alexametrics
jeudi 11 août 2022
Heure de Tunis : 21:45
Dernières news
Aram Belhadj : l’économie souffre de stagflation et la situation risque d’empirer
06/08/2022 | 15:42
1 min
Aram Belhadj : l’économie souffre de stagflation et la situation risque d’empirer

 

Le docteur en sciences économiques, enseignant-chercheur à l'Université de Carthage et expert-consultant, Aram Belhadj, est revenu, samedi 6 août 2022, sur la hausse de l’inflation en Tunisie.

L’indice des prix à la consommation familiale en Tunisie a augmenté passant à 8,2% au mois de juillet 2022 alors qu’il n’était que de 6,7% au mois de janvier. Il s’agit du plus haut taux atteint depuis 31 ans. 

 

Selon Aram Belhadj, le taux d’inflation en Tunisie poursuivra sa tendance haussière. « Cette hausse ne s'arrêtera pas tant que les facteurs internes et externes sont présents », a-t-il écrit sur sa page Facebook soulignant que « tous les économistes s'accordent à dire que la situation de ‘stagflation’ est l'une des plus difficiles et des plus dangereuses que peut traverser l'économie d'un pays donné ». 

 

Notant que l'économie tunisienne est en situation de stagflation depuis un moment, l’économiste a indiqué que les choses pourraient se compliquer davantage surtout que la Tunisie est prise au piège dans la spirale infernale de l'endettement extérieur croissant d’un côté et d’une situation sociale précaire de l’autre. 

 

 

N.J. 

06/08/2022 | 15:42
1 min
Suivez-nous
Commentaires
MAYOUB
Base 2015 ?!
a posté le 07-08-2022 à 21:55
Je ne comprends pas le titre du graphique. Que fait "base 2015" là-dedans ? Merci Si Belhaj de soigner vos publications.
MH
Effet Kiss cool ou plutôt KS
a posté le 07-08-2022 à 10:56
Du janvier 20 au juin 21 la courbe oscille autour de 5,5% +/- 0,5%. Depuis le juin 21, elle grimpe de façon monotone de 5,7 % à 8,2 % sur un an, soit avec une pente de 0,2 %/mois. Il est évident que cela est dû à un effet combiné du coup d'?tat et de la guerre en Ukraine. Si rien n'est fait, l'inflation continuera à l'infini. KS a tout intérêt à commencer à travailler et à arrêter de chercher l'argent spoilé imaginaire.
Fakhri
futilités
a posté le 07-08-2022 à 08:50
BRAVO POUR LA FUTILITE
quelle profondeur d'analyse! quelle apport utile! quelle impact positif! nullité
Warrior
don't cry for me Argentina ..............................
a posté le 06-08-2022 à 18:07
naturellement, FMI va continuer à vous prèter sans vous poser de questions, juste li sawad ayounkom., pour importer davantage de whisky:
https://www.leconomistemaghrebin.com/2020/02/19/consommation-alcool-tunisie-1ere-arabe-9eme-mondiale/
Chedli
com dab
a posté le à 20:06
Un beau mélange des genres, au service d'une bigoterie crasse.
Warrior
@ Ched
a posté le à 11:06
hors sujet.
go back to school.
TABARKA
LA TUNISIE NE MERITE PAS CETTE SOUFFRANCE
a posté le 06-08-2022 à 17:51
Très bonne analyse économique. Dans un pays où la confiance a changé d'horizon la Tunisie poste révolution 2010/2011 connait( en ce moment) les pires moments économiques de son histoire. Ghannouchi qui ne maitrise aucune connaissance économique et qui se trouvait à la tête d'une délégation à DAVOS dépasse l'étonnement. En cherchant la notoriété et la gloire imaginaire ennahdha et ses alliés ont engagé le pays dans un immobilisme économique et social lourds de conséquences. KAIS SAIED n'est pas non plus une lumière dans ce domaine, cela fait maintenant un an qu'il est aux manettes de l'état et l'économie est au plus bas de son histoire, les conseillers ne sont pas écoutés et les experts sont ignorés, le populisme qu'il incarne finira par se retourner contre lui un jour. Le peuple a faim, "le peuple qui veut" veut entreprendre et travailler, mais, hélas il manque de perspective et de visibilité pour l'avenir. Pour que l'économie redémarre et pour que les investisseurs et les financiers nationaux ou étrangers investissent il est essentiel que les dirigeants de ce pays changent totalement de logiciel politique et appellent les Tunisiens aux urnes pour des élections législatives et présidentiels anticipés. C'est le prix à payer sinon c'est le défaut de payement qui guette et bien entendu la descente en enfer qui engloutira tout le monde. Le programme politique de ABIR MOUSSI de 2019 pourrait être considérer comme une bouée de sauvetage.
Tunisino
Stagnation!
a posté le 06-08-2022 à 17:47
Zakafouna et son frère sont des experts en stagnation. A commencer comment Zakafouna, un communiste déséquilibré, a pu passer 39 ans à l'université sans avancer en grade?! Son frère, un islamiste déséquilibré, est un avocat sans être affilié à l'ordre des avocats! Tous les deux sont de formation littéraires et se présentent, l'un publiquement et l'autre secrètement, comme des sauveurs. C'est le traître suprême Ghannouchi qui est finalement à blâmer, il a retenu une catastrophe comme oiseau rare pour stagner la présidence, sauf que c'est la Tunisie qui sera stagnée!
tito
luid
a posté le 06-08-2022 à 17:37
Ou 7amlet l'i7ticar mta3 bassas Carthage ?
nazou de la chameliere
C'est pas grave
a posté le 06-08-2022 à 16:18
Pour le moment, le facho les occupe avec le savoir brasser du vent !!!