunisiens se rendent compte qu'ils n'ont fait que répondre, à leur insu, au plan de Hillary Clinton, ou encore à l'idée de « libérer » la Tunisie qui couve depuis 2003, lorsque qu'une traitresse locale la souffla à l'oreille d'un non moins tristement célèbre Paul Bremer. Il a quand même eu la gratitude de la citer dans son bouquin, lorsqu'elle jubilait avec lui dans les rues de Baghdad lors de la chute de Saddam.
Si Ben Ali était comme Saddam, cette dame n'existerait pas aujourd'hui. Ni d'ailleurs Ghannouchi qu'il sauva de la potence de Bourguiba. Mais il parait que c'est un dictateur. Il doit être un peu distrait car, pour un dictateur, il aura quand même oublié d'apposer son effigie à un billet de banque, ou ne serait-ce qu'à une pièce de monnaie, et bien sûr il a aussi oublié de mettre son nom sur une quelconque rue de son vivant.











Mais le plus frappant, c'est que pour un dictateur, il a quand même oublié de tuer ne serait-ce qu'une seule personne durant ses 23 années de pouvoir. Bref, il a vraiment été mauvais. On fait bien mieux en termes de dictature. D'ailleurs j'ai entendu que Hitler avait réagi d'outre-tombe à cela. Attribuer un qualificatif aussi prestigieux avec si peu de compétences l'a fait réagir depuis l'au-delà. Il veut bien qu'on l'attribue à la limite à Sarkozy qui, en un jour, a tué des milliers de libyens, ou encore à tout autre chef d'état occidental ou arabe, mais quand même pas à Ben Ali tout de même! Un peu de pudeur! et un peu de respect à cette qualité!
Tunisiens, votre peu de foi en votre Patrie me fait dégobiller tout ce que vous écris. Alors, recevez-en le fruit sans vous essuyer le visage.
Si j'avais un jour à vous gouverner (que Dieu m'en préserve), je ne sais pas comment je pourrai le faire avec le tact de Ben Ali, car je suis sûr que je passerai aux mains. Peut-être manquerais-je de patience. Votre niveau d'études est souvent proportionnel à votre bêtise et à votre manque de discernement. Vos islamistes qui en voulaient jadis à Bourguiba pour sa proximité avec les états unis (juste pour l'intérêt de son pays), embrassaient John Mc Cain sur la bouche en 2011 et en 2012.
Le valeureux Trump, que vous n'aimez pas, a été plus digne que vous et avait traité le soldat de l'armée de l'air qu'était Mc Cain comme un moins que rien le jour de sa mort. Bref, Trump a été, patriotiquement parlant, bien plus tunisien que vous. Il n'a pas aimé ce que ses prédécesseurs ont fait aux arabes.
Léon
Bon Anniversaire au Grand Peuple de la trahison collective (3)
a posté le 14-01-2021 à 09:29
Ses partisans ont envahi le Capitole en réaction aux plus grandes injustices qu'aura vécues un chef d'état américain. La force de la Cabale dont fut victime la Tunisie prend toute sa dimension lorsque l'on voit qu'elle est arrivé à couper l'homme réputé être le plus puissant du monde de tout les réseaux.
Vous, vous êtes partis applaudir le départ de Ben Ali par les mains de Hillary; celle que Trump n'a cessé de combattre pour votre Dignité. Si j'étais au pouvoir, je lui aurai offert l'asile politique chez moi. Oui, j'ai oublié de vous rappeler ce que veut dire asile politique, vous les jeunes qui étiez enfants en 2011, issus de parents ingrats et imbéciles. C'est une vieille tradition diplomatique tunisienne. C'est le truc que le droit-de-l'hommiste Marzougui a bafoué, livrant le libyen Baghdadi Mahmoodi à ses geôliers. J'en profite aussi pour vous rappeler ce qu'est l'Islam: C'est une religion qui fut détruite par Ennahdha en Tunisie et qui fut protégée des mains des ses destructeurs par un monsieur qui leur fermait les mosquées entre les prières afin de La préserver de leurs nuisances.
Ya Ouled Hillary, gauchistes, centristes, islamistes, bref de tous bords, vous faites vraiment pitié à voir. Votre exaltation éphémère que vous étiez sensés fêter en grandes trombes aujourd'hui, s'est transformée en désastre durable. Aujourd'hui, votre Dignité se résume à manger de la main du FMI. Le plus grave c'est encore la Justice: vous n'êtes plus un état de droit. Quand des hauts fonctionnaires attendent en prison d'être jugés, sous prétexte que les greffiers sont en grève, nous ne sommes plus dans un état de droit. Quand le juge qui doit rendre son verdict est en quarantaine de 14 jours pour s'être rendu en Egypte pour voir un match, vous n'êtes plus un état de droit. Si Ben Ali avait fait cela, le monde entier se serait dressé contre lui: Comment laisser croupir des gens, très vraisemblablement innocents sans verdict en prison, parce qu'un juge se promène. L'indépendance de la Justice dans les mains de ces gens-là est la pire chose qui puisse arriver à un pays.
Quand le peuple de gueux, qui a détruit son pays en 2011, appelle à arrêter sans procès, il est dans l'état de droit qu'il mérite, à savoir celui de la vindicte populaire et du lynchage.
Vous faites pitié à voir. Un seul brin d'espoir, petite lueur dans ces ténèbres: Abir Moussi. Mais les occidentaux ne laisseront pas faire. Ils craignent certainement les procès internationaux pour tentative coloniale. Ils s'accrochent à la Tunisie comme ils peuvent afin de se justifier auprès de leurs propres peuple en vous donnant comme exemple, puisque figurez-vous, il paraitrait que votre misère actuelle est la seule réussite des « printemps » arabes.
Enfin puisque vous rêvez de devenir un grand peuple tout en trahissant votre pays, si vous voulez savoir ce qu'est un grand peuple, regardez les gilets jaunes; ou encore regardez ce qui se passe aux états unis. Peut-être que les quelques jours qui viennent vous apprendront ce qu'est un grand peuple.
Et pour finir je tiens à corriger une expression que j'ai souvent entendue. Ce n'est pas Ben Ali qui fut « déchu »; mais c'est le peuple. Le « Peuple déchu » est la bonne expression. Déchu de son abondance, de son économie, de sa Dignité, de sa Justice, de sa sécurité, de son travail, de son pain quotidien, et surtout: de sa souveraineté. Alors corrigez s'il vous plait!
Et bon Anniversaire, bande de traitres et de haineux!

Léon, Min Joundi Tounis Al Awfiya;
Résistant contre la colonisation 2.0 qualifiée de Révolution.

VERSET 112 de la SOURATE des ABEILLES.
MH
Confinement + couvre-feu ?
a posté le 14-01-2021 à 08:16
Le couvre-feu n'a aucun sens pendant le confinement.
DHEJ
Mechichi Jayichi est Fechichi...
a posté le 13-01-2021 à 19:35
C'est quoi ce communiqué ?


Autorisation alors comment l'obtenir ?

Ah il faut appeler l'autre planète